Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Microsoft : stabilisation mécanique pour capteurs courbes

03/11/2014 | Franck Mée

Les capteurs courbes sont une voie d’avenir pour simplifier la construction des optiques. Mais ils ont un inconvénient : il est plus difficile de concevoir une stabilisation mécanique efficace. Microsoft vient de déposer des brevets dans ce but.

Nous vous avons déjà parlé des capteurs courbes, étudiés par tous les constructeurs et dont Sony a présenté des prototypes au printemps. Ceux-ci permettent d’épouser la courbure de champ de Petzval, et donc d’obtenir des images homogènes sans utiliser les formules optiques complexes nécessaires pour aplanir le champ.

Reste un problème : la stabilisation mécanique. Celle-ci fonctionne en déplaçant le capteur orthogonalement à l’axe optique. Sur un capteur plat, cela déplace simplement la zone de piqué maximal, qui n’est plus centrée dans l’image ; c’est généralement peu gênant. À l’inverse, si un capteur courbe est déplacé, sa surface ne va plus épouser la surface de piqué maximal, mais va être entièrement en avant ou en arrière – sauf une faible zone d’intersection. La précision d’enregistrement de l’image sera donc pire qu’avec un capteur plat !

Curieusement, c’est Microsoft qui a déposé un brevet, sobrement intitulé « Système de correction anti-vibration pour un capteur courbe », visant à résoudre ce problème. La théorie est simple : utiliser une stabilisation mécanique mais, au lieu de déplacer le capteur sur un plan, lui faire suivre une surface sphérique semblable à la courbure de champ. Le support et le système de guidage du capteur (piézoélectrique ou magnétique par exemple) doivent donc être adaptés à ce mouvement modifié.

Pour les smartphones ?

Microsoft n’est pas un spécialiste du matériel photographique, mais rappelons que l’éditeur de logiciels a racheté l’an passé le fabricant de téléphones Nokia. Celui-ci s’est notamment fait remarquer pour ses modèles 808 et Lumia 1020, équipés de capteurs plus grands que la plupart des smartphones – or, plus la surface de projection est grande, plus la courbure de champ est sensible et plus un capteur courbe est intéressant.

Les premiers smartphones équipés d’une stabilisation sont arrivés sur le marché, et il fait peu de doute que cette technologie est appelée à s’étendre. La combinaison d’un capteur courbe et d’une stabilisation mécanique peut donc préfigurer l’évolution des Lumia : une focale fixe simple et compacte, mais un piqué optimal et une stabilisation efficace. Au passage, Microsoft s’offre également une technologie susceptible d’être vendue aux industriels traditionnels de la photo…

- Le site de Microsoft Mobile

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP