Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Samsung : des capteurs plus dynamiques

27/09/2013 | Franck Mée

Samsung a succinctement présenté une nouvelle technologie de capteurs, baptisée Isocell. D’abord pensée pour les modules de périphériques mobiles, elle pourrait améliorer une des principales limites des petits capteurs : la dynamique.

La dynamique d’un capteur, c’est l’écart entre la teinte la plus sombre qu’il distingue du noir et la plus claire qu’il distingue du blanc. Elle dépend principalement de la capacité d’un photosite à stocker une charge électrique sans "déborder" : au delà d’une certaine charge, les électrons sortent du photosite et vont polluer les voisins, qui finissent par déborder aussi — comme si vous essayiez de remplir une seule case d’un bac à glaçons. Voilà comment un petit soleil bien délimité se transforme en gigantesque tache blanche couvrant la moitié de l’image (illustration en haut, à gauche)...

Samsung présente une nouvelle technologie de capteur visant à limiter ce problème : Isocell. N’y voyez pas un jeu de mots qui ne marche pas en anglais, il s’agit juste d’isoler les cellules du capteur : les photosites sont séparés par une "barrière physique", dont Samsung ne donne pas le détail. Le résultat permettrait d’augmenter la charge de 30 % avant qu’un photosite ne sature et ne pollue ses voisins.

Le premier effet serait donc d’augmenter la dynamique en limitant la saturation des photosites ; le second, d’améliorer la capture des couleurs dans les hautes lumières en réduisant le "color clipping" — phénomène où les photosites d’une couleur saturent avant les autres, entraînant des teintes faussées.

Au passage, un capteur Isocell capturerait efficacement des rayons arrivant selon un angle jusqu’à 20 % plus ouvert. À première vue, cela paraît contradictoire avec l’idée d’une barrière physique entre les photosites, mais là non plus Samsung ne détaille pas la réalisation. Cela permettrait en tout cas d’utiliser des objectifs plus simples et plus courts, et donc de construire des modules moins épais. Cet aspect est secondaire pour les appareils photo, mais le premier capteur Isocell (un 8 Mpxl au format 1/4") est destiné aux smartphones et tablettes, pour lesquels un objectif plus court se traduit directement par un appareil plus fin.

Reste à voir si les promesses sont réellement tenues : habituellement, les efforts pour augmenter l’isolation des photosites se traduisent par une augmentation de la distance les séparant, donc une réduction de la photodiode et une perte de sensibilité.

- Le site de Samsung

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP