Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

SoftColor PhotoEQ : automatisation colorimétrique

22/01/2016 | LAURENT KATZ

SoftColor s’est fait une spécialité : le traitement automatique d’image pour améliorer le rendu du point de vue de la tonalité et du bruit, associé à quelques outils de retouche. PhotoEQ est le logiciel de base de sa gamme.

JPEG - 338.5 ko
La correction est automatique, mais pondérable sur quelques critères (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

Comme tous les outils automatiques, il faut admettre que PhotoEQ ne peut tout corriger et qu’il faudra s’adapter à lui pour pondérer les réglages afin de coller à ses attentes. Ne fonctionnant que dans l’univers Windows, peu onéreux (65,38 €), il assure sous l’appellation générique de correction des couleurs, des ajustements de la balance des blancs, de l’exposition et du contraste (ces deux paramètres gérables indépendamment). Comme « des goûts et des couleurs », cela ne se discute pas, l’éditeur finlandais SoftColor a prévu une pondération de la balance des blancs automatiques sur +/- 3 niveaux et, si cela ne suffisait pas, un égaliseur de couleurs à dix bandes ajuste progressivement l’influence des teintes concernées sur +/- 99. Pour obtenir du noir et blanc, un autre panneau précise l’influence des composantes RVB sur la conversion. On ne cache pas qu’il y a plus intuitif comme méthode, comme le filtrage ou mieux, un ajustement permettant d’assombrir ou d’éclaircir des plages de teintes, comme le fait Lightroom par exemple.

JPEG - 302.6 ko
Les histogrammes avant/après sont affichables. L’édition s’appuie au besoin sur des canevas prédéfinis de réglages (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

PhotoEQ dispose aussi des interventions indispensables : recadrage, redimensionnement, rotation, accentuation, réduction des yeux rouges et réduction de bruit (assez simpliste, donc très loin des capacités qu’offrent aujourd’hui CaptureOne Pro, DxO Optics Pro ou Lightroom/Photoshop). Comme plusieurs images peuvent être ouvertes, un traitement par lots leur est applicable, sur la base des ajustements effectués. Pour un traitement global plus sophistiqué, notamment avec la surveillance de dossiers spécifiques pour que les photos qui y sont déposées soient traitées sans intervention, l’éditeur propose deux logiciels à vocation plus professionnelle : Automata Pro (188,57 €) et Automata Server (662,37 €).
Une version d’évaluation, valable 10 jours est téléchargeable ici.

- Le site de SoftColor

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP