Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Faut-il adopter Viveza ?

26/06/2008 | Volker Gilbert

Peu de logiciels réussissent à séduire les utilisateurs dès leur sortie : il faut en effet souvent plusieurs mois pour éradiquer les quelques bogues agaçants qui échappent à la vigilance des développeurs et les quelques erreurs de conception qui rendent leur utilisation difficile. Viveza semble se soustraire à tout cela : le plug-in est d’une simplicité presque enfantine et, contrairement à d’autres logiciels à correction locale (Nikon Capture NX, LightZone), Viveza ne monopolise pas toutes les ressources de l’ordinateur, l’application est d’une stabilité et d’une fluidité remarquable.

Certes, Viveza ignore les fichiers RAW, mais est-ce bien grave ? Pour l’instant, l’application n’existe que sous forme de plug-in pour Photoshop ou Aperture, et Camera Raw offre un développement d’une qualité fort honorable. Pour peu qu’on le nourrisse de fichiers TIFF de 16 bits par couche, Viveza ne risque pas de détériorer la qualité de l’image d’origine – d’autant plus qu’il est compatible avec les objets et filtres dynamiques de Photoshop CS3.
La technologie U-Point, aussi simple que puissante, était jusque-là l’exclusivité de Nikon Capture NX, lui-même développé en grande partie par les programmeurs de Nik. L’éditeur semble vouloir se réapproprier cette réalisation ingénieuse et la propose au plus grand nombre – que ce soit avec Dfine 2.0, Color Efex Pro 3.0 ou le nouveau Viveza. On espère aussi que le « serpent de mer » qu’est le kit de développement de Lightroom finira bien par sortir et permettre la création de plug-ins de traitements non destructifs... comme un Viveza dédié à ce programme. A quand un logiciel de développement RAW « Canon Capture NX » pour pallier aux déficiences de DPP ?

Reste à aborder l’épineuse question du tarif de Viveza. Depuis toujours, Nik vise le marché des photographes professionnels (les acheteurs de Photoshop) et les tarifs s’en ressentent : fort de ses 249 € ttc, Viveza est aussi onéreux que Lightroom et plus cher que LightZone, Aperture et Nikon Capture NX. Notons tout de même que vous pouvez utilisez une seule copie de Viveza à la fois pour Photoshop et pour Aperture…

Configuration minimale spécifiée par l’éditeur

Windows Macintosh
Windows 2000 Professionnel, Windows XP Édition Familiale, Windows XP Professionnel ou Windows Vista, processeur Pentium III 1GHz ou supérieur, 256 Mo de RAM, Adobe Photoshop 7 à CS3, Adobe Photoshop Elements 2.0 à 6.0 ou application compatible avec les plug-ins Adobe Photoshop Mac OS 10.4 et ultérieur, processeur G4, G5, Intel Core™ Solo, Intel Core Duo, Intel Core 2 Duo, Intel Xeon, 256 Mo de RAM, Adobe Photoshop CS2 à CS3, Adobe Photoshop Elements 1.0 à 4.0 ou une application de retouche d’images qui accepte des filtres compatibles avec les plug-ins Adobe Photoshop*

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP