Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Verdict

15/07/2011 | Jean-Marie Sépulchre

Caractéristiques

Standard pour 24 × 36, ce 50 mm devient en APS une focale moyenne très utile en portrait et spectacle. Sa motorisation le rend compatible avec tout boîtier numérique Nikon, ce qui n’était pas le cas de la version précédente.

Fabrication

La fabrication est soignée, avec une baïonnette en métal et un joint d’étanchéité et le pare-soleil est fourni.

Ergonomie

L’autofocus est réactif mais pas ultra rapide, la large bague de mise au point est agréable pour rectifier la netteté mais de course un peu courte. L’échelle de profondeur de champ est une bonne idée, mais elle n’est pas assez étendue pour permettre un calcul précis de l’hyperfocale.

Qualité optique

Sur petit capteur c’est le meilleur 50 mm Nikon jamais produit, supérieur au récent 50 AFS F1,4 alors que sur grand capteur le niveau est proche. Le piqué est toujours excellent au centre dès la pleine ouverture, la distorsion est modérée, seul le vignetage en 24 × 36 pourrait être reproché, mais les derniers modèles de boîtiers peuvent être programmés pour le supprimer automatiquement.

Rapport qualité/prix

La qualité est très élevée et le prix très modéré… ceci ne peut que justifier une note superlative sur ce critère : dans la gamme Nikon, l’excellent 35 mm F1,8 DX est au même tarif, mais il n’est pas aussi polyvalent que cet exceptionnel 50 mm qui rendra bien des services dans les deux formats !

TOTAL 8,8/10

Les +

-  focale très utile en FX ou en DX
-  haute qualité optique
-  prix très compétitif

Les –

-  vignetage à corriger en 24 × 36
-  autofocus un peu lent (mais très précis)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo