Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Adobe Photoshop Camera : filtres et effets à profusion

19/06/2020 | LAURENT KATZ

De Photoshop, cette application mobile n’a que le nom, car il s’agit d’un tout autre logiciel : un appareil photo doublé de technologies fondées sur l’intelligence artificielle pour détecter les composantes de la photo, leur appliquer des rendus spécifiques ou les remplacer.

JPEG - 66 ko
Les Objectifs sont présentés dans un affichage spécifique qui sera mis à jour au fil des mois pour en proposer de nouveaux au téléchargement.

Cette nouvelle application mobile se démarque des autres productions Adobe. Elle ne vise pas le pro de la retouche (Photoshop iPad est fait pour cela) ou de la prise de vue, mais ceux qui aiment transformer leurs photos avec des filtres ou les dénaturer par des effets, sans pour autant passer du temps sur leur ordinateur, leur tablette ou leur téléphone pour cela.

Photoshop Camera intègre un appareil photo, simple, avec peu de réglages et sans enregistrement en Raw comme le pratique Lightroom Mobile. Son originalité est de monter l’application en temps réel de filtres. Enfin plus que des filtres. Adobe les appelle des Objectifs et elle en fournit plusieurs. D’autres sont téléchargeables et il en apparaitra de nouveaux au fil du temps. Leur application intervient à la prise de vue, mais reste réversible, car il est possible de reprendre l’image et de lui appliquer un autre Objectif. En fait, c’est le partage vers Facebook ou l’envoi vers Lightroom qui fige le rendu.

JPEG - 367.9 ko
Les Objectifs sont listés au bas et pour chacun, des réglages spécifiques sont accessibles, ce que montre la copie d’écran centrale (cliquer pour agrandir).
(photo LK)
JPEG - 230.1 ko
Un lien direct vers Photoshop Express est activable depuis un pictogramme, pour des retouches plus fines et des ajouts, ici un encadrement (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

Chaque Objectif correspond à un type de rendu, chacun décliné en plusieurs variantes. Et pour ajouter de la personnalisation, Adobe apporte plusieurs paramètres d’intervention, par exemple pour générer un bokeh dont l’intensité ou la luminosité sont ajustables. L’application du filtre, si nécessaire, fait appel à l’intelligence artificielle qui détecte les objets et les personnes et peut différencier leur traitement. On n’en est pas encore à agir sur les animaux ou sur les composants d’un visage (forme, bouche, yeux, chevelure…), mais cela paraît possible. Photoshop Camera offre aussi des réglages de tonalité, de couleurs et d’accentuation. Si cela ne suffisait pas, un lien vers Photoshop Express est activable via un pictogramme. Les fonctions de partage sont classiques,

JPEG - 263.4 ko
Plusieurs variations sur le portrait (cliquer pour agrandir).
(photo LK)
JPEG - 437.3 ko
Différents types de rendus. Notez que l’intelligence artificielle n’est pas assez subtile pour générer le reflet dans l’eau pour l’image en haut à droite (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

L’application tourne sous iOS, à partir de la version 12 et pour un l’iPhone de la génération 6s ou supérieure. Sous Android, mais pour ce dernier, tous les appareils ne sont pas éligibles. Il faut déjà la version 9 ou 10 du système d’exploitation de Google, et visiblement, tous les appareils ne sont pas concernés. Mon Samsung S8 ne voit pas Photoshop Camera sur Google Play. Normal, il n’est pas dans la très courte liste publiée par l’éditeur, que l’on espère évolutive – Motorola ou Sony sont absents :

  • Pixel 3/XL, Pixel 4/XL
  • Samsung S9/S9+, S10/S10+/S10 5G, Note 9, Note 10/10+/10 5G, Galaxy S20 5G/S20+ 5G/S20 Ultra 5G
  • One Plus 6/6T et versions ultérieures.

Dernière précision, le logiciel est gratuit.

- Le site d’Adobe

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE