Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Distagon 2,8/25 ZF.2 chez Carl Zeiss

11/06/2010 | LAURENT KATZ

Voilà une nouvelle optique à se mettre sous la dent si l’on possède un reflex Nikon, manuelle en mise au point, mais laissant actifs les automatismes d’exposition.

C’est grâce à une puce que le nouveau Distagon conserve les modes Priorités et transmet à l’appareil des données en vue de leur inclusion dans les Exif de la photo (focale, ouverture maximale, ouverture opérationnelle…) . Cette version recalculée optiquement d’une formule lancée en 1961, est faite pour les reflex Nikon de type plein format (FX), ou APS-C (DX) avec la couverture d’un 38 mm dans ce cas. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un objectif macro, elle offre un rapport d’agrandissement de 1/2,3, fruit d’une distance minimale de mise au point descendant à 17 cm. Pour 904 €.

Pour mémoire, la série ZF.2 comporte les optiques suivantes : F3,5/18, F2,8/21, F2/28, F2/35, F1,4/50, F2/50 Macro, F1,4/85 et F2/100 Macro.

Principales caractéristiques

- Formule optique : 10 éléments, 8 groupes
- Pare-soleil : oui
- Tropicalisation : -
- Motorisation : -
- Stabilisation : -
- Ouverture minimale : F22
- Diaphragme : nc
- Diamètre filtre : 58 mm
- Distance minimale de mise au point : 17 cm
- Dimensions (L x ø) : 90 mm x 64 mm
- Poids : 480 g

Le site de Zeiss

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages