Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Flickr fait peau neuve

21/05/2013 | Franck Mée

Lorsqu’il s’agit de publier des photos en ligne, Flickr est l’un des sites de référence. Et ceci, malgré une interface qui n’avait évolué que de quelques détails depuis son lancement en 2004. Le site s’offre enfin une vraie refonte graphique pour prendre l’air du temps ; au passage, la politique commerciale est également mise à jour, et pourra faire grincer quelques dents...

Pour les amateurs de "web 2.0", Flickr faisait figure de diplodocus : imposant, inévitable, mais représentant d’une espèce vouée à la disparition, avec ses galeries figées (même s’il proposait le choix entre une poignée de présentations pour la page d’accueil d’un membre) et son chargement statique des pages d’images.

Yahoo, propriétaire du site, a donc enfin fait un grand nettoyage. La nouvelle présentation est plus dans l’air du temps, s’inspirant notamment du travail fait par Google sur sa page de recherche d’images : affichage adapté au format des images et à la taille de la fenêtre, chargement à la volée d’images supplémentaires lorsque le visiteur descend dans une galerie... Les images sont également directement affichées en pleine fenêtre sur fond noir, supprimant le doublon avec la page photo sur fond blanc.

Tout n’est pas pour autant parfait : il reste nombre de scories de l’ancienne interface, notamment dans les pages de gestion de son compte. Plus gênant, les albums ont été remis à plat (à gauche : grandes vignettes, légendes en surimpression et adaptation à la fenêtre) alors que les catalogues ont juste adopté un en-tête (à droite). On peut imaginer que le lancement de cette nouvelle version a été un peu bousculé pour accompagner le rachat de Tumblr, désormais lui aussi propriété de Yahoo...

Mobile

Autre limitation : si le nouveau Flickr s’adapte à la largeur de l’écran, la largeur minimale pour afficher le site reste de l’ordre de 1000 pxl. Il ne s’adapte donc pas aux téléphones, pour lesquels il continue à rediriger vers une version mobile plutôt archaïque (ci-contre).

La solution, c’est l’application dédiée, proposée pour iOS ou Android. Elle adopte elle aussi la nouvelle interface, avec une navigation bi-directionnelle très pratique pour les pages Contacts et Albums.

En revanche, l’application souffre d’au moins un défaut agaçant : l’interface ne bascule en mode paysage que lors de l’affichage d’une photo. Impossible donc de faire pivoter un smartphone pour profiter d’un clavier plus large pour taper un commentaire...

Le coût de l’innovation

Depuis longtemps, Flickr proposait deux types de comptes : gratuit, financé par la publicité et limité aux 200 dernières photos ajoutées, ou "Pro", coûtant 25 dollars par an.

Les utilisateurs de comptes gratuits seront heureux : le stockage passe à 1 To, le poids maximal d’une photo grimpant à 200 Mo, et les vidéos peuvent atteinte 3 min et 1 Go. Yahoo est ainsi le plus généreux du moment, loin devant Google

En revanche, ceux qui hésitaient à s’offrir un compte Pro vont déchanter : il n’est plus possible d’en acheter un — seuls ceux qui y ont déjà souscrit peuvent le conserver. Et le tarif minimal pour un compte payant passe à 49,99 dollars par an, son seul effet étant de supprimer les publicités du site ! En particulier, l’outil statistiques reste pour l’instant réservé aux possesseurs de comptes Pro classique...

Quant aux utilisateurs qui souhaiteraient utiliser Flickr comme sauvegarde de leurs albums personnels, ils doivent noter qu’il n’est plus possible d’obtenir un espace illimité : le compte sans publicité reste limité à 1 To, et les nouveaux comptes "Doublr" à 499,99 dollars par an sont plafonnés à 2 To. Le To supplémentaire est donc facturé 450 dollars, le prix de cinq disques durs de 1 To !

Reste que le premier téra-octet pourrait déjà stocker environ 100 000 Jpeg de 24 Mpxl, ce qui est une capacité plutôt généreuse. Pour la plupart des utilisateurs, Flickr semble donc pousser à doubler la facture ou à se contenter d’un compte gratuit en affichant la publicité. Une alternative qui ne sera certainement pas du goût des fidèles du compte Pro...

- Les nouveautés de Flickr

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • En voyant ce nouveau flickr, j’ai cru que je m’étais trompé et que j’étais sur 500px. La ressemblance est assez frappante au premier abord.

  • C’est enfin un vrai site Photo, débarassé de ses pollutions d’invitations et autres awards-golden-niaizeries que certains jouissaient à collectionner.
    Ici, pas de commentaires, que de la photo et si elles ne sont pas super, alors la page est de suite très laide. Tant mieux car entre les gentils retraités qui canardent leur poisson rouge chaque jour et le gamin qui post la photo de son rejeton sous toutes ses coutures, il y avait de quoi fuir.
    Du coup, beaucoup de passionnés étaient parti ailleurs (500px, ipernity, Fotolog...)

    Quant au téra de données c’est bidon,vu que le mode de visionnage est devenu linéaire et que les photos sont pleine résolution, on passe 5mn à faire défiler des photos puis on se fatigue de défilement,du coup on à visionné que 100 à 500Mo...
    C’est un peu comme si on vous filait un auto en vous disant : "Allez, on vous met 500 000 litres d’essence pour parcourir le monde !" mais la citerne est si lourde qu’on avance à peine à 40km/h... Je doute qu’on les consomme.

    Finalement, Flickr aura mis du temps à réagir mais là, ils sont sur la bonne voie, j’ai consulté des sites de photographes que j’aimais et c’est carrément Pro dès leur page d’accueil.

  • La nouvelle interface est innommable, mais au delà de cela ...
    Flickr pour photographes amateurs et pros est mort.
    Marissa Mayer la nouvelle présidente de Yahoo veut faire de Flickr une poubelle sociale populiste pour ceux qui prennent des photos à bout de bras avec leur smartphone ou leur tablette. Avec de la pub pour financer tout ça.
    Je n’ai rien contre, mais ce ne sont pas des amateurs de photos et encore moins des photographes. Pour ces gens là il y a les blogs, Facebook ou Instagram.
    C’est la nouvelle cible et ce sera certainement beaucoup plus rentable que des abonnements qui faisaient de Flickr un site un peu protégé pour les "vrais" amateurs photographes.
    C’est dans l’air du temps, on méprise totalement les "clients" et on fait dans la facilité et le populisme abêtissant.

    Les humbles photographes amateurs ne sont évidemment pas très contents (les réactions sur Flickr sont édifiantes), mais pour moi Flickr ne veut plus d’eux.
    C’est vraiment des méthodes de voyous, dans la mesure ou il n’y a pas eu de préavis et qu’il y a des comptes payants, mais qui reflètent bien le monde dans lequel nous vivons.

    Avec des "spectateurs" limités à 200 photos, ça limite énormément les non motivés par la photo un peu travaillée.
    A partir du moment ou il faut payer, ça motive et sélectionne un peu, avec quand même une grande majorité de photos d’un assez bon niveau.
    Flickr offre maintenant 1 To pour tout le monde gratuitement, on imagine sans peine que ce sera très vite exactement l’inverse.
    Flickr va se retrouver inondé de photos sans intérêt et sans but photographique.
    Ce n’est plus la Photographie avec un grand "P" qui est au centre du concept mais les revenus publicitaires alimentés par la photo de masse.
    C’est la différence qu’il y a entre une chaine de télé comme Discovery Sciences avec très peu d’annonceurs et la télé réalité de TF1 avec un max de pub.
    D’ailleurs, comme par hasard, les paramètres de prise de vue ont disparus.
    Le concept actuel ne pourra pas tenir car les groupes vont se retrouver avec 80% de bas de gamme qu’ils ne pourront pas "modérer" manuellement.
    Ça va devenir très vite n’importe quoi.

    Dommage, il y avait quelques galeries extraordinaires et vraiment des photographes exceptionnels.

    En ce qui me concerne, s’ils ne reviennent pas en arrière, et j’en doute, je fermerai certainement mon compte.

    Ce n’est pas plus grave que ça, il y a bien pire, mais c’est triste à en pleurer de bêtise.

    • J’allais écrire ce que vous dites, mais avec un vocabulaire plus cinglant et plus méprisant pour Flickr. Je ne suis ni un photographe pro ni un photographe amateur. Je fais partie de la "classe moyenne" de Flickr et ce que je ressens depuis hier, c’est qu’on nous fout à la porte parce qu’on ne représente plus rien. Mais qu’ai-je donc penser en payant mon compte pro à 29.95 $ ? Flickr devient plus qu’une poubelle sociale. C’est la première pizza all-dressed digitale du Web. Un fouillis total où n’importe quoi fait loi. La photographie est mort et les photographes sont des dinosaures. Aujourd’hui, je comprends que je dois faire des "instantanés" de mon bol de toilette, de mon chat qui pisse, de l’épi de maïs qui est tombé sur le plancher, de mes pieds avec mes bas, du pot de peinture qui traîne dans l’armoire, de la lune qui est floue, du badge de mon auto avec un filtre mordoré et un cadre écossais et pourquoi pas une photo de rien. C’est pas rien après tout. L’amateur de photographie doit mourir. Allez je vends : un équipement Nikon complet avec objectifs, du Canon aussi. Tout du milieu de gamme cependant. Je laisse le tour pour rien. Je ferai une photo de ce nouveau rien. Mais j’y pense, je n’ai pas besoin de cela, j’ai un smartphone après tout.

    • Le nouveau Flickr... on aime ou pas ! Il a le mérite d’avoir évolué... l’avenir nous dira si cette upgrade va dans le bon sens ! Je ne juge pas.
      Je trouve juste ma page d’accueil plus qualitative... les photos de mes amis photographes sont davantage mises en valeur. Les photos de smartphone ou relatant la vie palpitante des microbes des cuvettes de WC a toujours existé sur ce site... il suffit juste d’aller dans le bons groupes pour apprécier des photos de qualité (ou non). Et surtout il faut prendre un peu de temps ou consulter un optalmo pour voir que les Exif sont toujours visibles !!!!

      La comparaison entre Discovery machin truc et TF1 est forte en gout ! Merci... ça m’a fait bien rire. ;-)

    • Ce message est d’une justesse telle qu’il fait écho aux propos même de Marissa Mayer (ou bien il s’appuie dessus) :

      "(…) there’s no such thing as Flickr Pro, because today, with cameras as pervasive as they are, there is no such thing really as professional photographers, when there’s everything is professional photographers. Certainly there is varying levels of skills, but we didn’t want to have a Flickr Pro anymore, we wanted everyone to have professional quality photos, space, and sharing." – Marissa Mayer, Yahoo Event, May 2013

      Si ça franchement, ce n’est pas une mise à la porte... en plus d’être un diagnostic d’une fausseté sans nom...

      En tout cas on en rediscutera quand les finances de Flickr/Yahoo seront à sec, qu’ils passeront à leur tour à la caisse - comme en ce moment pas mal de boîtes liées au secteur informatique - et quand l’on s’apercevra que leur "plan social" n’était pas celui envisagé au départ.
      C’est déjà en voie vu le nombre de membres de membres de Flickr qui soient stoppent et demandent le remboursement de leur abonnement, soient quittent carrément le navire.

    • Flickr est devenu la pire interface pour les photographes.

      Une société devenue odieuse par son totalitarisme, son incompétence crasse sur le plan du graphisme, sa censure permanente, son ergonomie catastrophique.

      Ses concepteurs sont eux-mêmes des ignares en photographie qui ne soucient que du fric.

      FLICKR OU LA MÉDIOCRITÉ POUR LES GEEK.

      À boycotter d’urgence.

  • Au début, j’ai cru que je m’étais trompé de site... Que nenni ! c’est bien le nouveau Flickr. Et je vais devoir trouver un autre hebergeur pour mes photos. Le plus ralant est que je vais perdre 2700 photos depuis 2009. mais je ne vais pas devoir renouveler mon abonnement pro qui arrive à expiration fin mai. Je connais déjà beaucoup mes contacts qui vont quitter le site.

    • Pour aller où ? si on veut de "l’audimat" sur ses photos on est soit sur Flickr, Picassa, 500Px ou Panoramio (voire Facebook ou Instagram si on est pas du tout exigeant sur la qualité).
      Alors que tant de bons photographes ont quitté Flickr pour une présentation plus moderne, il est normal que l’évolution se fasse dans ce sens.
      Le problème des mécontents tient souvent à la présentation de leur photos qui ne correspond plus à leur minutieuse mise en page, mais savaient-il que suivant le format de l’écran sur lequel étaient visionnées celles-ci, la disposition changeait ? (sauf pour la 1ère page)
      Certes on n’a plus la présentation moyen format mais en diaporama elles sont de bien meilleure qualité. Sinon, pour le reste, on retrouve les mêmes possibilités : tags, exifs, albums...
      Si la pub dérange, elle est aussi présente sur les autres sites de grande diffusion et un bon navigateur bien paramètré vous les enlève (Opera, Firefox...)

      Et si la place vous manque malgré le 1téra octets, ouvrez un deuxième compte avec un nom très proche du votre, c’est gratuit ! Mais bon, quand on voit le nombres d’utilisateurs de Flickr soit-disant Exigeants et qui bridaient la visualisation à la taille écran pour ne pas se faire "voler" leur chefs-d’oeuvre,...Facebook leur conviendrai mieux.
      Pour ceux qui avaient pris soin de bien sélectionner leurs groupes, la qualité "poubelle" ne les atteindra pas, ils resteront confinés dans leur univers de qualité

      Avec moins de 100 millions de membres actuellement, et face à la déferlante asiatique à venir, c’était une question de survie pour Flickr cette adaptation.

    • Vous oubliez tous le site IPERNITY...... en mode PRO c’est tout à fait correct, surtout depuis son lifting d’avril. La version gratuite limite les imports à 200Mo par mois, c’est trop juste pour les photographes qui ne compressent pas leurs photos.
      Ce site est de plus beaucoup plus facile d’accès, que l’ogre FLICKR, et le TEAM écoute les requêtes des membres...ce qui permet de faire évoluer dans le bon sens ce site d’hébergement.

  • Bonjour à tous,

    Je ne comprends pas la réaction des mécontents à cause de l’évolution de Flickr.

    D’une part, je trouve que le lifting est plutôt réussi. D’autre part, Flickr reste gratuit. Certes limité à 200 photos mais gratuit. On ne peut pas tout avoir : une belle vitrine sur internet et la gratuité. Ceux qui ne sont pas contents, montez votre site internet, payez-vous un hébergement et basta.

  • Merci de nous débarrasser de cette hideuse et et anti ergonomique interface qu’était Flickr. Une honte qui va bientôt disparaitre !

  • Vous plaisantez Monsieur ou Madame l’auteur de l’article ?

    En quoi est-ce du web 2.0, de supprimer toute mise en page en présentant les images à la va-comme-je te-pousse ?

    Le web 2.0 c’est au contraire avoir une vraie réflexion sur les usages et en fonction de cela, proposer des choix aux internautes.

    Mais bon, ce serait une attitude professionnelle et il semblerait que Flickr n’en soit pas capable (comme le dit Nemodus c’est dans l’air du temps, on méprise le "client")

  • Aucun esprit critique dans cet article. De toutes petites réserves pour faire bonne figure alors que Flickr est devenu la daube visuelle intégrale pour les photographes.

    Assez lamentable et cela devient récurrent dans cette revue (voir ce mémorable interview du patron de Fotolia, le site à boycotter par respect pour les photographes).

  • Si je peux vous donner un conseil, QUITTEZ FLICKR qui est devenu, pour les photographes qui se respectent, la pire interface.

    La censure y est omniprésente et notamment dans les forums. Des comptes de photographes brillants sont supprimés abusivement par ce que leur réflexion est non-consensuelle. Deux amis en ont fait les frais récemment.

    Pour couronner le tout le service après-vente est catastrophique (on ne vous répond pas ou on vous répond à côté de la plaque une semaine plus tard : l’incompétence règne en maître). Le seul but de la DAUBE FLICKR est de se remplir les poches avec une interface merdique à la facebook.

    J’oubliais : des amis ont perdu de l’argent avec les prélèvements automatiques (vol déguisé).

    Encourageant de voir que de bons photographes quittent enfin FLICKR en 2014.

  • Je confirme que les grands photographes ne sont pas sur Flickr ! Normal face à autant d’irrespect à l’égard de la photographie.