Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Kodak dépose son bilan : dernier clic-clac ?

20/01/2012 | Benjamin Favier

La firme américaine vient de déposer son bilan. Eastman Kodak a demandé à être placé sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites aux États-Unis, selon l’AFP.

C’est désormais officiel. Eastman Kodak a annoncé hier avoir déposé son bilan. Dans la semaine, son action était tombée à 55 cents. Soit dix fois moins qu’il y a un an, rappelle l’AFP dans une dépêche. L’Agence France Presse souligne en outre que la firme a demandé a être placée sous la protection du chapitre 11 de la loi des faillites aux États-Unis, auprès d’un tribunal de New York. Ce qui signifie qu’elle va être placée sous la surveillance de ce dernier, mais qu’elle va pouvoir poursuivre ses activités. Kodak indique d’ailleurs dans un communiqué disposer « de liquidités suffisantes pour opérer son activité dans le cadre du chapitre 11, et continuer à fournir produits et services à ses clients comme à l’ordinaire ». Elle précise ainsi bénéficier d’une facilité de crédit de 950 millions de dollars, obtenue via la banque Citigroup. Les filiales de Kodak implantées en dehors du territoire américain ne sont pas concernées par cette demande de placement. Depuis 2003, quelque quarante-sept mille postes ont été supprimés, tandis que treize usines et cent-trente laboratoires ont été supprimés, selon Antonio Perez, Président Directeur Général du groupe, cité par l’AFP.
L’entreprise a, de l’avis de nombreux experts, raté le virage numérique. Elle compte sur son riche portefeuille de brevets pour sortir la tête de l’eau. Dans un passionnant entretien accordé au Monde.fr le 6 janvier dernier, François Sauteron, ancien employé de la société et auteur du livre La Chute de l’empire Kodak, juge pour sa part que cela ne sera pas suffisant : « C’était une entreprise à la fois très ample et très spécialisée, qui manquait terriblement de souplesse. Elle a fait de mauvais investissements au mauvais moment. Ce ne sont pas les brevets numériques dont elle dispose aujourd’hui qui lui sortiront la tête de l’eau. Beaucoup sont déjà dépassés. » Actuellement, Kodak emploie dix-huit mille personnes à travers le monde.

- Le site de Kodak

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages