Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les secrets du mouvement en photographie

13/11/2018 | LAURENT KATZ

La photo fige le mouvement et pourtant, il existe de multiples techniques pour en rendre compte et obtenir des clichés sortant de l’ordinaire. Avec des vitesses élevées ou lentes. C’est ce que nous explique un spécialiste du sujet, Christophe Audebert.

La photo représente toujours la réalité puisqu’au déclenchement, ce sont bien des sujets et des objets qui font face à l’objectif. Mais ce qui est merveilleux est de pouvoir tordre la vision par le simple usage de la technique photographique, pour en montrer un visage que l’œil ne voit pas. Les procédés sont multiples, mais l’auteur qui a déjà publié Les secrets de la pause longue chez le même éditeur s’attache ici à dévoiler comment jouer avec la vitesse et les mouvements du photographe permet d’explorer un champ créatif particulier. La simple lecture du sommaire montre les techniques employées pour figer le mouvement ou le représenter, s’appuyant sur la vitesse du sujet, la direction de son mouvement et son éloignement, sans oublier la focale employée. Dans un cas, des effets de flou servent à distinguer le sujet en mouvement du reste de l’image, dans l’autre cas, c’est paradoxalement l’emploi de vitesses lentes qui va rendre compte de la mobilité.


Pour chaque technique, comme le filé dynamique, qui consiste à photographier par exemple un véhicule en le maintenant cadré tout en employant une vitesse pas trop rapide afin que l’arrière-plan soit flou et composé de stries colorées, l’auteur fournit toutes les explications et propose une réalisation sous la forme d’un scénario en plusieurs étapes. Un canevas bienvenu pour photographier avec un zooming pendant l’exposition ou figer le mouvement avec une très haute vitesse pour capturer la beauté de gouttes qui explosent lors de leur impact avec une surface liquide. Sans oublier, toujours avec une vitesse basse, un flou de bougé important dû au déplacement de l’appareil pendant le déclenchement.

Au début du livre se trouve une pépite à photographier et conserver dans son téléphone : un tableau récapitulant tous les types de prises de vues traités dans le livre, indiquant pour chacun d’entre eux, la plage de vitesses optimales, les sujets qui s’y prêtent, s’il s’agit de figer ou figurer le mouvement et la technique employée. À l’opposé, le livre se termine par trois portfolios de photographes, chacun montrant une facette de ce qui vient d’être détaillé. Cedric Marcadier avec de spectaculaires flous de filé, Jadikan pour le lightpainting avec des effets étonnants et esthétiques. Quant à Warren Keelan, il photographie des vagues à vitesse élevée, pouvant atteindre le 1/8000s, pour figer des positions et des formes étonnantes de ces éléments liquides. Que dire de plus, sinon que la collection « Les secrets » vient encore de s’enrichir d’un opus passionnant et fortement recommandable.

- Sommaire

  • Figurer le mouvement ou le figer
  • Le filé dynamique
  • Les vitesses lentes
  • La pose longue
  • Le bougé intentionnel de l’appareil photo.
  • Le zooming
  • Les ultra-hautes vitesses
  • Le post-traitement des images
  • Autres regards sur le mouvement

Les secrets du mouvement en photographie , par Christophe Audebert

  • 17 x 23 cm, 168 pages
  • 23 € (broché), 15,99 (ePub, PDF)
  • Éditions Eyrolles
  • www.eyrolles.com

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages