Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

FUJIFILM

[NAB 2018] Seagate et LaCIE tiennent salon

24/04/2018 | LAURENT KATZ

Seagate, acteur majeur des supports de stockage, a fait son show au salon américain, mettant en avant LaCIE avec des démonstrations originales et une multitude de présentations montrant, discrètement mais efficacement, l’usage de ses disques durs.

Celui qui ne connaîtrait pas forcément la marque tombait, au détour d’une allée, sur un ou deux danseurs s’agitant sur un tapis vert. Participant à la mise en œuvre d’une solution de motion capture (capture de mouvement) ne faisant pas appel à des capteurs placés sur leur corps, mais à six ou huit caméras dont les flux vidéo étaient pris en charge par une unité de disques LaCIE (spécialiste français racheté par la marque américaine en 2012) et alimentaient un logiciel usant de l’intelligence artificielle pour modéliser un squelette en mouvement. Afin qu’il serve d’armature à un personnage incrusté dans un décor. Cela pour montrer comment un support de stockage s’inscrit dans un flux de travail sortant de l’ordinaire.

JPEG - 120.9 ko
C’est un ensemble LaCIE 6big Thunderbolt 3, en technologie Raid, qui enregistre les flux vidéo des caméras scrutant les danseurs, dont les mouvements sont modélisés.
(photo LK)

Sur le devant de la scène, un bras robotisé portait une caméra filmant le nouveau Rugged Raid Pro placé dans un décor de fausse neige et de sable, pour attirer l’attention du chaland sur l’endurance. Un autre pôle laissait les conférenciers faire leur présentation, chacune se terminant par un tirage au sort faisant gagner l’heureux élu un disque Rugged à l’emblématique coque orange.

JPEG - 150.7 ko
Le nouveau disque LaCIE Rugged Raid Pro mis en scène.
(photo LK)

Ce n’est qu’en arrière-plan que l’on découvrait les nouveautés et les modèles plus anciens, et même une sorte de data center privé, à base des récents racks 5U94 et disques durs Seagate. Sur lequel était négligemment posé un disque Seagate Exos de 14 To ! Un prototype, car commercialement, ce sont dans les gammes Exos et IronWolf Pro des disques internes de 12 To qui proposent la valeur maximale. Par ailleurs, Seagate développe un disque, le Mach 2, doté de deux jeux indépendants de têtes de lecture dans le but d’offrir des débits en lecture et écriture plus importants. Montrée au salon 2018 Open Compute Project (OCP) US Summit, qui s’est tenu en mars à San Jose aux USA, la marque fait état de 480 Mo/s en débit soutenu.

JPEG - 124.5 ko
La gamme LaCIE
(photo LK)
JPEG - 145.7 ko
Un mini data center à base de disque Seagate.
(photo LK)

Une première nouveauté, dans la série La CIE Rugged RAID Pro, est un disque embarquant du Raid ! Avec une capacité totale de 4 To en Raid 0 et de 2 To en Raid 1 (duplicata des données inscrites sur chaque disque). Comparé au Rugged Raid Thunderbolt existant, il amène un lecteur de SD et un port USB-C, pas de type Thuberbolt, mais de nature USB 3.1 Gen1. Bien sûr, il peut tomber de 1,2 m, se faire passer dessus par un véhicule d’une tonne et résister à l’eau dans les conditions définies par la norme IP54. Il est garanti trois ans et bénéficie d’un accès unique, pendant les trois années de garantie, au service Rescue de récupération de données en laboratoire. Dénué de batterie, ce modèle implique d’être alimenté par un ordinateur. Il ne peut jouer le rôle d’un videur de carte sur le terrain, juste celui d’un lecteur de SD. La famille Rugged comporte déjà un Raid de 4 To (439 €), sans lecteur de SD, plus résistant aux chutes (1,5 m), doté d’un port USB-C compatible Thunderbolt 3 et dénué de la prestation Rescue. La disponibilité du Rugged Raid Pro est prévue pour juin, à un prix pas encore défini, mais qui devrait être proche de celui du Rugged Raid, soit 439 € au tarif officiel.

JPEG - 83 ko
Le disque LaCIE Rugged Raid Pro intègre un lecteur de SD.
(photo LK)

Le DJI Copilot, l’autre nouveauté, n’a rien à voir avec DJI et ne pilote rien du tout. C’est une manière de marquer un partenariat avec la marque de drones. Je vous en parle en détail ici, car c’est un produit original, qui se pose en concurrent du MyPassport Wireless SSD de Western Digital, avec des inclinaisons différentes. La série Rugged comporte aussi un modèle original, dit Secured, qui use d’un chiffrement AES 256 bits géré, ni par l’ordinateur via un utilitaire, ni par une puce sur la carte-mère du boîtier, mais par un processeur embarqué au sein même de l’unité de disque. Il est déjà disponible pour 199,99 €, avec une capacité de 2 To.

JPEG - 110.3 ko
Le logiciel d’accompagnement du DJI Copilot affiche les sauvegardes enregistrées.
(photo LK)

Les orateurs qui se succédaient avaient pour but que de parler de l’organisation de leur travail, de faire partager leur expérience et expliquer comment les disques Seagate ou LaCIE s’inscrivaient dans leur flux de travail, mais sans prosélytisme outrancier. Ainsi, Andy Best fervent amoureux de la nature, photographie et filme avec un esprit pictural qu’il doit sans doute à ses études de dessin et de peinture. Sa présentation était axée sur une préparation minutieuse, allant du repérage des lieux à la préparation du matériel, « afin d’éliminer tous les obstacles et ne se consacrer qu’à la prise de vue », « to be ready for the shot ». Son véhicule est un studio de campagne et ses images sont doublonnées sur une paire de LaCIE Rugged, dont il utilise d’ailleurs des versions 5 To ! Son matériel photo : Sony A7r II et III, A9 et une caméra Sony FS7 II.

JPEG - 146.1 ko
Andy best,
(photo LK)

Autre intervenant, Jason Thompson est un passionné de la montagne qui nous a raconté l’ouverture d’une voie sur un sommet indien. Avec un A6500 muni du zoom pancake 16-50 mm tant décrié et une GoPro Hero 5, qui ont supporté des températures de -10°. En une une paire de LaCIE Rugged pour les sauvegardes, montrant que ces disques ont la faveur de ceux qui parcourent des terrains d’aventure. Gageons que les Raid Pro et le DJI Copilot risquent de les intéresser…

JPEG - 143.8 ko
Photographe et alpiniste, Jason Thomson, sauvegarde ses prises de vue en double.
(photo LK)

- Le site LaCIE
- Le site de Seagate

Portfolio

  • L'IronWolf Pro, garanti 5 ans, est donné pour supporter des transferts (...)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



PHOX

BBB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Fujifilm