Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Samyang AF 45 mm f/1,8 FE : sagesse orientale

13/05/2019 | Jean-Marie Sépulchre

Le fabricant coréen propose une nouvelle focale fixe lumineuse compacte et abordable en monture FE. Présentation.

Présentation

Samyang a d’abord été connu par sa ligne d’optiques à mise au point manuelle et construction métal alliant grandes ouvertures et tarif très serré, mais la marque coréenne a franchi des étapes significatives depuis plusieurs années en lançant une gamme autofocus compétitive, notamment en monture Sony E avec des objectifs 24 × 36 à prix maîtrisés destinés à la gamme α7 et 9. Ainsi nous avions accueilli très favorablement le 35 mm f/2,8 (MDLP n° 98). Le nouveau 45 mm f/1,8 qui appartient à la même lignée n’a rien moins d’ambition que de challenger le Zeiss 55 mm f/1,8 produit par Sony et sera vendu 399 €. Sa focale plus courte se rapproche de la « focale naturelle » du 24 × 36 qui correspond à la diagonale du format, soit 43 mm que seul Pentax a commercialisé. Mais les 40 et 45 mm restent quand même rares sur le marché, le Samyang joue la carte de la compacité et de la légèreté avec une poids de 192 grammes avec bouchon et pare-soleil pour une longueur de 56 mm. Sa formule optique à 7 lentilles intègre deux asphériques et un verre ED à faible dispersion et son autofocus est assuré par un moteur linéaire STM ce qui devrait nous promettre silence et précision.

JPEG - 49.1 ko
Formule optique (document : Samyang)

Reste une question que nous adressons au constructeur : dès lors qu’une nouvelle lignée calculée par les appareils sans miroir émerge avec succès, est-il prévu de les décliner en d’autres montures…sans nul doute leur commercialisation en monture Nikon Z et Canon R, à l’instar des optiques pour reflex proposées pour plusieurs marques de boîtiers aurait un grand intérêt pour les clients inquiets des tarifs des nouvelles focales fixes des grandes marques.

L’optique sera disponible en juin au prix de 399 €.

- Le site de Samyang

Fiche technique

  • Formule optique : 7 lentilles en 6 groupes (1 ED, 2 ASPH)
  • Distance minimale de mise au point : 0,45 m
  • Filtre : 49 mm
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Motorisation : STM linéaire
  • Stabilisateur : Non
  • Joints d’étanchéité : Non
  • Dimensions : 61,8 × 56,1 mm
  • Poids : 192 g
  • Accessoires : pare-soleil, bouchons, housse
  • Fabrication : Corée du Sud
  • Monture : Sony E

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • « Poids : 192 g »

    D’après le site de Samyang et celui de Rokinon aux États-Unis, c’est 162 g, pas 192.

    https://www.samyanglensglobal.com/en/product/product-view.php?seq=434

  • @Mistral75

    ...selon la fiche Pdf jointe au communiqué de presse...192 g... ou 162 g sans pare-soleil ni bouchons d’objectif ! ;o)

  • Mince !
    Les avocats des petits formats m’avaient juré que leurs objectifs standards étaient plus légers et qu’ils épargneraient les vertèbres des photographes :
    Le 25/1.4 DG Leica-Panasonic en MFT pèse 200g
    Le 25/1.7 Panasonic pour MFT fait 125g
    Le 25/1.8 Zuiko MZD `pèse 136g
    Le 32/1.4 Canon EF-M pèse 235g
    Le 35/1.4 TL Leica pèse...428g

    Le nouveau standard 45/1.8 AF Samyang pèse 162g "à poil".
    Mais où sont passés les avantages des petits formats ?
    On m’aurait menti ???
    Le coût de cet objectif est compétitif par rapport aux objectifs de marque concurrents en FF...en apparence.
    Il l’est surtout par rapport aux objectifs des petits formats :
    Un 25/1.8 MZD Zuiko se négocie autour de 350 €
    Un 32/1.4 EF-M se négocie autour de ....495 €
    ...pour ne pas parler des autres....

    Bref, il semblerait que les grenouilles APSC/MFT soient effectivement parvenues à se faire aussi grosses que le boeuf 24x36...mais pas tout à fait dans le sens souhaité par la clientèle !

    Prochain épisode : La sortie du 70-200/2.8 LIS RF dont on aura l’occasion de voir s’il est aussi lourd
    qu’un 50-140/2.8 R LM OIS...(995g)

  • @eric_p,
    Si le Samyang est piqué à PO, je dis super.
    Mais très souvent le poids s’accompagne d’un meilleur piqué. Et Samyang a une tendance à avoir un vignettage très présent et un AF pas encore égale à certains opticiens. A voir. Très intéressé par cet objectif.

    Et comparer des objectifs en plastique et d’autres en métal, ça a du sens ?

  • Effectivement eric-p, ce 45/1.8 fait l’exploit de n’être que deux fois plus lourd que l’équivalent 20/1.7 en µ4/3 (87g).
    Quant à savoir s’il est aussi bon optiquement, c’est à JMS qu’il faut le demander ! Avez-vous déjà pu mettre la main sur un exemplaire de test ?

    Et puis une petite question bête : pourquoi la bande bleue, et pas rouge comme sur le site Samsung ? Une pré-série ?

  • Pour la bande bleue problème d’ouverture d’un fichier...cela va être corrigé ;o)

  • Eric, du sais très bien que les optiques pour M4/3 sont de loin plus petites que celles en 24x36 et apsc, surtout si l’on compare à qualité équivalente, qualité de construction, protection et optique !
    Là le 20mm f1.7 Panasonic (f1.7 et non pas f1.8) fait 86g, 63mm de diamètre et 26mm d’épaisseur et filtre en 46mm, là pour une focale un peu plus longue (je parle de champ) et un peu moins lumineuse, 162g, 61.8mm de diamètre et 56.1mm d’épaisseur et un filtre en 49mm.
    Donc oui une optique en m4/3 est deux fois plus petite qu’une en 24x36 tout en étant plus lumineuse et elle c’est sur de très grande qualité.

  • En fait Eric on verra si ton 70-200/2.8 LIS RF est aussi lourd et gros et utilisera le même diamètre de filtre que le Panasonic 35-100 f28, 357g, dia 67mm, L 100mm et filtre en 58. Pour info de zoom Panasonic est stabilisé, à une finition tout temps et à mise au point et zommage interne !!!

  • @4 & 5 (Nikojorj)
    L’optique est très piquée dès la PO puisque Samyang a publié la MTF de cet objectif à PO et que celle-ci est très bonne ; elle renvoie enfin les antiques Double Gauss (1896 !) au rayon des antiquités !
    En gros, lorsque la MTF10 >80% sur tout le champ et sans décollement des lignes sagittales/tangentielles, on peut dire que c’est de bon augure !
    JMS va encore devoir se surpasser pour trouver un défaut à ce caillou (Un résidu d’AC ?Du flare ?) !
    Ma seule réserve concernant cet objectif provient de l’AF STM qui en cas de panne...
    Pour ce qui est du vignettage, tout dépend de la formule optique, l’inclinaison des rayons en bordure de champ. La formule optique semble s’inspirer sensiblement du 55/1.8 Zeiss/Sony FE qui n’en présente pas beaucoup...pas plus qu’un DG.
    Pour rappel,le site Optyczne trouvait un vignettage de env. 2.5 IL sur le 55/1.8 Zeiss ZA FE
    et à peine plus sur un 50/1.8 STM EF Canon (Double Gauss) env.2.6 IL à PO (méthode des courbes isométriques)

  • @Georges (m-7)
    Sur le papier, une optique MFT de formule identique (à l’échelle près) à celle d’une optique 24x36 est
    2x plus courte et 4 x plus légère !
    Ça, c’est la règle sur le papier !
    Dans la réalité, les acteurs du MFT se lachent sur le diamètre des lentilles ou leur nombre pour que leurs performances soient irréprochables à PO !
    Il y a quelques années, Olympus avait même sorti toute une gamme d’objectifs télécentriques pour
    que les rayons issus de ces derniers soient compatibles avec les tolérances des capteurs de l’époque (env. 10º).
    Celà a abouti à des diplodocus qui avaient moins de vignettage effectivement mais étaient inférieurs sur pratiquement tous les autres critères. Un suicide commercial en somme et Olympus a dû changer son fusil d’épaule lors du passage au mirrorless.
    Si on avait transcrit le 14-35/2.0 Zuiko en 24x36, celà aurait abouti à un 28-70/2 pesant...3660 g !!!
    Bon, avec quelques subtilités, il se trouve que Canon a sorti un 28-70/2.0 L RF pesant 1430g, c’est à dire
    56% par rapport au Zuiko !
    Et l’objectif fonctionne très bien dès la PO à toutes les focales...

    Les nouvelles technologies (arrivée du DO, BR, multiplication des lentilles asphériques, augmentation de la puissance de calcul des ordinateurs nouveaux verres et nouvelles méthodes de polissage des asph.)
    font que le facteur 4 au niveau du poids s’est peu à peu effiloché au point que le surpoids constaté n’est plus que de de 50% voire moins.
    Bien sûr, on me dira que les acteurs des petits formats pourraient se lancer dans cette course à l’amaigrissement mais elles étaient censées avoir un poids idéal !

    Idem pour ce qui est de l’encombrement des objectifs.
    Le DO permet des gains de env.25% par rapport à une optique conventionnelle.
    Le choix de la combinaison optique peut également avoir d’importantes répercussions.
    Ainsi, on sait déjà que le futur 70-200/2.8 LIS RF sera...PLUS COMPACT (env.140mm)
    que le Fuji 50-140/2.8 R LM OIS (176mm).

    Je rappelle enfin que la luminosité d’un objectif ne dépend pas de l’ouverture géométrique de celui-ci (contrairement à une légende tenace !) mais DU DIAMÊTRE DE LA PUPILLE D’ENTRÉE.
    Ainsi un 35-100/2.8 EN MFT reçoit autant de lumière qu’un 50-200/4.5-5.6 EF en 24x36 (Canon vendait ça en kit durant l’ère argentique)...et ce dernier est tout aussi compact (97mm) ET PLUS LÉGER (301g).
    Seules les perfs optiques laissent à désirer en numérique mais un upgrade ne ferait pas peur à Canon.

  • Ça y est, on est reparti pour des comparisons de poids et mesures alambiquées.
    le poids (et la qualité) d’une optique dépend de son ouverture, du fait qu’elle est équipée en stabilisation ou non, de la qualité de ses composants (et la on sait que le samyang est très « léger » et n’inspire pas trop confiance), de la,formule,optique, de la qualité des verres , etc , etc.
    Une comparaison ici basée uniquement sur le poids n’a strictement aucun sens et elle ne sert qu’a enfoncer un clou rouillé dans une’ planche pourrie. C’est penible de devoir affronter sur ce forum toujours les mêmes commentaires dont ici en l’occurence les utilisateurs de Sony , dont je suis , n’ont que faire, car entre nous, je m’en fous de savoir si le fuji, olympus ou tric muche est 32,6 gr plus léger ou plus lourd que mon objectif performant.

  • @georges (m-8)
    Pour ce qui est des perfs optiques du 35-100/2.8 Pana, c’est tout vu !
    Le site DxO a testé ce zoom et lui accorde un piqué global de 13 P-MP
    Un malheureux 50-200/4.5-5.6 EF est crédité de 12 P-MP
    ...et le 70-200/2.8 LIS II grimpe à 33 P-MP !!! La messe est dite...

  • @11 En quoi cela vous concerne-t’il ? Sony A7 est bien rangé dans la catégorie des FF sauf erreur ?

  • @11
    Vous avez tort !
    L’annonce du 45/1.8 AF FE est une occasion exceptionnelle de démontrer qu’on peut faire des optiques FF
    ultralégères...y compris à ouverture géométrique identique...et sans faire de concession sur laqualité optique !
    Ce 45/1.8 AF FE est plus lourd de 19% que le 25/1.8 MZD Olympus. Excusez du peu.
    Ainsi, le FF démontre une fois de plus que les petits formats ne peuvent plus se prévaloir d’un quelconque avantage par rapport au FF :

    - Les écarts de poids et d’encombrement se sont réduits au point de ne plus être dissuasif comme celà pouvait sembler être le cas il y a peu.
    - Le prix des boîtiers FF "entrée de gamme" est descendu au point de rejoindre le tarif des boîtiers MFT
    comme le Panasonic G9
    - Le poids des boîtiers MFT est parfois plus lourd que celui des boîtiers FF (Sony A7 Vs Panasonic G9)

    La guerre des formats prend une nouvelle tournure et les petits formats sont en train de perdre cette guerre...
    C’était pourtant couru d’avance...

  • @17
    Attention avec la comparaison des scores DxO, leur note en Mpxl tient naturellement compte du capteur avec lequel est effectué la mesure, alors qu’au MDLP nous donnons une note pour le capteur : si on trouve 13 Mp sur un capteur de 20 Mp (il n’y a pas de capteur plus défini en MFT) cela donne un piqué à hauteur de 65% de la capacité du capteur...et si on trouve 33 Mp sur un Canon FF cela veut dire que l’on a testé sur 5DS ou DS R de 50 Mp...soit 66% de la capacité du capteur. La messe est dite dans l’égalité des performances théoriques !
    Reste bien sûr que si l’on a besoin de haute définition pour de très grands agrandissements le MFT et l’APS sont dépassés, il faut passer au FF haute def ou au MF. Mais pour du A2 un excellent objectif sur du MFT fera mieux que du zoom de base en plastique sur un APS de 24 Mpxl...ou même un zoom de base en plastique sur un FF de 20 Mpxl !

  • @13
    ca me concerne parce que je travaille aussi avec du plus petit format.
    ensuite, j’ai parfaitement le droit d’estimer que des comparaisons de poids ne riment à rien dans l’absolu.
    Samyang est petit et léger mais léger dans le sens technique du terme : jamais je ne voudrais acheter une telle,optique dont certains tests témoignent d’une fabrication faisant bon marché. Si c’est léger par rapport à d’autres optiques de même focale plus lourdes de fabricants reconnus, c’est qu’il y a anguille sous roche. Comme dirait Éric P , il n ‘y a pas de miracles. Donc, si on compare , on doit comparer sur TOUS les paramètres.

  • @14
    trouvez moi l’equivalent en poids et performances de l’olympus 12-100 et je vous suis .
    trouvez moi l’équivalent aussi du 20 f1,7 panasonic , du 12-40, du 40-150 f2,8 , etc .....
    mauvaise foi quand tu nous tiens...

  • @17
    Ce n’est pas en allant chercher un exemple de "derrière les fagots" du MFT que vous me convaincrez du bien fondé du MFT, vous savez !
    Effectivement, il n’existe pas de 24-200 sur le marché FF, le dernier s’y étant essayé ayant connu un flop retentissant (Tokina au siècle dernier).
    À mes yeux, ce 12-100/4 estl’équivalent d’un 24-200/8 en FF.
    On pourrait s’amuser à faire un 24-200 en FF mais c’est totalement has been de nos jours !
    Canon s’apprête donc à commercialiser un 24-240/4-6.3 IS USM RF qui éblouira tous les Olympussiens de France et de Navarre !
    Pour rappel, Sony en a déjà un à son catalogue. : Il pèse 780g. Canon devrait faire mieux mais on ne peut pas qualifier le Sony d’enclume pour autant...

    Le site allemand photozone a testé ce 12-100/4 qui est un produit honorable...mais qui flanche quand mème en bout de range (c’est très difficile de faire un bon zoom transtandard homogène sur tout le rang pour
    R>5 ).

  • Mauvaise foi, mauvaise foi, quand tu nous tiens......
    Un 12-100 ouvert à f4 reste un f4 . Seule la profondeur de champ est différente.
    M’enfin, on peut s’extasier sur des courbes mtf mais il faut savoir que samyang, d’apres certains testeurs qui eux utilisent les optiques et ne se contentent pas de gloser dans le,vide, font remarquer le taux relativement élevé d’optiques défaillantes dans cette marque et se consolent en disant, je cite « c’est sans doute pour cela que samyang donne une’ garantie de cinq ans » (Philipp reeve, je lui laisse la responsabilité de son jugement) .
    Un test, c’est comme le m43, il,ne suffit pas de donner une kyrielle de chiffres et de théories optiques pour en déduire des qualités et un usage à défendre.

  • @15
    merci de remettre les pendules à l’heure surtout pour ceux qui veulent acheter un 11-22 Canon pour photographier un long mur de briques, je ne vise personne bien sûr.
    Quant à la sagesse orientale, il y en a un au moins ici sur ce site qui devrait essayer d’en faire usage, ça nous reposerait.
    j’ajouterai que de nombreux tests ont montré qu’on ne voit absolument aucune différence jusqu’au format 60-100 entre une photo prise avec un omd em1 II et un Canon 5 d , photo faite dans de bonnes conditions de lumière.
    La qualité de la,photo, c’est d’abord le fait de maîtriser la lumière et la netteté (l’absence de bougé) qui en sont responsables. Enfin, je possède a la fois du FF et du m43, ce dernier format étant utilisé aussi par des photographes professionnels dont les photos ont été publiées dans le monde entier. Alors, les petites gloses insignifiantes et l’etalage de théories optiques sensées constituer LA vérité universelle de la,bible du photographe, franchement, ça n’a rien à voir avec la vraie photo, celle que pratiquent des milliers de gens doués, peu importe le matériel utilisé.

  • @18
    je suis allé voir les sites photozone et lenstip et je ne vois’pas où le 12-100 « flanche » comme vous dites. Le rendu sur les bords est légèrement moins bon mais encore nettement supérieur à bien des zooms Canonikon de cette ampleur. Puisque vous faites confiance à photozone, je vous signale que bien des optiques FF Canon n’arrivent pas à la,définition de ce zoom, vous pouvez le constater sur le site. Je ne cherche pas à défendre olympus mais J’ai horreur des manipulations et de la mauvaise foi crasse comme on dit. Avez vous déjà utilisé un 17 f1,2 ou un 25 f1,2 ? Non, alors faites le car ces optiques dépassent en définition TOUTES les optiques Canonikon qui sont dans la même catégorie de prix. Dont acte car chaque lecteur peut le vérifier sans problème, donc vous aussi.

  • @19
    Quand finirez-vous par vous faire "déradicaliser" de la "secte bleue" ?
    Une optique f/4 reste une optique f/4....À CONDITION DE RESTER À FORMAT CONSTANT !!!
    Quand vous devez convertir un 12-100/4 en optique 24x36, il devient un 24-200/8, désolé !

    La preuve : Vous prenez un 12-100/4 MZD et vous ajoutez un doubleur, vous obtiendrez bien un 24-200/8
    POUR 24x36 que vous pourrez monter sans problème sur un Sony A7 à capteur 24x36 (Je rappelle qu’un doubleur est un groupe optique "divergent" qui permet de faire passer le cercle de netteté de 21,6 mm à
    43,2 mm . Bien sûr, on n’évoquera pas ici les résultats obtenus et les nombreuses aberrations géométriques et chromatiques invitées "à la fête").

    Pour ce qui est de la fiabilité des optiques, pourquoi pas ?
    Mais je vous ferai remarquer qu’on peut appliquer cette remarque...À TOUTES LES MARQUES, même les plus prestigieuses.

    Malgré tout, et sincèrement, je ne pense pas qu’un opticien qui serait capable de maîtriser la fabrication de lentilles asphériques dont on connaît les seuils de tolérance très faibles à la fabrication (on parle de 1 à 50 nm, hein !) négligerait totalement toutes les autres étapes à la fabrication (tolérances au montage des lentilles bien plus grandes que celles nécessaires au polissage des asphériques ) et problèmes thermiques susceptibles
    de modifier la position des lentilles en fonction du climat.
    Samyang, sans posséder toutes les technologies optiques des japonais, ont largement eu le temps de prouver qu’ils ne sont pas vraiment des rigolos sur ce marché.
    Avec internet, tout finit par se savoir et un industriel ne peut pas se permettre de commercialiser un produit
    immature.

    Au fait, qu’est-ce-que vous disiez à propos de la mauvaise foi ?

  • @20

    Si si, il y a encore des différences que vous avez oublié de citer :
    - Les photos que j’ai faites au 5D, c’était en 2005-2006-etc...
    et les Olympussiens ont dû attendre 11 ans pour avoir un capteur se rapprochant des qualités d’un capteur
    24x36 de 2005. Entre temps, les canonistes FFistes ont eu le temps de faire "quelques photos".
    Ensuite, vous oubliez que la gamme optique 24x36 n’a rien à voir avec ce qui se fait en MFT, que la PDC
    des optiques FF ultralumineuses ne sera JAMAIS retrouvée sur une optique MFT,etc.etc...

    Non, décidément, la grenouille MFT n’est toujours pas parvenue à se faire aussi grosse que le boeuf 24x36...

    En revanche, on peut faire maigrir la vache 24x36, peut-être pas exactement au niveau du MFT
    mais pas si loin (avec éventuellement quelques concessions optiques) !

    Un 17-28/2.8 Tamron 24x36 pèse 420g Vs 534g pour le 7-14/2.8 MZD (Le FF PLUS LËGER que le MFT en shuntant la focale 14mm !!!)

    Le 28-75/2.8 FF pèse 550g Vs 382g pour le 12-40/2.8 MZD (on shunte la focale 24mm).
    Peut-on vraiment se casser une vertèbre pour 168g de plus ???

    Le 40-150/2.8 MZD pèse 880g Vs 1 Kg (attendu !) pour le 70-200/2,8 LIS RF 24x36 : C’est sûr, les FFistes renonceront au FF pour 120g !!! (pour l’équivalence 80-300, il suffit de cropper x1.5 sur un capteur FF : Il restera plus de 20 MP sur un capteur 50 MP).

  • @21
    Il va falloir changer de paire de lunettes !
    Le zoom 12-100/4 MZD flanche bien à 100mm.
    Traditionnellement, on estime qu’un zoom transtandard f/2.8 ne doit pas avoir un range supérieur à R=3
    pour ne pas compromettre l’homogénéité globale du zoom (on est déjà limite-limite sur les 24-70/2.8 de la génération actuelle.).

    Pour ce qui est des zooms f/4, on estime (-ait ?) qu’il ne faut pas dépasser un range de R=4.5 environ.
    Le 24-105/4 LIS a ravi ses utilisateurs en 2005.
    Depuis, on fait à peine mieux pour ce range.
    Nikon a essayé de "forcer les feux" à R=5 avec son 24-120/4 et les gens ont gueulé (des critiques un peu injustes néanmoins, surtout quand on voit ce que donnait le modèle précédent f/3,5-5,6 ).

    Pour ce qui est du 12-100/4 (donc R=8,3), on avait donc des doutes légitimes sur la capacité d’Olympus a "pondre" un zoom homogène sur tout le range.
    Et effectivement, le test photozone montre que les choses se gâtent à partir de f=50mm.
    Ceci étant dit, ce n’est pas une catastrophe et, si ce zoom n’est pas parfait, il constitue un bon zoom pour un tel range (en progrès sensible par rapport à un 24-200 Tokina par exemple).
    Le problème, c’est que les acteurs du FF vous feront savoir qu’on peut faire un "bon" zoom 24x36 de range
    R=10 à condition de raboter l’ouverture finale à f/6,3.
    C’est sur ce créneau que ce sont engouffrés Sony et Canon.
    Les résultats du Sony 24-240/3,5-6,3 OSS sont "convenables" à défaut d’être excellents mais l’objectif a gagné en polyvalence.

  • @21
    Pour ce qui est des 17/1,2 & 25/1,2, je n’ai pas essayé ces optiques mais je sais qu’elles sont bonnes (j’ai vu les MTF qui parlent d’elles mêmes !).
    Le problème de ces optiques, c’est qu’elles constituent les clous qui ferment définitivement le cercueil du MFT !

    Comme vous le savez désormais, un 25/1.2 est équivalent à un 50/2.4 et un 17/1.2 est équivalent à un
    35/2.4 en FF .

    Problème, le FF produit des optiques plus lumineuses (comprendre une pupille d’entrée plus grande)
    que ces équivalents 50/2,4 et 35/2,4 respectivement....MAIS PLUS LÉGÈRES ET MOINS CHÈRES.

    Canon propose un 35/1.8 IS STM qui est plus léger (305g), plus lumineux (pupille d’entrée plus grande )
    OPTIQUEMENT STABILISË (Je vous laisse imaginer ce qu’il fera avec l’IBIS !) et moins cher ...
    Pas de doute, il faudrait être fou pour dépenser plus.

    Et puis il y a surtout ce 45/1.8 Samyang fait mieux que votre 25/1.2 MZD, pour 2,5x plus léger (On m’avait pourtant juré que le MFT faisait maigrir !!!) et 3,25x moins cher !!!
    Pas de doute : Le FF, y’a moins bien mais c’est plus cher !

    Vous avez donc là la preuve la plus spectaculaire que, contrairement à la "propagande officielle", le
    24x36 produit des optiques plus légères et MOINS chères que celles issues des formats plus petits (APSC et MFT en particulier) à condition de comparer des optiques ayant des pupilles de diamètre identique !

    En réalité, le secteur de l’optique 24x36 est tellement dynamique, qu’il arrive parfois à faire des optiques
    d’ouvertures identiques presque aussi légère voire PLUS LÉGÈRES que le MFT.

    Le 200-500/5.6 AFS VR est plus léger que le 90-250/2.8 ZD Olympus

    Le 7-14/4 ZD (780g) EST PLUS LOURD que le 14-30/4 S Nikkor (485g), voilà pour ce qui est des "avantages" de la télécentricité...

    Un 12/1,4 MFT Panasonic pèse 335g Vs 445g pour le 24/1,4 GM Sony (Une daube optique paraît-il)

    Un 14-35/2 ZD Olympus pèse 915g Vs 1430g pour le récent 28-70/2 L RF Canon : C’est sûr, les canonistes renonceront au FF pour gagner 500g...

    Le 300/2.8 ZD pèse 3290g Vs 1800g attendu pour le futur 600/5,6 AFS PF VR Nikkor

    Le futur 150-400/4.5 MZD Zuiko pèsera 2800g (attendu) Vs 2115g pour le récent 200-600/5.6-6.3 OSS Sony.

    Etc, etc... Tous ces exemples signent en réalité la déroute optique MA-GI-STRALE des petits formats.

    Et puis attendez encore quelques mois : Il se sussurre que Canikon présentera un boìtier FF à 900 $.
    Si cette rumeur se confirme, c’est la mort subite pour les petits formats ou j’me fais moine tibétain !