Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Visa 2009 ou l’ère des nouvelles technologies

03/09/2009 | Sébastien ABRIC

03/09/2009- Le grand festival de photojournalisme de Perpignan a décerné hier soir pour la première fois un prix à un Web-documentaire. Autre nouveauté, une application VISA09 pour iPhone.

À l’occasion du 21ème festival international de photojournalisme de Perpignan, le Web-documentaire Le corps incarcéré, publié sur lemonde.fr s’est vu attribué le premier prix France24-RFI.

Extrait du Corps incarcéré. Œuvre collective/Le Monde Interactif

Depuis 20 ans, Visa avait pour habitude de primer des photoreporters pour leur travail de photograhe. Cette année, la manifestation a ouvert la porte à une nouvelle catégorie de publication de l’information.

La vidéo s’invite

Un peu moins photo, menés avec la même démarche journalistique, les Web-documentaires sont des reportages mêlant photographies, vidéo et commentaires audio. Le tout sous une interface interactive originale et intuitive. Comme quoi, l’arrivée de la vidéo sur les appareils reflex numériques n’est pas si anecdotique…

Pour confirmer un peu plus ce penchant pour les nouveaux modes de diffusion, Visa pour l’image possède désormais son application iPhone : VISA09 : rétrospective des expositions, biographie des photographes et géoguidage sont au menu. À télécharger gratuitement sur l’Applestore.
Le festival se déroule comme tous les ans à Perpignan, jusqu’au 13 septembre.
 
Lire aussi
- Le site de VISA pour l’image 2009
- Voir le Corps incarcéré
- Télécharger l’application VISA09 pour iPhone

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • je trouve tout à fait significatif qu’il n’y ait aucune réaction à cette très bonne information, bien qu’elle soit en ligne depuis maintenant plusieurs jours, alors que dès que l’on nous annonce telle ou telle fonction vidéo sur le moindre Ninon ou Cakon, chacun y va de son petit commentaire sur cette horrible vidéo qui est inutile et qui va tuer la photo.

    Il faudra bien nous y faire, en effet le photographe est un mort en sursis, il nous faudra maintenant devenir "un homme d’image" maîtrisant les différentes techniques de l’image fixe comme animée mais aussi les techniques basiques de l’enregistrement son et bien sur quelques notions de mise en page et de typographie. Personnellement je trouve que c’est bien comme ça et que ça va aussi nous permettre de travailler aussi un peu plus en équipe mais aussi de "penser" à "l’après de la photo" avant de déclencher frénétiquement, c’est aussi ça le numérique.

    Merci à Sébastien Abric pour cette courte mais très intéressante info qui nous sort du traditionnel "copier-coller" du dossier de presse...