Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Fujifilm X-E4 : une philosophie durable

27/01/2021 | Benjamin Favier

Malgré la présence des X-T30 et X-S10 sur le milieu de gamme APS-C, Fujifilm poursuit la série X-E avec une quatrième itération, agrémentée d’évolutions ergonomiques bienvenues par rapport au X-E3, et une compacité accrue. En interne, les caractéristiques sont identiques à celles du X-T30. Sans stabilisation, donc.

La généralisation de la stabilisation dans les boîtiers en monture X, ce n’est pas pour maintenant. Du moins, pas à tous les étages. Pourtant, avec son implémentation l’an dernier dans les X-T4 et X-S10, nous pensions que Fujifilm la reconduirait au sein du successeur du X-E3.

Recherche de compacité/légèreté (121,3 x 72,9 x 32,7 mm/364 g soit le plus léger des hybrides en monture X) oblige, et sans doute aussi, pour marquer un peu plus le territoire du X-S10, la marque s’est contentée de reprendre les —excellentes – bases du X-T30, dans la carrosserie des X-E, avec à la clé une philosophie qui connaît de nombreux adeptes. Celle qui consiste à libérer un œil pendant le cadrage, l’EVF étant situé en haut à gauche, comme sur les télémétriques, ou la série X-Pro, chère à la marque.

Pas de visée hybride ici. Le X-E4 se contente d’un EVF Oled de 2,36 Mpts, avec un grossissement 0,62x et un dégagement oculaire de 17,5 mm. Nouveauté en revanche par rapport au X-E3 et la saga X-E de manière générale, le nouveau venu est pourvu d’un LCD inclinable (et toujours tactile bien sûr) à 180°. Pas de la même manière que celui du X-S10 ou du X-T4, qui s’oriente dans toutes les directions, puisqu’ici, l’articulation s’effectue sur un axe uniquement vertical.

JPEG - 231.7 ko
L’écran LCD pivote à 180°, à la verticale, contrairement aux écrans orientables dans toutes les directions, vus sur les X-T4 et X-S10.

Pour le reste, on trouve les caractéristiques désormais bien connues, auxquelles ont droit les appareils à optiques interchangeables Fujifilm sans miroir de quatrième génération et plus précisément le X-T30 : capteur X-Trans de 26 Mpxl, X Processor 4, rafale mécanique à 8 im/s (30 im/s en mode électronique avec recadrage 1,25x), vidéo 4K DCI et UHD à 25 im/s (200 im/s en 1080p), modes de simulations de films… L’alimentation est effectuée par l’accu NP-W126S. En revanche, pas de flash externe EF-X8 : Fujifilm ne fournit hélas plus cet accessoire avec ses boîtiers, nous l’avons déploré également avec le X-T4, lui aussi dépourvu de flash intégré.

JPEG - 146.4 ko
La semelle et le repose-pouce sont optionnels et proposés dans l’un des kits conçus autour du X-E4 par Fujifilm.

Le X-E4 sera disponible fin mars, en noir ou argent, au prix de 899 € nu, ou bien 999 € avec repose-pouce et poignée grip. Un kit sera proposé avec le XF 27 mm f/2,8 pour 1049 €.

Fiche technique

  • Capteur : X-Trans Cmos IV 23,5 x 15,6 mm, format 3/2, 26,1 Mpxl
  • Définition maxi. : [3/2] 6 240 × 4 160 [16/9] 6 240 × 3 512 [1/1] 4 160 x 4 160
  • Définition vidéo. : DCI 4K et UHD 4K (25p, 24p), Full HD (100p, avec recadrage)
  • Monture : Fujifilm X, coeff. 1,5x
  • Stabilisateur : -
  • Tropicalisation : -
  • Sensibilité : 160-12 800 Iso (80-51 200 Iso)
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raf (14 bits), Mov (ALL-I et Gop ; H264, H265)
  • Mise au point : autofocus hybride (contraste et phase) ; modes Zones AF et Large/Suivi sur 91 points ; mise au point manuelle (avec focus peaking) ; détection visage et œil
  • Mesure de l’exposition : multizone (256), moyenne, pondérée centrale, ponctuelle
  • Compensation d’exposition IL : +/-5 IL par 1/3
  • Vitesses : 1/4 000s – 15 mn ; 1/32 000s – 15 mn (électronique) ; 1/32 000s - 15 mn (électronique + mécanique) ; synchro flash 1/180s
  • Modes d’exposition : PSAM
  • Modes Rafale : 30 im/s en obturation électronique avec recadrage 1,25x (29 Jpeg, 17 Raw compression sans perte, 17 Raw non compressés) ; 20 im/s en obturation électronique (32 Jpeg, 17 Raw compression sans perte, 17 Raw non compressés) ; 10 im/s en obt. électronique (81 Jpeg, 18 Raw compression sans perte, 18 Raw non compressés) ; 8 im/s en obt. mécanique (105 Jpeg, 18 Raw compression sans perte, 18 Raw non compressés)
  • Divers photo : modes Film (Astia, Provia, Velvia, Classic Chrome, Acros, Pro neg. Hi, Pro neg. Std., N&B avec ou sans filtre, sépia, Effet de grain, Externa), ajustement teinte (Acros et Monochrome), plage dynamique, filtres créatifs, intervallomètre, exposition multiple, panorama
  • Balance des blancs : auto, préréglée (7), manuel (3), K
  • Flash : oui (NG 5 pour 100 Iso)
  • Prise flash : sabot et prise de studio
  • Visée : électronique Oled 2,36 Mpts, 100 %, grossissement 0,62x, dégagement oculaire 17,5 mm
  • Moniteur : LCD inclinable et tactile 3 pouces /1,62 Mpts
  • Stockage : 1 SD UHS-I
  • Interfaces : USB-C/USB 3.2 Gen 1, micro HDMI Type D, prise 3,5 mm, et connecteur pour un micro ou une télécommande
  • WiFi/Bluetooth/GPS : IEEE802.11b g n/4.2/-
  • Alimentation : 1 accu Li-Ion NP-W126S (environ 460 vues, norme CIPA)
  • Logiciel : Raw File Converter
  • Accessoires fournis : Dragonne, câble USB, accu et chargeur
  • Dimensions/poids : 121,3 x 72,9 x 32,7 mm/364 g (avec accu et SD)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP