Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Safari nocturne

23/11/2009 | Benjamin Favier


Photo : Benjamin Favier

Canon EOS 5D Mark II– Sigma 24-70 mm F2,8 EX DG HSM à 24 mm, 1/10e, F5,6, 3 200 Iso.

Les journées de safari commencent très tôt. La jeep sillonne les pistes dès 6h30 pour ne pas rater les premiers rayons de soleil. En général, on effectue une pause entre 12h et 15h, quand la chaleur se fait la plus intense. Puis on repart jusqu’à la tombée de la nuit, vers 17h30. Durant notre séjour, nous avons pu continuer à travailler au-delà, grâce aux extraordinaires dons de notre pisteur. Placé à l’avant du véhicule, il balaie les alentours avec le faisceau de sa puissante torche, et débusque les animaux, trahis par les reflets dans leurs yeux.
Dans ces conditions, inutile d’utiliser des téléobjectifs si le reflex à l’œuvre n’excelle pas dans les hautes sensibilités. Les Nikon D300s et le Canon EOS 5D Mark II se montrent très performants dans ce domaine. Au point de mettre le 150-500 mm F5,6-6,3 à contribution. Peu lumineux, ce téléobjectif est doté d’un système autofocus rapide et précis et d’une stabilisation plutôt efficace. Résultat, des images nettes à 5 000 ou 6 400 Iso. Seul écueil, le bruit de la stabilisation, vraiment audible lorsque l’on appuie à mi-course sur le déclencheur pour faire la mise au point. Un constat qui vaut également pour le 120-400 mm. Sur le coup, les animaux n’étaient aucunement troublés. Mais dans un tel silence, c’est les oreilles du photographe qui demandent un peu de calme…


Photo : Benjamin Favier

Canon EOS 5D Mark II– Sigma 150-500 mm F5-6,3 DG APO OS HSM à 500 mm, 1/90e, F6,3, 5 000 Iso.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP