Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Dada Light : test express

19/12/2016 | MARC MITRANI

Découvert en novembre dernier lors du Salon de la Photo, Dada Light a pour objectif de mettre en valeur vos plus belles images à l’aide d’une boite lumineuse. Est-ce véritablement une bonne idée ? Un test (même express) s’imposait !

Tous les amoureux de la photographie vous le confirmeront : une image ne s’apprécie vraiment qu’une fois imprimée. C’est à partir de ce constat que le français About Grey, spécialiste dans la personnalisation décorative d’objets, a inventé Dada Light. L’approche choisie est tout simplement lumineuse (dans tous sens du terme) : la photo est imprimée sur une plaque de Plexiglas transparent, puis glissée dans une boîte en hêtre fabriquée en France (100 mm de profondeur). Son fond est tapissé de 120 Leds dont l’intensité est réglable à l’aide d’une commande tactile, le tout étant alimenté par un petit transformateur secteur.
Le transfert de l’image en vue de son impression s’effectue de deux façons : en utilisant l’interface d’édition du site ou en installant sur un iPhone ou iPad une application dédiée.

JPEG - 135.4 ko
L’interface de téléchargement ne brille pas par une foisonnement d’options d’édition.

Nous avons opté pour la première solution, l’application iOS étant à notre avis trop limitée (nous n’avons par exemple pas pu transférer correctement une photo panoramique réalisée avec le smartphone). Le site web offre le minimum vital en matière d’édition et l’on pourra essentiellement ajouter du texte ou zoomer sur l’image. Mieux vaudra donc préparer ses images en amont avant de les télécharger. Il faudra aussi faire attention que le fichier Jpeg ne dépasse pas 10 Mo, limite imposée par le site. Cela nous semble plus que raisonnable vu la taille des impressions. Le Dada Light de base est vendu 89,90 €. Il se décline en cinq formats imprimés sur une plaque de Plexiglas de 3 mm d’épaisseur : carré (25,4 x 25,4 cm) ou 4/3 (30,4 x 20,4 cm) et 16/9 (35,7 x 15,4 cm) en portrait/paysage. Le site propose aussi les « Big Dada », ensemble de trois, quatre ou six Dada assemblés afin d’afficher une ou plusieurs images de plus grande taille sur plusieurs Dada de base. L’addition varie alors entre 229 et 419 €.

JPEG - 643.2 ko
Mission accomplie : la Dada Lighr met bien en valeur une image !

La création de notre Dada ne nous a pas pris plus de 10 minutes, téléchargement de l’image y compris. Le service proclame pouvoir nous livrer le produit fini en 72 heures maxi : Promesse tenue. Le produit est parfaitement emballé dans un double emballage et a subi le traitement infligé par Colissimo sans être endommagé. La fabrication est soignée et digne de nos attentes — surtout à ce niveau de prix. La photo n’a manifestement subi aucun traitement avant d’être imprimée, ses couleurs étant fidèles à ce que nous avions sur notre écran calibré. L’intensité lumineuse est réglable selon trois paliers, assurant un rendu que nous jugeons de très bonne qualité. Si l’on se lasse de la photo exposée de la Dada, il est toujours possible de la remplacer par une autre (un « slide », dans le jargon Dada Light) que l’on pourra créer sur le site pour 24,90 €. Enfin, l’assemblage de plusieurs Dada de base est prévu, des kits de fixation et de répartition de l’électricité étant disponibles en tant qu’accessoires.

JPEG - 435.6 ko
La photo peut facilement être retirée afin de la remplacer par une autre.

Original et bien réalisé, Dada Light est sans aucun doute un produit très plaisant. Il ne reste plus à ses concepteurs qu’à proposer d’autres finitions que le bois de hêtre naturel, à améliorer l’application pour iPhone et éventuellement à baisser un peu ses prix pour le rendre irrésistible !

Plus d’infos par ici

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.