Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

La distorsion

02/12/2007 | Jean-Marie Sépulchre
La figure qui suit présente les graphiques de distorsion, agrandis 5 fois, pour bien en voir la forme. La distorsion n’est vraiment notable qu’à 16 mm où elle atteint 1% en barillet, et elle devient négative (coussinet) à partir de 24 mm avec des valeurs très peu élevées : 0,18% à 24, 0,26% à 35, 0,25% à 50 et 0,23% à 80 mm, excellents résultats donc ! On remarque une forme complexe sur les bords et angles de l’image à 24 mm, on parle familièrement de distorsion en moustache pour ce type de déformation dont l’ampleur reste cependant très limitée.

Même à 16 mm, la distorsion se remarque peu sur les prises de vues réelles. À cet égard, je donnerai un petit conseil… les prises de vues en oblique permettent non seulement de donner de la profondeur et du dynamisme au cadrage, mais encore de minimiser l’apparition de la distorsion qui se remarque surtout sur des lignes horizontales en haut ou en bas de l’image.

Ci - dessous prises de vues "témoins" à 16 mm

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.