Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le Canon PowerShot G10, enfin grand-angulaire

17/09/2008 | LAURENT KATZ

Le PowerShot G10 est d’une finition exemplaire. A le voir, on sortirait presque son chéquier ou sa carte bancaire sans en savoir plus. On remarque aussitôt trois molettes. Une dorsale pour la vitesse ou l’ouverture, et, sur le dessus, une molette concentrique au sélecteur de modes, pour ajuster la sensibilité (1 600 sur la molette, 3 200 Iso maxi sur Hi) et une dernière pour corriger l’exposition. Pratique et surtout efficace en prise de vue.

Le capteur employé est un 14 Mpxl et c’est le Digic 4 qui va traiter le bruit inhérent à ce type d’imageur minuscule. Le zoom gagne enfin le label grand-angulaire, c’est un 28-140 mm en équivalent 24 x 36, mais il y a encore un métro de retard chez Canon, car le 24 mm que présentent certains concurrents n’a pas été implanté. Et c’est une focale très demandée, bien utile pour la photo de rue et de paysages. Bien sûr, l’optique est stabilisée, pour un gain maximal de 4 vitesses, indique Canon.


L’afficheur LCD de 3 pouces montre 460 kpxl. Rien à redire. En revanche, la visée optique est médiocre, petite et non informative sur les réglages. Pourtant, on sait que viser à l’oeil est un critère d’achat prioritaire pour de nombreux photographes en quête du compact expert de leur rêve.

Au chapitre des satisfactions, on note l’enregistrement en Raw, pour des fichiers pris en charge par le logiciel Digital Photo Professional, le même que celui qui accompagne les reflex. À l’instar du D-Lighting de Nikon, Canon a introduit la technologie i-Contrast, qui améliore la dynamique de l’image, tant à la prise de vue qu’en mode lecture.

Le PowerShot G10 reçoit de nombreux accessoires, comme les flashes Speedlite, une télécommande, des boîtiers étanches et des étuis. Et un convertisseur optique pour augmenter la focale (1,4x, soit 196 mm maxi). La vente est prévue en octobre pour 599 €.

Le prix est élevé, ce qui n’est pas un problème à mon avis, car la clientèle potentielle du compact haut de gamme est prête à dépenser beaucoup... à condition d’avoir le sentiment que l’appareil est abouti. Or le G10 laisse un sentiment de frustration quant à la visée et, dans une moindre mesure, pour la focale basse.

L’appareil sera sans doute une évolution réussie pour beaucoup - le G9 était déjà très séduisant - sauf pour les plus exigeants qui échangeraient bien quelques barils de pixels contre quelques millimètres en moins pour la plage de focales, quelques millimètres en plus pour la taille du capteur et du viseur.

Principales caractéristiques
- Capteur : CCD 1/1,7e de pouce 14,7 Mpxl
- Format d’images : 4/3 et 16/9
- Zoom : F2,8-4,5/6,1-30,5 mm (équiv. 24 x 36 : 28-140 mm)
- Mode macro : 1 cm
- Mise au point  : 1 ou 9 zones, détection de visages, vue par vue, continu, Servo AF
- Stabilisation : optique
- Écran : LCD 3 pouces/460 kpxl
- Modes d’exposition : manuel, programmé, priorités vitesse/ouverture, programmes-résultats (18)
- Sensibilité : 100 – 1 600 Iso (extension à 3 200 Iso)
- Vitesse : 30 s - 1/4000e s
- Rafale : 1,3 im/s
- Stockage : SD/SDHC
- Vidéo maxi : 640 x 480 pixels (24 im/s)
- Sorties : hi-speed USB, A/V
- Accu : Li-Ion
Le site de Canon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Possesseur d’un G5 ’antédiluvien’, j’attends avec impatience chaque année (!) le nouveau Canon G expert. Hélas, une année de plus, je vais conserver ma relique. Bien sûr je suis tenté par les atouts de ce G10 : 14Mpxl, Digit4, zoom de 28-140... mais je reste néanmoins sur ma faim. Je ne peux me résoudre en effet à me passer du dos amovible. Loin d’être un gadget, celui ci est plutôt un véritable outil de création, d’identité photographique, qui permet des angles de vue inaccessibles à ceux qui n’en sont pas équipés, une visée confortable et inimitable. En fait, à lire la fiche technique du G10, j’y découvre les évolutions attendues, programmées, sur ce genre d’APN expert. Ni plus ni moins. Par contre, à mon goût, le non retour du dos amovible sur cet appareil expert laisse un vide dramatique et relègue l’appareil au rang de ses concurrents aussi dépouillés que lui en terme d’identité. Dans tous les cas, merci M. Canon pour l’énergie que vous mettez à concocter des compacts experts toujours plus évolués. Je pense toutefois que tant que vous continuerez à les priver d’identité, ils resteront noyés dans le deballage ordinaire de chaque nouvelle génération. Une fois de plus vous n’étiez pas loin de la mention très bien. A l’année prochaine. Rodolphe (84).

  • Ah ben moi j’en veux un M’sieur ! .
    Le G9 est super, vraiment. Mais maintenant avec une focale style 28mm, c’est plus raisonnable que le 210mm du G9 sur un compact. Par contre je vais devoir le vendre mon G9. A regrets d’ailleurs. On ne peut quand meme pas tout garder...
    Tant qu’on y est, quelle curieuse idee de deplacer la bague de reglage des ISO et mettre a la place le correcteur d’expo. C’est pas tres joli.... C’est pas tres fonctionnel, je prefere passer en manuel.
    Allez, je vais patienter !

  • Ouais, encore un coup de retard pour Canon qui ne va pas réussir à faire oublier, les concurrents de chez Panasonic ... Mais pourquoi les ingénieurs Canon ne nous fournissent pas un viseur correct, un écran orientable et un 24 mm !!! Si cela avait été le cas, je suis s^r que nous aurions été nombreux à craquer !

    • Pourquoi donc les "génies" du marketing de chez Canon s’obstinent-ils à concevoir un compact expert sans un viseur normal ? Comprennent-ils seulement qu’on achète un appareil photo pour faire des photos ?

      Quand j’ai vu l’info, je me suis tout de suite dit : "Ah, le voilà enfin le compact que j’attends depuis des années pour faire office de Leica M en complément de mes reflex Canon".

      Eh bien non ! Oui, un vrai viseur, un 24mm et je crois que j’aurais craqué. Il n’y a plus qu’à attendre le G11.

    • oui ! moi le premier ! tant pis je garde encore mon G5...

  • "un viseur correct, un écran orientable (et réversible pour être protégé), un 24 mm"
    J’en ai marre de le répéter, alors je reprends les mots de Looker et de 2 millions de "Canon’s addicted but depicted photographs".
    Avec Canon c’est comme ça : on flotte toujours entre addiction et déception. Beuh...!

    Par lassitude, depuis les G3-G5-G9 que je n’ai pas achetés, je vais finalement le prendre ce G10, car c’est un foutu fameux appareil.
    Mais voilà, il ne me procurera pas l’indicible fierté de celui qui tient un Leica dans ses mains, ou dans un autre domaine - le fabuleux plaisir de se mettre au volant d’une Ferrari.

    Une fois de plus avec Canon, la Légende n’est pas au rendez-vous.
    Il faut s’y faire, car peut-être à l’instar de ses concepteurs, Canon se veut de rester ainsi : ’toujours un bon cran en dessous !’.

  • Accessoires
    Il serait bon d’ indiquer qu’il existe un acessoire CANON, (150€) qui permet d’utiliser des filtres.
    Après avoir dévisser la bague crantée, on visse un tube qui fait office de porte-filtres.
    Adaptable à tout les "G" équipés de cette bague.
    Y.P.

    • Dans mon sac, ce ne sera plus G9 + Ricoh GX200 mais G10 + GX200. A quand G11 tout seul ?
      G11 = G10+GX200+(24x36)

      Car :
      - pas de format 1:1 (carré)
      - sans doute encore une mauvaise gestion de N/B. GX200 permet de calibrer cette option en contraste, netteté, ... Seul le sépia est bien sur G9. Et même, sur GX200, le sépia est paramétrable
      - pas de menu hyperfocale comme pour le Ricoh
      - pas de niveau dans la visée

      Le viseur, je m’en fous un peu car LiveView me suffit, étant habitué à la visée moyen-format Hasselblad, des deux yeux.

      Et ce qui manque aussi :
      - c’est le capteur 24x36 comme le Sigma.
      - c’est la multi-exposition
      - une sensibilité 64 ou 32 iso

      J’espère aussi que le cache lentille est mieux car mon G9 acheté en mai dernier à l’objectif rayé à cause du volet qui est trop souple et griffe la lentille.

      Il n’empêche que je prendrais le G10 car :
      - mon G9 a déjà 6000 photos au compteur en 5 mois et demi
      - quelques bonnes amélioration sur le G10
      - la tradition G

    • Attention, il semblerait que sur le G10, on ne puisse plus utiliser la bague d’adaptation pour convertisseur télé (réf. LA-DC58K) pour visser des filtres, comme on pouvait le faire sur le G9 ou le G7 : en position 140mm, le zoom viendrait cogner contre le filtre, provoquant l’extinction de l’appareil, et en position 28mm, il y aurait du vignettage.

      C’est en tout cas ce que j’ai compris des explications fournies par un fabriquant indépendant d’accessoires sur son site (LENSMATE - www.lensmateonline.com), qui propose, lui une bague d’adaptation pour G10 conçue en deux parties.

      J’aimerais toutefois que quelqu’un qui possède un G10 et une bague LA-DC58K puisse me le confirmer.

      Merci d’avance.

    • Je vous confirme le fait qu’il y a du "vignetage" en position grand angle.
      En fait ce n’est pas du vignetage c’est le bord de l’adaptateur que l’on voit.

      C’est tout bonnement une HONTE que Canon vende cela sans le préciser.

      J’avais un G9 que je me suis fait voler et j’utilisais un adaptateur pour faire des photos avec un filtre Hoya infrarouge. Sur le G9 c’était parfait.
      Par contre pour le G10 j’ai un effet de bord horrible qui m’oblige à zoomer un petit peu. Je me demande si je ne vais pas juste retoucher les photos sur l’ordi plutôt que de zoomer l’image.

      Je ne me suis pas amusé à zoomer totalement avec, je n’en ai pas d’intérêt mais c’est tout bonnement honteux. Heureusement que je l’ai acheté 25 euros sur Ebay.
      C’est bien la bague officielle de Canon que j’ai la LA-DC58K, je suis vachement déçu en tout cas... Je me passerai de grand angle pour mes photos infrarouge.

      Par ailleurs j’ai un adaptateur macro qui marche nickel (raynox250).

      Voir en ligne : Confirmation affet bord bague LA-DC58K sur G10

  • Ca fait longtemps que j`attends qu le G soit equipe du capteur 24x36 car sinon il ne se demarque pas des lumix lx2 ou lx3 par example. Domage. Sinon sa fonctionalite, ses focales, l`access aux fonctions instantanees par molettes et sa construction le predispose bien pour un appareil expert. Techniquement ca doit etre faisable, mais je crois que les responsables marketing ne veulent pas qu`un compact meme expert ne concurrence pas les reflexes. on ne demande pas l`equivalence du M8, mais aimerais bien que G10 qui devrait destine aux photographes exigeants delivre quand meme des images proches des reflexes vue le prix. Pourquoi concurrence ? Ce n`est pas la meme utilisation. Quand est ce qu`ils vont comprendre cela ?

    • je suis canon depuis très longtemps (optiques série L) le g7 m’a rendu de gros services avec sa stabilisation en bateau , et nous a permis de faire des films très sympas ...le bruit apparaissait dès 100 iso , ayant perdu mon g7 ,j’ai pris le g10,
      là sur des photos optimisées en super fin les résultats sont au delà de mes espérances , à 800 iso avec un bon logiciel on fait des A4 sympas , le bougre est rapide , le suivi des visages est bluffant , et les couleurs très belles , on se dirait revenu au temps de la VELVIA à 100% dans photoshop j’affirme qu’un A2 est envisageable ...il suffit de gèrer sa prise de vue comme on le faisait en argentique
      Pour l’instant très bon bilan , et la batterie ,celà n’a plus rien à voir , je ne l’ai pas encore rechargé après plus de 250 photos (ce n’était pas le cas du G7)pour moi boitier complémentaire pour un pro ....

    • Je signale qu’il existe aussi le PowerShot sx10 is, au zomm 28-560 et écran orientable. Look superbe et prix d’un Lumix fz 28. Quant à moi, possesseur d’un lumix FZ 18, je viens d’acquérir le Lumix LX3 avec Summicron f2, et je vous abandonne tous les Canon présents et à venir...

      Bye bye !

    • Je suis possesseur de plusieurs Lumix depuis plus de cinq années et j’en suis très content. Malgré tout, devant la qualité exceptionnelle de cet APN, je viens d’en faire l’acquisition et au résultat de mes premières photos, j’en suis pleinement satisfait. Tout est là pour me ravir dans cet appareil, les molettes iso, modes, ouverture et la fonctionnalité de toutes ses commandes et menu. Je ne regrette pas de l’avoir acheté, même si pour certains et moi-même, l’écran orientable eu été un atout. Le menu est d’une simplicité enfantine et faire des photos avec cet apn est un vrai plaisir. Ayant plusieurs compacts de chez Panasonic, hors-mis "l’optique", ils n’ont rien à voir avec la qualité de finition "pro" du canon G10. Je sais que certains ne seront pas d’accord avec ma façon de voir, mais ce qui est souvent cité comme un handicape est son poids et ses mensurations. Pour moi c’est le contraire, son poids et ses mensurations sont parfaites pour le sentir "bien en mains" et avoir la sensation d’avoir enfin un Appareil photographique dans les mains et non un jouet pour "monsieur tous le monde". Bon j’arrête, car je n’en finirais pas d’éloges et ont dirait que je ne suis pas objectif. Allez l’acheter....

    • C’est interressant d’avoir d’autres references pour comparer. Est-ce que vous aurriez des informations techniques/pratiques/experiences plus completes qui permettraient de comprendre les avantages et defaults des appareils que vous citez par rapport au Canon PowerShot G10....et les raisons qui vous font preferrer les lumix au Canon G. Merci

  • Grande déception, ce G10 n’offre pas le confort de prise de vues que nous proposait Canon avec la série G5, G6 et compagnie. J’attend impatiemment le retour du dos réversible et orientable. Un must dans l’art de la photographie. De plus le G5 offrait un écran pratiquement à l’image de la réalité, ce que je ne retrouve pas, par exemple dans l’écran plus sophistiqué du reflex Canon 40D ainsi que du G10. Du coup, j’attend le suivant, en espérant que le G11 sera à la hauteur de mes espérences.