Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Lightroom : mise à jour majeure de l’écosystème

03/04/2018 | Gilles Théophile

C’est une mise à jour importante qu’Adobe est en train de déployer pour l’ensemble de la famille Lightroom, aussi bien Classic CC, en version 7.3, que CC, incluant les versions desktop (1.3) et mobile (3.2 pour iOS et 3.4 pour Android). Toutes les nouveautés présentées ici concernent également Adobe Camera Raw, le module Raw de Photoshop CC qui passe à la version 10.3.

Nouveaux profils d’entrée et paramètres prédéfinis de développement :
La grande nouveauté est la refonte complète du système de profils d’entrée et, par la même occasion, celle des paramètres prédéfinis de développement.
Enfouis jusqu’à présent au fin fond du module Développement, dans le panneau Étalonnage de l’appareil photo, les profils d’entrée, qui conditionnent le rendu des images dans Lightroom, sont désormais accessibles dans le panneau Réglages de base et disposent d’un explorateur visuel pouvant afficher les aperçus sous forme de vignettes de petite ou de grande taille, ou sous forme de liste. Lorsque vous passez la souris dessus, vous pouvez voir l’effet de chacun des profils dans l’image affichée en mode Loupe.

JPEG - 56.1 ko
Les nouveaux profils d’entrée dans Lightroom Classic CC
JPEG - 54.8 ko
Les nouveaux profils d’entrée dans Lightroom CC desktop

Adobe en profite pour remplacer le profil d’entrée Adobe Standard par un nouveau profil par défaut appelé Adobe Couleur, plus saturé, plus juste dans les teintes chaudes, plus contrasté et avec une netteté plus poussée (curseur Gain à +40 par défaut au lieu de +25, pour répondre à ce qui se pratique chez les concurrents. Toutes les nouvelles images importées seront désormais converties dans le profil d’entrée Adobe Couleur, mais pas les photos déjà présentes dans le catalogue.
L’éditeur californien en profite également pour proposer 5 autres profils d’entrée pour fichiers Raw : Adobe Standard, toujours disponible, Adobe Portrait et Adobe paysage, optimisés pour ce type de photographie, Adobe Monochrome, qui servira désormais de conversion de base en noir et blanc et Adobe Vif, un profil encore plus pêchu du point de vue des couleurs et du contraste. Vous profiterez également de nouveaux profils créatifs répartis dans des sections Artistique, Moderne, Noir et blanc et Vintage. Certains d’entre eux reposent d’ailleurs sur des tables de conversion 3D LUT, ce qui signifie que les curseurs du module développement ne sont jamais affectés, contrairement aux paramètres prédéfinis et que surtout, il sera possible d’en moduler l’effet grâce à un curseur.

Tous ces profils sont également disponibles dans Lightroom CC, en version desktop comme en version mobile. Pour l’instant, le fait d’appliquer un profil sur l’un de vos appareils ne sera pas synchronisé dans vos autres sessions Lightroom. Cette possibilité viendra plus tard, dans une nouvelle mise à jour de l’écosystème. Notez que ces profils ne sont pas encore disponibles dans Lightroom CC pour le web.
Si vous avez la curiosité de jeter un œil dans le panneau Paramètres prédéfinis du module Développement de Lightroom Classic (ou dans la partie editing de Lightroom CC), vous trouverez de nouveaux paramètres, dans les dossiers Couleur, Création, N&B, Courbe, Grain, Netteté et Vignetage, ainsi que les anciens dont les dossiers ont été renommés en « Classique ». Là aussi, vous pouvez désormais avoir un aperçu en mode Loupe en les survolant, ce qui ne se faisait que dans le panneau navigation jusqu’à présent. Les paramètres prédéfinis ne sont pas encore disponibles dans les versions mobile et web de Lightroom CC.

Autres nouveautés de Lightroom Classic CC

En plus du nouveau système de profils, un certain nombre de modifications devraient enfin faire taire toutes les interrogations quant à l’engagement d’Adobe dans Lightroom Classic avec un nouveau moteur d’identification de visages, basé sur l’intelligence artificielle, qui remplace l’ancien moteur partagé avec l’organiseur de Photoshop Elements. Celui-ci devrait s’avérer plus précis et donner beaucoup moins de faux positifs (erreurs d’identification) et, enfin, puisque ceci était réclamé depuis des années, une commande permet de relancer une recherche de visages (menu Bibliothèque > Nouvelle recherche de visages).

JPEG - 270.5 ko
Lightroom Classic dispose désormais d’un nouveau moteur d’identification de visages

Autres changements qui devraient ravir les utilisateurs de Classic, le curseur Correction du voile a été sorti de son trou (panneau Effets) et placé là où il aurait toujours dû être, dans la section Présence du panneau Réglages de base, aux côtés de Clarté.
Enfin, la courbe de tonalités a été agrandie et l’histogramme en fond, dans la courbe à points, est beaucoup plus visible.

JPEG - 202.7 ko
Nouvel emplacement de la correction du voile
JPEG - 124.7 ko
La courbe est désormais plus grande et plus visible

Améliorations de Lightroom CC desktop
La version 1.3, outre les nouveaux profils et paramètres prédéfinis, se voit dotée des changements suivants :
- Filtrage des images par statut de synchronisation.
- Possibilité de stocker les copies de sauvegarde sur un serveur NAS.

JPEG - 42 ko
Filtrage par statut de synchronisation dans Lightroom CC desktop

Évolutions de Lightroom CC mobile
Toujours aussi dynamique, la version pour appareils mobile évolue fortement, la version iOS 3.2 et Android/ChromeOS proposant les nouveautés suivantes :
- Ajout des outils Géométrie : Upright, Upright avec repères et Transformation (iOS)
- Outil d’ajout de grain argentique
- Mode gaucher pour les outils de modification sur iPad
- Bouton Auto en tête de colonne des outils de modification
- Optimisation de l’interface pour l’iPhone X
- Amélioration des fonctions de partage via Lightroom CC pour le web
- Ajout du panneau Détail pour l’accentuation de la netteté et la réduction du bruit (Android)

JPEG - 227.8 ko
Outil Upright avec repères dans Lightroom CC iOS
JPEG - 294.6 ko
Mode pour gaucher sur iPad

Prise en charge des nouveaux appareils :
- Canon EOS 2000D et 4000D
- Canon EOS M50
- Panasonic LUMIX GX9
- Panasonic Lumix TZ200
- Sony A7 III
Et parmi les nouveaux objectifs, on notera, entre autres, la prise en charge du Sigma 14-24 mm, du Tamron 70-210 f/4 et bien d’autres.

Les mises à jour vous sont notifiées progressivement par l’intermédiaire de votre application Adobe Desktop CC.

- Légende image d’accueil : Cette mise à jour devrait ôter tout doute quant à l’avenir de Lightroom Classic CC

- Crédits photo : Gilles Theophile

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Très content de ces modifications à venir !!!
    J’en profite pour faire une remarque sur les palettes de couleur, qui sont bien pauvres en possibilités de teintes, principalement dans le masque, à moins que ce soit moi qui ne sais pas les utiliser.

  • Utilisant déjà l’étalonnage de l’appareil je me pose deux questions primordiales pour moi :
    - sera-t’il toujours possible de créer un profil via colorcheker ?
    - sera-t’il toujours possible de jouer sur les curseurs des couleurs primaires ?
    Pour ma part si ce n’est plus possible c’est un retour en arrière et non une évolution.

  • Ha ha !
    Définition Larousse écosystème : Système formé par un environnement (biotope) et par l’ensemble des espèces (biocénose) qui y vivent, s’y nourrissent et s’y reproduisent.
    Question au plumitif de base (Gilles Théophile) : En quoi un logiciel ferait partie d’un "Système formé par un environnement (biotope) et par l’ensemble des espèces (biocénose) qui y vivent, s’y nourrissent et s’y reproduisent." ?
    J’ai hâte de lire la réponse.

  • @ Éric
    Quelles palettes de couleur ? Les nuanciers qu’on trouve dans la retouche locale et certains autres outils ? Pourtant ils contiennent toutes les couleurs primaires et on peut même en prélever dans l’image.

    @ Sam
    Tout cela reste possible, bien entendu. Ce qui change, c’est que els spécialistes qui font des profils d’entrée vont pouvoir bénéficier de nouvelles possibilités, notamment grâce au nouveau kit de développement.

    @ 3
    La version à licence perpétuelle n’est plus mise à jour.

    Cdlt,
    Gilles.

  • @4

    Avant de faire le malin et d’adopter un ton méprisant, on cherche un peu et on se renseigne. Il y a longtemps que le terme "écosystème" s’applique, par extension, au monde des entreprises comme aux systèmes informatiques.

  • Ha ha ! La langue française est précise et ne vous en déplaise parler d’écosystème est donc parfaitement inadapté même par extension... Par contre ça fait bien dans le jargon et ça laisse penser que c’est "ECOlogique" ou que c’est "bio" et ça c’est bon pour la communication. Il est donc plus juste et plus simple de parler de système et en plus c’est le dictionnaire qui le dit. C’est aussi pour cette raison que j’emploie le terme de "plumitif" au lieu de journaliste, qui est certes péjoratif mais pas méprisant. Toi comprendre Zorglub !

  • @7
    Les langues sont en évolution permanente...du moins les langues vivantes, dont le français fait encore partie. Chaque année les dictionnaires intègrent de nouveaux mots et expressions.
    Votre réaction est puérile et pour tout dire aussi pathétique que les formulations que vous utilisez.

  • @7 et @8
    Je suis assez d’accord sur le mal-emploi du mot "écosystème", cela jette une ombre quelque peu technocratique sur cet article. Et je ne trouve vraiment pas ce qui justifie son emploi ici. (Gombrowicz notait : "Plus c’est savant, plus c’est bête".)

    Oui, certes, Zorglub, les langues évoluent, mais parfois elle régressent.
    Bref, que cette mini-bataille pour la Forme reste anecdotique, M. Théophile décidera sur son expression future. Mais il est aussi juste de le complimenter pour ses compétences et sa réactivité. :-)

  • @9 les langues régressent quand elles perdent du sens, pas quand elles intègrent de nouvelles notions.
    Considérer qu’une expression nouvelle est erronée parce qu’elle ne figure pas encore au dictionnaire est aller trop loin : certes, nombre d’entre-elles disparaîtront au fil du temps, mais d’autres finiront par trouver leur légitimité en intégrant ... les dictionnaires, qui ne sont et n’ont jamais été que des suiveurs et non des précurseurs.

  • Je pense que certains ici devraient sérieusement se poser la question de la pertinence de leurs propos par rapport au sujet de l’article. Il y en a vraiment qui ont du temps à perdre.
    Quoi qu’il en soit, je continuerai à employer le terme "écosystème" au sens large si ça me chante, que j’alterne avec environnement.
    Et, donc, merci de revenir au sujet, je suis à votre disposition pour répondre à toute question sur cette mise à jour de l’écosystème Lightroom.

  • Le conglomérat Lightroom c’est bien aussi.
    (Monsieur @12 à la critique mauvaise. Orgueil ?)

  • @12
    Provocation puérile et absence de professionnalisme.

  • @10 Le mot "écosystème" n’est pas près de définir ce pour quoi il est utilisé ici, que les dictionnaires soient en avance ou pas. Tout simplement parce que ça n’a rien à voir. Même au sens large de M. Gilles Theophile, aujourd’hui cet usage est fautif en plus d’être ridicule quand on en connait le sens.

  • Je ne sais pas si cela viens de la mise à jour mais je n’arrive plus à me connecter à CC depuis quelques jours. Il y aurait t’il une manip à faire dans l’arborescence Windows 10 ? Merci d’avance.

  • Pour ce qui est d’un "écosystème", mieux vaut se retourner et pleurer...
    Une "mise à jour MAJEURE", ah bon ?
    Bref, un petit coup de marketing pour meubler, comme on fait chez Apple...

  • Et ben...
    « Adobe en profite pour remplacer le profil d’entrée Adobe Standard par un nouveau profil par défaut appelé Adobe Couleur, plus saturé, plus juste dans les teintes chaudes, plus contrasté et avec une netteté plus poussée (curseur Gain à +40 par défaut au lieu de +25, pour répondre à ce qui se pratique chez les concurrents »
    On en a pas fini avec les photos sur-saturées en couleurs et contraste...
    Personnellement, je suis fatigué de ces effets, ils en arrivent à me déconcentrer du sujet, je fuis la plupart des images ainsi transformées - 75 % de la production actuelle - pour mon hygiene visuelle.