Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Je photographie mes enfants

07/07/2015 | Sandrine Dippa

Du choix de l’appareil à l’exploitation des clichés, ce guide dévoile de nombreuses astuces pour réaliser des images originales. Il s’adresse avant tout aux débutants, mais pas que…

Je photographie mes enfants, signé Stéphanie Leporcq, est une réédition d’un premier ouvrage paru en 2013, intitulé Photographier les enfants. La photographe autodidacte, spécialisée dans les portraits d’enfants, y dévoile ses astuces. On y trouve de nombreux conseils, textes et des commentaires (précisant les réglages lors de la prise de vue par exemple), illustrés par des clichés de la photographe. La maquette reste attractive et le contenu cohérent. Le prix a cependant été revu à la baisse. Il ne coûte que 10 €.

JPEG - 316.4 ko
© Stéphanie Leporcq
Sur cette photo, j’ai voulu mettre en avant la petite main de Gabin, je l’ai donc isolée par un cadrage serré et j’ai effectué une mise au point sur ses doigts.
(35 mm, 1 600 Iso, f/2, 1/125s.)

Ce guide s’adresse aux novices ayant peu ou pas de connaissances techniques et qui souhaitent mieux photographier leurs chérubins.

JPEG - 1 Mo
© Stéphanie Leporcq
Clément découvre les bulles et s’amuse à les éclater sur son visage. Le mode rafale m’a permis ici de capter un instant qui dure moins d’une seconde : celui où la bulle s’apprête à claquer. L’expression de Clément est amusante, tellement naturelle.
(50 mm, 1 000 Iso, f/2,8, 1/250s.)

Le premier chapitre est consacré au choix du matériel. Bridge ? Compact ? Reflex ? Hybride ? Smartphone ? Quel appareil choisir pour prendre en photo les bambins à « l’ère du numérique » ? Les différents types de boîtiers sont passés en revue en listant leurs avantages et inconvénients avec des exemples commentés. « Pour photographier un enfant en mouvement il faut pouvoir déclencher rapidement », souligne par exemple Stéphanie Leporcq à propos de son expérience.

JPEG - 313.5 ko
© Stéphanie Leporcq
Pour cette image, j’ai utilisé un 35 mm. Il permet de faire de beaux portraits tout en nécessitant moins de recul que le 50 mm si l’on souhaite inclure l’arrière-plan.
(35 mm, 320 Iso, f/2, 1/100s.)

La méthode se veut progressive. Ce qui permet au débutant de s’y retrouver facilement et de ne pas être perdu face à un jargon d’emblée très technique. Le chapitre 2 dédié à la technique et à la composition délivre des conseils et des pistes pour dépasser le mode automatique. L’auteur rappelle les réglages de base (vitesse, diaphragme, ajustement des Iso...). Un schéma, par exemple, présente les différentes valeurs d’ouvertures du diaphragme. Des exergues proposent des focus sur des termes qui pourraient paraître obscurs. Ils définissent, entre autres, ce qu’est la sensibilité Iso ou le « bruit numérique »...

JPEG - 380.4 ko
© Stéphanie Leporcq
Cette photo prise de haut présente une faible profondeur de champ qui permet de faire ressortir les visages d’Émilie et de Pauline, positionnées toutes les deux sur le même plan.
(50 mm, 200 Iso, f/3,5, 1/60s).

Quelle attitude adopter ? Comment cadrer un nouveau-né ? Comment immortaliser un enfant lorsqu’il commence à grandir ? Comment réaliser des photos naturelles ? Quels accessoires utiliser pour être créatif ? Les réponses à ces questions se concentrent dans le troisième chapitre. La photographe conseille par exemple de photographier un nouveau-né lorsqu’il est apaisé, c’est-à-dire après son repas, pendant un câlin avec sa mère, où quand il est endormi ; ou encore d’éviter de forcer un enfant à prendre la pose…

Les derniers chapitres sont consacrés à la postproduction (retouches, recadrage, luminosité/contraste, tri et au partage des images) et à des interviews de sept photographes professionnelles (exclusivement des femmes) partageant leur point de vue sur la photo d’enfant.

Ce livre est clair et propose une approche directe et simple de la photographie d’enfant. Il se lit facilement et comblera les photographes débutants souhaitant rapidement entrer dans le vif du sujet. Les plus avertis pourront l’utiliser comme une boîte à outils pour y piocher des idées de décors (nature, urbain…) ou d’objets ludiques.

- Sommaire
Chapitre 1 - Quel appareil pour la photo d’enfants
Chapitre 2 - Un soupçon de technique et de composition
Chapitre 3 - L’attitude à adopter
Chapitre 4 - Changer de décor
Chapitre 5 - Retoucher et améliorer ses photos
Chapitre 6 - Imprimer, conserver, partager
Chapitre 7 - Paroles de photographe

Je photographie mes enfants de Stéphanie Leporcq - Editions Eyrolles
14,8 x 21 cm
10 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages