Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikkor Z 85 mm f/1,8 S : premier télé Z

31/07/2019 | Benjamin Favier

Après avoir mis l’accent sur les optiques grand-angle et standard, Nikon dévoile le premier téléobjectif de la gamme Nikkor Z. Il complète les 35 et 50 mm f/1,8, en attendant le 24 mm, annoncé sur la feuille de route.

Présentation

La venue de ce Nikkor Z 85 mm f/1,8 S était connue, depuis la publication de la feuille de route, qui a coïncidé avec le lancement des Z6 et Z7. Cette optique rejoint au catalogue les 35 et 50 mm f/1,8 ainsi que les zooms 14-30 mm f/4 S, 24-70 mm f/4 S et 24-70 mm f/2,8 S. En 2019, si on en croit la feuille de route, trois objectifs supplémentaires devraient investir la gamme Nikkor Z : les 24 mm f/1,8 S, 70-200 mm f/2,8 S et 58 mm f/0,95 Noctilux.

Place d’abord au premier téléobjectif Nikkor en monture Z. Ce 85 mm f/1,8 est plus lourd que le modèle en monture F conçu pour les reflex (470 g contre 350 g). Il intègre une formule optique plus ambitieuse, avec douze lentilles (dont deux verres ED et des lentilles avec traitement nanocrystal) et un diaphragme à neuf lamelles (sept sur le Nikkor F). En revanche, la distance minimale de mise au point est la même, à 80 cm.

PNG - 136.5 ko
Emplacement du système AF multi-groupe dans le 85 mm en monture Z. © Nikon

La bague, par défaut dévolue à la mise au point, peut être réglée pour agir sur l’ouverture ou la correction d’exposition. La construction repose sur des joints d’étanchéité. Il sera possible d’utiliser des filtres de 67 mm de diamètre (62 mm sur les 35 et 50 mm f/1,8 S). Le pare-soleil est bien fourni.

Ce 85 mm sortira début septembre au prix de 899 €.

- Le site de Nikon

Fiche technique

  • Prix : 899 €
  • Type : focale fixe 24 x 36
  • Focale : 85 mm
  • Monture : Nikkor Z
  • Formule optique : 12 lentilles en 8 groupes (2 verres ED)
  • Bague de mise au point : oui
  • Protection tout temps : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : -
  • Ouverture maximale : f/1,8
  • Ouverture minimale : f/16
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 80 cm
  • Pare-soleil : oui (HB-91)
  • Diamètre du filtre : 67 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 99 x 75 cm
  • Poids : 470 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Vivement le test de JMS (!)
    En toute logique, il devrait être au moins aussi bon que mon S 50 mm f/1.8, qui lui est une véritable "bombe" optique (tout simplement fabuleux) !

    Seul regrets sur le papier, dommage que :
    1) La distance de map n’ai pas gagné une bonne dizaine de cm (surtout avec 2 groupes mobiles motorisés individuellement).
    2) Le filtre en diamètre 67 mm alors que les autres f/1.8 sont en 62 mm.

  • Le prix paraît un peu élevé comparé au 85 Sony fe qui coûte 300 euros de moins et pèse aussi 100 grammes de moins. On a critiqué à la fois les prix élevés chez Sony et le manque de compacité mais là, nikon ne sort pas gagnant de la comparaison. ....

  • Il faut un peu nuancer sur les prix : 900€ prix public de lancement vs 550€ prix Internet d’un produit qui a déjà 2 ans d’existence.

    Et puis la qualité optique des objectifs Z f/1.8 n’est pas du tout du même niveau.
    - La qualité optique n’a rien a voir sur les bords (en supposant que ce nouveau 85 mm soit aussi bon que mon Z 50 mm) : le Sony est très bon au centre mais pêche pas mal sur les bords, surtout pour un 85 mm.
    - L’optimum de piqué est atteint à f/11 (!) ... pas terrible pour une optique moderne. Mon Nikon AF-S 85 mm f/1.8 fait beaucoup mieux sur ce point.

  • C’est moi où ça sort au compte-gouttes. Comme si Nikon n’y croyait plus...

  • @PhilippeC,
    "La qualité optique des objectifs Z f1.8 n’est pas du tout du même niveau."
    Ça c’est une bonne réponse dénuée de toute objectivité.

    Le 50mm f1.8 a très bonne presse, je l’accorde avec le poids qui va avec (ça gêne ou pas, tout dépend de son usage)
    Le 35mmf1.8, je n’entends pas la même chose.

    Le Sony 85mmf1.8 n’est jamais sorti au prix annoncé de celui de Nikon.
    Attendons de voir si l’écart de prix de justifie (AF, qualité optique...)

    De toute façon, l’optique c’est toujours une histoire de compromis ou de contrainte (AF, poids, prix, qualité optique, piqué, bokeh ...)
    Tous les objectifs sont globalement bons (mais avec pour Sony, une plus grande fluctuation de la qualité de ses zooms d’un modèle sur l’autre), après tout dépend de son besoin.

    Le Nikon pèse 50% de plus que le Sony 55mm qui lui est plus cher. Et le 55mmf1.8 a aussi bonne presse.

    Donc il n’y a pas de meilleur opticien, ils sont tous bons.

    @4 oui oui, c’est tout à fait ça ^^
    Nikon sort un 35mmf1.8 (Sony sort le sien presque 6ans après son premier appareil), 85mmf1.8 et un 24-70mmf2.8 beaucoup plus rapidement que Sony a pu faire. Ils ont même prévu l’année prochaine un 24mmf1.8, 20mmf1.8 qui n’existent pas chez Sony.

  • Je voulais dire exemplaire et non modèle, par rapport à la fluctuation

  • @pepou
    Mon conseil : Pour faire meilleure encore figure, comparez plutôt la feuille de route Nikon Z avec celle de Pentax.
    Et surtout pas un mot sur la feuille de route Canon R ! Chut !!!

  • @5 "pepou" :
    Je suis plutôt d’accord avec ce que vous dites quant aux généralités sur l’optique ; mais le point que je mettais en avant est que Nikon est en train de créer une gamme d’objectifs f/1.8 pour ses boîtiers Z qui est un cran au-dessus de ce qui se fait jusqu’à présent pour ce genre d’objectif, en particulier pour le rendement et l’homogénéité à pleine ouverture :
    - Mon Z 50 mm f/1.8 "enterre" tout les 50 mm que j’ai pu tester jusqu’à présent sur mes boîtiers F.
    - On a rien sans rien : cela veut dire formule optique plus complexe, donc objectif plus lourd et plus cher.
    - La différence de prix ne me parait pas exagérée au vue des performances.

    Les tests du 85 mm de Sony indiquent que c’est un très bon objectif (au centre), mais pas exceptionnel, loin de là : avoir un optimum centre/bords à f/11, çà ne fait pas sauter au plafond en 2019 !

    Attendons le test de JMS (en septembre ?) pour savoir si les 200€ de plus que le Sony au prix de lancement sont justifiés ou pas.

  • @4
    Nikon donne l’impression que ses objectifs sortent au compte-goutte car ils sont annoncés aussitôt qu’ils sont disponibles depuis quelques années : Auparavant, les objectifs étaient préférentiellement annoncés en
    "groupe" lors des "messes" conventionnelles comme la PMA ou la Kina.
    Le rythme actuel de sortie des objectifs FF chez Nikon est de 5/6 par an ce qui peut être considéré comme un rythme "soutenu".

    Nikon devrait annoncer un 58/0,95 Noct-Nikkor S ainsi qu’un 70-200/2.8 S,ce qui nous fera 5 "vraies" nouveautés optiques pour 2019. Not too bad !
    Pendant ce temps, la concurrence rouge a annoncé 2 nouveautés pour 6 théoriquement prévues
    tandis que les "clémentines" ont annoncé 4 nouveautés pour le moment sans qu’on sache s’ils ont autre chose "dans le sac" d’ici la fin de ll’année...
    On peut donc dire que Nikon ne se rince pas les doigts en ce moment....

  • @9 Tout à fait d’accord, d’autant plus compte tenu de la qualité des objectifs sortis jusqu’à présent.
    La politique de Nikon sur ce point-là semble claire : priorité au FF et à la qualité optique !

    C’est de toute façon la seule façon de se différencier dans un marché en déclin : frapper un grand coup tout de suite (enfin ... une fois qu’ils ont décidé de se lancer dans le mirrorless).