Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon 1 V3 : grosse refonte

13/03/2014 | Franck Mée

La troisième génération du Nikon 1 pour experts serait-elle la bonne ? La marque jaune a en tout cas sérieusement revu la recette de son hybride, le 1 V3 se rapprochant à la fois du style de ses petits frères et des fonctionnalités de la concurrence.

Présentation

Si Nikon a rapidement trouvé la forme de ses hybrides grand public (le J3 garde un air de famille avec le J1), les modèles experts se cherchent depuis leur lancement. Après un V1 paradoxal et un V2 plus classique (et enfin équipé d’un accès direct aux modes PSAM), le V3 change à nouveau de recette : plus lisse et moins torturé, dépourvu de viseur, il se rapproche de concurrents comme les hauts de gamme Olympus Pen.

La principale évolution en ce sens est l’intégration, « enfin ! » diront les impatients, d’un écran tactile et orientable. Ce n’est pas la seule retouche ergonomique attendue : le V3 s’offre une deuxième molette de réglages et deux boutons à la fonction personnalisable, et une poignée optionnelle pourra ajouter une molette et un bouton supplémentaires.

À l’intérieur, le V3 fait également l’objet d’une bonne refonte : l’électronique est basée sur un capteur inédit de 18 Mpxl - la taille demeure en revanche identique aux précédents Nikon 1 - et un processeur Expeed 4A (le 1 V2 intégrait l’Expeed 3A). Comme le V2, le V3 filme en Full HD à 60 images par seconde. Un mode ralenti en HD 720p à 120 images par seconde est également proposé et la rafale atteint 60 images par seconde, ou 20 images par seconde avec autofocus continu.

Des filtres supplémentaires ont été ajoutés, de même que quelques fonctions plus gadget mais toujours bienvenues comme les filtres créatifs modifiables, la capture automatique d’images en pleine définition pendant l’enregistrement d’une vidéo, etc. Une connexion WiFi apparaît également, offrant aussi bien transfert de fichiers que commande à distance.

Enfin, comme la plupart des compacts à objectifs interchangeables avancés, le 1 V3 peut recevoir un viseur optionnel, électronique de 2,36 Mpts. Cependant, l’esthétique de l’appareil et sa compacité en souffrent et cela ajoute 299 € à l’addition…

Or, celle-ci est salée d’origine : le Nikon 1 V3 devrait coûter 899 € en kit avec le nouveau 10-30 mm électrique. C’est un peu plus cher que l’Olympus E-M10, qui propose bien des fonctions intéressantes et intègre un viseur, et beaucoup plus que le Sony Alpha 5000 qui, il est vrai, n’a pas d’écran tactile et est fonctionnellement plus classique.


- Le site de Nikon

Premier avis

Le Nikon 1 V3 se rapproche sensiblement des standards du segment, adoptant enfin un écran orientable, une interface tactile et une connexion WiFi par exemple. La nouvelle électronique apporte une nette amélioration de la rafale et de la vidéo ; globalement, le V3 paraît plus à même que ses prédécesseurs de se tailler une place dans le cœur des acheteurs d’hybrides avancés. Reste un point où le bât blesse : le tarif est sensiblement plus élevé que la plupart des concurrents, pour un appareil dont la qualité d’image reste à prouver — à ce jour, les petits capteurs des Nikon 1 ont toujours été inférieurs aux Micro 4/3 et APS.

Fiche technique

  • Capteur : Cmos 8,8 x 13,2 mm, 18 Mpxl sans filtre passe-bas
  • Protection du boîtier : -
  • Stabilisateur : -
  • Anti-poussière : Vibrations ultrasoniques
  • GPS : -
  • WiFi : Transfert de fichiers et commande à distance
  • Définition : [3/2] 4 928 x 3 280 pxl
  • Vidéo : HD 1080p à 30 ou 60 im/s, HD 720p à 120 im/s, H.264
  • Micro : Stéréo
  • Sensibilité : Auto, 160 - 12 800 Iso
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw (NEF), Mov
  • Espace de couleurs : sRGB, Adobe RGB
  • Monture : Nikon 1
  • Autofocus : Hybride (corrélation de phase sur 105 zones et détection de contraste)
  • Mise au point : NC
  • Mode d’exposition : Auto, PSAM, instant animé, sélecteur de photo optimisé, meilleur moment
  • Type de mesure : NC
  • Compensation d’exposition : NC
  • Bracketing d’exposition : NC
  • Vitesse : 1/16 000 s à 30 sec, pose B
  • Rafale : 20 im/s avec AF continu
  • Flash intégré : Oui
  • Modes flash : BC
  • Viseur : -
  • Moniteur : LCD 3", 1 040 kpts, tactile, orientable verticalement
  • Stockage : Micro SD
  • Connectique : USB, mini HDMI, griffe flash
  • Accessoires fournis : Accu et chargeur, courroie, câble USB
  • Alimentation : NC
  • Dimensions : NC
  • Poids : NC

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Commentaire double :

    - Sur le plan technologique, cette nouveauté est la bienvenue car elle prouve qu’on peut atteindre 20i/s en AFC.
    La couverture AF a progressé au point de rattraper celle de l’A-6000.

    - Sur le plan marketing, Nikon poursuit très vraisemblablement la même politique
    des tarifs "stratosphériques". J’ai même l’impression que cette politique s’accentue.
    Les nikonistes finiront bien par être dégoûtés des conséquences de celle-ci.
    C’est en réalité le but recherché.

  • Sur le site Nikon :

    " Pour utiliser le Wi-Fi intégré, il vous suffit de télécharger l’application gratuite Wireless Mobile Utility sur votre smartphone ou votre tablette. "

    Génial !
    Les fonctions offertes par le Wi-Fi ne sont utilisables qu’avec un smartphone ou une tablette.
    Aucune télécommande n’est fournie avec le boîtier.

  • J’ai du mal à comprendre cette stratégie marketing :

    -  Capteur inférieur aux reflex, aux m4/3, équivalant à celui du RX100 dans un boitier moins compact.
    -  Prix prohibitif
    -  EVF non orientable
    -  Des objectifs pas du tout lumineux
    -  Un 70-300 à 1000 euros

    Nikon souhaite visiblement orienter ses clients vers le reflex.
    Aujourd’hui un Nikon d’entrée de gamme D3300 c’est 600 euros et pour un D5300 c’est 900 euros.

    La majorité de ces clients ne possédant qu’un seul objectif aucun revenu additionnel n’ait à espérer de la vente de reflex sur ce type de clientèle. Donc pourquoi vouloir absolument orienter le consommateur vers le reflex ? Nikon aurais pu intégrer son EVF proposer des objectifs plus lumineux et compacts pour 600 euros. A peine sorti et déjà dépassé par les produits concurrents Sony, Olympus, Fuji.

    Nikon craindrait-il un affrontement direct sur une gamme mirrorless déjà bien établie chez ses concurrents ? Est-ce là son meilleur atout pour préserver son pré carré sur le reflex ?
    Je pense que reconnaître le mirrorless c’est pour Canon et Nikon donner de la crédibilité à ce segment ; et bien sûr ce n’est pas leur souhait actuellement.

    Mais, aujourd’hui malgré des chiffres de vente aux US et en Europe encore assez faible (il faut laisser le temps au produit de pénétrer le marché et le client moyen pense souvent que le mirrorless est inférieur au reflex parce que physiquement plus compact), j’ai plutôt l’impression que de plus en plus l’acheteur d’un appareil photo considère le rapport transportabilité / qualité / prix.

    A un moment il faudra bien arrêter de proposer au consommateur des reflex lorsque qu’il souhaite un appareil de qualité correcte dans un format plus sympa à transporter et à utiliser. Le reflex a sa place, tout comme le mirrorless a ses avantages.

    Quand ? Au rythme où vont les choses ce n’est pas demain chez Nikon et Canon, malgré les annonces d’un EOS M pro avec EVF intégré et des brevets de 16-120mm etc… va encore nous proposer une nouvelle gamme de reflex pour remplacer son 6D et 7D mais cette fois-ci avec EVF ou viseur hybride si Fuji ne l’a pas breveté.

  • Entre un Nikon 1 V3 (1") et son 10-30mm à 899€ et un Sony A5000 (APS-C) et son 16-50mm à 500€, y’a pas photo !

  • Une cochonnerie de plus !!! Vous devriez avoir honte M Nikon !!! Heureusement que Fuji est la pour relever le niveau.

  • Stab 5 axes, viseurs intégrés, AF et capteurs aux niveaux, parc optique conséquent pour Oly et Pana, je ne comprends pas ce que Nikon vient faire là avec un boîtier qui perd son viseur et dont le capteur est loin de faire l’unanimité, surtout à un tarif pareil ...

  • Je cherche depuis longtemps un appareil adapté au théâtre ou aux concerts classiques. Le 1V1 avait un silence de fonctionnement total et la possibilité d’éteindre l’écran pour utiliser le viseur. Malheureusement il lui manquait 3 ou 4 IL pour sortir des images correctes, 2 encore en utilisant le lourd système de montage d’un objectif ouvrant à f/1,4 (et au prix d’un bruit de fonctionnement rédhibitoire). Le 1 V3 peut-il combler mon attente ?

  • Humm ... le prix est vraiment complètement indécent, surtout sans viseur et même s’il est capable de 20 images/s !

    Dommage, à part le viseur verrue/optionnel, c’est probablement le meilleur modèle "1" sur le papier. J’attends de voir les tests pour la qualité d’image, qui était très perfectible (on est gentil) sur les précédents modèles. J’espère que les nouveaux capteur et processeur Expeed4 vont nettement améliorer les choses.
    Le marketing Nikon n’évolue pas dans le bon sens depuis 2 ans ...

  • Eric, je me demande surtout si Nikon cherche pas à nous orienter vers... Sony !

  • Vers Sony ???
    Je n’arrive toujours pas à savoir ce qu’ils veulent faire !
    Ils ont la bagatelle de 4 gammes optiques dont 2 sont plutôt moribondes.
    Quant à la monture E, on nous dit que Sony mise à fond sur le FE.
    Il est donc urgent d’attendre...

    Pour en revenir au Nikon 1, je persiste à dire qu’en réalité Nikon en a rien à cirer. C’est juste un leurre pour sa clientèle afin qu’elle se réoriente vers le reflex. Nikon a par ailleurs fait savoir qu’il gardait la priorité au développement de sa gamme reflex.
    Ceux qui veulent des APN compacts devront s’orienter vers les compacts
    qui gagnent en polyvalence et en qualité d’image.
    Canon vient de frapper très fort avec son G1X Mk II pour déstabiliser le MFT.
    Nikon devrait suivre avec son "rumoré" P8000, compact 1" + zoom f/1.8-3
    selon les dernières indiscrétions.
    Le RX 100 II a montré la voie.

    Jusqu’à présent, les acteurs du reflex sont parvenus à enrayer la croissance
    du mirrorless et les dernières stats de ventes indiquent que la stratégie anti mirrorless fonctionne "plein pot".

  • @eric-p
    "Quant à la monture E, on nous dit que Sony mise à fond sur le FE." FE c’est du plein format, tu ne vas pas t’en plaindre ;)
    Quand à la monture E simplement APS-C chez Sony, la gamme n’est pas très étoffée mais la clientèle visée par l’a5000 (en comparaison avec le Nikon 1v3 de l’article) n’attend pas non plus 40 optiques différentes. Chez Sony comme ailleurs, dans cette gamme de prix, les utilisateurs se contentent de deux voir trois optiques, guère plus ! Alors oui se concentrer sur le FE a du sens car le client y est plus exigeant.

  • 20 i/s sur un truc pareil ... ca peux qd même ressembler à de la provocation pour ceux qui attendent un dslr pour le sport ou l’animalier avec une bonne rafale et un buffer respectable ... et à qui on refuse de donner, ne serait ce que seulement 8 i/s, sans y mettre 6000 euros ...
    Pour se mettre sa propre clientèle à dos, Nikon n’a pas son pareil ...

  • À partir du moment où Sony misera à fond sur les optiques FE,
    les optiques E seront peu à peu délaissées par la clientèle, celle-ci étant toujours à la recherche
    de nouveautés techniques toujours plus performantes ou moins chères.
    D’ici la Kina, Sony devrait présenter le premier mirrorless FF à moins de 1000 €...et la pertinence du format APSC en monture E sera clairement posée.
    Economiquement parlant, Sony n’a pas intérêt à courir 2 lièvres à la fois car ses concurrents suivront bien évidemment le même chemin du tout FF.
    Canon et sans doute Nikon se sont fixés pour objectif de diminuer le coût de leur reflex FF à moins de 1000 €. C’est la stratégie clé qui permettra à la clientèle de basculer du "tout APSC" vers le "tout FF".
    Dans une interview récemment accordée à Dpr, un responsable de Canon
    a d’ailleurs refusé d’évoquer le sujet d’un reflex FF "encore moins cher"...
    ce qui prouve implicitement qu’ils y songent !

  • Dans plusieurs messages, vous utilisez le mot "quatiériste".

    Je connais "quaternariste" ; pouvez-vous expliquer "quatiériste" ?

  • La serie one est excellente........a la moitié du prix proposé. En effet, j’ai tout essayé en photo de rue discrète et seul le nikon one a rempli mes attentes. Le plus catastrophique : le Sony rx100, et oui ! Le nikon one est toujours bon a la fois en exposition (meme a contrejour) et en autofocus.
    Au sujet desony, comme ericP, je ne vois pas non plus où ils veulent en venir. Leur A7 est un ratage : autofocus mauvais en basse lumière, autonomie tres limitée, etc. Cafouillage avec les baïonnettes et j’en passe sans parler de l’inexistence d’une gamme optique décente, ce qui détermine selon moi principalement un choix de système. Pour revenir au nikon v3, cet appareil souffre de deux gros défauts : comme Sony, absence d’optiques (en priorité un grand angle et un petit tele lumineux) et d’un prix prohibitif. Dommage, ils passent a côté de quelque chose.
    Enfin, quant au marché americain qui boude le mirrorless, ce n’est pas étonnant. Ce n’est seulement culturel (gout du gros costaud), c’est aussi pragmatique et terre a terre : ils en veulent pour leur argent et la valeur perçue est plus grande avec un reflex qu’avec un mirrorless au meme prix. Il fait aussi savoir que les ventes de reflex ont chute de 18cts en 2013, celles des mirrrorless de 25 pcts et que les projections de 2011 pour 2013 ont ete trois fois trop optimistes, glup ! Dommage, mais il reste encore bcp de gens pour croire en l’avenir du mirrorless, que ce soit en FF, apsc ou ???? On peut meme imaginer un capteur révolutionnaire (organique ?) mettre tout le monde d’accord. Cela risque de secouer en 2014 et 2015.

  • Deux petites infos supplémentaires : la photo d’illustration indique le v3 avec la poignée optionnelle (encore des biftons en plus a dépenser) et le boitier n’acceptera plus les cartes SD apparemment mais les micro SD bien plus fragiles, ouille !

  • Ah oui le coup du micro SD !
    Ça va faire plaisir aux geeks : Nikon miniaturise plus loin !
    Personnellement, ça me conforte dans l’idée que les responsables Nikon
    se font du mirrorless...

  • @RSR
    Quatiéristes, c’est un peu comme les quakers :
    Membres d’une sec...euh religion qui proclame à qui veut l’entendre
    que le rapport 4/3 est le plus équilibré pour un photographe lambda
    et que la taille du 13mm X 17.3mm donne une qualité suffisante pour tous les usages.
    Selon la "religion bleu", les formats plus grands sont inutiles car trop lourds, trop chers, trop encombrants,etc....
    Quant aux formats plus petits, ils sont insuffisants en termes qualitatifs
    ...donc eux aussi inutiles !
    Réjouissons-nous : Un fabricant est enfin parvenu à découvrir le format pour
    tous au XXIème siècle ! Avant, la vie des photographes était un enfer....

  • @13
    Comment y vont faire chez Sony pour sortir un mirrorless à 1000 euros quand déjà leur mirrorless actuel coute le double ??? Là, je suis vraiment curieux de voir.....

  • @19
    Le sony A7 se trouve actuellement neuf à moins de 1400euros....

  • @19
    Comme le dit l’intervenant précédant, l’A7 se trouve facilement à 1400 €.
    Certaines officines "régulières" (comprendre importation régulière &TTC)
    proposent même l’A7 à moins de 1200 €.
    Sony a par ailleurs déposé l’année dernière un brevet de mirrorless FF sans EVF dont on imagine mal comment il pourrait être vendu plus de 1000 €
    du fait des paliers tarifaires entre les boîtiers.
    Selon certaines voix "d’outre-tombe" (mais qualifiées de "fiables" par SAR !), Sony proposera 2 nouveaux
    boîtiers FF en monture E d’ici 6 mois voire avant....c’est à dire d’ici la Kina.
    Sans être grand médium, il n’est pas difficile d’imaginer que Canon ou
    nikon tarderont beaucoup plus longtemps sur ce créneau du
    boîtier FF "cheap".

  • Perso, je fais partie d’une troupe de théâtre, et pouvoir avoir un boîtier totalement silencieux et suffisamment qualitatif comme l’était le V2 à un tarif moins astronomique me laisse quand même perplexe quant à la volonté de pérennité de ce format chez Nikon avec ce V3.
    L’avantage de cet appareil : son encombrement réduit, son silence total de fonctionnement.
    Et oui : entendre le bruit de char d’assaut d’un 5D3 ( parce qu’en plus, le quidam n’a même pas la correction élémentaire d’activer le mode silencieux - qui n’est malgré tout pas silencieux pour les voisins des places à côté ) pendant une représentation, même en tant qu’acteur, est tout sauf agréable.
    De plus, les images servant à illustrer un blog où on se limite au 1920x1080, le redimensionnement permet d’effacer correctement le bruit dans l’image.
    Et le viseur de prendre autant de photos qu’on veut sans " éblouir " le voisin de derrière ( très désagréable et très perturbateur ).

    Bref, le V3 oui MAIS AVEC UN VISEUR !!!

    Et pas en option !!!

    Petit coup de gueule contre la disparition des viseurs sur du matos sensé être qualitatif, alors qu’on les voient revenir sur certains compacts ...

  • @Fred2
    entièrement d’accord, le viseur en option, c’est encore un moyen indirect de nous faire dépenser de l’argent en plus. Comment d’ailleurs expliquer rationnellement comment un viseur peut coûter le tiers du prix de l’appareil ?
    C’est indécent. Cette remarque s’applique à TOUS les fabricants qui nous prennent pour des pigeons en nous faisant payer au prix fort les options quasi indispensables.

  • @20/21
    oui mais seulement, c’est l’A7R qui est de loin le plus intéressant, et pas le A7. Néanmoins, tout le monde attend avec impatience l’arrivée d’un mirorrless FF à mille euros, là ça va faire mal, en tout cas si les optiques suivent, ce qui n’est pas le cas avec le Sony qui va encore devoir casser les prix de ses boitiers, personne ne voulant ni acheter des 35 F2.8 trois plus cher qu’un 35 F2 de la concurrence et bien plus gros et lourd que le boîtier. C’était le problème avec les Nex, cela va le rester avec les 7 je le crains.

  • Saint DxO a tranché : le V3 est poins performant que le RX100 ( ça, on s’y attendait tous ) mais comble du comble : est également moins performant que le V2 !!!
    Qui lui bénéficie d’un viseur !!!

    Bref : à mes yeux un loupé total !

  • Ceux qui croyaient que cet appareil n’allait pas se vendre se sont trompés : le stocks se sont rapidement épuises aux états unis. Etrange pour un appareil qui ne fait pas mieux (et meme moins bien) que les premiers modeles.....