[ Accueil ]

[ Club ]

[ ]

[
0
]

Voir le sommaire complet illustré

- Voir le sommaire illustré

PARTIE 1 : ACTUS, LE GUIDE DES NOUVEAUTÉS 2011


- Le Guide Des Nouveautés 2011 L’actualité du monde de la photo vue par la rédaction : ceux qui attendaient une pluie de reflex devront encore patienter. Seul Sony a dévoilé ses nouveaux Alpha, aux fiches techniques diablement séduisantes. Mais le reste des annonces ne le sont pas moins. Les divers appareils dévoilés visent clairement un public exigeant.

ÉVÉNEMENT : LES RENCONTRES D’ARLES


L’été, tous les acteurs de la photo se donnent rendez-vous à Arles. C’est le lieu privilégié pour les rencontres. On y croise les plus grands photographes, commissaires d’exposition. La photographie est omniprésente. On peut la voir sur les murs ou en projection. On peut montrer son portfolio, vendre ses images et suivre différents stages. La photo se vit sous le soleil arlésien, le temps d’un été.

ABONNEMENT : OFFRE EXCEPTIONNELLE


À numéro exceptionnel, offre d’abonnement exceptionnelle.
MDLP vous propose un abonnement d’une durée de 1 an (10 NUMÉROS / AN) + le fameux LensPen au prix de 59 € TTC au lieu de 75,90 € TTC (prix public conseillé), soit une économie de 20 %. Le LensPen est un accessoire précieux pour maintenir vos optiques en bon état de marche. Il est bon de l’avoir toujours sur soi sur le terrain…

PROFIL : LE PHOTOGRAPHE JÉRÉMIE NASSIF


- Profil : Jérémie NASSIF Venu du cinéma où il a été photographe de plateau, il travaille sur la danse.

EXCLUSIF : DOSSIER SPÉCIAL LA GESTION DE LA COULEUR

Un dossier complet de 24 pages : De la prise de vue à la postproduction. Sujet rébarbatif s’il en est, parfois tabou, la gestion de la couleur demeure néanmoins incontournable pour le photographe numérique. De la prise de vue à la postproduction, MDLP vous propose de découvrir les fondamentaux de cette discipline.

Sommaire du dossier :Comprendre la gestion de la couleurÉtalonner son appareilLa gestion des couleurs à l’impressionChoisir son écranQuel espace de travail ?Calibrer son écranCalibrer et caractériser un écran avec i1 Display Pro Gérer les couleurs avec PhotoshopGérer les couleurs avec Lightroom ?

1ère PARTIE : LES NOTIONS DE BASE



Comprendre la gestion de la couleur Véritable système universel capable de communiquer les couleurs le long de la chaîne de traitement d’image, la gestion des couleurs est d’une importance capitale pour obtenir des couleurs fidèles, de la capture à l’impression, en passant par l’affichage sur écran.


Étalonner son appareil Alors que la plupart des photographes pratiquent régulièrement le calibrage et la caractérisation d’un écran, l’étalonnage du boîtier est une pratique encore peu répandue. Il est vrai que la plupart des boîtiers et logiciels de conversion fournissent d’emblée des couleurs fidèles.


La gestion des couleurs à l’impression L’impression jet d’encre est un domaine dans lequel beaucoup de progrès ont été effectués ces dernières années. Notamment sur les tolérances de fabrication, plus strictes, et sur l’amélioration de la qualité des profils d’imprimante fournis.


Choisir son écran Naguère, les écrans à tube cathodique trônaient, lourds et encombrants, sur nos bureaux. Si leurs successeurs à cristaux liquides n’ont pas hérité de leur prestance, ils remplissent toujours une mission d’importance cruciale : véritables lucarnes ouvertes sur nos images, ils sont indispensables pour les observer et les traiter.


Quel espace de travail ? À la fois arbitre et gardien, un espace travail se charge de communiquer les couleurs entre les différents outils du flux de production. C’est pourquoi il est très important de bien le choisir pour conserver au mieux les couleurs saisies par le capteur.


Calibrer son écran Observer les couleurs réelles d’une image et non pas celles travesties par un écran mal réglé est la première condition pour effectuer des travaux de retouche sérieux. Si vous corrigez les couleurs sur un écran non calibré, vous risquez d’introduire involontairement une dominante couleur sur votre image finale.

2ème PARTIE : CAHIER PRATIQUE



Calibrer et caractériser un écran avec i1 Display Pro On oublie souvent que l’étalonnage et la caractérisation d’un écran sont une procédure qu’il convient de renouveler régulièrement pour obtenir des couleurs aussi fidèles que stables. De même, ne comptez pas trop sur le fabricant pour normaliser l’affichage. À vous de mettre les mains dans le cambouis !


Gérer les couleurs avec Photoshop Doyen parmi les éditeurs d’images, Photoshop était l’un des premiers à incorporer une gestion des couleurs basée sur l’usage des profils ICC. Avouons que ces réglages ne sont pas les plus simples à maîtriser. Mais au lieu de les bouder, accordez-leur un peu de votre temps – vos images vous remercieront !


Gérer les couleurs avec Lightroom ? Premier logiciel d’Adobe exclusivement dédié aux photographes, Lightroom est aussi le plus efficace et le plus rapide lorsqu’il s’agit de traiter un grand nombre d’images. Pour ne pas reproduire la complexité de Photoshop, les développeurs de Lightroom ont simplifié la gestion des couleurs ce qui engendre un certain nombre de compromis.

PARTIE 2 : PRATIQUE


ATELIER PHOTO #1 : LES ANIMAUX DOMESTIQUES


- Atelier Photo #1 : Les animaux domestiques Découvrez les coulisses de la photographie animalière de studio à travers le témoignage de spécialistes du genre.

TECHNIQUES PHOTO : QUELLES OPTIQUES POUR QUELS USAGES ?


- Techniques Photo : Choisir le bon objectif La question se pose pour tous les photographes. Une fois que l’on a acquis un reflex, il faut cerner le type d’objectif adapté à ses besoins.

COMPARATIF : LES MULTIFONCTIONS PHOTO


- Hors Champ : Les multifonctions photo Dans le domaine de l’impression, on observe depuis quelques années une disparition progressive des modèles mono-fonction A4 au profit d’imprimantes multifonction jet d’encre. Véritables laboratoires personnels, équipés de modules d’impression, de numérisation et de copie, nous nous sommes interrogés sur les réelles capacités de ces « machines à tout faire ». Sont-elles une alternative crédible aux périphériques monotâche dédiés à la photographie ?

ASTUCES PHOTO : 20 CAS PRATIQUES PHOTOSHOP


- Astuces Photo : 20 cas pratiques pour dompter Photoshop Nous vous proposons une liste de principes, d’outils et fonctions à connaître en priorité dans le logiciel d’Adobe. Le tout en images, pour mesurer tout son potentiel…

PAROLE DE PHOTOGRAPHE


- Parole de photographe Que se passe-t-il dans la tête d’un photographe pro au moment de déclencher ? Bruno Calendini commente chaque mois une de ses photographies pour révéler tout ce qui se passe avant une prise de vue. Ce petit jeu est un véritable guide technique appliqué en même temps qu’un moyen d’éduquer son regard !

GUIDE VOYAGE : LE LAOS


- Guide Voyage : Le Laos Un pays au riche passé, aux paysages variés, aux moines vêtus de robes couleur safran. Une destination à ne manquer sous aucun prétexte.

PARTIE 3 : LES TUTORIELS


- Tutoriels : Ce mois-ci, nous vous proposons trois tutoriels consacrés à des logiciels phares : Lightroom 3 , Aperture 3, et Capture One Pro.


Lightroom 3/ Noir & Blanc partiel : La possibilité de coloriser des zones partielles dans une image noir et blanc semble être une technique toujours à la mode et très prisée des photographes amateurs et même professionnels. Mode d’emploi avec Lightroom.

Aperture 3/Redéfinir la balance des blancs : Au lieu de brosser le portrait des outils d’Aperture les uns après les autres, attachons-nous à les utiliser sur des cas concrets. C’est le but de ce pas à pas qui va vous mettre le pied à l’étrier très simplement.


Capture One Pro/ Cours de rattrapage : À moins d’être matinal ou de profiter des longues soirées du solstice d’été, vous avez probablement été confronté au contraste élevé pendant l’été. Exemple à l’appui, voyons comment contourner ce problème en postproduction.

MIEUX UTILISER : LE CANON EOS 600D


- Mieux Utiliser : Le Canon EOS 600D Avec ses dix-huit millions de pixels, sa compacité, son LCD orientable et ses excellentes performances mises en évidence dans l’expérience digitale de notre numéro 37, ce reflex Canon est l’un des modèles les plus attractifs du moment.

PARTIE 4 : TESTS

TEST #1 : OLYMPUS PEN E-P3


- Test : Olympus PEN E-P3 Voici enfin un hybride prometteur chez Olympus. Pas sans réserve, mais les efforts reposant sur l’autofocus Fast AF, les optiques MSC et une extension du parc des focales fixes en font un concurrent de choix parmi les appareils Micro 4/3.

TEST #2 : PANASONIC LUMIX DMC-GF3


- Test Panasonic Lumix DMC-GF3 : C’est fini. Panasonic n’a plus à rougir face à la compacité d’un NEX-C3 de Sony. Avec le DMC-GF3, elle prouve que le Micro 4/3 joue enfin la carte de la miniaturisation sans sacrifier aux fondamentaux qualitatifs.

TEST #3 : FUJIFILM FINEPIX F550EXR


- Test #3 : Fujifilm FinePix F550EXR Changement culturel chez Fujifilm qui, pour ce compact à zoom étendu, abandonne le superCCD EXR pour un Cmos EXR
rétroéclairé de 16 millions de pixels. Avec le GPS en prime.

TEST #4 : DxO Film Pack 3


- Test #4 : Dxo Film Pack 3 Velvia, Polaroïd, T-Max, HP5, Provia ou encore Kodachrome, voilà ce qui faisait le quotidien du photographe avant le tsunami du numérique. DxO Film Pack propose de retrouver la signature tonale et la granulation de l’argentique, le temps de quelques clics.

TEST #5 : SIGMA 120 -300 f/2,8 EX DG OS APO HSM


- Test #5 : Sigma 120 -300 mm f/2,8 EX DG OS APO HSM Sigma propose depuis des années un 120-300 mm de même ouverture d’excellente réputation. Un zoom remis au goût du jour avec la stabilisation et des nouveaux verres à très faible dispersion, pour un tarif élevé, mais plus abordable qu’un 300 mm f/2,8 Nikon ou Canon. L’objectif redonne aux boîtiers 24 x 36 une allonge confortable et offre des cadrages équivalents encore plus serrés sur un petit capteur avec une luminosité permettant le reportage sportif ou la chasse photo par faible lumière, et procure des flous arrières plus impressionnants qu’avec un zoom ouvert à f/5,6.

TEST #6 : CARL ZEISS DISTAGON T*35 mm f/1,4 ZF.2


- Test #6 : Carl Zeiss Distagon T* 35 mm f/1,4 ZF.2 Le 35 mm f/1,4 est l’optique reine de ces dernières années. Ce nouveau modèle Zeiss complétant une gamme qui comprend déjà l’excellent Distagon 35 mm f/2. Luxueusement construit, il est disponible en monture Canon et Nikon. Dans les deux cas il est équipé d’une puce électronique permettant la mise au point assistée et le contrôle automatique du diaphragme.

N’hésitez pas à commenter le sommaire de ce numéro pour continuer nos échanges sur le site www.lemondedelaphoto.com.

Numéro 39

MDLP - 

8 €.

Article épuisé

■ Actus : Toutes les nouveautés de la rentrée dévoilées. ■ Evénement : Retour sur Arles ■ Dossier Spécial LA GESTION DE LA COULEUR, 24 pages de conseils ■ Atelier Photo : Photographier les animaux domestiques ■ Technique Photo : choisir un objectif ■ Astuces Photo : 20 pistes pour dompter Photoshop ■ Mieux utiliser : Le Canon EOS 600D ■ Retouche Photo : une sélection de tutoriels indispensables sur Lightroom, Aperture, Capture One ■ Comparatif Imprimantes multifonctions Photo ■ Tests : Olympus PEN E-P3, Panasonic GF3, Finepix F550EXR, DxO Film Pack 3, Sigma 120-300 mm, Zeiss 35 mm

Ceux qui attendaient une pluie de nouveaux reflex pour la rentrée seront déçus. Rien chez Canon, Nikon et Pentax. Seul Sony arrive avec le successeur de l’A700, quatre ans après. L’A77, ainsi que l’A65, qui est annoncé en même temps, montre le chemin parcouru par la marque. Ses modèles à miroir fixe semi-transparent dotés d’un viseur électronique n’ont pas fini de faire parler d’eux. En bien ou en mal, comme on a pu le constater sur notre forum. Les critiques fustigent en premier lieu le mode de visée, indigne d’un reflex aux yeux de certains. D’ailleurs, ce simple critère pourrait suffire à bannir les Alpha SLT de l’univers des reflex. Au sein de la rédaction, nous avons tranché : ils sont bel et bien dotés d’un miroir, donc, bien que ce dernier soit fixe, on considère ces boîtiers comme leurs alter ego, qui monte et descend lors de la prise de vue, provocant un bruit plus ou moins sec selon les modèles. Les caractéristiques de ces deux nouveaux Alpha nous confortent dans cette démarche.
Sony ne s’est pas contenté de donner un coup de pied dans la fourmilière des reflex experts APS-C, en proposant désormais la définition la plus élevée du marché sur ce segment (24 Mpxl). Avec le NEX-7, la marque drague les photographes experts. Un appareil hybride compact, qui embarque un capteur APS-C de 24 Mpxl, un viseur électronique, et qui permet de changer d’optique. Pendant ce temps, le NEX-5N a pour mission de maintenir la concurrence à l’écart sur le front de l’entrée de gamme. Une sacrée démonstration de force de la part de Sony. On se consolera avec une salve d’appareils destinés aux utilisateurs exigeants, du Nikon P7100 au Canon S100 en passant par le Fujifilm X10. En espérant que les prochaines semaines accouchent d’autres annonces !
L’été pluvieux n’a jamais autant rimé avec été studieux pour la rédaction. Volker Gilbert s’est penché sur l’épineuse problématique de la gestion de la couleur. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les photographes professionnels ne sont pas les seuls concernés par cette thématique. La preuve avec ce dossier de 24 pages, qui livre de nombreux conseils pour concevoir un espace de travail cohérent, de la prise de vue à la post-production. Avec un accent mis sur la pratique, comme nous en avons pris l’habitude.
Ne ratez pas également un Atelier Photo pour le moins original, qui traite de la prise de vue d’animaux de compagnie. Un exercice a priori banal, à la portée de tous, qui requiert pourtant certaines compétences. Les amateurs de retouche seront aux anges avec de nombreux tutoriels consacrés à Lightroom, Aperture et Capture One, ainsi qu’à Photoshop, via un article qui compile 20 astuces pour se lancer dans les arcanes du logiciel d’Adobe. Les possesseurs de reflex Canon liront avec attention le Mieux utiliser consacré à l’EOS 600D, sorti au premier semestre : Laurent Katz vous propose de nombreux raccourcis et conseils pour exploiter au mieux l’interface des EOS, à travers celle de ce boîtier incontournable. Enfin, nous inaugurons une - longue - série d’articles consacrés au différents grands festivals qui ont lieu chaque année. Didier de Faÿs revient sur la dernière édition des Rencontres d’Arles, qui s’est déroulée cet été. L’occasion, pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de s’y rendre, de découvrir de nombreux artistes et de découvrir la personnalité atypique du directeur de l’événement, François Hébel. Il devrait y en avoir pour tous les goûts… Bonne lecture !

Commenter ce produit

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

6 commentaire(s).

Messages

  • Pour Volker Gilbert

    Bonjour et merci pour ce dossier globalement bien construit et très instructif qui aborde toutes les étapes de la chaine de gestion des couleurs. Un bémol peut être en ce qui concerne l’étalonnage des appareils. Je sais que le DNG a été créé par Adobe, mais je pensais que c’est un format RAW, donc au même niveau que les autres formats RAW propriétaires des constructeurs. Je ne vois donc pas pourquoi Camera Raw et Lightroom doivent convertir les RAW en DNG avant de les transférer dans leur espace de travail.

    Autre point qui n’est pas clair pour moi : est-ce que les profils des appareils sont réalisés par les logiciels dédiés (comme DNG Profile Editor) ou par un logiciel tel que Lightroom ?

    N’oubliez pas que vous vous adressez principalement à des photographes amateurs ou débutants désireux de progresser mais qui n’ont pas forcément le bagage nécessaire pour comprendre ce qui vous semble évident.

    Cordialement.

    Frédy

Voir tous les commentaires

Messages

  • Bonjour,
    je me suis régalé une fois de plus à la lecture du n° 39,mais un petit détail à retenu mon attention (dites moi si je me trompe) j’ai lu dans les news que le nex 7 que j’attends avec impatience (essais et disponibilité) devait sortir en septembre ,moi çà m’arrangerais mais il me semble avoir lu sur le site de sony que c’était pour novembre ?
    ai-je rêvé ???????????

  • Très bon mag !
    Me voilà enfin "calibré" ;)

  • Pour Volker Gilbert

    Bonjour et merci pour ce dossier globalement bien construit et très instructif qui aborde toutes les étapes de la chaine de gestion des couleurs. Un bémol peut être en ce qui concerne l’étalonnage des appareils. Je sais que le DNG a été créé par Adobe, mais je pensais que c’est un format RAW, donc au même niveau que les autres formats RAW propriétaires des constructeurs. Je ne vois donc pas pourquoi Camera Raw et Lightroom doivent convertir les RAW en DNG avant de les transférer dans leur espace de travail.

    Autre point qui n’est pas clair pour moi : est-ce que les profils des appareils sont réalisés par les logiciels dédiés (comme DNG Profile Editor) ou par un logiciel tel que Lightroom ?

    N’oubliez pas que vous vous adressez principalement à des photographes amateurs ou débutants désireux de progresser mais qui n’ont pas forcément le bagage nécessaire pour comprendre ce qui vous semble évident.

    Cordialement.

    Frédy

    • Bonjour Fredy,
      n’ayant que deux pages à ma disposition, j’avoue d’avoir éprouvé quelques difficultés de traiter le calibrage des appareils photo en profondeur. Cependant, sachez que vous trouverez sur le site Questionsphoto.com davantage d’informations à ce sujet, à la fois sur la création de profils ICC et sur celle des profils DNG.

      En fait, le format DNG a commencé sa carrière en tant que format intermédiaire, utilisé par Camera Raw et Lightroom pour simplifier la gestion interne et le dématriçage des différents fichiers RAW. Plus tard, ce format fut promu par Adobe comme format RAW "universel". La raison pour laquelle les logiciels DNG Profile Editor et ColorChecker Passport requièrent des fichiers DNG est la suivante : les réglages du fichier brut doivent être "mis à plat", c’est à dire les logiciels doivent connaître les réglages de base pour créer un profil DNG (notamment la balance des blancs qui est ignorée dans le processus...). Or, seul le format DNG permet un stockage "normalisé" de ces informations.

      Cordialement

      Volker Gilbert

    • Bonjour Volker

      Je suis allé voir sur QuestionsPhoto et les choses s’éclairent concernant l’étalonnage des appareils photo. Il me reste cependant un gros doute sur la nature des fichiers DNG. J’ai poussé la curiosité sur le site d’ADOBE jusqu’à la description du format DNG. Si j’ai bien compris le DNG est une forme de format TIFF, donc dématricé. Le DNG n’est il pas alors plus proche d’un fichier bitmap que d’un RAW propriétaire ? Ce dématriçage ne lui fait il pas perdre une partie de la souplesse de traitement des fichiers RAW, notamment au niveau de la réduction de bruit qui doit se faire avant dématriçage ? Je sais que ces points ont déjà fait l’objet de nombreux débats sur le net, mais je n’ai pas encore trouvé de réponse convaincante.

      Je sais que c’est actuellement le salon de la photo à Paris, je peux donc patienter quelques jours.

      Merci

      Cordialement

      Frédy