Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

[Photokina 2016] Fujifilm GFX 50S : la voie du moyen-format

19/09/2016 | Benjamin Favier

Fujifilm dévoile un appareil hybride moyen-format, encore au stade de développement, avec une feuille de route optique. Sortie prévue en début d’année prochaine.

On ne peut pas vraiment parler de surprise. Fujifilm a une histoire dans le moyen-format. Lors de la Photokina 1968, déjà, elle sortait un boîtier 6 x 9, le G690. Et nous aurions été surpris que la firme nippone se lance dans le 24 x 36, alors qu’elle a tout misé sur l’APS-C ces dernières années, développant des optiques Fujinon uniquement pour ce format. Voici donc le GFX 50S. Au système X la compacité, à la monture GF la qualité d’image maximale.

Le GFX 50S est encore en cours de développement. Mais nous savons d’ores et déjà qu’il intègre un capteur de 43,8 x 32,9 mm, soit 1,7 fois plus grand qu’un imageur plein format, pour une définition totale d’environ 50 Mpxl. Ce qui le place en concurrent direct des Pentax 645Z et Hasselblad X1D. Nous espérons pouvoir vous en dire plus sur la nature de ce capteur dans les jours qui viennent, rendez-vous étant pris dans les allées de Cologne avec les ingénieurs de la marque. Nativement, il est au format 4/3 (fichiers de 8256 x 6192 pixels), mais il sera possible d’opter pour les ratio 3/2, 1:1, 4:5, 6:7 et 6:17, ce qui devrait parler aux nostalgiques de l’ère argentique… Le processeur X-Processeur Pro sera à la manœuvre.

Le poids du boîtier nu se situerait autour des 800 g. Là encore, nous attendons quelques précisions car le viseur, de type électronique, est amovible, donc nous ne savons pas si le poids donné comprend l’EVF ou non. Ce dernier figurera dans la boîte et pourra être orienté dans toutes les directions. Quant à l’écran LCD, il s’articulera comme celui du X-T2, adoptant le même basculement en tenue verticale. Pas de miroir en interne donc. Le GFX 50S est un appareil hybride, pour des raisons de compacité d’une part, mais surtout pour réduire les risques de vibration, indique Fujifilm. L’obturateur à plan focal plafonne au 1/4000s.

Six optiques sont annoncées en monture GF. Toutes possèdent une bague de diaphragme :
- 63 mm f/2,8 R WR (50 mm en équivalent 24 x 36)
- 32-64 mm f/4 R LM WR (25-51 mm en équivalent 24 x 36)
- 120 mm f/4 Macro R LM OIS WR (95 mm en équivalent 24 x 36)
- 110 mm f/2 R LM WR (87 mm en équivalent 24 x 36)
- 23 mm f/4 R LM WR (18 mm en équivalent 24 x 36)
- 45 mm f/2,8 R WR : (35 mm en équivalent 24 x 36)

Il faudra désormais attendre le premier trimestre 2017 pour prendre le boîtier en main. Concernant le prix, Fujifilm annonce un tarif « largement en dessous des 10 000 $ », en kit avec le 63 mm…

- Le site de Fujifilm

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • "Largement en dessous de 10.000 usd " : d’autres informations disent simplement en dessous de ... Et non pas largement. D’autres disent qu’ils sera un peu moins cher que le Blad. On peut donc en conclure qu’il sera positionné avec le viseur et l’optique standard à environ 7.900 euros soit le,prix d’un Sony Alpha 7 avec deux optiques zeiss . Tout est relatif..... J’en connais qui vont revendre tout leur matos FF et leurs 4 ou 5 optiques pour aller à l’essentiel.

  • Marketing ou pas, d’après des infos Fuji, la résolution de ces optiques serait capable d’aller jusque 100 mégapixels, c’est dire si Fuji a mis le,paquet comme on dit.