Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Schneider Kreuznach : le retour des Xenon

19/09/2014 | Jean-Marie Sépulchre

Le célèbre opticien lance trois focales fixes en catimini à la Photokina, en montures Canon et Nikon. Il suit ainsi une voie empruntée par Zeiss qui propose également des optiques haut de gamme pour reflex.

Schneider Kreuznach est une marque d’optique légendaire qui a fêté son centenaire l’an dernier. Dans les années 50, ses objectifs se retrouvaient sur beaucoup de productions allemandes, des Kodak « germany » aux Rollei, et sa ligne de produits pour chambres moyen-format a continué à prospérer, malgré le déclin de l’argentique.

Plus récemment, Schneider a sorti une ligne d’objectifs Xenon pour le cinéma sur boîtiers « full frame » 24 x 36, avec des focales de 18, 25, 35, 50, 75 et 100 mm, mais c’est bien aux photographes que s’adressent des versions de présentation plus conventionnelles : les nouveaux « Xenon » en monture Canon ou Nikon, un 35 mm f/1,6, un 50 mm f/1,4, ainsi qu’un objectif macro 85 mm f/2,4.

JPEG - 48.4 ko
Contrairement aux apparences, le 35 mm est en haut et le le 50 mm en dessous ! Leur formule optique comprend respectivement onze lentilles en dix groupes et huit en six. Leur diaphragme a 9 lamelles. Photo : Jean-Marie Sepulchre

Le nom « Xenon » est synonyme de grande luminosité depuis le premier modèle lancé en 1925 puis construit sous licence par Leica en 1935. Il est réjouissant de voir ce grand opticien, après une période où son nom n’était plus qu’une licence pour Samsung, prendre le chemin de Zeiss avec des produits haut de gamme exclusifs. Le prix et la disponibilité restent encore incertains, mais certains sites évoquent une fourchette entre 2600 et 3000 €. Moins que les Zeiss Otus donc.

- Le site de Schneider Kreuznach

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • schneider plus connu il y a déjà un certain temps pour ses optiques pour agrandisseurs est un peu comme les Takumar : beaucoup ont oublié qui ils étaient - contrairement à Zeiss qui lui ne doit pas vraiment se battre pour faire parler de lui et défendre sa qualité de produit. Ces derniers ont en effet de fameuses références : Hasselblad, Contax, Leica M , etc. Schneider va devoir mener un dur combat d’autant que certains de ses designs ont quelque peu bousculé les canons en vigueur !

  • Et zeiss a lachement abandonné les lignes de produits en monture K pentax ... c moche