Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le Piqué

16/04/2010 | Michel Lion

Le piqué

Nous avons essayé le Samyang en RAW réglage standard développés par DPP mais il a fallu plusieurs essais pour obtenir un piqué moyen à pleine ouverture, car la mise au point « à vue » est très délicate, nous avons du procéder en mode live-view pour obtenir un résultat correct – moyen/bon à F1,4 – mais déjà excellent au centre à F2. Ensuite cet objectif très économique donne des résultats excellents en quasi-totalité du champ, le rendement est exceptionnel sur le capteur très exigeant du 5D Mark II entre F4 et F11…si la mise au point initiale est bonne !

Ci-dessus la carte de piqué : les cases bleues indiquent les très bons et excellents résultats.

Quel usage sur le terrain ?
Aux mesures le Samyang 85 mm aspherical donne des résultats tout à fait étonnants, sous réserve d’observer un protocole très précis pour opérer une mise au point très soignée, ce qui sera beaucoup plus délicat sur le terrain à moins d’opérer sur pied. En effet en monture Canon non seulement rien n’active l’aide (par capteur autofocus) à la mise au point manuelle, mais le verre de visée ne permet pas d’être certain d’être au maximum de la netteté. Nos essais ont démontré que l’on n’atteignait qu’une mise au point approximative si le sujet est assez proche…alors qu’en employant le live-view et la loupe, on arrive à une très bonne netteté…à condition de s’y reprendre parfois à plusieurs fois, ce qui explique les petits décalages sur les angles entre F1.4 et F2 sur notre mire…il suffit d’un « quart de poil » sur la bague manuelle pour inverser la courbure de champ. De plus avec le Canon on travaille toujours à ouverture réelle, donc avec une profondeur de champ qui augmente en fermant le diaphragme, d’où un assombrissement progressif de la visée et un manque de précision aux ouvertures moyennes : en pratique, c’est à F2.8 (comme pour un zoom pro) que la mise au point est la plus aisée. Avec un Nikon D700 on sera un peu moins handicapé par une ergonomie des années…1950…car l’assistance électronique de mise au point fonctionnera et la visée s’opérera toujours à pleine ouverture !

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.