Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

TEST lympus M-Zuiko Digital 12-50 mm f/3,5-6,3 eZ eD MSC, les défauts optiques

11/05/2012 | SEPULCHRE Jean-Marie

Les défauts optiques :

La raison de la baisse de piqué dans les angles à 12 mm tient en l’aberration chromatique trop élevée à cette focale, atteignant 3,2 pixels à pleine ouverture et culminant à 4,2 pixels à f/16. Ce défaut nécessitera une correction en post traitement pour exploiter un grand format d’agrandissement, mais il est heureusement bien atténué à toutes les autres focales, les franges ne dépassant plus 1,6 pixel. Par contre le vignetage est quasi inexistant (0,4 IL à 12 mm et 0,1 IL ensuite) et la distorsion, modérée en grand angle (0,48 % en barillet) est imperceptible aux focales plus longues, ce qui est remarquable.


- Ci-dessus : Défauts optiques mesurés pour le format 35 × 46 cm : les zones jaunes et rouges indiquent des défauts perceptibles sur l’image.

MDLP N°46, Juin 2012
- Retrouvez l’intégralité de notre test du Olympus M-Zuiko Digital 12-50 mm f/3,5-6,3 eZ eD MSC dans notre numéro quarante-six du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 46 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.