Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Verdict

10/02/2011 | Jean-Marie Sépulchre

Caractéristiques

C’est le transstandard de base pour la vidéo, peut-être un peu court pour les gros plans. Dans certains cas il semble que le 28-76 mm conviendrait mieux !

Fabrication

Jamais nous n’avons essayé un objectif si bien construit, avec des bagues de réglage très précises, fluides et sans aucun à coup. De tels objectifs sont conçus pour endurer les tournages cinéma dans toutes les conditions.

Ergonomie

L’ergonomie est pensée pour le cinéma, avec les bagues accessibles pour l’assistant, et elle est bien sûr moins évidente en photo (bague de distance très démultipliée) ou quand on doit tout régler tout seul en tournage vidéo. Pour un travail qualitatif, il faut un moins un monopode. À main levée l’engin n’est pas si aisé à maîtriser.

Qualité optique

Le piqué est sublime, mais il est délicat d’atteindre les sommets. Des ajustements et essais sont nécessaires tellement la mise au point est démultipliée, on n’atteindra la qualité maximale qu’en LiveView et en s’aidant d’une loupe. Le vignetage et la distorsion sont trop forts en usage photo, mais en mode cinéma écran large ou vidéo ces défauts sont pour la plupart en dehors du champ. L’aberration chromatique est exemplaire et la résistance au flare très élevée.

Rapport qualité/prix

Le prix n’a absolument rien à voir avec les tarifs pratiqués sur le marché photographique, même professionnel, dont les séries sont beaucoup plus grandes… mais en fait ce type d’objectif se trouve chez les loueurs de matériel de cinéma, et peu sont achetés par des studios ou metteurs en scène. Pour faire un tournage de temps en temps. Aucun amateur ne pourra l’acquérir, mais pour un club ou une petite équipe vidéo un budget de location de 400 à 500 euros par jour peut être envisagé. Quand on dispose d’un budget conséquent !

Note globale

9/10

Les +

-  Piqué exceptionnel
-  Résistance élevée au contre-jour
-  Aucune aberration chromatique
-  Mise au point d’une extrême précision

Les –

-  Mise au point trop précise pour un usage photo rapide
-  Vignetage en format photo
-  Distorsion en format photo
-  Poids et prix

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Pas de vidéo d’exemple ?
    Vous testez un objectif pour la vidéo, sans..... vidéo ?

    • Bonjour,
      le lien vers la vidéo se trouve en page 3 du Test. Vous pouvez la voir ici.
      Cordialement,

    • Un test très très intéressant. En effet le piqué est hallucinant, ça croustille !
      La video montre bien en effet que le flare est absent et le piqué exceptionnel.
      Je reste un peu plus sceptique sur les "zooms" et "dézooms" durant le tournage : ils se font de façon assez sec, pourquoi ? par ailleurs je note que vous avez reussi à garder le point aprés avoir changer la focale, bravo.
      Une interrogation tt de même, que vaut cet objo EN VIDEO par rapport à des zooms photos plus conventionnels ?
      Parce qu’effectivement cette optique semble dythirambique, mais si on ne brodcast que sur le net ou même sur un écran plat de salon, je pense qu’il est absolument impossble de profiter pleinement d’une telle qualité. ...

    • Ce test est bien entendu assez atypique, et il intéressait non seulement le public mais aussi le constructeur qui voulait se rendre compte de ce que donnait son optique aux mesures comparé aux optiques photo...puisqu’il commercialise effectivemet des optiques équipées de bagues pour les reflex numériques qui sont employés en tournage d’appoint au cinema, pub, etc. Pour les zooms et dézooms trop secs, je plaide coupable, je n’avais pas l’équipement complet, c’est à dire les démultilicateurs que l’on accroche aux engrenages du zoom pour faire des mouvements plus doux. En video la visualisation full HD est très impressionnante, mais je n’ai pas faire de projection sur grand écran pour vérifier. En tout état de cause, garder 2 Mpix sur des capteurs de 16 (Sony, Nikon, Pentax) ou 18 Mpix (Canon) n’est certainement qu’une étape, la prochaine sera certainement dans quelques années la vidéo 4K (8 Mpix) et là de tels objectifs donneront toute leur mesure (j’ai vu des démonstrations Canon 4K tout à fait époustouflantes). Dans l’immédiat l’investissement est peut être un peu déséquilibré...Merci de vos encouragements !

    • mais pourquoi tester ca sur un D7000 pourquoi pas sur un FF ? le test est complétement faussé et n’a pas grande valeur

    • C’est vous qui êtes "faussé" dans votre jugement de n’avoir pas lu l’introduction du test : le format cinéma pour lequel l’objectif est conçu n’est pas du 24 x 36 mais à l’origine du demi format 18 x 24, et aujourd’hui le super 35 est proche de la taille des APS-C, donc l’objectif n’est absolument pas pas prévu pour le soi disant "FF" qui ne l’est nullement au cinéma, et n’a jamais été utilisé pour faire un film depuis un siècle, mais pour un format de film dont la diagonale (cercle de couverture) est de 31,4 mm au lieu de 43 mm pour le 24 x 36 ! Je vous laisse maintenant réfléchir calmement sur la "grande valeur" de votre intervention !

    • 5 pages d’analyses et de tests abattus par une phrase de commentaire comme celui-ci dessus me semble toujours surréaliste...

      Sauf erreur, par ailleurs, en supposant qu’il ait pu être testé en plein format (ce qui n’est sans doute pas possible sans vignettage extrême rendant visible un cercle image bien plus petit et non adapté au format 24x36 comme expliqué par JMS), les résultats auraient été encore meilleurs sur un plein format, qui est moins exigeant pour l’objectif qu’un capteur plus petit type APS-C plus dense en pixels par unité de surface.

      Tout est déjà bleu, alors ils aurait fallu passer au bleu très foncé ;o)

      Je pense que ce test bat en brèche une idée parfois présente chez les photographes que la vidéo serait moins exigeante en termes de qualité optique que la photo. Pour avoir utilisé un certain nombre de vieux objectifs video ou cinéma en monture C sur micro 4/3 ou Nex (Angénieux, Berthiot, Kern et autres) il me semble clair que ces objectifs étaient de très haute qualité, et le fait qu’on puisse les réutiliser sur ces formats est un vrai bonheur...

      Bon, encore une fois, on parle là avec ce zoom d’une pièce à 30 000 euros quand même (15 000 euros le kilos !).

      Très intéressant test en tout cas ! J’en profite pour vous encourager à tester à l’occasion certains de ces vieux objectifs cinémas de légende en monture C (Kern Paillard, Berthiot, Angénieux, etc.) pour révéler ce qu’ils ont dans le ventre ;o)

    • Bravo M. JMS,
      Je me régale et ne me lasse pas de relire cette belle réponse !

    • Et des Cooke S4, et des Masterprime, et des Primo... Faut pas exagérer non plus.

    • hum .... Sauf qu’il s’est planté lamentablement, le format "vista vision" étant effectivement un format 24x36 sur pelloche 35 mm comme pour la diapo !

      exemple : le film "Les Dix Commandements" a été tourné en format vista vision ... http://fr.wikipedia.org/wiki/VistaVision

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE