Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

WG-6 de Ricoh : 4K et des pixels en plus

16/07/2019 | MARC MITRANI

Avec les compacts experts, les appareils baroudeurs sont les seuls à susciter encore de l’intérêt chez les photographes amateurs. C’est sûrement pour cela que Ricoh a annoncé en début d’année puis commercialisé le WG-6, successeur du WG-5.

Présentation

Une fois n’est pas coutume, le nouveau venu bénéficie d’une refonte totale de son boîtier. Son ergonomie a été repensée afin de le rendre encore plus simplement manipulable avec des gants, l’écran bénéficie d’une meilleure définition et une touche de fonction personnalisable fait son apparition.
Le WG-6 est étanche à 20 mètres, résiste à une chute de 2,1 mètres, à 100 kg de pression et à une température de -10°. Il embarque un éclairage annulaire composé de six LEDs que l’on pourra allumer par groupes selon le sujet à éclairer. Celui-ci complète le flash traditionnel que Ricoh a eu la bonne idée de conserver. Le GPS est annoncé comme plus précis et accompagné d’une boussole.

De type 1/2, 3’’, le capteur ne grandit pas, mais embarque désormais 20 Mpxl (contre 16 Mpxl pour le WG-5). Ricoh affirme que cela permet d’obtenir de « meilleures images ». Nous avons hâte de le vérifier, la multiplication des photosites sur un petit capteur n’étant que très rarement synonyme d’amélioration de la qualité. L’objectif 25-100 mm f/2-4,9 (équivalent 24x36) du WG-5 cède la place à un 28-140 mm f/3,5-5,5 (équivalent 24x36).

Étendre la plage focale au détriment du grand-angle est-il une bonne idée ? Tout dépend de ses habitudes photographiques. On est en revanche sûrs que l’ouverture moindre n’est pas un bon signe. À moins que l’électronique de traitement du signal ait été revue (et encore). Sans surprise, l’enregistrement photo se fait uniquement en Jpeg (Mpeg 4 H.246 pour la vidéo).

Parmi les nouveautés, citons la présence d’une stabilisation électronique annoncée comme très performante, d’un mystérieux mode « profondeur de champ composite » (aucune info disponible au moment de l’écriture de cette brève) et surtout de l’indispensable assistance à la réalisation d’égoportraits. Celle-ci autorise un cadrage à l’aveugle plus précis grâce à un mécanisme de LEDs en face avant. Pourquoi pas, après tout…

La vidéo n’est pas en reste avec l’introduction de la captation en 4K que l’on suppose atteindre 30 im/s, aucune indication de cadence n’étant fournie, ainsi que l’apparition d’une fonction d’édition rapide depuis l’appareil. Pas d’évolution côté communications sans fil, la WG-6 n’étant équipé ni de Wifi ou de Bluetooth. Ricoh préfère conseiller l’utilisation d’une carte SD de type FlashAir (comprenant une puce Wifi en plus de la mémoire) pour pallier à ce manque. On se consolera avec l’adoption de l’USB-C 3.0 pour la charge et le transfert des données, reléguant ainsi au musée des vieilleries le bon vieux micro USB 2.0.

Le WG-6 est disponible au prix conseillé de 399 €
Plus d’infos par ici.

Fiche technique

- Capteur : Cmos, 20 Mpxl, 1/2,3" (6.17 x 4.55 mm)
- Sensibilité : AUTO, Manuel (125 – 6400 Iso)
- Objectif : 5-25 mm (approx. 28-140 mm), Objectif zoom Ricoh, 11 éléments en 9 groupes (5 éléments asphériques)
- Protection : NC
- Stabilisation : Photo (Pixel Track SR, Mode stabilisation haute sensibilité (SR numérique). Vidéo (Mode de réduction des vibrations vidéo (Movie SR、Movie SR+)
- Définitions et formats : 6000 x 4000 pixels (3/2) ; 4000 x 4000 pixels (1/1)
- Format de fichier : Jpeg (conforme à Exif 2.3), conforme à DCF2.0, PRINT Image Matching III, MPEG : 4 AVC / H.264, film sous-marin : 32KHz, 16bit, monaural
- Vidéo : 1920 (1920x1080) : env. 30fps, 1280 (1280x720) : env. 60 / 30fps
- Balance des blancs : Auto, Lumière du jour, Ombre, Nuageux, Tungstène, Lumière fluorescente (D : Couleur du jour, N : Blanc diurne, W : Lumière blanche), Flash annulaire, Manuel
- Exposition : Mesure multizone, Pondérée centrale, Spot
- Obturateur : 1/4000 – 1/4 sec. (Obturateur mécanique et électronique), 4 sec. maximum (mode Nocturne), Temps de déclenchement : Approx. 0.003 sec.
- Autofocus : Standard : 0,5 m - infini / 1,64 ft - infini (sur toute la plage de zoom) ; Macro : 0,1- 0,6 m / 0,33 - 1,97 ft (sur toute la plage de zoom) ; Macro 1 cm : 0,01 - 0,3 m / 0,03 - 0,98 ft (position intermédiaire du zoom) ; Paysage-Infini, Tout Net, Mise au point manuelle : disponibles
- Rafale : NC
- Écran : LCD 3,0" large, approx. 1040K points, Revêtement antireflet (surface uniquement)
- Viseur : -
- Flash : Flash intégré. Modes avec et sans flash. Fonction de correction des yeux rouges par pré-éclair. Portée :Grand-angle : approx. 0,2 - 5,5 m / 0,66 - 18 ft. (Iso Auto) et Téléobjectif : approx. 0,2 - 3,5 m / 0,66 - 11 ft. (Iso Auto)
- Modes de prise de vue : One shot, Retardateur, Prise de vue en continu, Rafale, M Rafale, S Rafale, Télécommande, Bracketing automatique
- Fonctions diverses : Vidéo (Save as still image, Divide Movies, Adding title picture ), Lecture (filtres N&B/Sépia, Photos créatives, Rétro, Couleur, Extraire couleur, Accentuation couleur, Contraste élevé, Scintillement, Doux, Fish-eye, Brillance, Miniature)
- Wi-Fi/Bluetooth : non / non (carte Flash Air optionnelle pour Wifi)
- Connexions : USB3.0 (Type-C), borne de sortie HDMI (Type D)
- Stockage : Carte mémoire SD / SDHC / SDXC, carte FlashAir ™, mémoire intégrée : 27 Mo
- Alimentation : Batterie Lithium-Ion DB-110, autonomie : environ 340 images (photo). En lecture : 260 minutes
- Dimensions / poids : 65,5 x 118,2 x 33,1 pour 219 g (sans accu, ni carte mémoire) et 246 g
- Autres particularités : Étanche (jusqu’à 20 m) pour 2 heures, Résistance aux chocs (jusqu’à 2,1 m (5,2 pi), Température de fonctionnement -10 à 40°

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages