Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sony A7R Mark IV : le nouveau monstre

16/07/2019 | Benjamin Favier

Capteur BSI de 61 Mpxl, mode haute résolution à 240 Mpxl, cadence à 10 im/s, suivi de l’autofocus sur les yeux pendant le tournage, EVF à 5,76 Mpts, ergonomie et construction plus « pro ». Le successeur de l’A7R III s’impose comme l’hybride le plus complet du moment.

Présentation

Avec les arrivées conjuguées de Canon, Nikon et Panasonic sur le marché de l’hybride 24 x 36, on attendait de voir ce qu’allait proposer Sony, pionnier dans ce domaine avec les A7 et A7R en 2013. La logique aurait voulu qu’un successeur de l’A7S II voit le jour, pour répondre au futur Lumix S1H ; ou une évolution de l’A9, juste avant l’ouverture de la Coupe du monde de rugby le 20 septembre prochain, ou les JO 2020, deux événements sportifs majeurs, se déroulant au Japon. Rien ne dit que ces deux produits ne verront pas le jour prochainement. En attendant, Sony procède à une démonstration de force en dévoilant l’A7R Mark IV.

JPEG - 150.1 ko
Le nouveau capteur Cmos BSI de 60 Mpxl et le viseur Oled de 5,76 Mpts.

Nouveau capteur

Nous avons loué les capacités du capteur Cmos de 47 Mpxl, logé dans les Lumix S1R et Leica Q2. Mais Sony innove, en dotant l’A7R Mark IV d’un capteur rétroéclairé de 61 Mpxl, sans filtre passe-bas, d’une structure proche de celle du 7R III (42 Mpxl). Le processeur BionZ utilisé sur l’A7R III et l’A9 est reconduit. Et les données sont traitées La plus haute définition vue sur un capteur plein format, record jusqu’ici détenu par les Canon EOS 5D et 5DSR. Par défaut, la plage de sensibilité s’étend de 100 à 32 000 Iso. Elle peut atteindre 50 à 102 400 Iso par extension. La dynamique serait de 15 IL, selon Sony.

JPEG - 173.5 ko
L’unité de stabilisation sur cinq axes.

Stabilisation et Multi Shift resolution

Dans la lignée des précédents A7 de seconde et troisième génération, un système de stabilisation sur cinq axes devrait procurer un gain de 5,5 IL. Le mécanisme de l’obturateur a été revu et optimisé en tenant compte des algorithme du stabilisateur. Celui-ci sera également mis à contribution pour produire des fichiers de 240 Mpxl, via le mode Multi Shift resolution, à partir de quatre ou seize images : les informations RGB sont acquises dans chaque vue sans interpolation.

Un procédé vu sur les Olympus E-M1 Mark II ou Pentax K-1 Mark II par exemple… et l’A7R III. Par ailleurs, en sollicitant la fonction « Crop APS-C » dans le boîtier, l’A7R Mark IV délivrera des fichiers de 26 Mpxl. Soit la même définition qu’un X-T3 de Fujifilm… et plus que l’A6500, fleuron de la gamme APS-C en monture E.

JPEG - 248.1 ko
Le processeur BionZ vu sur les A7R III et A9 reprend du service.

Paré pour l’action

Malgré une définition record, l’A7R Mark IV devrait être redoutable au bord des pistes d’athlétismes ou terrains de sport collectif. La cadence de 10 im/s à pleine définition – avec suivi AF et AE – s’accompagne de la possibilité d’engranger quelque 68 images (Jpeg ou Raw compressés), en plein format, avec une carte SD UHS-II (deux logements de ce type). En mode APS-C, on pourra engranger deux cents vues. La cadence passe à 7 im/s en mode silencieux. L’autofocus progresse aussi, avec une détection des yeux en temps réel, sur un sujet en mouvement. Dans ce domaine, l’A9 demeure au-dessus de la mêlée, avec une cadence de 20 im/s et un suivi en temps réel amélioré via la dernière mise à jour de firmware.

JPEG - 193.4 ko
L’obturateur de l’A7R IV.

Vidéo 4K UHD

La principale évolution sera la possibilité de solliciter le suivi AF sur les yeux en temps réel pendant le tournage. Et de le faire de manière tactile, via l’écran LCD, comme sur l’A6400. De la même façon, l’enregistrement en 4K, au format Super 35 mm, offrira un niveau de détail plus élevé, grâce à un suréchantillonnage, équivalent à une qualité 6K. On retrouve par ailleurs les courbes S-Log2 et S-Log-3, déjà vues sur l’A7R III. Pour ce qui est de la cadence, pas de 50 im/s en 4K.

Ergonomie et construction plus pro

Sony semble avoir été à l’écoute des utilisateurs. Le joystick au dos sera plus large. Le grip, un brin plus prononcé, pour une meilleure tenue en main. L’ordre des deux compartiments pour cartes SD a lui aussi été inversé, pour éviter les confusions. Et surtout, Sony annonce avoir mis l’accent sur la protection, par rapport aux précédents hybrides en monture E. Au niveau de la visée, on retrouve l’Oled de 5,76 Mpts, récemment vu sur les Lumix S. Le tout sera alimenté par la batterie NP-FZ100, qui officie sur les A7 III, A7R III et A9. Le prix sera de 4000 € (nu) et la commercialisation est prévue courant août.

Nous allons étoffer cette courte présentation avec une prise en main.

- Article mis à jour le 16/07/2019 à 19h12

- Le site de Sony

Fiche technique

  • Capteur : Cmos BSI 23,8 x 35,6 mm de 61 Mpxl effectifs
  • Définition maximale : 35 mm plein format L : 9504 x 6336 (60 mégapixels), M : 6240 x 4160 (26 mégapixels), S : 4752 x 3168 (15 mégapixels)
  • Monture/Coefficient : Sony FE (1x)
  • Sensibilités : 100-32 000 Iso (50-102 400 Iso en mode étendu)
  • Vidéo : 4K UHD 3840 x 3160 pixels à 25 im/s (100 Mbps)
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw, XAVC S, AVCHD, MP4
  • Protection du boîtier : oui
  • Stabilisateur : oui (cinq axes)
  • Visée : Oled 5,76 Mpts, grossissement 0,78x, dégagement oculaire de 23 mm, taux de rafraîchissement 100 im/s
  • Moniteur : 7,5 cm, 1,44 Mpts, tactile et orientable (107° vers le haut, 41° vers le bas)
  • Flash intégré : -
  • WiFi/Bluetooth/GPS : Oui (NFC)/Oui (norme v. 4.1)/-
  • Autofocus : 567 points (détection de phase), 425 points (détection de contraste) ; sensibilité à - 3 IL sur le collimateur central
  • Vitesses : 1/8 000s à 30s (obturateur mécanique ou électronique) ; synchro X à 1/250s
  • Rafales : 10 im/s (68 Raw compressés ou Jpeg, 30 Raw non compressés)
  • Balance des blancs : Auto / Lumineux / Ombragé / Nuageux / Incandescent / Fluorescent (Blanc chaud / Blanc froid / Blanc lumineux / Lumière du jour) / Flash / Sous-marin. Température de couleurs (2 500 à 9 900 K) et filtre de couleurs (G7 à M7 (57 paliers), A7 à B7 (29 paliers)) / Personnalisé
  • Stockage : 2x SD (UHS-I/II)
  • Interfaces : USB (Type-C), micro 3,5 mm, casque 3,5 mm, synchro flash, micro HDMI (type D)
  • Alimentation : NP-FZ100 (environ 530 vues avec viseur, 670 avec écran, norme CIPA)
  • Accessoires : Cordon d’alimentation, adaptateur secteur, accu NP-FZ100, protecteur de câble, œilleton de visée, câble micro USB, cache griffe porte-accessoire, bandoulière, capuchon de protection
  • Dimensions/Poids : 128,9 x 96,4 x 77,5 mm / 665 g (avec accu et cartes mémoire)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE