Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Zeiss Milvus 25 mm f/1,4 : le grand-angle à la folie

18/10/2017 | Benjamin Favier

Cette focale fixe lumineuse est la onzième depuis l’avènement de la famille Milvus du constructeur allemand. Elle est déclinée en montures Canon et Nikon.

Présentation

Et de onze ! Le Milvus 25 mm f/1,4 investit la gamme Milvus, après le 35 mm f/1,4 lancé en juin dernier. Toutes les optiques de cette série ont pour caractéristique de couvrir le plein format, de fonctionner uniquement en mise au point manuelle, et d’être proposées en montures Canon et Nikon. Chaque objectif Milvus bénéficie en outre d’une construction en métal et d’un joint d’étanchéité au niveau de la baïonnette.

JPEG - 44.3 ko
À gauche, la version Nikon, avec une bague de diaphragme, à droite, la version Canon.

La formule optique (quinze éléments, dont deux verres asphériques en 13 groupes) repose sur une structure Distagon. La distance minimale de mise au point se situe à 25 cm. Sur ce critère, le Milvus fait jeu égal avec les 24 mm f/1,4 Canon, Nikkor et Sigma Art.

JPEG - 80.8 ko
Le Milvus 25 mm f/1,4 est pourvu d’un joint d’étanchéité.

Sur les reflex APS-C Canon et Nikon, cette focale fixe équivaudra respectivement à un 37,5 et un 40 mm. Il sera possible d’utiliser des filtres de 82 mm de diamètre. Au niveau du poids, nous ne sommes pas vraiment dans la catégorie poids plume : les versions Canon et Nikon pèsent chacune 1225 g et 1171 g ! Le prix n’est pas vraiment doux non plus, à 2400 €…

- Le site de Zeiss

Fiche technique

  • Prix : 2400 €
  • Type : Focale fixe 24 x 36
  • Montures : Canon EF, Nikon F
  • Focale : 25 mm
  • Focale sur APS-C : 40 mm (Canon) ; 37,5 mm (Nikon)
  • Ouverture maximale : f/1,4
  • Ouverture minimale : f/16
  • Construction optique : 15 éléments en 13 groupes
  • Protection : Oui
  • Zooming : Mécanique
  • Motorisation : -
  • Stabilisation : -
  • Diaphragme : NC
  • Distance minimale de mise au point : 25 cm
  • Pare-soleil : Oui
  • Diamètre pour filtres : 82 mm
  • Dimensions (L x ø) : 140 x 95 mm (Canon ZE) ; 138 x 95 mm (Nikon ZF.2)
  • Poids : 1225 g (Canon ZE) ; 1171 g (Nikon ZF.2)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • @Benjamin Favier
    Je ne pense pas que la clientèle de ce Milvus 25/1.4 se contentera d’un boîtier APSC pour exploiter cet objectif...
    Quant au tarif, il est "normal" compte tenu de la finition de l’objectif "tout métal" et de la formule optique.
    En ce qui concerne la distance minimale, elle est "apparemment" équivalente à ce que propose déjà la concurrence mais le rapport de grandissement est bien meilleur :
    G=1:4.6 pour le Zeiss,
    G=1:5.3 pour le Sigma
    G=1:5.6 pour le Nikkor
    G= 1 : 5.9 pour le Canon

    À noter également que c’est la première fois qu’un opticien parvient à une MTF10>60% sur l’ensemble du champ à f/1.4 sur ce type d’objectif ; les photographes pourront donc utiliser celui-ci pratiquemenent sans arrière-pensées...

  • Trop lourd, trop gros, trop cher et focus manuel...Exit for me.
    Pour les autres, pourquoi pas ? Qui achète ?

  • @2
    Si Zeiss se permet de présenter une gamme de 11 optiques MF à son catalogue, c’est que la clientèle existe.
    Tout le monde n’est pas satisfait des optiques Canikon.
    Que leur reproche-t-on ?
    - Elles sont AF et elles seront irréparables 7 ans après avoir été discontinuées.
    - Les fûts des objectifs et certaines pièces sont en plastique....qui n’est pas stable dans le temps.
    J’en sais quelque chose : Le plastique de mon 85/1.2 L II est devenu collant au bout de 10 ans ; j’ai dû le faire changer...
    - Certains photographes hésitent à sortir leurs objos canikon sur des sites "hostiles" : Près d’un volcan, dans le désert,etc...les particules abrasives ou la chaleur intense d’un volcan ne font pas bon ménage avec les objos en plastique...
    - Il y a la dimension "plaisir" des objectifs en métal, leur conception mécanique à priori plus soignée
    - Les performances optiques sont un peu meilleures que chez Canikon (en tout cas dans le cas présent)
    - Le prix ? Pour des Leicaïstes, 2500 €, c’est rien du tout...et puis il y a un nombre d’amateurs fortunés qui ne savent pas quoi faire de leur fric. Autant les aider à leur faire dépenser, non ?

  • Éric p encore à côté de ses pompes comme d’hab.
    1. Non, B. Favier n’a pas écrit que la clientèle de cette optique se "contentera" d’un apsc. Il donne simplement, pour rendre service vu la focale inhabituelle, l’équivalence de focale en apsc. Ni plus, ni moins.
    2. @2 à parfaitement raison de douter de l’opportunité de s’équiper d’une optique de 1200 grammes qui coûte 2300 euros alors que la tendance est d’aller vers le léger. Si canonikon se vendent encore, c’est surtout sony et Fuji qui pour le moment ont la cote.
    3. Notre oracle de Delphes avait prédit que jamais Fuji ne sortirait un moyen format et qu’on allait avoir bientôt un canon FF à mille euros. Monsieur jaitoujoursraison devrit se faire plus humble et discret......

  • Enfin, en complément de mn précédent commentaire, j’ajouterai sous forme d’humour, qu’il n’y a pas que le plastique du 85 MM qui est devenu collant...

  • Ah quand même, 1.2 Kg et 2400 € ... glups !
    Le marché pour ce genre d’optique hors norme et sans autofocus doit être quand même assez restreint.

  • Il faut quand même souligner que Zeiss est un des rares fabricants d’objectifs compatibles qui conserve le sens de rotation de la bague de mise au point d’origine de Canon et Nikon (qui sont inversées l’une par rapport à l’autre) ... ce qui est particulièrement important pour une optique MF.

  • L’anonyme -eric-p- au vrai pseudo -la mouche du coche- est un concentré de toutes les tares de l’espèce humaine.

    Et les responsables d’MDLP restent droits dans leurs bottes en laissant cet insecte traiter tout le monde de moins que rien.

  • @4
    J’ose encore espérer que les gens savent ce qu’est une focale 25mm.
    Habituellement toutes les focales sont converties en équivalent 24x36, pas l’inverse.
    Les gens qui utilisent de l’APSC n’arrivent pas à comprendre l’utilité d’un 25/1.4 MF, à commencer par vous.

    Ensuite, question poids, non la tendance générale et à l’accroissement dupoids et de l’encombrement des objectifs afin d’accroître leurs performances (sauf le domaine très particulier des supertéléobjectifs).
    Et donc il existe bien une clientèle prête à supporter du poids supplémentaire pourvu que les perfs soient au rendez-vous.

    Enfin question tarif, renseignez_vous : Les modèles canikon équivalents sont également dans cette même gamme de tarif...

  • @4
    Enfin, je n’ai jamais dit que Fuji ne ferait jamais de MF. Le 24x36 est bien àujourd’hui à 1000 € à peu de choses près. Ilsuffit de faire une petite recherche sur le net pour s’en convaincre...
    C’est quoi votre marque de cigarettes ?
    D’ailleurs, ce que vous présentez comme du MF serait plutôt du "super 24x36". Je leur souhaite bonne chance sur l’avenir commercial de cette gamme. Les propriétaires de Leica S me comprendront...

  • @5
    Oui effectivement et je vous en collerai bien une si vous étiez en face de moi.

  • @8
    Ecoutez l’ami : Si vous n’êtes pas d’accord avec mes propos, personne ne vous oblige à les lire.
    Internet est un immense espace d’expression et vous êtes libre de vous exprimer ailleurs...surtout si vous avez quelque chose à dire. À propos de tare, je vous conseille de consulter ; votre cas pourrait intéresser du monde mais pas à LMDP, SVP.

  • A tous, faut lire la réponse 45 sur le Canon MK2 d’avant

  • Sur 12 interventions 6 sont d’eric-p
    Ce type sature l’espace et est toujours aussi agressif.
    Merci et adieu MDLP

  • @15 : je dois reconnaître que dans cet exemple, l’agressivité est malheureusement tout à fait partagée :-( !
    Même si la forme d’eric-p peut quelquefois laisser à désirer, le fond est en général plutôt bien argumenté, en tout cas souvent mieux que ses nombreux détracteurs. En tout état de cause, cette attitude des 2 cotés n’apporte rien de constructif. La liberté d’expression a quand même des limites.
    Dans le cas de cet objectif très spécialisé, il est complètement illusoire de le comparer avec des objectifs de reflex plus classiques et encore moins de boîtiers hybrides : du coup, la moitié des objections formulées ci-dessus tombent toutes seules !

  • @PhilippeC
    La moitié des objections tombent ?
    Non, c’est plutôt 100%.Les objections sur le poids/l’encombrement/le prix/la conversion éventuelle en APSC (LOL !) ne sont tout simplement pas recevables...mais les ignorants s’accrochent à leurs "arguments" pour sauver les apparences....ou ne répondent pas (Après tout, l’important est de faire passer le message).
    En faisant un effort, on pourrait effectivement demander à Canon de refaire son 24/1.4 L II pour qu’il atteigne le niveau de performances à PO du Milvus 25/1.4 (je parle juste du rendement à PO en bordure de champ)
    et adopter une formule à 3 lentilles asphériques (reprise de la "recette" du Nikkor 28/1.4 AFS qui fait merveille) mais l’optique sera toujours en plastique ou TSC (revêtement) pour gagner du poids
    et le coût sera de l’ordre de 260.000 JPY HT d’aujourd’hui...c’est à dire 2250 € dans toutes les bonnes officines de l’Union Européenne...

  • Zeiss précise bien sur son site l’utilisation très spécifique qu’ils ont ciblé : photo de paysage et d’architecture et la vidéo.
    A noter la course de la rampe de mise au point de 170° ... çà c’est une vrai MAP manuelle (çà me rappelle mes objectifs Pentax 6x7 !).
    Vivement le salon de la photo pour prendre en main le bestiau (on peut toujours rêver, hein ?).
    https://www.zeiss.fr/camera-lenses/photographie/produits/milvus-objectifs/milvus-1425.html

  • Premier test dispo ... et c’est vraiment excellent : çà décoiffe à pleine ouverture, y compris sur les bords, AC à 0.5 pixel (!) je ne connais pas beaucoup de GA qui arrivent à ce genre de performances ...
    https://www.ephotozine.com/article/zeiss-milvus-25mm-f-1-4-review-31529

  • Les modérateurs n’ont aucun amour propre.
    N’ayant aucun respect des lecteurs de ce site ils laissent les parasites pourrir cet espace.
    Qu’attendent’ils pour réagir ?
    En sont’ils capables ?

  • @12
    Nous lisons vos interventions uniquement par curiosité
    pour voir jusqu’où peut aller la bêtise.
    La vôtre semble SANS LIMITES.

  • @21 Humm ... c’est vrai qu’un peu de ménage dans ce post ne ferait pas de mal.

  • @22
    Ben voyons !
    Vous feriez donc preuve d’une curiosité particulièrement malsaine !
    Pour ce qui est de la bêtise, je ne vois pas en quoi vous seriez capable de me donner des leçons vu la vacuité de votre réflexion sur le fond (ce qui pourtant le but recherché, non ?).

  • @22 C’est en effet révélateur de son étroitesse d’esprit

  • @21 ce site semble géré par un automate sans sensibilité ni état d’âme.

  • Franchement j’ai du mal à comprendre.
    Si les commentaires d’eric-p vous insupportent autant, personne ne vous oblige à :
    1. Les lire
    2. Répondre et relancer sans arrêt des polémiques stériles - qui d’un côté comme de l’autre n’intéressent personne.
    3. Mentionner eric-p avant-même qu’il ait intervenu.
    En outre, les attaques ad hominem sans aucun rapport avec l’article commencent à etre gonflantes.

    Pour en revenir à l’article : Zeiss c’est (trop) cher et lourd mais c’est beau et possède un rendu unique.
    Il y a une clientèle pour qui le poids n’est pas la priorité numéro un, sinon Zeiss aurait arrêté sa division photo depuis longtemps...

  • @uo (m-28)
    Les commentaires fielleux à mon encontre sont assez habituels dans ce pays visiblement rempli de "corbeaux"
    (les messages fielleux sont toujours anonymes...et non constructifs).
    Il y a une tradition historique qui remonte à la seconde guerre mondiale voire avant.
    Les fameux "corbeaux" s’expriment en général quand ils se sentent vexés par leur infériorité intellectuelle
    et donc se réfugie dans l’agressivité verbale, faute de mieux.

  • Pour ceux qui trouvent le Zeiss Milvus 24/1.4 trop cher et trop lourd :

    Effectivement, on pourrait évoquer le fameux 24/1.4 Samyang qui se négocie effectivement autour de 700 €
    (Il y a peut-être encore moins cher que la boutique qui faffiche ce tarif.)
    et qui pèse 680g (quand même !) mais :

    - Il ne s’appelle pas Zeiss (certains s’en moquent mais bon...)
    - La finition est loin d’être "tout métal" (elle est correcte néanmoins pour le prix)
    - Il n’y a pas de connexions électriques ou mécaniques avec le boîtier et la MAP se fait à ouverture réelle.
    Retour vers le futur ! Vous savez, la glorieuse époque du reflex vers 1959...
    - Les performances optiques sont moins bonnes que sur le Zeiss (mais très honorables néanmoins, compte tenu du prix .).

  • Mess. 11 Oui effectivement et je vous en collerai bien une si vous étiez en face de moi.

    Et ça a l’audace de traiter les autres d’agressifs en se dissimulant sous le pseudo eric-p
    S’il est le même dans la vraie vie, un de ces jours c’est lui qui va s’en ramasser une.

  • @Aïe
    Mais il n’ y a aucun problème cher ami.
    Je vous ferai néanmoins remarquer que ce n’est pas moi qui ai commencé à agressé les intervenants.
    Ce sont les corbeaux habituels qui reviennent déverser leur fiente sur ce site et je dois dire que ça devient agaçant à la fin.

  • 33
    Ce n’est pas moi qui ai commencé, c’est l’autre...
    Défense simpliste aussi vieille que l’humanité.

    Si vous voulez que cesse cette situation agaçante, commencez par ne plus affubler vos interlocuteurs d’ignorance, d’infériorité intellectuelle, d’absence de discernement, etc. sous prétexte qu’ils ne partagent pas votre avis.
    Essayez de présenter vos arguments de manière plus concise, sans parti pris, sans prétendre que vous êtes le seul bien informé, le plus intelligent...
    et vous serez sûrement lu avec plus d’intérêt.

    Plus on crie, moins on est entendu.

  • Pour tous mes détracteurs, dont beaucoup sont franchement minables : je ne dis rien qui ne soit vérifié, pensé et en fin de compte, le temps me donne toujours raison. Et je prends un certain plaisir à vous lire. Vous m’amusez beaucoup, et je compte bien continuer à vous énerver le plus souvent possible.

  • @(m-35)
    Je ne suis pas l’auteur de ce poste même si je ne suis effectivement pas loin de penser ce que imaginez de moi ! ;-)

  • @36 Je suis bien l’auteur du poste 35 mais pas du 36. Et je confirme ce que j’ai dit en 35, naturellement. Après, il est facile de vouloir récupérer ce que j’ai dit à propos de ce Zeiss, vu que, tous mes postes se vérifient dans le temps.

  • @Armistice

    "Plus on crie, moins on est entendu"

    Non, c’est pas sûr. À force de taper sur le crâne des lecteurs intoxiqués, ça finira bien par rentrer !
    La situation commerciale des "petits formats" est en train de se déliter lentement...mais sûrement.
    Regardez la situation des compacts : Les petits formats ont pratiquement disparu !
    Au début de "l’ère numérique", les fabricants utilisaient des capteurs 1/3", puis on est passé à 1/1.8",
    puis 1/1.7", 2/3 " (brièvement) et on est passé aux capteurs 1" (Sony RX100).
    Canon a donné dans la surenchère et commence à proposer de l’APSC. Des bridges dans ce format ne devraient plus tarder !

    En ce qui concerne les appareils à objectifs interchangeables, l’APS-H (Leica/Canon) a vécu malgré la tentative de résurrection de Sigma (Sigma DP Quattro-H)
    ainsi que le format 1" (Nikon-nain et le météore Samsung NX mini).

    Reste l’APSC reflex ....sous protectorat FF , l’APSC mirrorless et le MFT qui vivotent en attendant une conversion miraculeuse des professionnels à ce format : Ils vont attendre longtemps !

  • @37
    C’est ça. Vous n’avez fait qu’usurper mon pseudo. Si vous voulez participer , changez de pseudo au lieu de troller.

  • je démens formellement : Beaucoup de pro travaillent avec de l’APSC. Et quand viendront des appareils en mirrorless, et qu’on pourra photographier sans bruit, on n’hésitera pas à s’en servir : nos clients n’ont plus besoin de la qualité d’un FF, vu l’usage qu’ils font des photos, soit en imprimerie soit en visionnage sur écran.

  • @39 : Mais pourquoi changer de pseudo puisque c’est le mien :(
    Mes postes ne vous plaisent pas ? Quel dommage !

  • Je propose à tous qu’à partir de maintenant NOUS ÉCRIVIONS TOUS NOS COMMENTAIRES AVEC LE PSEUDO : eric-p

  • Je commence : d’un coup, plus de commentaires, silence total. ; :)

  • @(m-40) (Vous pourriez avoir un minimum d’élégance dans votre "prose")
    Les artisans du mirrorless passent tous du côté du 24x36, et la clientèle pro/prosumers aussi ,
    contrairement à ce que vous prétendez.
    Sony y est passé et investissent "à donf" sur les optiques FE. On se demande bien pourquoi.
    Accessoirement, ils viennent d’annoncer le développement d’un 400/2.8 G OSS FE d’ici juin 2018.

    Leica y est passé après avoir vaguement envisagé le mirrorless APSC. Ils ne peuvent pas courir 4 lièvres à la fois.

    Enfin, le autres ne disent rien mais n’en pensent pas moins : D’où vient le capteur du Leica SL ?
    Dans quel format sont dessinées certaines optiques Olympus ?
    Quel format envisage Fuji pour son futur capteur hybride après avoir pris le risque de développer le MF 33mmX44mm ?

    Nikon ne fait pas non plus mystère de développer son futur mirrorless autour d’un capteur 24x36 (voir les déclarations récentes de T.Goto).

    Même les russes veulent faire du mirrorless 24x36 !!! (Voir les déclarations de Zenit !)

  • @45
    C’est aussi mon avis, et c’est normal car je le partage avec moi-même...