Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon EOS 5D Mark III : Gestion de l’exposition

11/02/2013 | CALENDINI Bruno

Pour déterminer l’exposition, le 5D Mark III prend en compte, et de façon importante, la lumière réfléchie au niveau du collimateur actif. Lorsqu’on travaille avec un seul collimateur actif, des écarts d’expositions peuvent donc apparaître, à cadrage quasi identique, suivant que le collimateur est positionné sur des hautes ou des basses lumières, comme le montrent les 2 photos ci dessous. Sur la première, le collimateur est placé sur le visage du "chevelu" alors que sur la seconde, il est placé dans sa perruque.


Photo : www.calendini.com

- EXIF : Canon EOS 5D Mark III + zoom EF 24-105mm f/4 IS USM ■ 1/80s ■ f/5 ■ 100 ISO


Photo : www.calendini.com

- EXIF : Canon EOS 5D Mark III + zoom EF 24-105mm f/4 IS USM ■ 50s ■ f/5 ■ 100 ISO

Les multiples collimateurs du 5D mark III présentent donc une autre utilité que leur performance en suivi AF : Lorsqu’un groupe de collimateurs est activé, la mesure de l’exposition est réalisée de façon plus globale, que lorsqu’on travaille avec un collimateur unique. Suivant les situations, cela peut être un avantage ou un inconvénient. Quoi qu’il en soit, ces écarts d’expositions pourront facilement se corriger sur un fichier RAW.

Retrouvez dans le numéro 53 du Monde de la Photo.com, l’intégralité du reportage effectué aux Etats-Unis, à l’occasion de cette Expérience Digitale consacrée au Canon EOS 5D Mark III.

LemondedelaPHOTO.com Magazine
N°53, 132 pages, 6,00 €
Actuellement en kiosque et maisons de la presse

- VOIR LE SOMMAIRE DU NUMÉRO 53

- COMMANDER EN LIGNE LE NUMÉRO 53

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP