Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Conclusion

06/06/2007 | LAURENT KATZ

Dire que le DSC-H9 est un modèle raté serait faux, comme affirmer qu’il est réussi. Son zoom puissant, son LCD orientable et son mode macro ouvrent de nombreuses perspectives photographiques, assistées par des réglages experts et des modes manuels de mise au point et de balance de blancs. Avec ses programmes-résultats, il reste aussi un appareil simple à utiliser pour ceux qui ne sont pas plus intéressés que cela par la photo, mais souhaitent un appareil numérique pouvant filmer à l’occasion. Au passif, l’ergonomie des modes experts, des hautes sensibilités bruitées et une optique très moyenne en grand-angle risquent de détourner l’amateur plus aguerri qui fera l’effort financier de passer au reflex. Si l’appareil vous convient, mais que vous n’avez pas besoin d’un LCD aussi grand et orientable et que le mode NightShot ne vous intéresse pas, vous pouvez vous rabattre sur le DSC-H7 vendu 50 € de moins et acheter une Memory Stick Duo Pro de 2 Go avec l’économie ainsi réalisée.

Points forts
- Amplitude 15x du zoom
- Stabilisateur optique efficace
- LCD 3 pouces orientable
- Réglages experts
- Autofocus 9 points
- Rapidité de l’autofocus
- Pertinence de l’exposition
- Sortie HD
- Télécommande et pare-soleil fournis
- Flash puissant avec correcteur
- Mode Macro

Points faibles
- Mémoire interne petite
- Ergonomie contestable
- Capacité de l’accu insuffisante
- Absence de mode Raw
- Balance des blancs auto faillible
- Prise USB propriétaire
- Prise d’alimentation propriétaire
- Perte de détails à partir de 200 Iso
- Aberrations chromatiques
- Qualité moyenne à 31 mm
- Réactivité de l’autofocus en position télé

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP