Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Qualités optiques (Le vignetage)

30/12/2008 | Jean-Marie Sépulchre

Le vignetage



La correction de vignetage est la plus impressionnante des fonctions de développement du logiciel Canon DPP, car elle est activée par défaut lors de l’ouverture du logiciel. On sait que le vignetage à pleine ouverture est le talon d’Achille d’un capteur « plein format » de 24 × 36 et que les optiques sont mises à rude épreuve pour couvrir tout le champ sans zones d’ombre dans les angles. Le vignetage donne un effet d’assombrissement des ciels mais diminue un peu aussi le piqué mesuré car les zones deviennent naturellement un peu moins contrastées. Notons qu’en argentique on faisait souvent moins attention au vignetage, car les diapositives sont mises sous des caches qui suppriment facilement 2 mm dans chaque dimension de la photo !

Les mesures effectuées en désactivant volontairement la correction de vignetage montrent qu’à 24 mm il est de 1,2 IL à f/4 et à 105 mm de 0,8 IL. En laissant DPP le supprimer par défaut il n’est plus que de 0,4 IL à 24 mm et de 0,2 IL à 105 mm, ce qui est très bon. Un ajustement manuel du réglage permettra d’aller plus loin dans la correction.

- Vignetage après correction sous DPP
(en valeurs de diaphragme = IL , N= limite de la mesure)

Ouverture / Focale 24 mm 35 mm 50 mm 70 mm 105 mm
f/4 0,4 0,2 0,2 0,2 0,2
f/5,6 0,4 0,1 0,2 0,2 0,1
f/8 0,4 0,1 0,1 0,1 0,1
f/11 0,2 N N N N
f/16 0,1 N N N N


En pratique, le vignetage corrigé automatiquement ne pourra se voir qu’à 24 mm entre la pleine ouverture et f/8 sur un ciel clair, et sera peu discernable aux autres focales. Ci dessous la figure compare le vignetage avant et après correction.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Olympus
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Joomeo