Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Ara Güler : décès de « l’œil d’Istanbul »

22/10/2018 | Sandrine Dippa

Ara Güler est décédé le 17 octobre à l’âge de 90 ans des suites d’une insuffisance cardiaque à l’hôpital Florence Nightingale d’Istanbul. Surnommé « l’œil d’Istanbul », le photographe, membre de l’agence Magnum Photos au début des années 60, était notamment connu pour ses clichés dévoilant la vie quotidienne des habitants de la mégapole turque.

« L’œil d’Istanbul » s’est éteint. Dans un communiqué, l’AFP a relayé le décès d’Ara Güler à l’âge de 90 ans des suites d’une insuffisance cardiaque. Le photographe turc, né en 1928 de parents d’origine arménienne, s’était entre autres fait connaitre avec ses images - majoritairement prises en noir et blanc - de la ville turque prises pendant presque trois quarts de siècle. Des rues aux docks en passant par les habitants, le photojournaliste plus tard surnommé le « Cartier-Bresson turc » par Marc Riboud s’était attaché à capter l’âme de sa ville natale dévoilant des scènes de la vie quotidienne dont le travail des commerçants, des porteurs du marché aux poissons et des pêcheurs au bord du Bosphore.

JPEG - 93 ko
Istanbul, paru aux Éditions du Pacifique en 2009.

C’est au début des années 50 qu’Ara Güler commence sa longue carrière en intégrant les journaux Yeni Istanbul et Hürriyet puis des titres internationaux tels que Time-Life, Paris-Match ou le Sunday Times. Une dizaine d’années plus tard, il rejoindra la rédaction du magazine Hayat et Magnum Photos - dès 1961 - après une rencontre avec Henri Cartier-Bresson et Marc Riboud. Si son travail sur Istanbul est le plus connu, le photographe aura aussi été l’auteur de sujets pris à travers le monde (Chine, Kenya, Bornéo, Nouvelle-Guinée, Inde, Iran…) puis de portraits de personnalités et de politiciens. « Il a également été capable de capturer l’esprit de son temps, avec des portraits de femmes et d’hommes célèbres tels que Churchill, Picasso, Langlois, Dali, Nazim Hikmet, Man Ray… » a notamment écrit son ami de longue date, Bruno Barbey -lors d’un hommage posté sur site de Magnum Photos- à propos de ce travail. Ces images sont notamment réunies dans Visages du XXe siècle - 100 portraits de célébrités.

JPEG - 249.4 ko
Visages du XXe siècle - 100 portraits de célébrités paru en 2012.

Le photographe, lauréat 2009 du Lucie Awards pour l’œuvre d’une vie, laisse derrière lui des archives comprenant plus de 800 000 images et de nombreux ouvrages tels que Istanbul (2009), dépeignant la ville entre les années 40 et 80, ou encore A Photographical Sketch on Lost Istanbul paru en 1994. Un musée ouvert en août dernier à Istanbul porte aussi désormais son nom.

- Crédit image d’accueil : Fatihmazi

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages