Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Exposition : Dans la peau d’un soldat, de la Rome Antique à nos jours

21/11/2017 | Sandrine Dippa

Jusqu’au 12 janvier, le musée de l’Armée accueille Dans la peau d’un soldat. L’exposition invite à découvrir le quotidien des combattants avec des objets issus pour la plupart de la collection du musée et des photographies dont celles d’Édouard Elias et de Philippe de Poulpiquet.

Depuis le 12 octobre, le musée de l’Armée consacre une exposition aux conditions de vie des soldats de l’antiquité à nos jours. La manifestation s’articule autour d’une dizaine de thèmes dont « Sommeil », « Se laver », « S’habiller », « S’identifier », « Marcher », « L’armoire du soldat », « Munition », « Endurer », « Boire et manger », « Tenir » ou encore « La logistique ». Tout au long de la progression chronologique se côtoient des objets (dont la majeure partie provient du fond du musée) et des photographies. Parmi les images visibles, nous trouvons notamment le reportage d’Édouard Elias réalisé en Centrafrique ainsi qu’un travail de Philippe de Poulpiquet axé sur « l’après », c’est-à-dire sur le deuil des familles et la reconstruction.

JPEG - 128.1 ko
Effets personnels de Thibault Miloche

Quelles sont les conditions de vie des soldats ? Que font-ils en dehors des phases de combats qui ne représentent qu’une part infime de leurs activités ? Dans la peau d’un soldat livre des éléments de réponse, tout d’abord au travers d’une galerie dévoilant vingt silhouettes de soldats allant du légionnaire romain équipé d’un bouclier attaché dans son dos, d’un sac de cuir et d’un filet contenant sa ration de pain (-100 AV. JC), au soldat du 152e régiment d’infanterie avec sa mitrailleuse et son gilet pare-balle, déployé en Afghanistan en 2001. Après ce premier tour d’horizon, l’exposition se poursuit avec les thèmes mentionnés plus haut. Dans « Se laver », par exemple, on découvre notamment une tondeuse à main de l’armée britannique (1945), un balsamaire - un récipient à col haut en terre cuite destiné pour l’occasion à contenir du parfum - (20-12 Av. J.C.) ou encore un rasoir romain provenant du site d’Alésia (52 Av J.C.) tandis que « Marcher » dévoile une caliga romaine à semelle cloutée en cuir, sorte de sandale romaine faite de lanières, (IIIe siècle) ou encore une paire de bottes de jungle semblable à celles portées par les soldats Américains durant la guerre du Vietnam. Trois cents objets sont visibles.

JPEG - 72.6 ko
Ensemble de vaisselle militaire romaine, Italie et Lyon vers 19-15 av JC. Collection du musée de Picardie, Amiens_Michel Bourguet

Cette plongée dans l’histoire est complétée par des tirages de Philippe de Poulpiquet et d’Édouard Elias, qui pour l’occasion exposent des photographies de l’Opération Sangaris, une série prise en République Centrafricaine dès 2014 durant l’opération éponyme ayant mobilisé 1 200 hommes envoyés par la France. « Je souhaitais partir là-bas pour réaliser un reportage. En m’intéressant aux travaux d’autres photographes, je me suis dit que je n’allais pas faire la même chose qu’eux. Je voulais raconter le quotidien de ces soldats de la Légion étrangère à travers leurs yeux », affirme le photographe à propos des raisons qui l’ont poussé à réaliser le reportage. Les images mettant en lumière l’intimité des combattants font désormais elles aussi partie des acquisitions du musée.

JPEG - 104.3 ko
Vitrines Equipement du soldat français en 1939 Paris - Musée de l’Armée, Dist. RMN-Grand Palais_Emilie Cambier
JPEG - 111.1 ko
Equipage de dragons portés sur side-car Gnôme et Rhone XA de 750 cm3 Paris - Musée de l’Armée, Dist. RMN-Grand Palais_Pascal Segrette

- Le site du musée de l’Armée
Dans la peau d’un soldat, de la Rome antique à nos jours
Jusqu’au 28 janvier
Musée de l’Armée
Hôtel national des Invalides
129 rue de Grenelle
75007 Paris

Crédit image d’accueil : Légionnaires français mangeant leurs rations dans leur VAB Paris - Musée de l’Armée, Dist. RMN-Grand Palais Edouard Elias

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.