Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Fujifilm FinePix : 6 bridges et 3 compacts dévoilés au CES

07/01/2013 | Pascale Brites

En complément des très attendus X100s et X20, Fujifilm procède au renouvellement d’une partie de son offre grand public. La gamme des bridges s’étoffe de six modèles, parmi lesquels le HS50EXR au capteur hybride et le SL1000 au zoom 50x avec prise de vue en 3D. On note également la sortie du compact étanche XP60 en remplacement du XP50.

Présentation

Signe d’un marché plus porteur pour les bridges que pour les compacts, six nouvelles références rejoignent aujourd’hui les rangs de Fujifilm.

FinePix HS50EXR, capteur hybride


En haut du panier, on trouve donc le HS50EXR, doté, comme son nom l’indique, d’un capteur Cmos EXR et de ses modes associés HR, SN ou DR suivant que l’on souhaite privilégier la définition, la qualité en haute sensibilité ou la dynamique d’enregistrement. Mais la grande nouveauté, c’est la présence sur ce capteur de 16 Mpxl d’un autofocus à détection de phase. Associé au processeur EXR Processor II, il autorise l’usage d’un système autofocus hybride qui va choisir, en fonction des conditions de prise de vue, entre la détection de phase et l’analyse de contraste sur le capteur. Quant à la mise au point manuelle, elle est assistée d’une fonction Peaking qui met en évidence la zone de netteté. Grâce à l’usage de ce nouveau processeur, Fujifilm indique également avoir accru la réactivité de l’appareil. Sa mise en route ne prendrait qu’une demi-seconde, tandis que sa rafale peut atteindre 11 im/s à pleine définition sur 5 vues consécutives.

Les vidéos sont réalisées au format Full HD 1080p à 60 im/s et s’accompagnent d’un enregistrement sonore en stéréo. L’AF à détection de phase y est actif en continu. Une prise dédiée permet de brancher un micro externe pour un enregistrement de meilleure qualité.

Le FinePix HS50EXR se distingue aussi par son zoom 42x avec réglage manuel de la focale. Il équivaut à un 24-1000 mm en 24x36 et sa position Super Macro permet de s’approcher à seulement 1 cm du sujet. Bénéficiant d’une fabrication soignée, il possède 17 éléments dont 15 profitent du traitement de surface Fujinon Super EBC sur leurs deux faces. Parmi ces éléments, on compte des lentilles asphériques et des éléments en verre ED.

Outre son écran orientable de 3 pouces et 920 kpts, le FinePix possède un viseur électronique affichant lui aussi 920 kpts. Il est également doté de toutes les fonctions qui font la notoriété de Fujifilm, à savoir des modes de simulation de films Velvia, Provia et Astia, 8 filtres artistiques, ou encore un horizon virtuel. Notons également la présence des modes d’exposition PSA, d’un mode entièrement manuel, et l’enregistrement en Raw.

Le Fujifilm FinePix HS50EXR sera disponible en avril/mai, en noir au prix de 499€.

FinePix SL1000, zoom 50x


Le haut de gamme des bridges Fujifilm possède un second représentant avec le SL1000. Doté d’un capteur Cmos BSI de 16 Mpxl, il se démarque par son zoom 50x équivalent à un 24-1200 mm en 24x36. Le pilotage du zoom est ici commandé électroniquement, soit par la rotation de la bague qui entoure le déclencheur, soit via la commande dédiée sur la gauche du fût de l’objectif. Muni d’une fonction de stabilisation optique, ce zoom est fabriqué à partir de 17 éléments en 12 groupes, des lentilles asphériques et des éléments en verre ED assurant la correction de la distorsion et des aberrations chromatiques. Le flare et les réflexions parasites dans l’objectif sont également fortement limités par l’usage d’un traitement multicouche Fujinon Super EBC sur les lentilles. Enfin, on note la présence d’un mode Super Macro permettant la mise au point à seulement 1 cm de distance.

Le capteur Cmos BSI de 16 Mpxl permet l’enregistrement de vidéo à la définition Full HD 1080i à 60 im/s. Un mode de capture à 480 im/s permet quant à lui de réaliser des ralentis. Le SL1000 intègre des fonctions d’édition vidéo qui permettent d’effectuer des coupes et des montages directement dans l’appareil.
Les vidéos profitent d’un large écran LCD orientable de 3" de 920 kpts. Un viseur électronique viendra également le secourir en cas de forte luminosité pour une meilleure lisibilité. Il affiche également 920 kpts.
Enfin, on trouve sur le SL1000 des modes PASM, l’enregistrement en Raw, sept modes créatifs, une fonction panoramique et un mode d’enregistrement 3D par combinaison de deux images.

Le Fujifilm FinePix SL1000 sera disponible en mars pour 369€.

Série S8200


Les quatre bridges restants font partie de la série S8x00. Ils partagent un capteur Cmos BSI de 16 Mpxl autorisant la capture d’image jusqu’à 12 800 Iso et dont la rafale peut atteindre 120 im/s en définition VGA (640 x 480 pixels) ou 60 im/s en 1280 x 960 pixels. L’enregistrement vidéo passe par la présence d’un bouton dédié présent sur chaque modèle. Il s’effectue en Full HD, 1080i, à 60 im/s avec enregistrement sonore stéréo. Des fonctions d’édition ont également été ajoutées pour couper ou assembler des séquences directement depuis l’appareil. Chaque modèle intègre des filtres artistiques, une fonction HDR, un mode d’enregistrement 3D, un mode panoramique et des modes d’exposition PSAM. Leurs écrans mesurent 3" et affichent 460 kpts tandis que leurs viseurs électroniques possèdent une définition de seulement 200 kpts. Ces quatre modèles diffèrent par leurs zooms.

  • 40x, éq. 24-960 mm pour le FinePix S8200
  • 42x, éq. 24-1008 mm pour le FinePix S8300.
  • 44x, éq. 24-1056 mm pour le FinePix S8400
  • 46x, éq. 24-1104 mm pour le FinePix S8500

La commercialisation des ces quatre produits est prévues entre février et mai. Ils seront commercialisés entre 259€ et 289€ suivant les modèles.

FinePix T500, T550 et XP60


Outre la sortie de deux nouveaux compacts, les FinePix T500 et T550, caractérisés par leurs zooms 12x stabilisés (éq. 24-288 mm), leurs capteurs Cmos 16 Mpxl, leurs modes vidéo HD 720p et leurs écrans de 2,7"/230 kpts ou 3"/460 kpts, Fujifilm annonce la sortie du XP60 dont la spécificité réside dans sa résistance aux conditions extrêmes.

Remplaçant du XP50, il accroit son étanchéité qui passe de 5 à 6 mètres et sa définition qui atteint désormais 16 Mpxl. Résistant aux chocs, l’appareil supporte une chute de 1,5 m de haut. Il peut également fonctionner sous des températures de -10 °C. Son optique est un zoom 5x Fujinon, équivalent à un 28-140 mm en 24x36. La stabilisation d’image est assurée par déplacement du capteur. L’enregistrement vidéo est possible en Full HD et profite d’un bouton dédié. Un mode de reconnaissance de scène assure l’exposition optimale des séquences, tandis qu’une fonction d’édition permet d’effectuer des montages directement depuis l’appareil. À l’arrière, son écran mesure 2,7". Sa définition n’a pour l’instant pas été communiquée. Le XP60 possède un mode panoramique sur 360°, une fonction de prise de vue 3D par combinaison de deux images et propose 7 filtres artistiques. Il se décline en quatre coloris, jaune, bleu, rouge et noir et sera commercialisé en avril au prix de 159€.

- Plus de détails sur le site de Fujifilm

Fiches techniques


FinePix HS50EXR
- Capteur :EXR Cmos II, 1/2", 16 Mpxl
- Vidéo : Full HD 1080p, 60 im/s
- Objectif :zoom 42x, éq. 24-1000 mm f/2,8-5,6 stabilisé
- Écran : LCD orientable 3", 920 kpts
- Viseur : EVF 920 kpts
- Modes de prise de vue : PSAM, Simulation de films, 8 filtres artistiques, exposition multiple
- Alimentation :Batterie Lithium-Ion


FinePix SL1000
- Capteur :Cmos BSI, 1/2,3", 16 Mpxl
- Vidéo : Full HD 1080i, 60 im/s
- Objectif :zoom 50x, éq. 24-1200 mm f/2,9-6,5 stabilisé
- Écran : LCD orientable 3", 920 kpts
- Viseur : EVF 920 kpts
- Modes de prise de vue : PSAM, 7 filtres artistiques, 3D, HDR, panoramique
Alimentation :Batterie Lithium-Ion


FinePix XP60
- Capteur :Cmos, 1/2,3", 16 Mpxl, stabilisé
- Vidéo : Full HD 1080i
- Objectif :zoom 5x, éq. 28-140 mm
- Écran : LCD 2,7"
- Caractéristiques tout-temps : étanche 6m, chute 1,5m, gel -10°C

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages