Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Fujifilm X-H1 : prise en main

07/03/2018 | Laurent Katz

Chose promise, chose due. Voici quelques commentaires glanés suite aux ateliers photo organisés par Fujifilm lors de la présentation presse et suite à quelques ballades photographiques avec le boîtier. Comme le X-H1 mis à disposition ne disposait pas d’un microcode définitif, ce sera au test à paraître dans le magazine que d’apporter des appréciations définitives sur la qualité et les performances.

C’est avec X-H1 muni de son grip d’alimentation que la majorité des images ont été prises, le reste avec les 27 mm f/2,8, 56 mm f/1,2 non APD et les zooms 10-24 mm f/4 et 50-140 f/2,8. Première remarque, l’embonpoint de l’appareil provenant d’une structure plus robuste que celle du X-T2, d’un grip confortable et de la présence du stabilisateur rend ce modèle un chouia plus lourd qu’un hybride plein format comme le Sony A7R III. 673 g contre 657 g. Si la qualité de fabrication est bien réelle et que le grip assure une tenue en main confortable, on s’étonne que la taille de ce dernier n’ait pas incité Fujifilm à y placer un accu d’une plus grande capacité que celui qui équipe un X-T20, assurant aux normes CIPA 300 images. Ce que ma journée de photos m’a montré. Avec trois accus - un dans l’appareil, deux dans le grip - j’ai effectivement pris un millier photos en Raw + Jpeg, et une dizaine de courtes séquences vidéo, avec le stabilisateur actif et un usage quasi exclusif du viseur. Et j’ai entamé le quatrième accu le soir. Ce qui montre qu’une bonne journée de prise de vue plus standard - ici les ateliers photo ont sollicité avec exagération le déclencheur, parfois en rafales - est inenvisageable avec un seul accu NP-W126s qui ne délivre que 7,2 V pour 1 200 mAh.

JPEG - 118.5 ko
Le boîtier est fortement personnalisable, ce qui participe à son ergonomie et son adaptabilité à chaque utilisateur.

Le déclencheur présente une structure mécanique qui minimise les vibrations transmises à l’appareil. Il est ultrasensible. Une légère pression et la photo est prise, parfois involontairement si l’on pratique la mémorisation et le recadrage avant déclenchement. Le grip, qui vaut quand même 329 € avec les deux accus. Son ergonomie mérite quelques remarques. Il ne reprend pas le trèfle fonctionnel, obligeant la main à se décaler si d’aventure le pouce à besoin d’en solliciter une des touches. Par ailleurs, la touche de fonction frontale de l’appareil n’a pas été reconduite. Il offre cependant une tenue en main ferme et confortable, comme le grip intégré.

Le viseur, avec 3,69 Mpts, est évidemment précis, fin, mais comme tous les viseurs électroniques, sa dynamique, qui est aussi limitée par celle du capteur, ne permet pas de distinguer des détails en même temps dans les zones de faible et basse luminosité.

Programmer ce qu’il affiche est un petit parcours du combattant dans les menus. Ces derniers sont toujours aussi touffus, mais se coltiner leur arborescence est indispensable. Un, pour prendre connaissance des possibilités et paramètres. Deux, en profiter pour amener dans Mon Menu - menu personnalisable - des réglages que l’on estime secondaires mais pertinents d’avoir rapidement sous la main, sachant que le menu Q de réglages rapides et les touches de fonctions recevront les ajustements les plus employés. On note que, puisque le barillet du correcteur d’exposition a disparu, que la touche Fn habituellement localisée sur le dessus a migré à l’avant, parfaitement accessibles par l’index de la main tenant le grip, remplacée par la touche +/-.

Au cours des sessions de prise de vue, les commandes sont bien accessibles et le joystick, pour gérer les points AF, toujours aussi efficace. Il faut aussi bien faire attention à gérer le paramétrage des molettes, car s’écarter des valeurs usine modifie l’action de la position A des molettes de sensibilité et d’ouverture de l’optique.

JPEG - 63.4 ko
En bas à gauche, le déclencheur avec un ressort à lame souple, à droite le capteur et son unité stabilisatrice.
(photo LK)
JPEG - 721.2 ko
Portrait pris avec le 56 mm f/1,2, version non APS, à 800 Iso, f/5,6, 1/52s, avec un Filtre avancé (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

Le stabilisateur intégré mérite quelques commentaires immédiats. Le banc d’essai à venir sera lui évaluatif, avec des optiques différentes, sur ses performances et les 5,5 IL revendiqués. Avec le 35 mm f/1,4 précise Fujifilm. Que se passe-t-il quand l’objectif dispose aussi d’un stabilisateur ? La répartition des tâches est variable. Avec le 18-55 le f/2,8-4 stabilisé, le boîtier gère 3 axes seulement, les 2 autres l’étant par le zoom. Cependant, avec le 80 mm f/2,8 Macro, l’appareil ne gère que le lacet, les 4 autres axes sont traités par l’objectif.. Avec une optique non stabilisée montée sur un adaptateur (Monture M ou tubes d’extensions macro), seuls trois axes sont stabilisés : roulis, tangage et lacet. Pour l’instant, Fujifilm indique que la stabilisation est réservée au plus volumineux de ses hybrides APS-C, la taille de l’unité stabilisatrice ne permettant pas son incorporation dans un boîtier comme le X-T2.

JPEG - 229 ko
Mode Rafale, 2 500 Iso, 1/400s à f/2,8 avec le zoom XF 16-55 mm.
(photo LK)

Des images prises à des sensibilités élevées, entre 1 600 et 10 000 Iso, confirment les performances souvent louées de l’imageur X-Trans./ Et encore, faute de disposer d’un convertisseur Raw, ce sont les Jpeg que j’ai examinés. Une occasion de dire tout le bien que je pense du 56 mm f/1,2, qui offre l’angle de champ d’un 84 mm, pour réaliser des portraits d’une netteté absolue.

JPEG - 401.4 ko
Extrait d’une photo prise en intérieur, à 10 000 Iso (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

Le compartiment vidéo avec la 4K, en version UHD (3 840 x 2 180) ou DCI (4 096 x 2 160), a été revu avec l’introduction du gamma F-Log qui offre une grande finesse dans les tons moyens, mais « éteint » les couleurs et la plage dynamique laissant toute latitude aux logiciels de montages et d’étalonnage, pour travailler les couleurs et restaurer leur saturation, densifier les noirs et faire éclater les teintes claires. La nouvelle simulation de film, Eterna, est dédiée à la vidéo. Une appellation qui est celle d’une gamme de films négatifs et positifs dédiés au cinéma. Fujifilm la décrit comme apportant le « rendu d’un film cinéma, avec des couleurs subtiles et des ombres aux tonalités riches ». Au prix d’un gamut limité au détriment des bleus, avec des couleurs chaudes qui ne fatiguent pas la vue.

JPEG - 90.6 ko
Modifier certains réglages en vidéo bénéficie de la discrétion de l’écran tactile.

On voit que les professionnels sont visés, surtout si l’on tient compte du lancement des zooms professionnels Fujinon MKX 18-55 mm T2,9 et MKX 50-135 mm T2,9. Reste que le traitement vidéo interne et l’enregistrement, interne sur SD ou externe via l’HDMI est en 8 bits. Il y a aussi moyen d’intervenir sur des réglages en cours de filmage et en silence, en passant par un menu tactile qui permet de jouer sur l’ouverture, le volume du casque, le niveau d’enregistrement…

JPEG - 96.2 ko
La simulation de film Eterna.
(photo LK)
JPEG - 80.2 ko
Usage de la courbe Gamma F-Log.
(photo LK)
JPEG - 100.4 ko
Travailler l’image redonne du peps et des couleurs au rendu terni de la séquence vidéo prise en F-Log.
(photo LK)

A l’issue de cette première rencontre, le boîtier s’avère séduisant, se distinguant par une belle gestion des hautes sensibilités (ce n’est pas nouveau chez Fujifilm) et un stabilisateur prometteur (voir le test à paraître début avril dans le magazine). Mais aussi délicat dans sa prise en main initiale en raison d’un nombre important de menus, sous-menus et sous-sous-menus et d’options incompatibles qu’il faut découvrir (par exemple extension de sensibilité et obturation électronique). Mais une fois configuré et personnalisé, l’usage est un régal. A signaler pour finir, un obturateur mécanique d’une grande discrétion.

- Le site de Fujifilm

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Un zoom 10 x 150 f 2,8, waouh ! doit être gros celui-la ! :)

  • A la vue des quelques images pas très vendeuses et de vos premières impressions, le constat est vite fait :
    - produit destiné en premier lieu aux vidéastes ;
    - inutile de se précipiter dessus ; il vaut mieux attendre la version II et laissez les pros de l’achat compulsif essuyer les premiers plâtres (souvenez-vous des débuts de la saga X-Pro et X-T...).

  • Je ne connaissais pas le 27 mm f/2 non plus ^^.

  • Je crois que Fujifilm Europe n’arrive pas à proposer des ateliers avec une excellente mise en scène et une excellente gestion de la lumière type studio, comme Sony.

  • Une occasion de dire tout le bien que je pense du 56 mm f/1,2, qui offre l’angle de champ d’un 84 mm, pour réaliser des portraits d’une netteté absolue.
    C’est sûr, la netteté absolue est primordiale en portrait...

  • @5 ; Oui, la netteté est bien moins importante pour un paysage... :)

  • X-E2 : 350 grammes
    X-T1 : 440 grammes
    X-T2 : 550 grammes (mon boitier actuel)
    X-H1 : 673 grammes pour un APS-C ça commence à peser !

    Et pour la photo astro je viens d’acheter un Pentax KP, qui pèse 700g soit le poids du X-H1. Mais contrairement au X-H1 le KP suit le ciel par déplacement de son capteur (en y ajoutant le OGPS1 qui ne pèse que 50 g).

  • @ 6
    Oui forcément surtout si c’est pour voir qu’il y a de la moquette à la place de l’herbe :)

  • à8 : hé hé tout à fait !
    Ah, je vois "qu’on" a corrigé discrètement la focale du zoom, dommage, un 10-150, ça m’aurait intéressé :)

  • Je resterai sur les XE format et poids idéal pour la balade avec 2 ou 3 objo fixes aussi légers que le boitier.
    Eric

  • Mr Fuji,
    A quoi cela sert-il d’augmenter l’encombrement et le poids de vos boîtiers si vous ne pouvez même pas nous fournir une autonomie à peu près correcte sans adjoindre un grip ?
    Si le nouveau venu X-H1 tel qu’il est régulièrement présenté c’est à dire équipé du Fujifilm VPB-XH1 pèse près de 1000 grammes avec un viseur qui ne permet pas de lire correctement dans les zones sombres et claires autant utiliser des boîtiers traditionnels CANIKON au format FF.
    J’avoue que votre logique m’échappe...
    De plus, une chose me contrarie beaucoup dans votre manière de penser et d’agir :
    depuis le premier X vous nous présenter tous les 6 mois un nouveau boîtier qui n’est jamais complètement abouti en nous donnant l’impression que vous êtes très magnanime avec les clients puisque vous distillez régulièrement une M.A.J.…
    Je ne comprends pas vraiment votre logique industrielle exception faite de celle du marketing...
    En fait, j’ai le sentiment que vous vous servez de nous !
    Je peux me permettre de vous dire ceci car je possède 4 boîtiers de la série X et sans doutes les meilleures optiques de la collection mais aujourd’hui, j’avoue que je cale avec ce sentiment de m’être fait berner.
    Autrement dit, aujourd’hui, j’arrête d’investir dans votre système X tant qu’une offre cohérente ne sortira pas de votre chapeau de thaumaturge-prestidigitateur.

  • @11 :
    « A quoi cela sert-il d’augmenter l’encombrement et le poids de vos boîtiers si vous ne pouvez même pas nous fournir une autonomie à peu près correcte sans adjoindre un grip ? »

    Pour info (LOL), sur les boitiers X-T2 etc., il est possible de remplacer la batterie (wahou !). Ainsi vous pouvez vous passer d’un grip cher et lourd.
    Comme moi, vous achetez une voire deux batteries supplémentaires, et au bout de 3 ou 400 photos vous changez.
    Il y a même un indicateur de niveau de batterie, amélioré sur le X-T2.
    Evidemment avec mon Nikon D7000 c’était sympa d’avoir une autonomie de plus de 1000 photos, mais c’était plus lourd et encombrant.

  • Fujiste depuis des années , je ne peux que constater le souci de Fuji , comme d ’ autres fabricants bien sûr , d ’ élargir sans cesse sa gamme de boîtiers et d ’ objectifs . Toujours " mieux " , toujours " plus " ... toujours plus chers aussi ! Toutefois , lorsqu ’ il s ’ agit de faire évoluer du matériel , il y a souvent du " bluff " ... Ainsi , le X-H 1 est - il VRAIMENT une "grosse " évolution du X-T 2 ? Au niveau vidéo , il semble ... rait que oui . Le capteur stabilisé ? Perso , je suis satisfait de la stabilisation " optique " de mes objectifs !
    De plus , des rumeurs font état d ’ un prochain X - T 3 ... lui aussi " en progrès " par rapport aux boîtiers précédents . Je trouve que ça fait beaucoup de nouveautés ... en assez peu de temps , finalement . Et puis pour " gagner " quoi , au final ?
    Au fait , peut - on " associer " la stabilisation optique avec la stabilisation capteur ( en une sorte de " double stabilisation , quoi ) ?
    Enfin , rayon nouveautés toujours , que penser d ’ un 200 mm de très grande ouverture ( f2 , je crois ) ? Les vrais amateurs de super - objos ultra - lumineux ne préfèrent - ils pas se tourner vers les formidables " grands blancs " de chez Canon , par exemple ?
    Pourquoi Fuji ne songerait - il pas plutôt à réaliser un excellent zoom trans - standard de forte amplitude , et je vise ici un 16 - 160 , qui prendrait place dans la gamme XF " rouge " ? ( Je possède un 18 - 135 : sa qualité générale est bonne , sans plus ) . Le hic , comme dans le cas du 200mm cité plus haut , c ’ est que le ... prix pourrait être , euh , TRES salé !

  • Je viens de recevoir le miens, et le premier truc qui me frappe, c’est la baisse de qualité au niveau des commandes comme la couronne de mise en marche et les roulettes avant et arrière ! Etonné de n’avoir lut ça nulle part dans toutes les prises en mains que j’ai lut. Le grip fait un peut plastoc également. Bref, la série X-T reste le top et le H vient derrière, à mon avis...

    Par contre, le viseur et un régale de qualité et le stabilisateur, juste un enchantement par exemple avec le 90mm (l’équivalent 135mm qui n’existe nul part en version stabilisée) et le 16-55mm. Encore un avantage des mirrorless avec une visée stabilisée lorsque le capteur l’est, par rapport à un reflex ! Génial ! Prise en main sympa sauf le selecteur avant, qui est mal placé ! Il faut ce tordre le doigs pour la tourner. A ce demander si les testeurs test vraiment !!!

    Bref, effectivement, attendre une version 2 car Fuji corrige souvent ce qu’on peut repprocher à leurs boitier, contrairement à Canon (qui à bien mis 10 ans à passer un simple petit bouton de contact, pour la profondeur de champs, de gauche, inutilisable, à droite).

    Une idée que les testeurs auraient put donner à Fuji : ajouter la lumière sur la couronne de mise en marche, comme Nikon. Ca évite de cherche le bouton ;-) Bravo par contre pour le viseur reculé par rapport à l’écran. J’aurais juste aimé un viseur à 0.77 du X-T2, ce qui confirme je trouve, une place juste derrière les X-T1 et 2, qui reste le haut de gamme.

  • Les seuls testeurs qu’ils utilisent sont ceux du CAC 40 - :)

  • @ 12
    Un professionnel a besoin d’un vrai outil !
    Allez coller dans les mains d’un ouvrier une percçeuse sur batterie qu’il devra changer sans cesse ; c’est sûr il va faire la gueule :)
    Au cas où vous auriez oublié, Fuji prétend s’adresser à des professionnels !

  • Le 56 une netteté absolue ?? Le 50mm est bien plus net aux grandes ouvertures.
    Le seul,objectif aujourd’hui a avoir une très grande netteté à cette focale est le Sony fe 9O macro.
    maintenant, pour le portrait, une netteté absolue, je m’interroge...

  • Des tests du xh1 laissent clairement entendre que ce boîtier est destiné aux vidéastes en priorité. Sauf ceux qui ont absolument besoin de la stabilisation se tourneront donc vers ce boîtier sinon les autres seront bien inspirés de garder leur’xt2
    ah oui, je viens de liquider tous mes fuji : marre de voir les prix exploser et comme on l’a dit, la qualité stagner..

  • Bonjour. A mon avis, Fuji aurait atteint "l’excellence" avec cet appareil en le dotant d’un viseur optique. Regarder une petite "télé" dans un trou de souris...je trouve cela idiot !!! Cela n’engage que moi...possesseur d’un X-Pro1, lui aussi excellent pour la photo que je fais.

  • Fujifilm stagne pour la même qualité ? on n’a pas la même vision, c’est le m4/3 qui subit des inflations sur le haut-gamme que ce soit les objectifs ou appareil : le Olympus OM-D E-M1 mark2, Panasonic G9, GH5 (ces derniers sont aussi gros et lourds que le x-h1) sont 50% plus chers que le Fuji x-t2, qui est au même prix que le x-t1 il y a 2 ans, avec un capteur de 24mp, sans perte côté basse-luminosité, meilleur AF, écran sur 3 axes, nettement plus préférable que sur rotule pour la photographie (avis perso), mais sur les 2 dernières années, c’est Sony qui a fait le plus de progrès depuis le a7r2.

    La gamme Fuji a une politique claire : même capteur X-Trans pour proposer un prix serré, mais ergonomie et fonctionnalités différente, même si j’aurai aimé un X-E3 avec protection tout temps, car idéal avec le trio F2 WR.

    L’ayant déjà essayé, le défaut du x-h1 n’est pas sa taille, car il est mieux adapté pour le 16-55mmf2.8, 90mmf2 (qui retrouvent une seconde jeunesse), 50-140 et 100-400mm. L’utilisation du joystick est plus aisée, du fait de la préhension et le déclencheur, quel bonheur ! doux et discret, moins besoin de passer en mode silencieux.
    Le x-h1, il faut vraiment l’avoir dans les mains pour se faire une opinion et non se baser sur des fiches techniques, .
    Comme tous les Fuji, ce ne sont pas les meilleurs en AF (mais en très nette progrès, hâte de voir le x-t3, qui pourrait ne pas utiliser un capteur Sony déjà mis sur le marché), en vidéo ou en rapport qualité-prix (quoique discutable), mais il y a quelque chose de non quantifiable dans le plaisir de faire des photos (on est plus ou moins sensibles, ça dépend des gens).

    Et mon petit doigt me semble me dire que la stabilisation du Fuji est meilleure que celui de Sony, à vérifier (en raison du diamètre de la monture et de la taille du capteur FF, qui donne peut de place côté angle).

    Selon moi, les Sony sont un peu déséquilibrés avec un 24-70mmf2.8 GM par exemple, mais le Tamron 28-75mm devrait changer la donne et par rapport au Reflex, avoir la stabilisation c’est quand même utile sur un 135mmf2.

    Si trop gros, pas de soucis, prendre les x-t ou x-e.

    Son principal défaut est surtout la batterie, mais si Fuji sort une nouvelle batterie aux mêmes dimensions, ce ne sera pas aussi efficace que les nouvelles batteries Sony, plus grosses, qui doublent l’autonomie, mais si c’est un gain de 50%, je suis preneur.

    Mais bon, 2017 et 2018, sont d’excellentes crus pour les hybrides quelque soit le constructeur. Ils sont arrivés (presque) à maturité.

  • @ 20

    "Mais bon, 2017 et 2018, sont d’excellentes crus pour les hybrides quelque soit le constructeur. Ils sont arrivés (presque) à maturité."

    Un bon cru en matière de matériel photographique que l’on prétend destiné aux professionnels doit être exempt de reproches sur des aspects techniques importants : viseur, autonomie, rapport poids/encombrement/performances/prix.

    Ce n’est pas le cas des derniers X.

  • Oui , étonnant ça qu ’ un fabricant de la trempe de Fuji ne soit pas à même de produire des batteries de capacité correcte !
    1260 mah , c ’est riquiqui ... Cependant il PARAIT ( ? ) que les batteries de grande capacité ont une espérance de vie réduite , tout en perdant assez rapidement de nombreux mah . C ’ est en tout cas ce qui a été prouvé avec des piles rechargeables de type AA .
    De plus , les accus compatibles de marques comme Patona ( 1900 mah - donnée fabricant , bien sûr ) seraient potentiellement dangereux en usage intensif ( vidéos et prises de vues en rafales ... ) : risque de surchauffe !!!
    Bref , faut se résoudre à disposer de plusieurs batteries ... Est - ce si " grave " de devoir en changer toutes les 200 photos ? Bon , on dira encore que " les professionnels , etc , etc .... "
    Soit , mais la plupart des pros , y achètent pas spécialement chez Fuji , hein ?

  • @21
    "[...] destiné aux professionnels doit être exempt de reproches [...]
    Ce n’est pas le cas des derniers X."

    L’appareil photo parfait, exempt de défauts, n’existe pas.

    Petit rappel, un pro = quelqu’un qui est payé pour ses photos.
    Il y a des gens qui sont rémunérés pour leurs photo avec un iPhone, il y a des gens rémunérés avec des photos avec un appareil à capteur APS-C...

    Je trouve toujours plus intéressant de parler de son usage que de parler à la place d’un tiers (le fameux professionnel qui a un besoin et usage universel) qu’on n’a jamais rencontré... Ça rend les échanges plus pertinents et moins stériles, il me semble.

    Derniers modèles Fuji pas convaincant ?
    Il faut fournir un argumentaire plus détaillé et par rapport à quel référent.
    X-E3 ? Capteur APS-C 24MP,déclenchement en mode silencieux, 4K, Joystick AF, écran tactile à moins de 700€ ?
    X-T2 est meilleur que le X-T1 et il est au même prix que celui-ci il y a 2 ans (avant le lancement du X-T2).
    X-pro2 ? Produit unique sur le marché.

    Mais bon, le Sony A7m3 est aussi dans ma ligne de mire du meilleur rapport qualité-prix dans sa catégorie, ainsi que le D750.

  • @ 23
    J’avais écrit aussi :
    "sur des aspects techniques importants : viseur, autonomie, rapport poids/encombrement/performances/prix"
    Evidemment, la perfection n’est jamais au RDV car sa notion évolue avec le temps ;)
    A propos de votre rappel : je suis rémunéré pour mes photos depuis plusieurs décennies...
    Petite précisision, récemment avec une agence nous parlions de la difficulté à nous photographes de survivre car justement de nombreux éditeurs préfèrent utiliser des photos de Mr "toutlemonde" qui sortent d’un smartphone et qui sont gratuites plutôt que d’utiliser les services d’un photographe qui a l’habitude de construire des sujets... Ma liberté, c’est de vous dire ce que vous n’avez sans doute pas envie d’entendre...

    Je parle donc bien de mon usage puisque je me rencontre tous les matins - :)

    Quant à votre argumentaire, je le trouve un peu maigre et fouillis mais je ne vois pas d’inconvénients à échanger si vous connaissez vraiment ces produits y compris ceux de la marque Nikon que j’utilise également.

    Cordialement.

  • @24
    L’offre des photos de Mr "toutlemonde", qui sortent d’un smartphone et sont gratuites, est là. La liberté de nombreux éditeurs qui préfèrent profiter de cette offre, c’est ce que vous n’avez sans doute pas envie d’entendre...

    Les photos gratuites sortent aussi de beaux gros couteux FF tels D5, D850, etc. Il n’y a pas que du médiocre, soyons objectifs. Et la liberté ... c’est aussi de pouvoir donner des photos.

    Par contre on s’éloigne du H-X1 :-)

  • @ 25

    "L’offre des photos de Mr "toutlemonde", qui sortent d’un smartphone et sont gratuites, est là. La liberté de nombreux éditeurs qui préfèrent profiter de cette offre, c’est ce que vous n’avez sans doute pas envie d’entendre..."

    Ils préfèrent profiter de cet offre parce qu’elle est gratuite (mais vous n’aurez pas de rabais à l’achat de leurs publications...) et parce que les personnes qui cèdent ces images sont trop heureuses d’avoir pu faire une fois dans leur vie une superbe photo qui sera admirée sur toute la planète.
    Le problème se trouve à l’endroit de la rémunération que ces photographes occasionnels devraient réclamer car il s’agit aussi d’une création, la leur (ayant autant de valeur que celle d’un professionnel) ; ils devraient également l’exiger pour éviter de créer une concurrence déloyale mettant en difficulté des auteurs dont la profession est celle de photographe ; ils devraient ne pas déroger à cette règle car il n’est pas recevable que ces mêmes éditeurs dénoncent le tout gratuit notamment en ligne et que par ailleurs ils profitent de ce besoin de reconnaissance dont font preuve les photographes d’un jour mais au détriment d’une profession sur laquelle ils sont bien content de pouvoir compter quand ils ne trouvent pas de solutions à leur projets...

    "Les photos gratuites sortent aussi de beaux gros couteux FF tels D5, D850, etc. Il n’y a pas que du médiocre, soyons objectifs. Et la liberté ... c’est aussi de pouvoir donner des photos."

    En ce qui concerne le genre de matériel utilisé, je n’ai jamais prétendu le contraire...
    Quant à cette liberté de fournir gratuitement ses photos, je n’y vois pas d’inconvénients mais reconnaissez que c’est plus facile de donner quand on a d’autres revenus provenant d’un autre métier. Dans cette perspective, il faudrait que les donnateurs exigent des éditeurs que leurs photographies ne soient pas utilisées dans un but commercial.

  • @26.
    Je ne suis pas d’accord avec votre vision de la liberté mais je conçois que vous l’envisagiez de cette façon. Cette liberté que vous présentez ressemble à celle qui s’arrête là où commence celle des autres.
    J’ai parlé de D5 ou D850 parce que vous parliez " des photos de Mr "toutlemonde" qui sortent d’un smartphone et qui sont gratuites".

    La question de la rémunération... je suis plus pour la liberté de donner. Je donne d’ailleurs pas mal de photos et je me moque totalement de ce qu’elles deviendront, gratuitement ou pas. Je n’attends pas non plus de rabais à l’achat des publications. Les donner c’est avant tout décider d’en perdre le contrôle. Si on n’est pas prêt à perdre le contrôle de quelque chose, alors il ne faut pas le donner.

    C’est plus facile de donner quand on a d’autres revenus provenant d’un autre métier, oui, et cela s’applique à bien des domaines.
    Vous pensez vraiment que ceux qui ont donné des photos ont tué le métier ?

  • Oui, ça tue le métier et au mieux, ça encourage les éditeurs à faire baisser les tarifs !
    Il y a de moins en moins d’agences et parmi celles qui reste, nombreuses sont celles qui sont en mauvaise santé et cela se répercute terriblement sur les auteurs...
    Un exemple, dernièrement une agence avec laquelle je collaborais a vendu quelques une de mes photos à GEO Allemagne, c’était au mois d’avril 2016 et je viens seulement d’en récupérer une misère après mettre battu et avoir décidé de quitter l’agence.

  • @27 : monsieur, je veux bien aller voir votre employeur pour lui proposer de faire votre métier gratuitement à votre place.
    Début et fin du hors sujet pour moi.

  • @28 Ce qui a mis le marché dans cet état c’est la technologie et avec elle les possibilités offertes aux amateurs doués, ou un peu doués. Photo numérique + communication et facilité d’échange numérique. Les agences ferment, les temps changent, le marché se cherche. Il faut voir aussi le lien avec les supports, la presse.. tout ces changements induits par le numérique. La photo n’est pas la seule industrie à y passer.
    Penser que ceux qui donnent des photos tuent le marché c’est chercher de fausses raisons ou excuses.

    @29. Bienvenue toutefois ne confondez pas un taf à temps plein et des dons occasionnels. Notez que certaines professions nécessitent une qualification. Oui un jeune amateur avec un APSC peut sortir des choses impeccables, regardez de jeunes artistes, par ex. Ren Hang si bien défendu sur ce site de LMDLP au moment de sa disparition, etc. Il sera plus difficile par exemple pour ce même jeune amateur d’aller pratiquer une opération au CHU de sa ville, même avec un FF, de piloter un Airbus sur un vol long courrier, même avec un MF, ou de régler des voitures de course dans un stand de F1, même avec un Bridge.

    Une grande variété de photos (à prendre) est accessible aux amateurs. Quand il suffit de se mettre en face de quelque chose et de déclencher, l’appareil numérique (téléphone ou gros FF) faisant tout ou presque. Le flash qui s’oriente automatiquement est arrivé, ça continue. Et pour du 800px sur Internet c’est facile. Alors si tonton Kevin donne les photos animalières de ses weekends à l’affut du gibier avec son matériel qui coute deux bras et est strictement le même que celui d’un photographe dit "pro". Oui je soutiens ça car c’est ça la liberté.

  • Votre argumentation est indigente et montre à quelle point vous êtes ignorant de beaucoup d’autres aspects dans ce domaine.
    Comme Fred, j’en resterai là car manifestement nous avons des points de vues opposés qui ne peuvent se rapprocher tant que vous n’aurez pas fait une analyse complète et objective de la situation ; de plus, je ne souhaite pas consacrer plus de temps sur un sujet qu’une vision peu réfléchi, peu documenté et quelque peu égoiste telle que la vôtre ne peut maîtriser.

  • @31. Nous sommes revenus au jugement des personnes, indigent ignorant égoïste, ... :-)
    Peu importe, je continuerai à donner des photos, et cela sans que vous ne soyez obligé de savoir de quoi je vis pour pouvoir en juger.
    Le travail évolue, des professions disparaissent, leur petit confort sous le bras. Avec le temps va tout s’en va ...

  • A propos des derniers messages ...
    Depuis ... 47 ans que je fais de la photo , en " simple amateur " , il m ’ est arrivé - de nombreuses fois - de réaliser des reportages de mariage , communion , baptême , etc ... Et tout cela GRATOS ! Juste pour le plaisir de ... faire plaisir et de faire des photos !
    Vous penserez que de la sorte , j ’ ai " pris " une ( toute petite ) partie du travail des professionnels . Soit . Mais lorsque je regarde les " tarifs " proposés par ceux - ci ( et déjà dans les années 70 ) pour ce genre de boulot , je reste ( parfois ) abasourdi ! Qu ’ un pro de la photo veuille gagner " correctement " sa vie , quoi de plus respectable ? Mais certains ( pas tous , donc ... ) semblent penser que " correctement " ne suffit manifestement pas ... Il y a AUSSI de fameux arnaqueurs , dans ce métier !
    Un commerçant réputé de ma région souhaitait avoir quelques photos ( vues d ’ avion ) de son show - room , à des fins publicitaires . Pour s ’ être renseigné à diverses adresses , il s ’ est finalement tourné vers moi : pour les prix , il n ’ y avait pas ... photo !
    A propos , voici 2 ans , je suis allé prendre une centaine de vues à un baptême , muni de mon X - T 1 . Dans l ’ église , à côté de moi , un autre photographe , équipé de son Nikon 810 . Il utilise la plupart du temps son " gros " flash cobra de la même marque , alors que je me contente de " tout faire " de 1600 à 3200 ISO ( sans flash donc ... ).
    Peu de temps après , j ’ ai pu comparer nos images : eh bien , .... le " petit Fuji " ne s ’ en était pas trop mal tiré , finalement , par rapport au boîtier ( et flash ) pro !

  • @33 : Des rigolos comme toi, malheureusement il y en a beaucoup.
    Tu sais ce que c’est des charges sociales, la tva, les impots, etc....
    Alors peut-être que le fait de posséder un 810 avec un "gros cobra" (mort de rire !) n’est pas un signe extérieur de talent, mais un mariage sans flash, le résultat ne doit pas être terrible ! Mais bon, cela dépend de l’exigence de ta clientèle, qui dans ton cas ne doit pas être trop élevée...
    Quant au commerçant "réputé", (donc qui a des moyens financiers, je suppose) le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas solidaire de ses confrères.

  • @34
    Je m ’ attendais ... évidemment à ce genre de réaction ! Ben non , je ne suis pas un rigolo , et ma " clientèle " n ’ est pas faite de gros beaufs , loin de là ! Un " gros flash cobra " ? Soit , l ’ expression est douteuse ... La qualité des images ? Mais la plupart des gens s ’ en tapent complètement d ’ avoir une qualité " haut - de - gamme " ( payée à prix fort , souvent ) , des clichés bien éclairés , etc .. etc .... Tout le monde ne sait pas s ’ offrir un reportage à 2600 euros ( tarif vu sur le net , chez un " pro " ) , sinon plus . Donc , des photos " souvenirs " de qualité moyenne , ça leur suffit amplement , et je les comprends .Dans 10 ou 20 ans ils seront toujours aussi contents de les revoir ... j ’ en suis persuadé . Qu ’ importe si tonton Dédé n ’ est un peu pâlichon sur certaines vues , au moins il rigole et il est bien cadré !
    Quant à la solidarité entre commerçants , laisse - moi rire : ils se tirent quasi tous dans les pattes dès qu ’ ils le peuvent ! Et j ’ en ai fait perso l ’ expérience à des TRES nombreuses reprises ... à mon plus grand profit , d ’ ailleurs !
    Enfin , à te lire , on croirait presque que j ’ ai VOLE le boulot de quelqu ’ un à chaque fois que j ’ ai " rendu service " .
    Comme par hasard , je ne vois pas ça DU TOUT comme toi .... et mes " clients " non plus . Curieux , non !?

  • @35 Décidément on touche le fond !
    Tes "clients" se foutent (plus ou moins) de la qualité de tes photos ? Normal puisque tu serais incapable d’accéder à leur demande.. ;Quant à payer 2600€, tous les reportages mariages ne sont pas à ce prix.
    Pour avoir fait de très nombreux mariages, je peux dire que l’exigence est toujours là, et c’est normal. Il faut montrer avant et après prouver que tu sais faire, Car contrairement à ce que croient bcp de gens, dont toi apparemment, il ne suffit pas d’avoir un appareil photo pour être un photographe de mariage. C’est un métier !
    Ben si, tu as pris/volé un boulot à un vrai photographe, installé et qui paye ses charges.
    Bien sur que tes clients sont contents : ils ont fait le choix de payer le moins possible pour un travail peu qualitatif, Pour moi, quand j’exerçais, c’étaient tout simplement des clients de m....e, aucun intérêt à faire des photos pour ce genre de personnes, car le coté plaisir et faire plaisir et faire apprécier son travail a toujours été très important dans mon travail.
    En général, tout travail de qualité se paye, et pas seulement en photo.

  • @35
    On ne touche aucun fond ! Au contraire : je ( te ) répète et avec insitsance que " mes clients " , qui ne sont PAS des demeurés incultes , ce qu ’ ils espèrent de mes photos , c ’ est qu ’elles soient D ’ ABORD le reflet d ’ une fête de famille réussie . Ces gens , qui n ’ émargent pas il est vrai à l ’ élite ( ??? ) de la société , veulent " des souvenirs agréables à regarder " , point barre ! Enfin ils sont de plus en plus " regardants " ( même parmi les plus aisés ! ) à ne plus passer pour de simples cochons payeurs . Et donc mon " offre " leur convient parfaitement . Maintenant , il est tout aussi vrai que chaque matin , il y a un pigeon qui se lève ...
    Faire des reportages de mariage , un métier ? Oui , sans doute , mais il y a aussi des autodidactes ( je ne prétends pas en faire partie ... ) qui sont loin d ’ être des manches !
    Ah , au fait , pas de commentaires sur ma vision de la "solidarité commerçante" ? Si tu veux , " hors antenne " , je te livre fastoche 10 exemples aussi authentiques que significatifs ...
    Je termine avec ceci ( car on s ’ éloigne de plus en plus de ce X-H 1 qui est l ’ objet de cet article ... ) : je n ’ ai JAMAIS mis le moindre indépendant sur la paille , rassure - toi . J ’en connais qui ont même gagné pas mal de blé avec les travaux qu ’ ils venaient exécuter chez moi ....

  • @35 ... again !
    Oh oui ,encore ceci ... J ’avais récemment pris contact avec un professeur de photographie ... Fujiste convaincu . Dans ses mails , il me proposait ( entre autre ) de parfaire ma pratique de la photo . J ’ ai donc accepté qu ’ il me fasse parvenir quelques vidéos ( ... gratuites ) reprenant ses principaux conseils ... de base . J ’ ai rapidement été ahuri par certains de ses fameux conseils !!!
    Exemple(s) ? Evitez de mettre un filtre sur vos objos : ça nuit à la qualité des images en dégradant la netteté ( surtout ) .
    Dernièrement revenant d ’ une balade au fond des bois , il y avait une belle " estafilade " sur mon Hoya . Quid si je n ’ avais pas mis de filtre ? Idem pour le paresoleil , qu ’ il juge inutile en toutes situations ... On fini par se demander à quoi pensent les fabricants , lorsqu ’ ils nous concoctent des accessoires aussi stupides !
    Ah , les pros , y ’ a pas a dire : y savent de quoi y causent !..........

  • @38
    Eh oui, on est complètement hors sujet.
    C’est pourquoi je vais m’arrêter là :), d’autant que je vois que j’ai affaire à un vrai connaisseur.

  • @33
    Nenes’ tu abuses, aller comparer un X-T1 et un D810 :-)

  • @39 et @40
    Aaaah ,,,,,,,,,, enfin tu le reconnais : MOI je suis un connaisseur ! ( Après celle - là , je reprends un bon coup de pinard ... puisque je ne sais évidemment pas ce que c ’est du vrai vin ! )
    Au fait , on écrit NENESSE ( chez nous ôtes ) et pas Nenes’ ... mais comme tu as compris que j ’ abuse avec mes comparaisons à la con ... je te pardonne !

  • @41
    Non mais Nenesse, quelque soit le résultat que tu as vu, aller comparer un Fuji XT1 à 3200ISO et un D810 + flash cobra, dans une église ... arrête le pinard tout de suite ! :-)

  • @42
    Soit , j ’ ai forcé la dose , gars !
    Mais en tout cas ... merci de prendre " tout ça " avec humour . Cela manque chez certains ...

  • @41
    Mr vous nous parlez de tout, de rien, autrement dit de rien du tout !
    Généralement, un professionnel du mariage travaille très souvent avec un ou des assistants, ce qui explique en partie les coûts parfois élevés. Cette manière de travailler permet d’offrir une prestation de qualité dans les temps (les attentes ne sont plus les mêmes qu’en 1930) et sécurise la prestation car souvent dans le champ vous vous retrouvez avec "la tata Ginette ou le tonton Ronchon" qui ont oublié qu’ils étaient mariés depuis fort longtemps.
    Vous voulez avoir le dernier mot malgré votre ignorance qui frise le ridicule ; soit, mais ne vous étonnez pas que certains vous rabrouent comme un vieux chien mouillé.

  • Le problème comme chaque corps de métier, il y a des bons et des mauvais,
    Des amateurs meilleurs qu’une partie (voir plus plus) des professionnels et des professionnels qui connaissent extrêmement bien leur taff et qu’ils font payer leurs compétences.
    Il y a des amateurs qui ont un meilleur sens du cadrage, mais un mauvais sens du placement pour les invités.

    La photographie est une question de sensibilité comme tout à chacun : Un photographe ultra expérimenté fera de sublimes photos. Certains les trouveront sublimes, d’autres sans intérêt, trop retouchés ou manquant de personnalités. Les goûts et les couleurs...
    Je suis d’accord avec Ernest sur le point que certains clients puissent préférer des photos plus spontanées.
    Par exemple, je ne suis pas sensible à la plupart des photos mettant en scène les mariés posant de manière superficielle (limite cliché) : près du flaque d’eau pour photographier leur reflet, allongés sur l’herbe....mais d’autres gens apprécient ce type de photos.

    Et je ne comprends pas que Gyloup puisse manquer de respect à des personnes qui ne peuvent se permettre de payer une journée de deux personnes+ post-production au point de les mépriser (sans les connaître) sur la faible capacité à comprendre la photographie de pro....

  • @45
    Encore un exemple : je suis invité , voici 10 ans , à une cérémonie de mariage ; à l ’époque , je dispose d ’ un très modeste Leica V LUX 1 ... On me dit : amène ton appareil avec toi , car s ’ il y a un photographe pro qui est prévu , tu pourras toujours
    " ajouter " quelques images de ton cru , ça fera plaisir aux mariés ...
    Et le pro , vous savez quoi ? Il ne s ’est tout simplement PAS PRESENTE à la cérémonie , sans raison ....
    Vrai de chez vrai !!!
    Je ferai - in fine - remarquer à Gylou ( message @ 34 , je crois .... ) qu ’ il s’ est montré TRES désobligeant , voire malpoli envers " ma clientèle " , qu ’ il juge " pas trop élevée " .
    T ’en as de la chance toi , Gylou , de ne fréquenter que du beau monde !
    Allez , c ’ est dit : comme je ne sais "parler " que de tout et de rien , eh bien je me tais ( Euh ... j ’ entends des " ouf " de soulagement là , non , on dirait !? )

  • @’46 et 45
    Tout d’abord, désolé si j’ai été quelque peu désobligeant, Donc excuses, ce n’était pas le but. Pour l’anecdote, il m’est arrivé de refaire les photos de couple, ratées par le photographe de la famille....
    Pour Pepou : on peu être Pro et faire des photos spontanées, ce n’est pas incompatibles surtout si c’est le vœu du client.
    A propos des clients, (j’ai fait bcp bcp de mariages), en fait ceux qui veulent des photos mettent le prix demandé. C’est aussi une question de confiance avec le photographe. Maintenant, j’ai souvent râlé quand je voyais le prix payé pour le repas (très souvent il y a d’ailleurs des déceptions à ce sujet), les frais divers, alors que les mariés n’admettent pas de mettre le prix dans des photos qui ont vocation à durer dans le temps.
    Maintenant c’est vrai que le fait d’avoir une boutique, n’est pas un gage de professionnalisme : j’ai vu un marchand d’horloge monter des labos et un représentant en immobilier monter un magasin. Dans les 2 cas, c’est pas terrible pour les clients, et ça cause aussi bcp de torts aux vrais pros !

  • Oh , et puis non, zut : c ’est trop" tentant " de ... répliquer à @44 !
    On voit , cher ( ah ben oui , sûrement ) Monsieur , " à qui on a faire " , rien qu ’ à vous lire . Vous évoquez " des assistants " ou bien encore la " sécurisation de la prestation " . On se croirait presque dans un bloc opératoire ! QUI peut se payer tout ça , hmmm ?
    Si je veux avoir le dernier mot ? Non , j ’ EXIGE d ’ avoir " mon " mot , et qu ’ on réplique - parfois "durement" - à mes propos ne me dérange aucunement ! Il paraît qu ’ on est encore ( pour combien de temps ? ) en démocratie , donc ...
    Je suis issu d ’ un milieu modeste , je fais de la photo " en amateur " depuis 47 ans . J ’ai un plaisir incommensurable à me retrouver au fin fond de la forêt , à l ’ affut des fabuleux cerfs qui l ’ habitent , muni de mon " simple " X-T2 .
    Je n ’ ai aucune prétention particulière , vous savez ! Je fais ma " petite popote " qu ’ elle plaise ou non , c ’ est tout !
    Mais comme elle plait à beaucoup de gens ( des ignares , bien entendu ! ) , je suis content , simplement content !

  • @Gyloup
    Quand je voulais dire spontané, c’est plus dans le sens que techniquement c’était potentiellement perfectible, mais elle exprimait un moment volé intéressant. Ex. Photo d’un des parents alors que toute l’attention est portée sur l’échange des alliances (d’où l’avantage onéreux qu’il y ait un assistant photo).
    Bien sûr qu’un pro peut faire des photos spontanées ^^
    P-e que la réception est payée par les parents et le photographe par les mariés (d’accord sur la qualité discutable et cher des menus de mariage, à l’exception du mien ^^ où j’ai pu faire un mariage dans un restaurant étoilé à Paris, mais j’ai dû limiter le nombre d’invités - capacité limitée des cuisines pour servir en même temps les platels - et celui au Japon, c’est les invités qui paient leurs repas, par tradition).

    Sinon pour rebondir, le x-h1 est, il me semble, un excellent appareil photo pour mariage (mis à part l’autonomie), avec la nouvelle jeunesse de 2 objectifs prisés : 16-55mmf2.8 et 90mmf2 - l’AF encore améliorée du 35mmf1.4 et 56mmf1.2 (j’ai l’impression qu’il n’y a que Fujifilm qui arrive à ameliorer cet aspect de manière significative), et vraiment la grosse surprise, le son tout doux de son obturateur mécanique, pas besoin de passer par l’obturateur électronique avec ces défauts associés.

  • Pepou : complètement d’accord. Et sympa les anecdotes pour ton mariage :).

    Pour en revenir au Fuji, je suis partagé et je vais attendre car il n"y a pas urgence. j’hésite entre un Fuji et un Sony, même s’il ne s’agit pas du même format, mais je pense que c’est un détail (pour moi) qui ne joue pas trop. Ce qui est sur c’est que je choisirai un hybride et le plaisir d’utilisation du boitier sera primordial.

  • @43
    Il faut bien rire un peu, surtout que pendant ce temps là mon voisin amateur en presque tout donne généreusement quelques « vieux » meubles qui l’encombrent, concurrençant dangereusement l’Ikea Pro du coin.
    ... et quand j’y pense, il y a un mois j’ai aidé une personne à changer une roue crevée sur sa voiture, gratuitement sans aucune charge, alors qu’un garagiste l’aurait fait ... et ce gars que j’ai pris en stop, est-ce que je ne contribue pas à couler les taxis de la place ou la sncf ?
    Ironik :-) :-)

  • @51
    "Quelques années encore et l ’ humour , réservé à quelques rares initiés , sera aussi impraticable que l ’ extase ..."
    @ Gyloup et Pepou ..
    Bon ok , fini le match de ping -pong , assez stérile finalement ...
    Je suis tout de même assez intéressé par certaines " avancées " du X - H 1 . Exemples : la prise en main semble meilleure , et le déclenchement ( encore ) moins bruyant . Très bien ça , quand on aime , comme moi , se mettre à l ’ affût du gibier .
    Mais bon , le prochain X - T 3 ne sera - t - il ... encore mieux que ce X - H 1 ?
    Au fait , où en sont les essais , conjointement avec Pana , d ’ un nouveau type de capteur " organique " , censé améliorer grandement la capacité à gérer les "écarts de luminosité" ? Il y a près de deux ans , j ’ ai vu des images - test qui semblaient très prometteuses ... Voilà qui m ’ inciterait PEUT ETRE à remplacer mon X - T 2 , si le "3 " possédait entre autre cette innovation ...
    Quant aux Sony 7 et 9 , pas de doute : ce sont de véritable bêtes de concours ... trop chères pour moi ! Et puis il y a la mauvaise réputation des optiques y associées ...

  • @ 52

    "gibier"

    Voilà une expression malheureuse et surprenante qui en dit long sur la personnalité d’un... photographe... ?

  • @53
    Si le jugement des personne est relancé alors : voilà une remarque surprenante qui en dit long sur la personnalité d’un intervenant.
    Gibier, je le trouve dans le dictionnaire, c’est juste.
    La chasse est-elle interdite ? Ou bien c’est le mot gibier, problème de racisme ou autre ? Expliquez svp merci.

  • @53
    On nage en plein délire !
    Je suis né à la cambrousse , je vis à la cambrousse , j ’ ADORE la cambrousse et tous les animaux qu ’ on peut y rencontrer .
    Ma passion , c ’ est d ’ aller me promener dans les bois DISCRETEMENT, vêtu comme un chasseur ... mais infiniment respectueux de notre merveilleuse faune sauvage !! J ’ai même appris les noms scientifiques , les us et coutumes de la plupart des animaux ; Je sais reconnaître la plupart des traces laissées au sol . J ’ai fini par connaître par coeur les endroits où ils passent ; Les jours de brame , j ’arrive à approcher des cerfs à moins de 30 mètres , sans les effaroucher outre mesure ... avant les " clic - clic - clic " fatidiques de mon X - T 2 !
    Gibier ? De " gabaiti " , ancien mot francique désignant la chasse au faucon ...
    Au fait , pourquoi votre NOM n ’ apparait pas dans votre message ( cette remarque vaut pour des tas d ’ autres , d ’ailleurs ! )
    J ’aima pas trop ça , moi , ceux qui se " cachent " ainsi , laissant libre cours , derrière l ’ anonymat , à toutes les ?!!??!! possibles !
    Quel courage , les gars .... Peur des représailles ? Pardon ? Ah oui, vous faite partie ... d ’ANONYMOUS , c ’ est cela , oui ...!
    Je n ’ ose imaginer , quand je vois ça , un pays qui virerait " dictature " ...
    Ceci étant , un filet de chevreuil simplement cuit au four , accompagné d ’ un château de Beaucastel d ’ un grande année , j ’ avoue que je craque . On a tous ses faiblesses : il y en a de pires que d ’autres ...
    Bref , on en est où là , avec le nouveau X - H 1 ?

  • Gibier :

    Nom collectif des animaux que l’on chasse soit pour les manger, soit pour en limiter les effectifs (Larousse)

  • @56
    Je te parle de l ’ ETHYMOLOGIE , Dudule !

  • Qu’il s’agisse de "faucons" ou de vrais, vous êtes un drôle d’étymologiste (sans "H") !
    Quand on ne maîtrise pas la langue de Molière, on s’abstient de fanfaronner et de donner des leçons de vieux perdreau ringard.
    Bonne soirée, Bidule...

  • @53 Si vous n’avez rien à dire, ne dites rien.

  • j’attends avec impatience ce boitier ,sortant du XPro2 ! Mon soucis avec Fuji ,c’est que les boitiers et objectifs ;sortent à des allures jamais connues ;dans les marques autres .L’inconvénient ,c’est qu’à la revente ;boitiers et objectifs subissent une dépréciation telle ,que seul le revendeur fait une affaire . je tente un dernier essais, avec le X-H1,si ce dernier ne correspond pas à mes attentes ,je revends l’ensembles (boitiers +objectifs ) et je mets une croix définitive sur la marque .
    Je reprendrai mes Nikon 810-850 ,et point final . Et je me convaincrai que je me suis trompé !

  • @58
    OK , Arthur , autant pour moi ( le "H " de trop ) . Euh , c ’est qui ça Molière ? Un photographe connu ? Ceci dit , j ’ ai pas eu besoin , moi , de me plonger dans le dico pour rédiger mon bout de texte ...

  • @58
    Au fait tant que j ’ y pense , tu pourrais RESTER POLI !!! J ’ ai l ’ impression que tu m ’ écris avec ton Purdey ( chargé ) à côté de toi ...
    Je veux bien qu ’ on me réplique , qu ’ on me brocarde , qu ’ on me traite de tous les noms ... d ’ oiseau , etc , MAIS avec courtoisie ET humour !
    Humour ? Tu sais , ce mot qui s ’ est envolé de ton Larousse depuis des lustres ....
    Allez , au plaisir , Jules !

  • @60
    Salut Jean - Louis , ( enfin quelqu ’ un qui indique son prénom ! )
    Ben imagine - toi qu ’ avec mon matos Fuji , j ’ ai eu quelques soucis ces derniers mois ...
    Ayant acquis un nouveau flash ES 42 , il est tombé en panne après ... une trentaine de photos seulement ! Retour chez Fuji qui , plus de cinq semaines après , m ’ a renvoyé ... un tout nouveau flash !
    Enfin , depuis plusieurs semaines , j ’ observe un décollement de l ’ antidérapant de la bague de zooming de mon 18 - 135 ! Ce qui produit une petite " bouillotte " , pas trop gênante il est vrai ( mais elle aurait tendance à s ’ agrandir ... )
    Pas très sérieux tout ça !
    Mais bon , globalement moi je suis satisfait de cette marque .... et ne compte pas en changer de si tôt .