Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Retoucher une photo avec LightZone

09/10/2008 | Sébastien ABRIC

Nous entamons une nouvelle série de tutoriaux originaux dédiés aux logiciels moins connus que Lightroom ou Aperture, pour retoucher vos images. Cette semaine, Sébatien Abric, nous guide pas à pas pour retoucher un cliché avec LightZone.


Malgré la possibilité d’effectuer des retouches locales depuis la version 2 de Lightroom, il n’en demeure pas moins orphelin de certaines possibilités comme effacer une partie disgracieuse d’une photo. Avec un peu de pratique et de méthode, LightZone pourra s’astreindre de cette tâche. Cerise sur le gâteau LZ s’intègre dans le flux de travail de Lightroom en tant qu’éditeur externe.

Étape N°1 : Paramétrez LightZone


Allez dans les préférences du logiciel (Edit -> Preferences). Dans l’onglet général, vérifiez que l’option « Original Folder » est sur « Save to Folder » et que la case « Direct Save » est bien cochée. Dès lors, tout fichier exporté de Lightroom vers Lightzone sera automatiquement enregistré au bon emplacement.

Étape N°2 : Paramétrez Lightroom


Dans Lightroom, ouvrez le panneau Edition Externe des préférences (CRT + ,). Cliquez sur le bouton « Sélectionner » puis rechercher sur votre disque dur le fichier « Lightzone.exe ». Il faudra choisir un export en Tiff 16 bits sans compression. L’espace colorimétrique sera ProPhoto RVB avec une résolution par défaut.

Étape N°3 : Edition externe


Après avoir optimisé au mieux votre Raw dans LR, et si le besoin s’en fait sentir, cliquez sur le bouton droit de la souris et choisissez « Modifier dans ». Vérifiez que la case « Empiler avec l’original » est bien cochée. Dans le cas d’un fichier Raw, il est possible de modifier les options de copie de fichiers.

Étape N°4 : Principe


Un fichier Tiff est alors créé dans le même répertoire que le Raw original. Puis il est ouvert dans le mode EDIT de Lightzone. Astuce : il est possible de modifier les retouches déjà apportées avec LZ en ouvrant le fichier à partir de Lightroom. Il suffit de choisir « Modifiez l’original » avant l’export.

Étape N°5 :Clone 1 : détourez


Zoomez précisément sur la partie à supprimer. Choisissez l’outil Clone (troisième en partant de la droite). Tout en haut, validez le type de zone adaptée à votre sélection. Délimitez précisément tous les éléments perturbateurs. Pour faire votre contour, désactivez l’outil en décochant la case du panneau Clone 1.

Étape N°6 : Cloner 1:copier


Après avoir supprimé la zone de dégradé (en se plaçant au-dessus, ramenez la ligne continue de la REGION vers la ligne en pointillés), activez à nouveau l’outil en cochant la case du panneau boisé. Amenez la croix (en haut à gauche de la zone créée) sur une partie de l’image adaptée à remplacer la barrière et le dresseur.

Étape N°7 : Clone 2 : 1er étape


Conséquence d’une importante partie à masquer, il apparaît deux zones (en haut et en bas) qui trahissent notre retouche. C’est normal et il faudra répéter les étapes pour obtenir un résultat satisfaisant. Ouvrez un nouvel outil Clone et masquez la zone noire avec du ciel bleu comme précédemment.

Étape N°8 : Clone 2 : 2eme étape


Avec le même calque de réglage (Clone 2), nous allons délimiter la seconde portion de notre première copie. Remarquez que cette fois-ci nous avons conservé la zone de dégradé et que nous avons choisi une partie à copier relativement éloignée de celle à remplacer pour que la copie ne soit pas visible.

Étape N°9 : Gaussian Blur 1 : Donner de la profondeur


Pour parfaire notre retouche nous allons diminuer la profondeur de champ à l’aide de l’outil Gaussian Blur, en français Flou Gaussien, il va, comme son nom l’indique flouter l’image ou la sélection que vous aurez effectuée. La valeur par défaut me semblant trop élevée, j’ai opté pour un réglage à 2,3, bien plus naturel.

Étape N°10 : RELIGHT 1 : Accentuer !


Astuce : Pour donner un peu de piqué dans les fins détails, Utilisez le RELIGHT avec les paramètres suivant : Shadows :1.40 – Hightlights :0.00 – Detail :.50 – Depth :64 – Fuzz :1.00. C’est le curseur Fuzz qui permet l’accentuation dans les micros détails. Shadows relève légèrement les ombres.

Étape N°11 : Sauvegardez


Une fois toutes les retouches finalisées, il suffit de fermer LightZone pour que le fichier créé par Lightroom soit automatiquement enregistré dans son répertoire d’origine et visible depuis LR. Petit avantage propre à LZ : si vous venez à ré-ouvrir ce fichier Tiff, tous les calques de réglages seront à nouveau modifiables !

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.