Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

SanDisk Extreme 256 Go microSDXC : un air de déjà-vu

09/01/2017 | Laurent Katz

Les microSD se suivent et parfois se ressemblent. Mais cette nouvelle venue arbore un nouveau logo que la très imaginative SD Association vient d’inventer pour ajouter à la confusion ambiante.

Vous avez aimé la classe de vitesse de type C (2, 4, 6 et 10), vous avez adoré la classe de vitesse UHS (1 ou 3), vous avez découvert avec plaisir la récente classe de vitesse vidéo V (6, 10, 30, 60 et 90). Alors vous allez apprécier la classe de vitesse A, pour les applications des téléphones et tablettes. Ou vous allez vous demander pourquoi la SD Association multiplie à l’envie les logos qui ornent en nombre l’étiquette des SD et microSD.

Cette nouvelle signalétique introduite dans la SD Specification 5.1 définit le comportement d’une carte qui abrite des applications, des photos, des vidéos, des fichiers de toutes natures, ce qui implique à la fois des accès séquentiels et aléatoires. La classe estampillée A1 (d’autres suivront indiquant des performances plus soutenues) doit supporter une vitesse séquentielle de 10 Mo/s (une valeur ridiculement basse soit dite en passant), 1 500 lectures ou 500 écritures aléatoires par seconde. La nouvelle microSDXC de SanDisk satisfait à ces exigences, le fabricant revendique 95 Mo/s en lecture et se contente de préciser que la vitesse d’écriture est inférieure. Le problème est de savoir si elle apporte un réel gain sur la SanDisk Extreme microSDXC annoncé en juin dernier ou si ce n’est qu’une nouveauté de façade destinée acter la nouvelle classe de vitesse. La carte est attendue ce mois-ci, pour 199,99 $.

- Le site de SanDisk

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.