Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma 24 mm f/1,4 DG HSM Art : la famille s’agrandit…

10/02/2015 | Benjamin Favier

Cette focale fixe rejoint les 35 et 50 mm dans la gamme Art. À l’instar des deux modèles cités, cette optique ouvre à f/1,4 et couvre le 24 x 36.

Présentation

Il s’agit de la troisième focale fixe lumineuse couvrant le plein format dans la gamme Art. Après les 35 mm f/1,4 DG HSM et 50 mm f/1,4 DG HSM, Sigma dévoile un 24 mm f/1,4 DG HSM, à quelques jours de l’ouverture du CP+, à Yokohama, au Japon (le salon se déroulera du 12 au 15 février). Il sera proposé en montures Canon, Nikon et Sigma. Pas de modèle en monture E pour les Sony Alpha en perspective… néanmoins, ce 24 mm est éligible au programme de changement de monture mis en place par la marque.

Avec quinze lentilles réparties en onze groupes, le Sigma 24 mm f/1,4 DG HSM Art offre une formule optique plus complexe que ses concurrents chez Canon et Nikon (respectivement treize et douze éléments en dix groupes). La marque indique avoir particulièrement veillé à la correction de la coma sagittale, sorte de traînée lumineuse apparaissant notamment dans des conditions de luminosité difficiles, en périphérie de l’image à grande ouverture. Malgré son jeune âge et sa construction ambitieuse, dans la lignée des précédents objectifs de la série Art made in Japan, ce 24 mm n’est guère plus lourd que ses alter ego Canon et Nikon : il pèse 665 g (contre 650 et 620 g respectivement). La distance minimale de mise au point est identique à celle offerte par ces derniers, à 25 cm, et on note également un diaphragme à neuf lamelles (huit chez Canon). Pas de stabilisation au menu.

Ce 24 mm est bien sûr compatible avec le dock USB de la marque, qui permet de procéder à des micro-ajustements de l’AF, ainsi qu’à des mises à jour de l’optique. Pour l’instant, nous ne connaissons ni le prix, ni la disponibilité. L’article sera mis à jour dès que ce sera le cas.

- le site de Sigma

Fiche technique

  • Prix : NC
  • Type : Focale fixe
  • Focale : 24 mm
  • Montures : Canon EF, Nikon F, Sigma, compatible 24 x 36 mm
  • Formule optique : 15 lentilles en 11 groupes
  • Bague de mise au point : oui
  • Motorisation : HSM
  • Stabilisation : -
  • Ouverture maximale : f/1,4
  • Ouverture minimale : f/16
  • Diaphragme : 9 lamelles, circulaire
  • Distance minimale de mise au point : 25 cm
  • Pare-soleil : oui (LH830-03)
  • Diamètre du filtre : 77 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 90,2 x 85 mm
  • Poids : 665 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Il sera situé en prix probablement aux environs de 900/1000 euros maxi, prix appliqué au départ au 35 F1.4
    Il risque bien de battre a pleine ouverture les Canonikon comme le 35 mm. Néanmoins, a l’heure où les capteurs font des merveilles en basse lumière, on peut encore se poser la question de savoir s’il ne vaut pas mieux construire un plus modeste F2.0, plus léger, plus compact, plus facile a corriger optiquement et .... moins cher ! De nombreux exemples montrent que les optiques ouvrant à 1.8 ou f2 a la place de F1.4 sont de meilleure qualité.

  • Petites questions pour la rédaction de LMDLP en découvrant ce 24mm.
    Quel sont les avantages/inconvénients par rapport à une optique équivalente prévue pour l’APSC ? (en terme de qualité d’image, pas d’ouverture ni de poids.)
    Pour faire plus clair, est-il préférable à focale équivalente, d’utiliser un EF-S ou un EF sur un appareil APS-C Canon ? (ou Nikon pour ne fâcher personne).

  • Tout à fait d’accord avec le premier commentaire. Pourquoi chercher tant d’ouverture alors que le plus gros problème des optiques actuelles reste qu’elles sont globalement à la ramasse, en ce qui concerne le piqué, face à tous ces capteurs de folie (D800E, D810, Eos 5Ds ou Eos 5Dr). Quant aux pros qui ont besoin d’un SAV réactif, ils resteront souvent en mono-marque. D’autant que les 16 ou 18 millions de pixels dont ils disposent se contentent fort bien de ce qui existe au catalogue de CaNikon. Un 24 mm qui n’ouvrirait qu’à 2.8 et qui rendrait hommage à ces capteurs en terme de définition ferait sans doute bien des heureux !

  • Il vient d’etre annoncé aux USA à 849 dollars, on peut donc penser qu’il sera positionné entre 850 et 900 euros

  • à ceux qui comprennent pas pourquoi on créer des optiques lumineuse alors que les boitiers montent haut en iso, moi je leur dit que je fais beaucoup de photos à P.O avec beaucoup de flou en arrière plan, ce qui rend moins bien évidement à f/2 par ex.

  • Je suis un peu d’accord avec les commentaires précédents concernant l’ouverture. L’expérience montre souvent que le piqué n’est pas au top avec l’ouverture maxi, come par exemple le Nikkor 50mm 1,4 ou même le très beau 85mm 1,4 ;
    Mais à cette focale ( 85mm= Portraits ) une grande ouverture peut se justifier. C’est moins évident sur un 24mm !
    Maintenant, si ce 24mm est aussi bon que le 35mm f1,4, on pardonnera à Sigma ce prix élevé !