Publié le : 20/02/2013

Trois optiques Sony Alpha : deux zooms et une focale fixe

Sony dévoile trois nouveaux objectifs en monture Alpha, dont un 50 mm Zeiss haut de gamme. Et des versions revues des zooms 18-55 mm et 70-400 mm.

Présentation

À l’occasion de la sortie de l’Alpha 58, Sony met à jour le 18-55 mm proposé en kit. Qu’est-ce qui change par rapport à l’ancien modèle ? Pas grand chose, ci ce n’est la construction. La formule optique reste inchangée, ce qui ne rassurera pas forcément les utilisateurs de la première version, pas réputée pour son piqué, comme nous le montre notre test, publié en 2009. Ce genre d’optique demeure un compromis. Malheureusement le pare-soleil n’est pas fourni.

Focale fixe lumineuse

Les deux autres optiques annoncées se situent dans le haut du panier de la gamme Alpha. À commencer par le Planar T* 50 mm f/1,4 ZA SSM. Une optique construite en métal, qui renforce la gamme de focales fixes en monture Alpha estampillées Carl Zeiss, aux côtés des 24, 85 et 135 mm. Il existe déjà un 50 mm f/1,4, doté d’une formule optique moins ambitieuse, et conçu en plastique. Ce nouveau 50 mm bénéficie de la motorisation ultrasonique SSM (Super Sonic Motor).

Zoom téléobjectif

Quant au 70-400 mm f/4-5,6 G SSM II, il remplace la première version, que nous avions testée ici. Changement le plus frappant : le fût, précédemment gris, devient blanc, à l’image des modèles de la série L chez Canon. Les caractéristiques sont très proches de la première version avec des dimensions et un poids identiques (voir fiche technique). Idem en ce qui concerne la distance minimale de mise au point à 1,50 m. Ce zoom se comporte comme un 105-600 mm sur les reflex Sony dotés d’un capteur APS-C. Il bénéficie d’une construction « robuste », terme employé par Sony. Sans précision pour l’instant sur la présence ou non de joints d’étanchéité.

Rappelons que les reflex Sony sont stabilisés. Ainsi, toutes les optiques en bénéficient. Le DT 18-55 mm f/3,5-5,6 SAM II coûte 220 €. Quant aux Planar T* 50 mm f/1,4 ZA SSM et 70-400 mm f/4-5,6 G SSM II, ils valent respectivement 1500 € et 2200 €.

- Le site de Sony

Fiche technique DT 18-55 mm f/3,5-5,6 SAM II

DT 18-55 mm f/3,5-5,6 SAM II

  • Prix : 220 €
  • Type : zoom
  • Focale : 18-55 mm (27-82 mm, éq. APS-C)
  • Monture : Alpha
  • Compatible 24x36 mm : non
  • Formule optique : 8 éléments en 7 groupes
  • Protection : -
  • Bague de mise au point : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : -
  • Ouvertures maximales : f/3,5-5,6
  • Ouvertures minimales : f/22-36
  • Diaphragme : 7 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 25 cm
  • Grandissement : nc
  • Accessoire : pare-soleil (en option)
  • Diamètre du filtre : 55 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 69 x 71,6 mm
  • Poids : 222 g

Fiche technique Planar T* 50 mm f/1,4 ZA SSM

Planar T* 50 mm f/1,4 ZA SSM

  • Prix : 1500 €
  • Type : focale fixe
  • Focale : 50 mm (75 mm, éq. APS-C)
  • Monture : Alpha
  • Compatible 24x36 mm : oui
  • Formule optique : 8 éléments en 5 groupes
  • Protection : oui
  • Bague de mise au point : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : -
  • Ouverture maximale : f/1,4
  • Ouverture minimale : nc
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 45 cm
  • Grandissement : nc
  • Accessoire : nc
  • Diamètre du filtre : 72 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 81 x 65 mm
  • Poids : nc

Fiche technique 70-400 mm f/4-5,6 G SSM II

70-400 mm f/4-5,6 G SSM II

  • Prix : 2200 €
  • Type : zoom
  • Focale : 70-400 mm (105-600 mm, éq. APS-C)
  • Monture : Alpha
  • Compatible 24x36 mm : oui
  • Formule optique : 18 éléments en 12 groupes
  • Protection : oui
  • Bague de mise au point : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : -
  • Ouvertures maximales : f/4-5,6
  • Ouvertures minimales : f/22-32
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 1,5 m
  • Grandissement : nc
  • Accessoire : pare-soleil
  • Diamètre du filtre : 77 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 196 x 94,5 mm
  • Poids : 1500 g

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • L’optique Zeiss semble prometteuse mais son prix fait mal... arg !

  • On voit que Sony est fin prêt pour les championnats du monde de foutage de gueule :

    2 optiques présentées comme des "nouveautés" ne sont en réalité que des objectifs relookés.

    Le 50/1.4 Zeiss SSM est très bien avec sa formule optique à 8 lentilles...sauf que Nikon fait aussi bien avec un 50/1.4 AFS pour 4x moins cher sur le terrain
    et 2 x plus léger !
    Chez Canon, il y a également un 50/1.2 L EF proposé au même tarif....sauf qu’il ouvre à f/1.2 ! Cherchez l’erreur....

    • Donc Sony se fait engueuler par Mr eric-p lorsqu’il rafraichit 2 de ses optiques... super. Nikon & Canon ont posé un copyright sur le concept de rafraichissement d’une optique ou bien ?

      Et tu te permets de préjuger des perf optiques du CZ50/1.4 parce qu’il y a écrit Sony dessus aussi ? ou bien ?

      Détends-toi stp...

    • Le Canon ouvre certes à F1.2, mais avec un piqué ridicule. Dans les coins, c’est une cata jusqu’à F5.6 ! Cf PhotoZone.
      Quant au nouveau Zeiss, attendons de voir...

    • Il est plus rare de voir Canon ou Nikon se contenter de "relooker" une optique.
      Chez Canon, une optique L n’est pratiquement jamais relookée (La dernière fois que c’est arrivé , c’était il y a 17 ans !!!).

      Sur les optiques courantes et "cheap"(genre 18-55 APSC), Canon relooke effectivement plus souvent.

      Le problème réside surtout sur le fait que les "véritables" nouveautés optiques en monture A se font très rares (Une seule en 2012 : Le 500/4 G SSM), ce qui n’est pas vraiment de nature à rassurer la clientèle restée fidèle à la marque reflex Sony.

      Dans le même temps, Canon a présenté (en 2012) 4/6 optiques totalement nouvelles dans le seul format 24x36 :
      * 24/2.8 IS USM EF
      * 28/ 2.8 IS USM EF
      * 40/2.8 STM EF
      * 24-70/2.8 L II EF
      * 24-70/4 LIS EF
      * 35/2.0 IS USM EF

      On demande des explications sur les causes de la léthargie optique de Sony en monture A , SVP !

    • Pour ce qui est des performances du Zeiss 50/1.4 G SSM, on verra les tests mais je ne m’attends pas à des performances "cosmiques" par rapport à celles déjà obtenues
      par le 50/1.4 AFS G Nikkor...

      Ça fait longtemps que la pastille bleu aposée sur une optique Sony ne m’impressionne plus....

    • Connerie.

      J’ai un exemplaire du 50/1.2 L dont tu parles. Au centre, il est très correct dès la PO et c’est largement suffisant pour du portrait où on n’a pas besoin d’un piqué halluciunant sur l’ensemble du champ.

      On peut lui reprocher de l’aberration de sphéricité ou de la coma mais...tous les 50/1.2 en font !

      Ce qui est vrai (mais photozone ne l’a pas testé !), c’est que le 50/1.2 L est bien plus performant que le 50/1.0 L EF qu’il remplace à presque tous les points de vue....tout en étant beaucoup moins cher.

      À f/5.6, le 50/1.2 L n’est pas si mauvais que ça (d’après mes propres impressions) même s’il ne vaut pas un banal 50/1.4 EF (En fait c’est normal).

    • "correct" "largement suffisant" "pas besoin d’un piqué hallucinant" "aberration" "coma" le tout pour encore 1500€ aujourd’hui
      Eric-p, vous nous avez habitué à un peu plus d’exigence et moins de complaisance !

    • Hé bien et bien ... que d’affirmation non fondée monsieur Eric-P.
      Autant je trouve que le prix est trop chers (1000€ serait plus juste il me semble) autant vous êtes capables avant même que qui que se soient, a part les ingénieurs Zeiss ,n’aient eu l’optique en main vous savez déjà qu’elle ne fera pas mieux que le Nikkor 50/1.4 ...

      Êtes vous devin ? Le 135/1.8 et le 16-35/2.8 Zeiss by Sony sont toujours imbattable dans leurs domaines à ce jours. J’attendrais donc de voir les résultats de JMS avant de juger de la qualité de l’optique. Si il pique énormément dès la PO le prix ne sera alors pas si exagéré que cela ;)

    • Ce n’est pas de la complaisance : Cherchez-moi un 50/1.2 aujourd’hui qui ne comporte pas d’aberration de sphéricité ou de coma !
      Vous n’en trouverez pas ! Même chez Leica !
      Donc je ne m’attends pas à des miracles de la part de Carl Zeiss concernant ce 50/1.4 SSM.
      Une preuve supplémentaire en est la présentation d’un 55/1.4 ZF/ZA/ZE qui sera vraisemblablement meilleur que ce 50/1.4....mais qui coûtera 3000 boules, sera nettement
      plus lourd, plus encombrant et....moins agréable à porter que ce 50/1.4 SSM.

      En 2004, Leica a présenté un 50/1.4 Asph. M qui coûte 3000 € et qui est perfectible sur les bords.

      En 2010, ils ont aussi présenté leur fameux Noctilux Asph.proposé 8.000 € (!) et qui est truffé d’AC !

      Tous les opticiens vous diront (à condition de retirer la cravatte hein !) qu’au delà de f/1,8-f/2, la réalisation d’un très bon objectif à PO (ensemble des aberrations géométriques et chromatiques) est très difficile voire impossible.

      Je vous assure que le 50/1.2 L que je possède est bien meilleur à PO que le 50/1.0 L EF à PO que je possède aussi.
      Le problème de photozone est qu’il juge une optique f/1.2 avec une "grille de lecture" adaptée aux objectifs courants (qui ouvrent plutôt à f/2 ou f/2.8 au mieux).
      C’est un procédé assez malhonnête.Ce que recherche l’amateur d’optiques ultralumineuses (ouverture à f/1.4 ou mieux), c’est produire du flou et de la faible PDC.
      À partir du moment où la zone de composition ne déborde pas de la partie centrale de l’image, une optique f/1.4 performante sur l’ensemble du champ ne donnera pas forcément une meilleure image qu’une optique performante uniquement dans sa partie centrale !
      En revanche, vous aurez payé votre "super-optique" la peau du *** ! ;-)
      Je ne suis donc pas loin de dire que les annonces récentes des "super-cailloux" vendus 3.000 à 8.000 € ressemblent davantage à un coup médiatique qu’à un réel besoin de la part des "vrais" photographes.

    • Pas la peine d’être devin, je vous assure. Il suffit juste de connaître un peu l’histoire de l’optique photographique pour comprendre que l’optique photographique progresse lentement (sur le plan de la qualité d’image).

      En 1968, Canon a lancé son 50/1.4 FL à 7 lentilles qui est devenu une norme internationale pendant quasiment 30 années.
      Les modèles suivant (version FD en 1971 puis EF en 1993 en sont des dérivés directs.).

      En 1998, Leica a redessiné son 50/1.4 Summilux R en lui donnant une version à 8 lentilles, sensiblement plus performante.
      Il est à noter que l’ancien boss du Dpt optique Leica pensait vers 1980 qu’on ne parviendrait pas à améliorer ce type d’optique.
      Depuis, la formule optique a fait école et 2 nouvelles formules sont apparues 10 ans plus tard :

      *Nikon a présenté son 50/1.4 AFS à 8 lentilles sans asphérique, assez performant à PO (en progrès par rapport aux formules classiques à 7 lentilles)
      bien qu’il présente un peu plus d’AC et un peu plus de distorsion. C’est dire si les progrès sont lents et pas forcément sans contrepartie !

      *Sigma a également présenté un 50/1.4 EX DG HSM à 8 lentilles dont 1 asphérique, paraît plus performant que le récent Nikkor et présentant moins de vignetage.
      Problème : Il est moins homogène sur l’ensemble du champ que le Nikkor...et il est sensiblement plus lourd (donc moins agréable à porter).
      Les avis sont partagés quant à savoir lequel est le "meilleur".

      *Aujourd’hui, Sony nous présente un 50/1.4 SSM dont les performances seront très vraisemblablement comparables aux 2 modèles précédemment cités pour les raisons que je vous ai évoquées.
      J’ajoute à celà que Nikon ou Sigma n’ont pas l’habitude de "bacler" les objectifs qu’ils présentent, surtout un 50/1.4, considéré comme un "classique" dans la panoplie
      d’une marque de renommée internationale.

      Enfin, le 50/1.4 SSM est certainement perfectible en ce sens que Zeiss présente parallèlement une version encore plus onéreuse et beaucoup plus perfectionnée que
      ce modèle : Le 55/1.4 ZA/ZE/ZF à 12 lentilles, pareticulièrement lourd et encombrant ...en plus d’être cher.

    • Pour ce qui est des objectifs dont vous me parlez, leur "suprématie" supposée est assez discutable :

      Le 135/1.8 ZA est effectivement assez performant mais ....il n’a même pas de motorisation ultrasonique SSM !
      En 2013, 26 ans après les débuts de cette technologie,ça fait désordre...
      Par rapport au 135/2 L Canon, sorti tout de même plus de 10 ans auparavant, il est 40% plus lourd et 50% plus cher !

      Quant au 16-35/2.8 ZA SSM, il est pas mal (certainement le meilleur 16-35 du marché en terme de perfs optiques)
      mais lourd (40% plus lourd qu’un 16-35/2.8 L II Canon, soit 900g)
      et cher ( 40% plus cher que le modèle concurrent Canon).

      Ça fait beaucoup pour une marque censée séduire une clientèle professionnelle. Personnellement, j’ai des doutes sur les initiatives techniques de Sony.
      Je sais bien que la critique est facile...

    • Il est plus rare de voir Canon ou Nikon se contenter de "relooker" une optique. Chez Canon, une optique L n’est pratiquement jamais relookée (La dernière fois que c’est arrivé , c’était il y a 17 ans !!!). Sur les optiques courantes et "cheap"(genre 18-55 APSC), Canon relooke effectivement plus souvent.

      Un relooking intégrant nouveaux traitements de surface des lentilles (Nano AR Coating pour le 70/400 par exemple) et AF plus rapide, moi j’en veux bien un tous les ans, n’en déplaise aux ronchons. Vous me direz que ces nouveautés n’en sont pas non plus chez les 2 grands... à la bonne heure pour eux. ça reste des avancées pour la monture A.

      On demande des explications sur les causes de la léthargie optique de Sony en monture A , SVP !

      TU demandes. Et comme tu n’es pas acheteur, takavar comme Sony s’en moque ! :-P .
      ça va... on connait... le serpent de mer du petit Sony qui n’a pas les reins assez solides pour faire vivre ses 2 montures A et E... la preuve, en face de la monture E, les 2 grands ont fait des non-choix, c’est bien que Sony ne priorise pas sa monture A. A quand son abandon donc ?...
      Oui, en réflex, Sony pèse beaucoup moins lourd que les 2 grands, et ça explique certainement un rythme moindre de développement/renouvellement de la gamme. Pour autant, c’est bête à dire, mais mes besoins amateurs sont couverts. N’étant pas le seul à le constater... En gamme amateur/expert, désolé, mais à mes yeux, la technologie SLT à elle seule fait plus pour le développement de l’usage photographique que toutes les "nouvelles optiques" EF sorties en 2012.
      Quant à la clientèle pro qui serait soit-disant visée... j’en attends toujours le début d’un commencement de discours en ce sens de la part de Sony. Je crois que la firme est au contraire très patiente sur cette cible... je crois que ni son choix de l’EVF, ni ce segment, ne sont murs pour se rencontrer encore. Chaque chose viendra en son temps. En attendant, inutile de hurler avec les loups pour reprocher à Sony de ne pas être là où il n’est pas.
      Sony est là où il est, et ce qu’il y fait n’est pas si mal à mon goût.

    • Même discours qu’à l’encontre du CZ35/2 à la sortie du RX1. On connait la suite.

    • Mon Dieu ! Pas de SSM sur une optique vendue neuve en 2013. Comment ce crime de lèse majesté est-il encore possible sur Terre aujourd’hui ??? Je vous le demande ?! Je n’ai qu’une optique SSM dans mon parc... et pourtant, je sors des photos !... Je dois être sacrément talentueux quand même. Ah ben nan, même pas...

      Et il est assez amusant de te lire dénoncer les surpoids de certains objectifs Sony optiquement meilleures que leurs confrères (ah bon, ben comment qu’on les comparerait alors ?), alors que face au CZ50/1.4, tu utilises (comme contre-argument) rien moins qu’un EF 50/1.2 voire un EF 50/1.0 ! S’il y a bien un défaut que j’admets volontiers à un zoom, c’est son poids/encombrement, alors que je veux de la compacité/discrétion sur un fixe, mais bon.

      Allez, vivement les tests de ces 3 nouveautés, qu’on puisse parler.

    • Ben oui mais justement !
      Le problème du 50/1.4 SSM est qu’il fait pratiquement le même poids ....avec une demi-ouverture en moins !
      Tant qu’à faire, je préfère garder mon 50/1.4 EF de 280g ! J’ose espérer que Sony conservera le modèle 7lentilles au catalogue parce que sinon
      on pourra dire qu’objectif standard rime avec ruine financière ! (Pas forcément le but cherché pour un amateur de 50mm.)

      Pour ce qui est de l’absence de SSM, une technologie généralisée chez tous les fabricants maintenant, oui,c’est un crime de lèse-majesté, surtout au prix où il est proposé.
      La retouche manuelle du point, un AF rapide et silencieux sont des arguments aujourd’hui suffisamment décisifs pour que les moindres petits opticiens s’y soient mis.

    • Oui, vous auriez pu dire la suite pour les lecteurs qui ne la connaissent pas :
      Le RX1 s’est fait massacrer par la critique(CI voire LMDP)....et ils ont été vachement sympa avec le CZ35/2 à distorsion redressée !
      Au bout du compte, on cherche la clientèle de ce compact de (grand) luxe à la loupe...

    • "massacré". Fais-un tour sur le site de DxO pour voir ce qu’ils pensent du CZ35/2 du RX1... bonne lecture !

    • Ben oui mais justement !
      Le problème du 50/1.4 SSM est qu’il fait pratiquement le même poids ....avec une demi-ouverture en moins !

      Encombrement comparable, mais 12% de moins en poids pour le Sony quand même (580g contre 518g).

      Tant qu’à faire, je préfère garder mon 50/1.4 EF de 280g ! J’ose espérer que Sony conservera le modèle 7lentilles au catalogue parce que sinon
      on pourra dire qu’objectif standard rime avec ruine financière ! (Pas forcément le but cherché pour un amateur de 50mm.)

      Etant donné que le Sony 50/1.8 est APS-c, et que le Minolta 50/1.7 n’a pas été repris au catalogue Sony, on peut effectivement penser que le Sony 50/1.4 restera au catalogue.

      Pour ce qui est de l’absence de SSM, une technologie généralisée chez tous les fabricants maintenant, oui,c’est un crime de lèse-majesté, surtout au prix où il est proposé.La retouche manuelle du point, un AF rapide et silencieux sont des arguments aujourd’hui suffisamment décisifs pour que les moindres petits opticiens s’y soient mis.

      Comme la stabilisation qu’un EF 50/1.2 n’aura probablement jamais, nos boitiers nous offrent la retouche du point sur les optiques non motorisées, au moins en AF-S, via le DMF. ça n’est certes qu’une réponse partielle aux atouts du SSM, mais elle existe.

    • On doit pas lire les mêmes pages DxO ! ;-)
      En apparence, cet objectif est très bon ...avec des mesures dont le protocole scientifique est très discutable (Ils ont substitué les courbes MTF en vigueur auparavant par une nouvelle mesure dite "Mpix équivalent" qui ferait hurler de rire n’importe quel spécialiste en optique (Ne me croyez pas sur parole : Allez interroger les gens de chez Angénieux pour savoir ce qu’ils en pensent ou des universitaires et vous verrez ce qu’ils en pensent !)

      La distorsion mesurée vaut +0.7%, ce qui est au dessus des "normes" habituelles pour ce type d’objectif.

      Si vous avez bien exploré le site DxO, vous trouverez également le test du 35/2 IS USM EF Canon qui peut donc être directement comparé à votre CZ 35/2 :

      Netteté : 17 MP (vs 18 MP sur RX-1) sur un capteur moins défini que celui du RX-1 (21 MP Vs 24 MP)
      Distorsion :+0.4% (Vs +0.7% pour le RX-1 soit pas loin du double !!!)
      AC : 6 microns ( 12 microns pour le RX-1 , soit le double !!!!)
      Une Pleine ouverture médiocre (On est dans la zone orange sur pratiquement tout le champ à PO-voir "profile" et niveau d’acutance).

      En outre DPR a diffusé des samples du RX-1 et j’ai toujours des doutes sur la fiabilité des mesures DxO.

      Bref, entre dépenser 2400 boules sur un ensemble 6D+35/2 IS USM (Prix de la rue)
      et un RX-1 à 3700 boules, personnellement je n’hésite pas trop longtemps entre les 2 solutions...

    • Un relooking intégrant nouveaux traitements de surface des lentilles (Nano AR Coating pour le 70/400 par exemple) et AF plus rapide, moi j’en veux bien un tous les ans, n’en déplaise aux ronchons. Vous me direz que ces nouveautés n’en sont pas non plus chez les 2 grands... à la bonne heure pour eux. ça reste des avancées pour la monture A.

      Ben le problème, c’est que ça se voit pas le traitement nanotruc ! Nikon a fait la même chose avec ses 200/2 AFS VR II et son zoom 200-400/4 AFS VR II.
      Le moins qu’on puisse dire, c’est que ça n’a pas fait couler beaucoup d’encre.
      Sur ce type d’objectif, le traitement "N" n’a d’ailleurs pratiquement aucun intérêt, à part faire parler les bavards....et faire remonter la cote d’un objectif un peu ancien.
      L’AF amélioré ? Mais de combien ?

      Mille excuses pour mon message précédent : J’ai oublié de placé le Canon 85/1.2 L II (annoncé en 2006)dans la liste des objectifs "relookés".
      Dans ce cas, Canon a quand même précisé qu’outre le traitement SSC de la lentille Ar destiné à limiter les problèmes de réflexions internes, Canon
      a également donné des précisions sur l’amélioration des performances de l’AF du 85/1.2 L II : +50% en vitesse (Les mauvaises langues diront que c’était pas difficile !)

      Globalement, je persiste à dire que les efforts de Sony sont très insuffisants et que des erreurs marketing graves ont été commises :

      *Segmentation de l’APSC en SLT/mirrorless (Ok, Sony doit faire bouillir la marmite mais quand même !)
      *Tarifs pratiqués sur le segment 24x36 désormais à des années lumière des reflex D600 & 6D
      *Création d’un RX-1 trop cher et de nouvelles rumeurs autour d’un mirrorless 24x36 : Ça fait beaucoup de segments pour un petit fabricant.
      *Segmentation dans la gamme SLT assez "illisible" : Pourquoi revenir à un capteur 20 MP quand Sony est passé de 16 MP à 24 MP ?
      Pourquoi un A58 et pas un A59,5 pendant qu’on y est ?

    • Bah, c’est un peu bidon la stabilisation sur un 50mm !
      J’ai un 50/1.2 L monté sur un 5D qui fait des crises d’asthme au delà de 1600 isos (Ce boîtier date de 2005) : Je n’ai quasiment JAMAIS eu besoin d’un IS.
      À supposer que j’ai besoin de faire des tofs à 1600 isos au disons 1/15 " : Mes photos seront probablement flous si mon sujet est mobile !
      À quoi bon l’IS sur ce type d’objectif ?
      (Ok, Canon a stabilisé ses récents GA mais, bien que je sois canoniste, ça ne m’empêche pas de dénoncer la technoïdite aigüe des ingénieurs nippons !)

      Pour ce qui est du poids du 50/1.2 L, mon exemplaire pèse 594g ou 636g avec PS. Ça va, on va pas se casser une vertèbre pour ça même si le 50/1.4 EF est efectivement
      plus agréable à porter.

    • Ben le problème, c’est que ça se voit pas le traitement nanotruc ! Nikon a fait la même chose avec ses 200/2 AFS VR II et son zoom 200-400/4 AFS VR II.
      Le moins qu’on puisse dire, c’est que ça n’a pas fait couler beaucoup d’encre.
      Sur ce type d’objectif, le traitement "N" n’a d’ailleurs pratiquement aucun intérêt, à part faire parler les bavards....et faire remonter la cote d’un objectif un peu ancien.
      L’AF amélioré ? Mais de combien ?

      x4 dit le communiqué de presse (et x5 quant à la réduction des reflets pour le nano AR coating), ce qui n’engage que ceux qui le croiront bien sur, en attendant les tests. Donc, attendons ces tests, y compris les comparatifs entre les 2 versions de ce 70/400G pour juger de l’intérêt de cette mise à jour, mais sur le papier, oui, cette mise à jour me semble utile. Pas nécessairement à provoquer des bascules de 70/400G vers 70/400G II, mais cette optique étant la seule vraie réponse de Sony aux besoins des animaliers, elle est importante et doit rester au top de ce que Sony peut faire sur ce rapport Q/P.

      *Segmentation de l’APSC en SLT/mirrorless (Ok, Sony doit faire bouillir la marmite mais quand même !)

      J’ai du mal à admettre qu’on puisse encore nier la cohérence de la monture E vu les volumes vendus, mais bon. Et l’alpha58 devrait te convenir puisqu’il tend à monter en gamme le premier prix SLT (pourtant très agressif) tout en simplifiant la gamme (1 boitier en remplace 2).

      *Tarifs pratiqués sur le segment 24x36 désormais à des années lumière des reflex D600 & 6D

      Ce serait oublier que leurs fiches techniques ne sont pas identiques : écran articulé et un peu mieux défini, viseur 100%, obturateur 1/8000ème contre 1/4000ème, synchro X 1/250ème contre 1/180 et 1/200, ce ne sont pas que des détails, y compris en terme de coûts. Ce serait aussi oublier que l’alpha99 est actuellement le seul boitier 24x36 commercialisé par Sony, et qu’on ne peut pas lui reprocher à la fois de ne pas concurrencer directement les boitiers pros et d’être plus cher que les boitiers experts. L’alpha99 offre le rapport Q/P qu’il offre, et est acheté par ceux à qui il correspond en terme de besoin.

      *Création d’un RX-1 trop cher et de nouvelles rumeurs autour d’un mirrorless 24x36 : Ça fait beaucoup de segments pour un petit fabricant.

      Un produit sans une gamme d’accessoire, je n’appelle pas ça un segment. Le RX1 montre ce qu’il est possible de faire en matière de compacité sur un format 24x36 numérique. Il montre aussi le savoir faire de la marque en terme de qualité de fabrication. Et le fait est que le RX1 se vend... peut-être pas en Europe, mais il se vend. Donc...

      *Segmentation dans la gamme SLT assez "illisible" : Pourquoi revenir à un capteur 20 MP quand Sony est passé de 16 MP à 24 MP ?

      L’entrée de gamme Sony SLT passe de 16 à 20Mp. Je ne vois pas ce qu’il y a d’illisible. Et même avant cela, proposer 2 résolutions clairement différenciées en gamme APS-c était déjà apprécié, selon que l’utilisateur voulait privilégier la montée en iso ou la résolution.

    • Bah, c’est un peu bidon la stabilisation sur un 50mm !
      J’ai un 50/1.2 L monté sur un 5D qui fait des crises d’asthme au delà de 1600 isos (Ce boîtier date de 2005) : Je n’ai quasiment JAMAIS eu besoin d’un IS.
      À supposer que j’ai besoin de faire des tofs à 1600 isos au disons 1/15 " : Mes photos seront probablement flous si mon sujet est mobile !
      À quoi bon l’IS sur ce type d’objectif ?

      Parce que la stab ne permet que de palier à une montée en iso ? Elle permet de le faire sur sujet fixe, et c’est déjà pas mal. Mais la stab permet aussi de jouer avec la mobilité de sujets, ou d’environnement de sujets, sans se trimbaler le trépied pas toujours accepté. Exemple : photo de rue, un sujet fixe, une foule en mouvement, et hop, plus de problème d’autorisation de publication, et surtout, l’attention du lecteur est centrée sur ce qu’il faut.
      La stab permet aussi de compenser la fatigue du photographe après une journée de prise de vue. Elle permet aussi de compenser une position de shoot pas très stable. Elle permet aussi... Bref, vieux débat, c’est un outil qui étend le champ des possibles, quelque soit l’optique utilisée, c’est tout, et c’est beaucoup à la fois.

    • 3700 euros le prix de la rue pour le RX1 ? Je ne sais pas dans quelle rue vous habitez à Barcelone...
      "personnellement je n’hésite pas trop longtemps entre les 2 solutions..." Selon quel critère ? La qualité optique ? Je ne pense pas, votre 50mm F1.2 tout mou vous suffit largement parait-il. Alors n’importe quel 35mm F2, Canon ou Sony, vous conviendra largement, à moins que vous imprimiez des posters géants.
      mais l’un pèse plus de 1kg, l’autre moins de 500g. L’un tient dans votre sac, l’autre tient dans votre (grosse) poche. Vous qui aimez pourtant tant faire des ratios en % d’encombrement et de poids...

    • Le tarif officiel du RX-1 est de 3200 € si j’ai bonne mémoire.
      À celà, il faut ajouter un viseur EVF pour avoir la possibilité de viser plein soleil. Ces viseurs sont facturés > 500 boules !
      On arrive bien à 3700 boules !
      Et je ne parle pas du pare-soleil ou du "repose-pouce " également livrés en option.
      Par définition, vous ne pourrez pas faire évoluer votre compact, contrairement à un reflex.

      De son côté, Canon a commercialisé un 35/2 IS USM qui est encore un peu cher mais dont les prix devraient baisser (Le temps de liquider les stocks des vieux 35/2 EF).

      À ma connaissance (Je n’en ai pas vu sur Barcelone), les distributeurs font peu de remises sur ce type de produit.

    • Oui oui : Le RX-1 se vend effectivement dans certains pays. D’ailleurs,un ami Sonyiste m’a refilé la liste des pays qui consomment le plus ce RX-1 :

      - Koweit
      - Qatar
      - Dubaï
      ...
      Et très loin derrière :
      - Liechtenstein
      - Monaco
      - Luxembourg
      - Andorre
      Selon SER(Sony Extrême Rumors), il y a aurait même quelques clients potentiels... à la cité du Vatican (vendu en kit avec une médaille miraculeuse !)

    • Les reflex FF actuels offrent une qualité d’image impressionnante à des isos élevés.
      Le site DxO avait d’ailleurs évalué cette qualité "limite" à 30 dB.
      Les mesures successives qu’ils ont réalisés au fil des années (Le fameux paramètre "low light") montrent que les haut s isos "exploitables" sont passés de :
       1200 isos pour le Canon 5D (2005)
      à 3200 isos pour le Nikon D3s (2010)

      Faire une image à la volée à 3200 isos au 50/1.4 et 1/50", ça signifie une luminosité ambiante équivalente à IL+0.5 (100 isos), c’est à dire dans une zone où l’AF commence à donner des signes de difficulté (en tout cas pour mon "brave" 5D).

      Bien sûr, l’IS conserve un "certaine" utilité sur des sujets fixes....et à condition de pouvoir faire la MAP en manuel.

      Je ne crache pas sur les efforts de Sony dans sa volonté de stabiliser des optiques réputées rebelles à cette technologie (C’est le cas du 50/1.8 E OSS ou du récent
      35/1.8 E OSS) au nez et à la barbe des ténors du marché. Nous en prenons bonne note.

    • ok, donc il est normal de comparer le prix de la rue d’un combo Canon avec le prix officiel du Sony RX1. Tout va bien.

      Autant je te rejoins pour dénoncer les paresoleils en option payante, quelle que soit la gamme (et la marque) du matériel concerné d’ailleurs, autant le Sony RX1 se trouve par exemple sous les 2900€ hors accessoires chez digit photo. Hors promo, 300€ de moins que le prix officiel quand même, et je ne suis pas sur qu’il soit sorti de sa période pénurique post-disponibilité... donc avec un peu de patience et en cherchant bien...

      Mais en sachant qu’il a été mis à la vente Chez Sony Georges V (Champs Elysées) à 2500€ pendant 1 ou 2 semaines à son lancement, avant d’être replacé autour des 3000€, il est évident que la politique de prix de Sony sur ce produit très spécifique n’est pas du tout représentative de la politique de prix sur le reste de ses gammes photo. On est plus dans la démonstration de savoir faire et la niche haut de gamme visée, pour laquelle le prix est une composante des éléments de désir et d’affichage.
      De plus, un réflex et un compact ne répondent pas aux mêmes besoins.

      ça fait beaucoup de biais dans cette comparaison sans raison ;-) .

    • Mais encore une fois, tu opposes stab et hauts isos ! C’est très réducteur.
      Et quand bien même... les hauts isos, c’est du bruit, mais c’est aussi de la dynamique qui plonge, des contrastes qui s’écrasent, des nuances bouffées, des dérives colorimétriques... tant que je peux rester à sensibilité nominale, je ne suis que plus satisfait de mes images. La stab m’y aide, tous les jours.
      Mais bon... on ne fait pas boire...

    • Faut rire là ? Parce qu’avec ce froid, j’ai les lèvres gercées, tu m’excuses ?
      Mais bonjour à ton ami sonyiste hein :-) .

    • Ben, c’est que je ne suis pas le seul à nourrir quelques doutes sur le succès commercial du RX-1.
      Pour ce qui est du buzz, je n’ai aucun doute : Success story garantie ! ;-)

    • Ce qui est certain, c’est qu’on n’arrive pas à trouver aujourd’hui un RX-1 à un tarif comparable avec celui d’un D600+35/2
      ou un 6D+35/2 IS USM. 2900 boules pour un compact hors accessoire, c’est cheeeer !
      Je veux bien admettre que les séries ne sont pas les mêmes (Du temps de l’argentique, les compacts "ambitieux" (Minolta TC-1ou Nikon Ti28 par exemple) coûtaient également très cher...sans être aussi ruineux que ce RX-1.

      À une heure où les compacts de luxe se multiplient (Fuji X100s,Canon G1-x,etc...) à des tarifs déjà pas si anodins, les commerciaux devront déployer des trésors d’éloquence pour séduire une certaine clientèle.

      On s’en doute un peu : L’objectif de Sony est avant tout de faire l’actualité (J’ai rêvé du premier compact 24x36 : Sony l’a fait !).

    • Faut quand même pas exagérer ! À 1600 isos, même avec mon "antique" 5D (limité à 1600 isos "exploitables"), la qualité d’image est encore très bonne.
      Sur les derniers reflex FF à 1600 isos, faut chercher la p’tite bête pour trouver quelque chose à redire.

      Encore une fois, ma démarche n’est pas de minimiser le fait que Sony stabilise un 35/1.8 E mais simplement de montrer qu’amha les priorités sont ailleurs.

    • Je ne dis pas qu’une image à 1600iso n’est pas exploitable, mais le fait est qu’elle l’est moins qu’une image prise à sensibilité nominale, comme un 50/1.2 l’est moins à PO qu’un 50/1.4, comme... bref.

      A chaque fabricant, à chaque gamme, ses points forts. La stab capteur fait partie des bonnes raisons pour lesquelles je ne suis pas prêt de lâcher mon matériel en monture A. Et cessons d’exiger que Sony affiche une offre aussi profonde que Canon et Nikon qui construisent un système réflex depuis les années 1980 (pour faire simple). A l’évidence, la concurrence ne peut se faire sur ces bases pour qui n’est là que depuis 2006, et la multiplication des offres Sony est une autre manière de créer cette concurrence. Avoir un fabricant qui propose du compact classique, du compact haut de gamme 24x36, de l’hybride APS-c, du réflex APS-c, du réflex 24x36, le tout avec des solutions innovantes et originales, me semble appréciable. Avoir une pâle copie de ce que Canon et Nikon savent faire ne présenterait guère d’intérêt à mon sens.

      Après, les choix opérés sont par essence discutables, comme ceux de Canon et Nikon d’ailleurs, et surtout à l’aune d’une pratique individuelle. De là à en décréter que tel fabricant commet des erreurs stratégiques, je n’en aurais pas la prétention pour ma part.

    • Et cessons d’exiger que Sony affiche une offre aussi profonde que Canon et Nikon qui construisent un système réflex depuis les années 1980 (pour faire simple).

      Oh là là là là ...Encore une hérésie économique !
      Autrefois (disons jusque dans les années 1970’), il y avait des tas de marques photo qui coexistaient "dans la paix du seigneur et la gloire de la diversité".
      (Contax, Fuji, Olympus, Pentax, Minolta,Pentax, Konica, Topcon, Yashica, Rollei, Hasselblad,...)
      Que s’est-il passé depuis ?
      TOUTES ces marques ont disparu ....ou survivent encore aujourd’hui après de nombreuses restructurations et changements de propriétaires (Pentax en particulier).

      Qu’avaient donc ces marques ? Elles souffraient d’un manque de compétitivité du fait d’un retard technologique croissant,
      d’une offre globale (boîtiers et objectifs) moins attrayante et des tarifs moins compétitifs.

      Y’a rien à faire, c’est la dictature implicite du marché : Une marque qui ne peut pas suivre les leaders est condamnée au déperissement et au final à la disparition.
      Sony a fermé une usine d’optiques pour monture A au profit paraît-il de la monture E.
      Nous verrons bien si elle est capable de se maintenir face à l’offre reflex ou si (comme je le pense) le mirrorless n’est seulement qu’un effet de mode transitoire...

    • Ce que tu ne semble pas vouloir comprendre/admettre, c’est qu’il n’y a pas une et une seule voie pour "suivre" les leaders, pour la bonne et simple raison que nul ne maîtrise ce que sera l’avenir de la photo, et donc nul ne sait comment s’y préparer au mieux. Nul ne peut donc dire, pas même eric-p, que telle voie est la bonne et telle autre est condamnée.
      Mais bon, chacun ses certitudes, moi, je sais juste que je ne sais rien, et c’est déjà beaucoup.

    • C’est bien ce que je pensais : Hérésie industrielle caractérisée ! ;-)

      Au delà des évidences historiques pourtant pas si lointaines (Faillite de Contax-Yashica, fusion Minolta/konica puis rachat par Sony, faillite du FT chez Olympus suivi du scandale des "Caïmans",etc...), l’avenir de la photographie est bien mieux tracé que ce que vous pensez :

      Les dirigeants ont besoin de prospective à long terme pour faire des choix stratégiques AUJOURD’HUI en vertu de l’adage bien connu : Gouverner, c’est prévoir.

      Quels sont les leaders du marché aujourd’hui ?

      Canon et Nikon. Non seulement ils sont leaders mais ils ont un réseau marketing important, une implantation mondiale, ils investissent pas mal en R&D (De mémoire, je crois que Canon est une des 5 premnières sociétés aux USA par le nombre de dépôts de brevets.)
      Ils ont également une stratégie marketing en reflex qui a fait ses preuves, est bien établie et qui sera difficile de remettre en cause.
      Ils ont la confiance de la clientèle (Pas difficile : Ces 2 marques ont au moins 80 années d’histoire et nombre d’innovations.).
      Ils ont également un autre atout sur le marché photo : Ils possèdent leurs propres steppers.Il n’existe à ma connaissance que 4 fabricants de steppers dans le monde.
      Il suffit donc à Canon et Nikon d’investir suffisamment sur cette technologie pour éventuellement bénéficier d’un avantage stratégique sur la fabrication des capteurs 24x36 voire plus grand. Pourquoi Ultratech ou ASML suivraient nécessairement, compte tenu du fait que leurs intérêts ne sont pas forcément les mêmes ?
      (Ultratech ou ASML travaillent plutôt avec l’industrie micro électronique.)

      Ensuite, il y a la qualité de l’offre : Canon et Nikon propose plus d’objectifs que Sony.

      Qu’est-ce-qui pourrait séduire un client Canikon à switcher vers Sony ou une autre maison, compte tenu qu’ils proposent moins....pour plus cher ???

      Je doute que la clientèle devienne sadomasochiste dans les années à venir malgré une permissivité morale chaque jour plus grande en occident.

      Le mirrorless est trop petit et donc ne peut pas se permettre de faire des optiques trop lumineuses pour des raisons de poids.
      Ce que je crois en réalité, c’est que le mirrorless, loin d’assurer la pérennité de la marque orange sur le marché, risque au contraire d’en être le fossoyeur parce que le mirrorless est incapable de proposer une gamme optique aussi riche que celle du 24x36.

    • Je crois même que Canon est 2nd mondial derrière IBM au nombre de brevets accordés depuis 1990. Aptina et Sony viennent de signer un accord de mise en commun de leurs brevets. A suivre... c’est une bagarre au long cours. C’est pour ça que ton ton définitif et péremptoire "m’oblige" à répondre.

      Ensuite, il y a la qualité de l’offre : Canon et Nikon propose plus d’objectifs que Sony.

      Qu’est-ce-qui pourrait séduire un client Canikon à switcher vers Sony ou une autre maison, compte tenu qu’ils proposent moins....pour plus cher ???

      Ah ? Qualité de l’offre = quantité d’optiques au catalogue ?

      Ce qui est vrai en haut ne l’est pas nécessairement en bas, désolé. En entrée/milieu de gamme, Sony en offre plus pour moins cher à la clientèle ciblée, à commencer par un vrai AF utilisable en photo, en liveview, et en vidéo, un EVF exploitable même en intérieur face à des trous de souris... En entrée/milieu de gamme, les besoins optiques (et accessoires) sont largement couverts, faut arrêter avec cette facilité périmée.
      En gamme expert, en neuf, c’est moins vrai. En gamme pro, ça ne l’est pas, surtout en usage sport/animalier. Ronges ton frein, à ce jour, Sony n’attaque pas les pros... cohérent à mon sens. Sur un marché de systèmes, où le service pro n’est pas qu’une carte de fidélité à tamponner, on ne casse pas 40ans d’histoire en à peine 7ans.

    • Canikon doivent-ils vraiment avoir peur d’une éventuelle arrivée d’IBM sur le marché photo ? ;-)

      Quant à Aptina+Sony sur le marché photo= 0+0= ....
      Franchement, avec des concurrents pareils, Canon & Nikon peuvent s’offrir le luxe de ne plus rien produire durant les 5 prochaines années qu’ils seront toujours leaders !

      À ce compte là, la conquête du marché DSLR par Sony ressemble de plus en plus à une loooongue marche.
      Certaines mauvaises langues parlent même d’une marche éternelle...

      Pour ce qui est de vos commentaires sur les fameux "trous de souris" , je ne vois pas vraiment de quoi vous voulez parler. Les viseurs des reflex APSC Sony peut-être ?

      Enfin, last but not least, vous évoquez les merveilleuses solutions AF de chez Sony. Justement parlons-en !

      En jetant un coup d’oeil sur le nec-plus-ultra de la technologie AF Sony, on s’interroge légitimement sur la marque de cigarettes des ingénieurs ayant conçu le double module AF de cette merrrrveilleuse vitrine technologique qu’est le A-99 :

      Voilà qu’ils nous proposent un module phase directement sur le capteur, pourtant moins performant qu’un capteur dédié comme chez Canikon (La sensibilité du module capteur n’a pas été révélée) et, non content de voir les perfs en BL insuffisantes par rapport aux modules classiques dédiés,.....rajoutent une vitre devant le capteur
      pour diminuer la sensibilité de 1/3 IL !!!
      Chez Canikon, on n’en demandait pas tant...
      Chez Canon la sensibilité du module phase de son mirrorless a été révélée : IL+1... sans la vitre !
      À toutes fins utiles, la sensibilité des modules AF chez Canikon (modèle pros) vaut IL-2, voire IL-3 sur le récent 6D (Ok, uniquement le collimateur central)...

    • Canikon doivent-ils vraiment avoir peur d’une éventuelle arrivée d’IBM sur le marché photo ? ;-)

      Quant à Aptina+Sony sur le marché photo= 0+0= ....
      Franchement, avec des concurrents pareils, Canon & Nikon peuvent s’offrir le luxe de ne plus rien produire durant les 5 prochaines années qu’ils seront toujours leaders !

      Je te plains, tu ne sais pas lire tes contradicteurs...

      Pour ce qui est de vos commentaires sur les fameux "trous de souris" , je ne vois pas vraiment de quoi vous voulez parler. Les viseurs des reflex APSC Sony peut-être ?

      Mets successivement l’oeil dans le viseur d’un 1000D, d’un D5200, d’un 650D, d’un D3200, d’un... puis dans celui d’un SLT, quelle que soit sa gamme. Fais la différence entre la beauté intellectualisée d’un verre de visée, d’un miroir, voire d’un prisme de visée d’une part, et l’utilité pratique qu’un amateur attends d’un viseur. Encore une fois, je parle d’entrée/milieu de gamme et tu me réponds de haut de gamme. Belote.

      Enfin, last but not least, vous évoquez les merveilleuses solutions AF de chez Sony. Justement parlons-en !
      En jetant un coup d’oeil sur le nec-plus-ultra de la technologie AF Sony, on s’interroge légitimement sur la marque de cigarettes des ingénieurs ayant conçu le double module AF de cette merrrrveilleuse vitrine technologique qu’est le A-99...

      et rebelote, toujours entrée de gamme contre haut de gamme.
      Fin de "débat" pour moi, j’arrive avec mes réponses et toi avec les tiennes, impossible de se comprendre quand on ne parle pas de la même chose.
      Tu as raison, continue à te faire plaisir à lire à voix haute tes fiches techniques haut de gamme, mais s’il te plait, cesse de cracher ta bile sur ceux qui ont d’autres besoins que toi. Ils ont autant que toi le droit d’être des passionnés photo et d’en parler.
      Je te laisse t’enfermer dans tes certitudes.

    • J’ai parlé du haut de gamme Sony parce que si on parle du bas de gamme...c’est encore pire !
      Je maintiens que le SLT est une solution controversée (AF trop étroit, visée EVF avec ses avantages .....mais aussi ses inconvénients,etc...)
      Bref, pas de quoi provoquer un switch massif des clients Canikon vers Sony.
      Pas de quoi non plus séduire à long terme les "nouveaux" clients parce que "L’effet nouveauté" dont a pu bénéficier Sony sur le SLT ou même le mirrorless ne dure
      qu’un temps.

      C’est drôle, depuis quelques mois, on ne parle plus du tout de l’inexorable montée des mirrorless qui devaient dévorer, paraît-il, le marché reflex... selon de très sérieux
      instituts de recherches économiques et autres "gourous" du net bien entendu !

      Au lieu de ça, les fabricants misent sur les compacts à grand capteurs (Sigma, Fuji, Nikon tout récemment avec son Coolpix A).

      Pour ce qui est de la concurrence hypothétique contre Canikon, je prends les paris : Les 7 "nains" peuvent bien s’unir sur toute la planète, qu’ils n’arriveront pas à briser le monopole Canikon avant au moins 50/60 ans !
      Il suffit d’ouvrir un peu les yeux pour voir comment ils ont brisé les reins d’une boîte comme Kodak...

    • "les autres gourous du net" J’en connais un qui sévit sur MDLP, je te le présenterai à l’occasion :)

    • À la différence de celui qui "sévit" sur le net, les autres touchent des rémunérations ou sont instrumentalisés.

[
0
]