Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Une Guerre sans nom, 1954 – Algérie – 1962

14/04/2018 | Nadia Trujillo

Comment la Guerre d’Algérie a-t-elle été photographiée ? Telle est l’interrogation autour de laquelle a été imaginée la double exposition présentée par le Centre International du Photojournalisme à Perpignan et le Mémorial du Camp de Rivesaltes.

GIF - 276 ko
Le Général De Gaulle, devant le Palais d’Été, Alger, 1958
Photo : Pierre Boulat / Cosmos

Orchestrée par Jean-Jacques Jordi, Une Guerre sans nom, 1954 – Algérie – 1962 réunit une centaine d’images de photoreporters comme Marc Riboud, Raymond Depardon, Pierre Boulat et Pierre Domenech, ainsi que des clichés d’amateurs comme Jacques Hors, médecin responsable de l’Hôpital civil de la ville où il effectuait son service dans le sud-ouest de l’Algérie. Alors que pour les photojournalistes, à l’instar de Marc Riboud « le plus important, c’était d’être rapidement là où il se passait quelque chose » pour témoigner au plus près de « cette guerre camouflée en événements », la proximité de Jacques Hors avec les populations qu’il croise lui permet un regard plus intime. « Algérie entre insouciance et paupérisation », « la population comme enjeu », « les forces en présence », « une violence généralisée », « sorties de guerre », « transport et arrivée à Marseille », « espaces de relégation » ou « le camp de Rivesaltes », l’exposition s’articule en huit sections réparties entre le Couvent des Minimes à Perpignan et le Mémorial du Camp de Rivesaltes. Des textes accompagnent la double exposition pour, comme l’explique Jean-Jacques Jordi, « faire le lien entre les différentes époques couvertes par les reportages et interroger à la fois le photographe sur ses choix et la manière qu’il a de privilégier un événement plutôt qu’un autre ».

GIF - 308.2 ko
"Quelques fois, je me réfugie dans ma chambre de l’Hôtel Aletti où depuis le balcon, avec un téléobjectif, je photographie."
Photo : Raymond Depardon / Magnum Photos

- Crédit image d’accueil : Marc Riboud

Informations pratiques

- Où : Centre International du Photojournalisme, Couvent des Minimes, rue Rabelais, 66000 Perpignan
Mémorial du Camp de Rivesaltes, Avenue Christian Bourquin, 66600 Salses-le-Château
- Quand : du 15 mars au 13 mai 2018 (prolongement jusqu’au 2 septembre au Mémorial du Camp de Rivesaltes)
- Site duCentre International du Photojournalisme
- Site du Mémorial du Camp de Rivesaltes

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.