Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Conclusion

05/12/2007 | LAURENT KATZ


La cellule a réussi une exposition équilibrée, entre les luminaires et les zones d’ombres : 80 mm (équiv. 24 x 36 mm), 640 Iso, F5, 1/50e, E-3 de pré-série.

Les 10 millions de pixels de l’E-3 sont bien sûr critiquables, quand le D300 ou l’Alpha 700 en proposent 12. Cette valeur permet quand même d’assurer la double page d’un magazine ou le tirage A2. Et il ne faut pas oublier que le 1D Mark III de Canon à qui nul ne songe contester le professionnalisme, ne montre pas plus de pixels. Cependant, plus de définition apporte la faculté de recadrer avec plus d’amplitude quand on n’a pas eu le temps de monter une optique avec une focale plus longue. Heureusement, les 100% de couverture du viseur devraient éviter le recadrage pour supprimer un détail invisible à la prise de vue.

Le LiveView, bien mis en valeur par l’écran orientable, souffre d’une latence au déclenchement, même si l’on travaille totalement en manuel (mise au point, exposition, balance de blancs), car la mécanique est ainsi conçue qu’il y a obligatoirement un cycle de descente/remontée du miroir avant l’activation de l’obturateur. Mais ce mode de visée est un atout non indispensable, dont il faut savoir profiter à l’occasion.

La performance du stabilisateur, la sensibilité de l’autofocus en basse lumière, la réactivité (malgré de petits problèmes sur certains motifs horizontaux/verticaux), la pertinence de l’exposition rendent l’E-3 tout à fait viable pour un usage expert ou professionnel. Prévoir quand même une petite rallonge au budget pour acheter la poignée d’alimentation. J’apprécie également un des zooms de base, le 12-60 mm, en raison de sa motorisation et de sa gamme de focales, même si le 14-54 mm ne démérite pas. Cela met quand même la configuration avec l’optique la plus intéressante à 2 599 €, sans la poignée, dans des eaux où s’ébattent d’autres requins (D300, Alpha-700, EOS 40D), sans parler des squales à venir.

Points forts
- Qualité de fabrication
- Mode LiveView
- LCD orientable
- Visée agréable et informative
- Ergonomie des réglages
- Options de personnalisation
- Autofocus rapide
- Autofocus opérant en faible lumière
- Bonne gestion de l’exposition
- Colorimétrie
- Jpeg peu compressé
- Pilotage de flash sans fil
- Système antipoussière efficace
- Stabilisateur efficace
- Table lumineuse incorporée
- Gamme d’optiques professionnelles intéressante

Points faibles
- Grip d’alimentation non intégré
- Pas d’aide intégrée
- Emplacement des molettes contestable
- Qualité moyenne du LCD
- Pas de sortie HDMI
- Pas d’exploitation du double lecteur de cartes
- Taille et ratio/hauteur largeur du capteur
- Bruit en haute sensibilité par rapport à la concurrence
- Réactivité du mode LiveView
- Seulement deux configurations mémorisables
- Problèmes aléatoires d’autofocus sur motifs horizontaux/verticaux

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP