Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

La sauvegarde sous Lightroom

06/09/2007 | Gilles Théophile

Cette semaine, nous allons nous intéresser un peu plus aux fonctions de gestion de photos de Lightroom qui, sous leur aspect rébarbatif au premier abord, sont néanmoins nécessaires. La photographie numérique nous apporte à tous une plus grande liberté quant à la prise de vues avec, toutefois, certaines contraintes qui exigent de la part du photographe un minimum de discipline et de rigueur.
Le numérique permet de sauvegarder nos précieuses photos au travers de nombreux moyens qui étaient impossibles avec l’argentique. En effet, il est possible de créer aujourd’hui de nombreuses archives duplicables à l’infini.
Quels sont donc les outils disponibles dans Lightroom ?

Fig. 2 : Importation sur deux volumes différents

La première possibilité consiste à sauvegarder vos nouvelles photos sur deux unités, en simultané, pendant l’importation. Lorsque vous insérez une carte mémoire, le dialogue d’importation vous propose des options pour envoyer vos images dans le catalogue Lightroom (nouveau nom de la base de donnée depuis la version 1.1) , en fonction de vos préférences, mais aussi de dupliquer le contenu sur un autre disque dur que vous pouvez sélectionner (Fig. 2 le rectangle rouge ). Bien sûr, toutes les options à appliquer – mots-clés, paramètres de développement, métadonnées – concernent à la fois les disques de travail et de sauvegarde.

Bref, tout cela est bien joli, mais, si Lightroom utilise un catalogue, est-il possible de le localiser dans le système et peut-on le dupliquer ?

Tout à fait. Le catalogue, qui contient aussi les métadonnées et toutes les modifications inscrites dans les photos, que ce soit d’un point de vue développement ou administration, est accessible.

Avant d’y plonger, il vaut mieux prendre les précautions suivantes et de s’y conformer :

Fig. 3 : Paramètres du catalogue et de sauvegarde

Prenez l’habitude de sauvegarder quotidiennement le catalogue au démarrage, comme vous pouvez le voir dans la Fig. 3. Si vous avez plusieurs catalogues, il est judicieux de démarrer Lightroom en maintenant la touche Ctrl enfoncée, ce qui permet de choisir celui avec lequel vous voulez travailler et d’ordonner les tests d’intégrité (Fig. 4).

Fig. 4 : Sélection du catalogue et commande du test d’intégrité

Vos photos sont précieuses, alors vous devez vous astreindre à cette corvée de sauvegarde qui continue pendant le démarrage de l’application, notamment si vous démarrez en maintenant la touche Ctrl enfoncée. Ainsi, une fois par jour – ou selon votre choix dans les préférences – vous avez la possibilité de sauvegarder le catalogue (Fig. 5).

Fig. 5 : Sauvegarde du catalogue

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages