Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikkor 16-80 mm f/2,8-4E ED VR : zoom expert

02/07/2015 | Benjamin Favier

Les Nikonistes connaissent bien le 16-85 mm VR, à ouverture glissante, proposé en kit avec de nombreux reflex APS-C. Nikon propose un transstandard plus lumineux, voué à accompagner le D7200…

Présentation

Les utilisateurs de reflex Nikon souhaitant acquérir un zoom transstandard performant à un tarif raisonnable, ont longtemps eu le choix entre les 18-105 mm VR et 16-85 mm VR, offrant tous les deux une ouverture glissante (f/3,5-5,6). Moins polyvalent que les 18-200 mm II ou 18-300 mm, ils offraient un excellent compromis en termes de rapport qualité/prix.

Un zoom lumineux

Cette fois, Nikon monte en gamme. La marque propose un 16-80 mm f/2,8-4E ED VR, qui vient concurrencer l’excellent Sigma 17-70 mm f/2,8-4 DC OS HSM Contemporary. Il équivaut à un 24-120 mm en 24 x 36. Dédié aux reflex APS-C Nikon, il est plus lumineux, pèse 230 g de moins (soit 480 g) et s’avère plus court de 20 mm (sans pare-soleil, au repos) que le 24-120 mm couvrant le plein format dans la gamme Nikkor. La distance minimale de mise au point est de 35 cm à toutes les focales. Comme les 500 et 600 mm dévoilés en même temps, il dispose d’un diaphragme électromagnétique pour améliorer la réactivité, d’où la mention « E » accolée à l’ouverture. La construction est robuste et le zoom est doté d’un joint d’étanchéité.

Le pare-soleil est fourni. Ce 16-80 mm VR sera disponible pour 1 199 € le 16 juillet. Il devrait bientôt être proposé en kit avec le D7200… en attendant un hypothétique successeur du D300s, toujours au catalogue ? Pour l’heure, le 16-85 mm VR reste lui aussi dans la gamme, et coûte 648 €.

- Le site de Nikon

Fiche technique

  • Prix : 1199 €
  • Type : Zoom APS-C
  • Focales : 16-80 mm ; 24-120 mm (é q. 24 x 36)
  • Monture : Nikon DX
  • Formule optique : 17 éléments en 13 groupes
  • Bague de mise au point : oui
  • Protection tout temps : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : oui
  • Ouvertures maximales : f/2,8-4
  • Ouvertures minimales : f/22-32
  • Diaphragme : électromagnétique, 7 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 35 cm
  • Pare-soleil : HB-75 (fourni)
  • Diamètre du filtre : 72 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 85,5 x 80 mm
  • Poids : 480 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Un signe que nikon va développer un peu plus sa gamme D X ? Il ne leur reste plus qu’à sortir quelques optiques grand angulaires lumineuses et un d400 et peut être vont ils regagner une clientèle qui a commencé à fuir vers Fuji et Sony...voire canon. Un très bon analyste a bien vu la situation : si les gens quittent des marques comme nikon, c’est que ces marques n’arrivent plus à offrir ce que les gens veulent. Nikon construit en dehors du Japon, de plus en plus "léger", a abandonné l’idée d’un d400 (ou en tout cas d’un digne successeur du d300), ne fait pas comme Fuji d’excellentes focales fixes lumineuses pour ses apsc, etc. Sans parler du concept air 01 de chez olympus qui ouvre encore une nouvelle voie à la photographie. Hard Times ..... Pour les dinosaures.....

  • D’après certaines informations, ce nouveau diaphragme électromagnétique ne serait PAS compatible avec certains boîtiers, ce serait intéressant de savoir lesquels ?

  • Le diaphragme électrique est compatible avec les Nikon numériques lancés à partir de 2007 (exclure les séries D1, D2, D100, D200 etc) génération D300 et suivantes.