Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon Z5 : l’entrée de gamme 24 x 36

21/07/2020 | Benjamin Favier

Troisième boîtier plein format en monture Z, le Z5 hérite du superbe viseur Oled de ses aînés ainsi que du système AF du Z6. Avec son ergonomie en partie simplifiée, il se positionne sous la barre des 2000 € en kit.

Présentation

Après une parenthèse au format APS-C avec le Z50, lui aussi en monture Z, Nikon dévoile le Z5, qui s’impose comme le petit frère des Z6 et Z7, lancés il y a bientôt deux ans. Il reprend quelques caractéristiques vues sur le Z6, tandis que d’autres ont été revues à la baisse, pour positionner ce boîtier en entrée de gamme.

24 Mpxl et stabilisation

Bonne nouvelle, la stabilisation sur cinq axes au niveau du capteur est bien là. Nous aurions pu craindre le contraire, car le Z50 en est dépourvu. Tout comme le Canon EOS RP, qui fait figure de principal concurrent de ce Z5.

JPEG - 216.8 ko
Le système de stabilisation sur cinq axes embarqué dans le Z5.

Le capteur Cmos de 24,3 Mpxl n’est en revanche pas celui du Z6, car il n’est pas rétro-éclairé. Il s’agit très probablement de celui du D750, sensible de 100 à 51 200 Iso. Le processeur Expeed 6 est identique à celui des Z6/Z7.
Nous avons beaucoup apprécié le viseur Oled 3,69 Mpts (grossissement 0,8x) des Z6 et Z7, bien qu’ils ne soient pas les plus définis du marché. Le Z5 a droit au même afficheur que ses aînés. Un avantage par rapport à l’EOS RP, mais aussi face aux Sony A7 II ou III, qui se contentent tous d’un Oled de 2,36 Mpts.

Ergonomie épurée

Le dos du boîtier atteste d’une parenté évidente avec les Z6/Z7 : l’emplacement et la nature des touches sont strictement identiques. Le joystick, à l’époque oublié sur le D750 ou les D600/D610, est bien présent.

Les dimensions sont d’ailleurs quasiment identiques entre les Z6/Z7 et le Z5 : 134 mm de long, 100,5 mm de haut. Seule la largeur varie, soit 69,5 mm pour le Z5, contre 78,5 mm pour les autres. On constate ainsi la disparition, sur le capot supérieur, de l’afficheur des Z6/Z7, résumant les principales infos de prise de vue. Le barillet de réglages PASM prend place près du déclencheur (il n’est hélas pas verrouillé), tandis que les deux molettes avant et arrière sont conservées. Une ergonomie proche de celle du Z50 sur le dessus. En façade, à droite de la monture, on retrouve aussi les deux touches Fn1/Fn2. À noter, le boîtier possède de nombreux joints d’étanchéité.

Territoire marqué

Pour mieux distinguer le nouveau venu de ses prédécesseurs, outre le capteur non BSI, Nikon a procédé à quelques ajustements. La définition de l’écran LCD de 3,2 pouces passe de 2,10 Mpts à 1,04 Mpts. La dalle est par ailleurs tactile et toujours inclinable sur un plan vertical. La cadence est également en retrait. Nettement, puisqu’elle est seulement de 4,5 im/s : rappelons que le Z6 atteint 12 im/s. Nikon aurait tout de même pu aller jusqu’à 6 ou 7 im/s (le D750 était à 6,5 im/s), données plus rassurantes en photo sportive ou animalière.

JPEG - 190.4 ko
L’obturateur du Z5.

Par ailleurs, l’obturateur monte au 1/8000s. Et le système AF à détection de phase et de contraste repose sur 273 points, comme celui du Z6 (ou du D780 en LiveView). La détection des yeux fonctionne sur les humains et les animaux.

Recadrage en 4K

En vidéo, le Z6 reste le plus polyvalent de la famille Z. En 4K UHD, le Z5 tourne à 25 im/s, mais au prix d’un fort recadrage 1,74x (peu ou prou comme l’EOS RP), sur 8 bits et sans la possibilité de filmer sans compression en HDMI sur 10 bits avec le profil N-Log. En revanche, un time-lapse vidéo (absent sur les Z6/Z7) investit les menus, tandis que prises casque et micro sont bien là.

Petits plus par rapport aux Z6/Z7, le Z5 dispose d’un double lecteur de cartes. Deux compartiments pour SD, compatibles UHS-II.

JPEG - 212.1 ko
Le Z5 dispose de deux compartiments pour cartes SD compatibles UHS-II.

L’accu EN-EL15c devrait offrir une autonomie supérieure par rapport à l’EN-EL15. Nikon annonce une autonomie d’environ 390 vues avec le Z5 et un mode dédié à l’économie d’énergie apparaît dans les menus. Enfin, il sera désormais possible de recharger l’accu en USB tout en utilisant l’appareil, ce qui n’est pas possible avec les Z6/Z7.

On pourra utiliser le grip optionnel MB-N10, conçu tardivement pour les Z6/Z7 ; mais rappelons que ce dernier, s’il embarque deux accus, ne propose pas de doublement des commandes.

Dans un premier temps, le Z5 sera uniquement proposé en kit, avec le petit zoom transstandard 24-50 mm f/4-6,3 (lire présentation ici), au prix de 1 899 €. Ou bien avec le zoom et la bague FTZ, pour 2 049 €. La disponibilité est annoncée pour le 27 août.

- Le site de Nikon

Premier avis

Ce Nikon Z5 semble parfaitement taillé pour mener la vie dure à l’EOS RP. La stabilisation sur cinq axes, la qualité du viseur Oled, la construction robuste, le système AF et l’ergonomie éprouvés notamment sur le Z6 seront autant d’atouts de poids. Étant donné le positionnement tarifaire, nous aurions aimé que Nikon aille un peu plus loin. Ne pas mettre le capteur BSI du Z6 est dommage, mais cela passe encore. En revanche, la rafale à 4,5 im/s est insuffisante. Il y avait pourtant de la place pour ne pas empiéter sur le territoire du Z6 et ses 12 im/s ! Ce n’est pas le RP qui lui fera de l’ombre (4 im/s en Ai Servo), mais les hybrides APS-C et Micro 4/3 situés dans les mêmes gammes de prix font mieux (Fujifilm X-T3 ou 4, Lumix G9, Olympus E-M1 Mark II ou III, Sony A6500/6600…).

Même sentiment au regard des caractéristiques du Z5 en vidéo : le fort recadrage en 4K UHD sera dissuasif pour les vidéastes aimant les focales grand-angle, tout comme l’impossibilité de tourner sans compression en HDMI. Là encore, l’EOS RP ne fait pas mieux, mais tous les concurrents situés sous la barre des 2 000 € disposent de meilleurs atouts, y compris un certain Z6. On trouve en effet se dernier autour de 1900 € actuellement. Tout comme l’A7 III. Il faudrait que Nikon propose le Z5 nu, à un tarif agressif, proche du RP, pour vraiment se démarquer. Sur le versant photo, il s’impose comme un beau successeur du D750, en version hybride.

Fiche technique

  • Capteur : Cmos 23,9 x 35,9 mm de 24,3 Mpxl
  • Définition maximale : 6016 x 4016 pixels (3/2)
  • Montures/Coefficient : Z/1x
  • Sensibilités : 100-51200 Iso
  • Vidéo : 4K UHD à 25 im/s sur 8 bits (recadrage 1,74x)
  • Formats de fichiers : Raw (Nef) 12 à 14 bits, Jpeg, Mov, MP4
  • Protection du boîtier : oui
  • Stabilisateur : oui sur cinq axes
  • Visée : Oled 3,68 Mpts, 100 %, grossissement 0,8x
  • Moniteur : LCD 3,2 pouces, 1,04 Mpts, inclinable et tactile
  • Flash intégré : -
  • WiFi/Bluetooth/GPS : Oui/Oui/-
  • Autofocus : Détection de phase sur 273 points ; couverture à 90 % environ ; sensibilité jusqu’à -4 IL
  • Vitesses : 1/8000s à 30s ; Synchro X 1/200s
  • Rafales : 4,5 im/s
  • Stockage : 2 x SD UHS-II
  • Interfaces : USB 3 Type C, HDMI Type C, accessoires, micro, casque, griffe flash
  • Alimentation : accu Li-Ion EN-EL15c (390 vues selon les normes CIPA)
  • Dimensions/Poids : 134 x 100,5 x 69,5 mm/675 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Si la vente optionnelle de la bague d’adaptation est une bonne chose, le produit est en revanche beaucoup trop cher (250€).
    Par contre, l’optique est obligatoire alors qu’il me semble qu’elle n’intéressera que peu de clients du fait de sa faible ouverture et de de son faible range. Curieuse politique commerciale qui devrait être revue avec le temps qu’on espère pas trop long...

  • Le plat est à moitié cuit !
    J’aurai donc tendance à réagir comme les ingénieurs de Canon (Je chuis en Canon !) qui se bat clairement sur la généralisation du FF : Pour séduire la clientèle de l’APSC/MFT, Nikon doit se battre sur les coûts et sur le poids
    du boîtier. Or, que constatons-nous aujourd’hui ?

    1-Nikon ne propose son Z5 qu’en kit en Europe à 1900 € (PA) quand Canon propose déjà son kit
    Canon RP + 24-105 à 1365 € environ en SP (certes !).
    Va falloir que Nikon "travaille son crawl" s’il veut sérieusement se battre sur ce segment de marché !

    2-Le boîtier fait exactement le même poids que le Z6 ! Comment Nikon peut-il justifier une telle aberration auprès de sa clientèle qui cherche un boîtier FF plus léger, assez comparable avec ce qui se fait en APSC/MFT ?
    Pourquoi avoir placé un vibromasseur dans le boìtier qui l’alourdit de > 100g ???
    Contrairement à ce que suggère Benjamin Favier, le vibromasseur ne sert à rien la plupart du temps !C’est un gadget qui pèse >100g et dont les utilisateurs de reflex se sont toujours passés...sans même le remarquer !
    Donc, pour moi, le vibromasseur est essentiellement un poids mort que le photographe traîne partout parce que Nikon a la flemme de stabiliser ses optiques !

    3- Quid du positionnement Z5/Z6 ??? Si Nikon offre la batterie du Z6 au Z5 ainsi que le 1/8000", pourquoi
    la clientèle continuerait-t-elle d’acheter du Z6 (excellent boîtier au demeurant ) ?

    Last but not least, Nikon considère la clientèle européenne comme "secondaire" par rapport à la clientèle US !
    Aux USA, il semble que le Z5 sera disponible "nu" pour 1399 $ (PA),
    soit 100 $ de plus que le Canon RP (1299 $ PA)...et actuellement à 999 $ en SP !

    Aux USA, le boîtier FF à < 1000 $ est déjà une réalité...

  • @3
    Ben oui ! Vous savez pas encore ce qu’est un vibromasseur ?
    C’est un dispositif vibrant chargé de déflouter les images d’un appareil mal tenu !
    Autrement dit, il masse le boîtier soumis aux tortures du photographe !
    Pfffff...Il y a vraiment des gens à qui il faut TOUT expliquer...

  • Plein format d’entrée de gamme bien fourni dont le tarif va, je suppose, être revu à la baisse cet hiver.
    En attendant les optiques Z annoncées et futures... il ne reste plus qu’à patienter !

  • Ce le Z5 est largement mieux doté qu’un Canon RP : donc celui-ci est encore le moins cher... jusqu’à l’arrivée d’un Z3...

  • Il est plutôt pas mal et l’écran articulé dans le plan vertical je trouve que c’est moins voyant en photo de rue et le recul du viseur c’est plus confortable bon point ça me donne envie de revenir chez Nikon. À un prix de 1600 € avec son Zoom je craque.

  • @7
    Oui, d’autant que le viseur des Z est actuellement le meilleur du marché. Il suffit de tester, en plus c’est facile et immédiat. Ce Z5 me paraît un très bon plan , en effet.

  • @6
    Qu’est-ce-que le Z5 a de plus qu’un RP ?
    Le 1/8000" ? Il s’adresse plutôt aux possesseurs d’objetifs ultralumineux.
    Le vibromasseur ? Oui mais les objectifs Canon sont généralement stabilisés !
    Une batterie plus grosse ? Mouais sauf que je ne connais pas beaucoup de photographes amateurs faisant
    plus de 150 tofs/jour ! Or la batterie du RP est donnée pour 250 tofs ! Tout va bien.
    Le boîtier Canon RP répond également beaucoup mieux aux attentes des APSCistes/MFTistes qui attendent un boîtier plus léger, comparable à ce qui se fait dans les petits formats.
    Or, de ce point de vue, le RP (485 g TCC) est beaucoup mieux placé que le Z5 (675g, soit +39% !).

    Au bout du compte, c’est le coût de fabrication (Les gens comptent leur sous quoiqu’on dise !) et la gamme optique disponible qui feront la différence.

    Une bonne nouvelle potentielle : On trouve actuellement le Z6 autour de 1550 € en SP, ce qui suggère que le
    Z5 pourrait titiller la barre "psychologique" des 1000 € dans quelques mois...

  • Ce boîtier n’est que le prélude à la généralisation des boîtiers FF "entrée de gamme" chez les principaux artisans du FF.
    Il existe également des rumeurs chez Sony sur l’eventuelle arrivée d’un Sony A5 (nom provisoire ?)
    tandis qu’un responsable de Pansonic n’a pas non plus caché son ambition de commercialiser dans un proche avenir un boîtier FF "entrée de gamme".
    La bataille du FF à 1000 € (hors déstockage !) est bel et bien lancée !

  • @11
    Mettez votre œil dans un viseur de Z5, 6 ou 7, c’est le même. Et comparez avec le RP, je connais déjà votre réponse !

  • @2 dit Ducon
    On sait que tu es en Canon depuis le temps que tu nous bassines avec tes logorrhées

  • Eric-p

    Notre nouvelle voyante Espagnole !
    La spécialiste de la verroterie qui serait digne d’un ministère pour elle seule.
    Eric vous devriez enfiler votre tutu et chausser vos ballerines pour danser au salon de la photo, vous auriez un succès fou ;)

  • Retour à la normale sur les cartes, avec en prime la présence d’un double slot SD.

  • @13 Que voulez-vous connaître que vous savez déjà, peut-être ?

  • 19. Nikon Z5 : l’entrée de gamme 24 x 36, 21 juillet, 22:19
    @13 Que voulez-vous connaître que vous savez déjà, peut-être ?

    Et ?

  • Ça n’a pas été très long pour arriver aux injures de votre part.
    Félicitations !

  • @11
    @13
    @20

    « Les réseaux sociaux ont donné le droit à la parole à des légions d’imbéciles qui avant ne parlaient qu’au bar et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite. Aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel ».

    Umberto Eco

    PS : Félicitations pour votre participation active et intelligente au débat. Réfléchissez avant de provoquer. Quand on tire le premier, faut pas faire l’étonné ensuite d’une riposte immédiate à la hauteur de votre provocation. Si vous voulez que ce site ferme aux commentaires, continuez ainsi vous êtes sur la bonne voie. Bravo, l’ami. La communauté vous remercie.

  • Comparer le RP et Z5 est un non-sens.
    Le z5 est plus proche du R.

    Canon ne peut pas sortir un modèle moins cher, car on est presque limite avec le RP (supprimer le viseur ?). Alors que Nikon a encore la possibilité de sortir un z3 ou z4 moins cher.

  • @24
    Mon pauvre garçon sans imagination.

    Vous commencez votre communication en reprenant une citation d’U. Eco que j’ai postée ici (https://www.lemondedelaphoto.com/Canon-EOS-R5-R6-gare-aux-fortes,16307.html#forum34903) en réponse au poète du post précédent.

    Ensuite vous me félicitez de ma participation au débat. Mais si on suit le fil du topic, c’est vous qui êtes venu me chercher des poux dans la tête : mon post n°11 répondait à la comparaison du post n°9 du Z5 avec le RP, comparaison absurde car nous ne sommes pas dans la même gamme. Et vous, homme de peu, vous venez vous mêler de cet échange avec deux communications incompréhensibles (n°12 et 19), d’une syntaxe douteuse et hors sujet. De mon côté, je reste courtois et laconnique afin de m’en tenir à la bienséance. Vous, vous finissez en m’insultant (post n°21).

    Enfin, vous essayer de donner des leçons (post n°24) au sujet de la participation, la provocation (dont le fait est vôtre) et la fermeture potentielle des communications.
    Si vous vous étiez occupé de vos affaires tout ceci serait nul et non avenu.

    Du coup, oubliez moi et, surtout, à l’avenir évitez de reprendre les post des autres à votre compte, c’est grossier et puéril : ça fait môme capricieux. Et, concernant U. Eco, lisez-le, ça vous fera le plus grand bien afin de construire des écrits corrects. Lisez, écoutez les grandes personnes et apprenez...

    Bien cordialement.

    ps : pour votre gouverne, je suis équipé d’un Z7.

  • Le boîtier démarrait bien avec le retour de la carte SD. En double slot, qui plus est.
    Mais pourquoi ne pas l’avoir vendu en kit avec un zoom réellement polyvalent comme ils sont su le faire avec le 24-85 vendu en kit avec le D610 par exemple ?
    Un Z5 + 24-85 aurait formé un ensemble cohérent.
    Reste la possibilité d’utiliser la bague FTZ pour y mettre le 24-85 VR ou le 84-85 D.
    Mais bon, comme un sentiment d’inachevé, là...

  • @26
    ... qui a un gros Z7
    ...Un gros ego
    ...Et qui veut clore par une formule sentencieuse !
    En définitive vous êtes touché dans votre affect et vous répliquez en me faisant la morale comme si j’étais un petit garçon. Je me marre !
    L’irrespect vous va bien monsieur le professeur de rien du tout. Vous ne me connaissez pas et, voyez vous, j’ai passé l’âge de recevoir des leçons.
    Cela dit, monsieur l’anonyme, je peux m’attribuer la citation également pour vous confondre, vous ne connaissez pas mes lectures, votre verdict est moyen, hâtif, sinon infondé.
    Je vous laisse le soin de porter des jugements sur vos semblables et de les transcrire ici, si cela vous libère l’esprit ?
    Vos propos condescendants ne m’impressionnent pas du tout, on a compris.
    Vous me dites que les appareils ne sont pas comparables : « Sortez d’ici, hors sujet. Ah, mais !... ». Désolé, cher monsieur, je compare les VISEURS, ils sont IDENTIQUES, uniquement les viseurs, relisez mon post, je ne compare pas les boîtiers évidemment.
    Si vous avez quelques propos se rapportant aux matériels, on vous écoute volontiers. Concernant vos appréciations sur l’homme (cf « de peu »), vous êtes bien jeune « DU COUP »sic.
    Je vous laisse à vos chères lectures, mais commencez par vous référer au dictionnaire de votre choix, le Littré vous irait bien si je puis me permettre, le mot laconique avec un seul « n », c’est suffisant.
    Bonnes photos avec votre Z7, moi l’ancien, je préfère la pose avec mon MF, chacun son luxe mon petit.

  • Monsieur Trujillo, preuve est faite que les insultes ne proviennent pas d’eric-p ( @15 @21 et d’autres ).
    J’ai en mémoire de nombreux fils d’actualité qui partent en vrille même sans sa présence.
    Il semble que certains prennent plaisir à agir de la sorte.
    Mais la recherche des vrais responsables est ardue puisqu’il n’y a pas de compte. Beaucoup d’intervenants ne signent même pas. Pour ma part, lassé par les nombreux harcèlements qui suivaient chacune de mes interventions, j’ai fini par choisir l’anonymat complet. Que faire ? Pas simple d’y répondre...
    Peut-être faudrait-il réserver cette espace de liberté aux seuls abonnés ?

  • @26
    Quel bel exercice de mauvaise foi. Bravo, à ce niveau là c’est du grand art.
    Tout le monde pourra en juger en reprenant le topic depuis le début.
    Vous prenez une personne à partie, vous finissez par l’insulter, elle vous répond, et finalement dans un élan ironique et cynique particulièrement malvenu vous imputez à l’autre la responsabilité de la dérive.
    Magnifique !

  • @29
    Qui en remet une couche et qui, comme un enfant, lève le doigt pour dire, il m’a fait mal, m’sieur !
    Nous ne sommes pas dans une cour d’école, monsieur.
    Vous considérez UNIQUEMENT le mot « con » comme une atteinte à la personne et finalement vous ne savez compter que jusqu’à deux. C’est bien triste et votre culture générale m’apparaît pauvre.
    Vous savez que l’atteinte à la personne consiste, de façon élégante aussi, à rouler l’autre dans la farine, le mensonge calomnieux, la caricature à dessein, etc. etc.
    D’ailleurs le mot « femme » n’est pas vulgaire ni offensant, cependant, utilisé par eric-p, comme repris dernièrement dans une expression maladroite et plutôt rapide (je pense emporté par sa fougue verbale, plutôt que pour faire mal...), il fut tancé par une dame respectable très probablement téléguidée, tant et si bien que, monsieur Trujillo ici interpellé est sorti de sa retraite pour écrire ce que vous savez, je pense.
    Les mots crus, sont légions dans certaines professions, associations et la hauteur de ton s’apprécie selon l’intelligence du destinataire. Lisez « Le ventre de Paris » Émile Zola et vous percevrez sans doute ce que j’exprime.
    Polémique inutile.
    Moi,itou, je reçois des compliments odieux, déplacés et des procès en incompétence (après plus de 40 ans de clichés et encore quelques missions, je me marre), anonymes, parfois sous pseudo...Une belle jambe, tant que LMDLP n’inscrira pas les intervenants dans une base secrète ...Foutaise.
    Sous pseudo ou pas, ici c’est le tombeau du soldat méconnu (respect et pas d’association inutile).
    Mr Trujillo a décidé de laisser la libre parole, très bien, avec l’anonymat cela donne ça :
    Confusion, erreur sur la personne, réponse à un autre destinataire que celui visé....Le Bordel quoi !
    Ah, oui, faut pas, alors je raye : le désordre c’est mieux, entre gens de peu.

  • @30
    Bravo, vous ne retenez que le bon : « du grand art », « magnifique ».
    C’est le début de la sagesse, voir la vie avec tous ses côtés nauséabonds, noirs, rend triste et agressif.

  • La réponse de #12 s’adresse évidemment à #9 et pas à #11, d’où quiproquos et dérives, conclusion monsieur Trujillo ?

  • Une question pour celles et ceux qui auraient la réponse, et qui seraient bienvenus :
    Quid des yeux exposés aux viseurs actuels ?
    J’ai vu que certains hybrides étaient équipés de dalle OLED, et lu que ça pouvait générer de l’inconfort.
    Voire dans certains cas abîmer la rétine.
    Légende urbaine, ou fait réel ?

  • 34. Nikon Z5 : l’entrée de gamme 24 x 36, 22 juillet, 12:28

    La réponse de #12 s’adresse évidemment à #9 et pas à #11, d’où quiproquos et dérives, conclusion monsieur Trujillo ?

    Conclusion ? Vérifier son écrit avant de le valider. Et surtout en rester aux idées défendues et en débattre, et ne surtout pas agresser les personnes qui les défendent.
     ;>)

  • @ Bernard2 : je reconnais qu’il manque la fonction d’édition. Elle serait bien pratique pour corriger les fautes de frappes, ou compléter un post à posteriori.
    Car ce n’est pas en se relisant sur l’instant qu’on voit les erreurs, mais en relisant plus tard en ayant fait autre chose entre temps.
    Cette méthode est bien connue dans certains milieux professionnels par exemple, elle s’appelle la ré-inspection.
    La ré-inspection s’opère toujours après être passé à une autre tâche, avant d’être effectuée.

  • @35 : C’est aussi une question que je me pose, d’autant que perso, j’ai l’œil droit fragile.
    A ce jour, je n’ai pas vu bcp de retour sur ce sujet, ici ou ailleurs. Pas assez de recul peut-être ?

  • @ Gyloup : œil droit deffectueux, mais œil gauche en parfait état et directeur qui plus est.
    Mais vieux yeux sur vieux bonhomme pour ma part, la vieillerie en somme, quoi... :D

  • @39 : :)
    C’est un peu vrai....
    Mais je pense aussi aux jeunes qui pourraient s’abîmer les yeux à la longue. Comme je n’aime pas trop les interventions chirurgicales, je prends un max de précautions. Il y a aussi les écrans Tv, phone, la lumière bleue..on est cernés !

  • @36
    J’accepte ce que vous dites et ne suis pas tenté, d’une façon générale, d’agresser l’autre. Je suis plutôt paisible pour mes photos sur trépied...
    Par contre, si l’ironie déployée présente un caractère malsain à mon encontre, à fortiori l’insulte ou même l’invective, je réagis illico. Je sais aussi déclencher au 1/8000...
    Maintenant vous savez, dans le Sud-Ouest, le mot « con » est employé pour tout et il ne faut surtout pas le prendre au premier degré, d’autant que nous sommes tous le con de quelqu’un.
    Cela dit, pour votre information, je ne suis pas le rédacteur du post 15.
    Restons-en au Z5, c’est le sujet ici préoccupant.
    Episode clos pour moi ( ;-)

  • @35
    J’ai juste placé l’œil en magasin dans un Canon R et Nikon Z pour évaluer la différence.
    Je porte des lunettes et suis équipé aujourd’hui en Canon MK 3, 4 et 6D2. Je me tâte de passer au R6 ou R5, voire switcher au Z6 ou Z7 ?
    Je trouve les viseurs Nikon plus confortables pour moi, mais n’est pas l’expérience d’un usage au quotidien de tels viseurs qui pourraient, effectivement, devenir une pénalité selon ce que vous avancez ?
    Très bonne question que vous soulevez.
    Qui peut rebondir ?

  • @37
    Très bonne idée !
    Si on généralisait la ré-inspection on lirait moins de conneries sur internet...
    Que fait le législateur :)

  • Les viseurs EVF ne sont pas là panacée ; cependant, ils sont un complément bien intéressant dans certaines circonstances.
    L’idéal serait de trouver des systèmes comme sur la série des Fuji X Pro.
    Rien que pour cette raison Fuji est particulièrement intéressant !
    Il ne faut pas abandonner la visée OVF reposante pour l’oeil, moins énergivore et qui met moins de distanciation avec le sujet photographié.

  • @42 Quel est l’intérêt de switcher vers les hybrides quand on a un 5D4 dans son sac ?

  • Je ne vais pas faire de la divination de comptoir comme une certaine personne mais je pense tout de même que pour Canon et Nikon faire croire que l’hybride est idéal c’était l’opportunité pour changer de monture et se refaire la cerise...
    Cet engouement pour l’EVF n’aura sans doute qu’un temps.
    Imaginez un peu si les opticiens n’offraient aux porteurs de lunettes que des verres EVF ça serait un tollé général !

  • Avez-vous remarqué que @26 , @28 et @31 utilisent les mêmes mots, le même vocabulaire, les mêmes tournures ?
    @26 "Mon pauvre garçon sans imagination."
    @28 "comme si j’étais un petit garçon. Je me marre !" ; "j’ai passé l’âge de recevoir des leçons."
    @31 " comme un enfant" ; "après plus de 40 ans de clichés et encore quelques missions, je me marre"
    Trois petits marrants âgés en mal de paternité en définitive.
    Mais ne s’agirait-il pas de la même personne qui s’auto-invective ????

  • @46
    Vu la dégringolade du marché photo, les constructeurs ne vivent pas d’amour et d’eau fraîche. Ils ont besoin de susciter l’intérêt des consommateurs pour de nouveaux produits et les convaincre de bazarder leurs reflex plutôt que prévu. Ça s’appelle l’obsolescence par incitation.
    L’hybride apporte des améliorations utiles :
    La couverture AF très étendue
    La détection de l’oeil.
    Un format plus compact que les reflex.
    L’ histogramme en temps réel.
    Le tirage plus court ouvre des possibilités de développer de nouvelles formules optiques plus performantes ? J’ai bon Éric ?

  • @47
    C’est dommage il vous manque les pleins et les déliés pour accréditer votre thèse. C’est un métier graphologue.
    P. Jane ne venez pas mettre la zizanie, l’ours dort.
    Nous sommes plusieurs rédacteurs Effectivement.

  • @45
    Je me demande si vous ne vous posez pas les mêmes questions que moi concernant votre matériel ? Je suis persuadé que vous avez un 5D4 et réfléchissez à demain.

    #48 répond classiquement à la chose.

    Je compte switcher pour les raisons suivantes :

    - La valeur du 24x36 à viseur miroir se dépréciera rapidement au fil du temps. C’est l’aspect purement financier.
    - Cette deuxième génération de Mirorless chez Canon ou Nikon me semble à peu près au point, je peux donc m’y intéresser sans prendre de gros risques .
    - Les positions de Canon ou Nikon sont clairement vers un développement du Mirorless (Sony ne leur laisse pas le choix). Le train est parti et il est dangereux de monter en marche.

    Il s’agit là d’aspects financiers ou de principes qui ne sont pas clairement défendables d’un futur bénéfice. Pour cela j’intègre dans ma réflexion les bonus :
    - Un ras le bol de louper des shoots à grande ouverture en raison de back ou front Focus.
    La question sera définitivement réglée.
    - La visualisation du résultat avant déclenchement. La qualité du viseur du Z7 serait un véritable plus.
    - Le nombre d’images /sec. , évidemment.
    - Une capacité vidéo d’un autre monde.

    Je me donne encore 6 mois à 1 an pour évaluer finement le sujet, les nouvelles optiques (le parc est encore restreint), les versions Z7S (on en parle) et les prix un peu tassés.
    Sony va pousser les feux et c’est très bien.

  • @pepou (m25)
    Détrompez-vous : Canon a parfaitement les moyens de sortir un boîtier Canon FF ENCORE moins cher.
    C’est un peu comme si vous m’aviez dit il y a 17 ans qu’on ne pourrait jamais faire un boîtier moins cher que le Canon 300D ! 5 ans après le 300D, Canon a présenté son 1000 D qui se négociait en SP 300 € (C’est toujours le cas avec les boîtiers "entrée de gamme 2000D/4000D en 2020 !).
    La seule question que vous devez vous poser est de savoir combien coûte un capteur FF sorti d’usine.
    Pour un capteur APSC, on sait : 100 $ !
    Pour le tarif du FF : 300 $-500 $ au grand maximum ! (moi je suis convaincu qu’ils sont à 300 $ depuis le début 2013.)
    La différence de tarif aujourd’hui entre un 90D et un 6D Mk II, c’est...100 € dans mon épicerie préférée !
    Cherchez l’erreur...
    Ensuite un boîtier commence sa carrière commerciale à un prix P et finit en déstockage à 40-45% de cette valeur. On est encore largement en dessous des 1000 € prévisibles !
    Actuellement, on trouve encore des Alpha 7 en déstockage (?) à 650 €...
    Bah, si les gens préfèrent payer plus cher pour avoir moins bien...

    Je reconnais volontiers que la gamme optique mirrorless FF, actuellement proposée chez Canon comme Nikon , est encore insuffisante. On ne trouve toujours pas de kit "semi-télé" (genre 55-200/4,5-5,6 IS STM RF) et Canon ne force pas encore sa com autour du FF. Ceci dit, les choses sont en train de changer rapidement (Canon aura présenté au moins 9 optiques FF d’ici la fin de l’année.).
    En revanche, lorsque toutes les optiques "people" seront là, Canon mettra le turbo !

  • Mr Trujillo bonsoir,
    je vous informe que les interventions # 52-53 et 54 viennent d’être supprimées d’ici.
    Quid de cette censure ?
    A vous lire.
    Bien cordialement.

  • @46
    Non, désolé, Canon et Nikon ne renoncent pas au reflex pour "se refaire la cerise".
    Vos propos me font inéluctablement penser à certains photographes de 1987 qui accusaient Canon de passer
    de la monture FD à la monture EOS.... pour pousser sa clientèle à renouveler ses objectifs !
    Bienvenue à X Files !
    C’est Panasonic qui a le premier introduit le mirrorless car ce nouveau système présentait un certain nombre d’avantages par rapport au reflex...qui sont parvenus à séduire un nombre croissant de photographes.
    Pour Panasonic, l’idée de passer au mirrorless était une occasion inespérée pour se faire plus sûrement une clientèle que de "singer" Olympus dans le FT (Il est pratiquement impossible pour un opticien de partir de nos jours de zéro et espérer conquérir un nombre significatif de PDM dans ce marché extrêmement difficile.).
    Toutefois, l’engouement pour le mirrorless a été progressif car le système AF sur CMOS était encore
    perfectible. Lorsque tous les problèmes AF ont été résolus (Sony A9), il était devenu évident que
    Canon & Nikon DEVAIT emboîter le pas de Sony (Bon, en fait Canon/Nikon et tous les professionnels de l’industrie photo étaient conscients du potentiel du mirrorless sans doute dès le début du siècle.
    Panasonic a d’ailleurs officiellement reconnu avoir commencé à "réfléchir" au concept dès 2001) afin
    d’éviter de perdre ces fameuses PDM.

    Même sans être un professionnel de l’industrie, n’importe qui pouvait se douter que les industriels travaillaient sur le mirrorless. J’avais personnellement parié sur Sony ou Nikon (qui perdait du terrain par rapport à Canon) et Sony avait commercialisé le R1 en 2005 que j’ai toujours personnellement considéré comme un
    "ballon-sonde" du mirrorless.

    La transition du reflex => mirrorless a donc été dictée par une logique de compétition entre les différents acteurs du marché photo.

    Que nous réserve l’avenir ? On serait tenté de penser que le passage de la monture reflex à la monture mirrorless est" la der des ders" et que les dernières montures ne changeront pas avant...disons 100 ans (Un peu comme le moteur 4T quoi !) . Malheureusement....IL N’EN EST RIEN !
    D’autres acteurs du marché photo aimeraient bien s’accaparer du marché DSC et ils savent qu’ils ne peuvent
    pas le faire de manière "régulière".
    Même si de nouveaux acteurs arrivaient sur le marché photo, il faudrait qu’ils puissent disposer d’énormes moyens pour essayer de "rattraper" Canon/Nikon/Sony. Ça paraît injouable.
    Mais...UNE RUPTURE TECHNOLOGIQUE EST TOUJOURS POSSIBLE.
    Par exemple, on aimerait bien produire des capteurs beaucoup plus grands que les CMOS actuels....sans qu’ils soient onéreux. On pense donc à d’autres semi-conducteurs que le Silicium qui pourraient, si on parvient à les produire à un coût sensiblement inférieur aux lingots de Si, permettre la production de capteurs CMOS (ou autres !) au format 645 voire 67, un vieux rêve pour certains ingénieurs....

  • "La couverture AF très étendue"
    Bienvenue uniquement en de rares circonstances
    Un bon photographe n’apprécie guère qu’on choisisse à sa place

    "La détection de l’oeil"
    Très alléatoire

    "Un format plus compact que les reflex"
    Si peu d’autant plus que les optiques sont toujours encombrantes

    "L’ histogramme en temps réel"
    Un service peu utilisé surtout quand on vient de l’école argentique et qu’on photographie vite

    "Le tirage plus court ouvre des possibilités de développer de nouvelles formules optiques plus performantes*
    Oui mais à quel prix ?
    Tout ceci n’est que miroir aux alouettes

  • @53
    Votre logique de comptoir ne trompe que les ignorants

  • @48
    Oui, je suis d’accord avec vous sur presque tout à quelques nuances près.
    Obsolescence par incitation ?
    Je vois dans l’arrivée du mirrorless une tentative de faire une OPA (partielle ou totale ) sur le marché photo par quelques nouveaux acteurs jaloux (disons les choses clairement !) de la domination de Canikon depuis beaucoup trop longtemps !
    Problème : Comment les déstabiliser ?
    Fin 2007, j’avais prophétisé l’arrivée du mirrorless car la définition des écrans n’arrêtait pas d’augmenter
    et on pouvait se douter que la trame des viseurs EVF deviendrait invisible dans un futur proche
    (La trame du viseur EVF du Sony R1 de 2005 était encore assez grossière).
    Par ailleurs, la cadence des rafales avec AF sur reflex semblait vouée à stagner aux alentours de 10 i/s alors que le mirrorless pouvait laaaargement améliorer les choses en éliminant les vibrations intempestives du miroir (Vers 1981, Canon avait commercialisé un F1 "High speed" qui plafonnait à 14 i/s...et coûtait une fortune !)
    C’est effectivement ce qui se produisit moins d’un an après ....mais pas par les acteurs que j’avais imaginés
    (Je pensais plutôt à Sony ou Nikon) !
    En fait, c’est Panasonic qui a dégainé le premier suivi de près par Samsung.
    Pas vraiment surprenant dans la mesure où seule une rupture technologique était susceptible de provoquer
    un capital sympathie de la part des nouveaux photographes pour ces industriels "plombés" par leur image de marque insuffisante sur ce marché difficile.
    Sony a emboîté le pas de Panasonic/Samsung/Olympus, conscients eux aussi qu’ils devaient se démarquer
    de Canikon mais....ils avaient un atout majeur par rapport à ces 3 concurrents : Le capteur 24x36 !
    En arrivant dès 2013 sur le marché mirrorless 24x36, Sony réalisait un sacré contre-pied sur Canikon en prenant de l’avance
    sur la constitution d’une gamme mirrorless 24x36, tandis que Canikon étaient coincés par leur clientèle pas franchement emballée à l’idée de changer de monture.
    Les ingénieurs connaissaient très probablement les avantages potentiels de l’AF mirrorless car un responsable d’Olympus avait déjà commencé à évoquer ces avantages publiquement en 2008...en modifiant la construction des optiques (par rapport à la construction "conventionnelle" des optiques AF/reflex impliquant UN SEUL GROUPE MOBILE.).
    Dès 2012, Canon présentait son premier mirrorless qui avait un triple intérêt : Retenir la clientèle Canon qui aurait pu être tentée de passer à la concurrence.
    Montrer que Canon ne néglige pas la piste "mirrorless".
    Mettre au point un système AF performant (c’était pas vraiment le cas avec la technique de détection de contraste) avec un travail sur le système DPCA (Dual pixels CMOS Autofocus) qui s’améliorera au point de rattraper les systèmes AF reflex jugés "plus performants" à l’époque !
    La concurrence technologique acharnée a finalement abouti au système mirrorless que nous connaissons
    et, à l’instar de ce qui s’est déjà produit par le passé, les constructeurs ont intérêt à ne garder qu’un seul système pour des raisons de logistique et de coûts.
    Canon/Nikon ont renoncé aux télémeétriques pour les reflex, puis ont abandonné les reflex MF (et donc la mnture FD pour Canon !) au profit du seul reflex AF.

    Ils abandonneront les reflex AF au profit du mirrorless ...
    Comment faire ? En séduisant comme d’habitude la clientèle avec de nouvelles optiques susceptibles de faire rêver la plupart d’entre nous. D’ailleurs, Canon a publié des brevets qui ne laissent planer aucun doute à ce sujet :
    14-28/2,0 L RF
    10-24/4 L RF
    14-40/4 L RF
    17-70/3,5-5,6 IS STM RF
    24-70/2 L RF
    zoom télé f/2 (70-135/2 L RF ??? ou 70-180/2 L RF ??? ou 70-200/2 L RF )
    18/1,0 L RF
    24/1,2 L RF
    35/1,2 L RF
    135/1,4 L RF
    24/2,8 IS STM RF
    50/1,8 IS STM RF
    120-700/4,5-7,1 LIS RF
    +Quelques surprises du côté des "grands blancs"
    + Nouveaux TSR en 2027 ???

    Comment les utilisateurs pourraient-ils résister à tout ça ?

  • @55
    Écoutez, si vous n’êtes pas d’accord avec ma "logique de comptoir", parlez-nous donc plutôt de la vôtre !
    Je suis sûr qu’elle va intéresser beaucoup de monde...

  • @54
    Même si vous n’êtes pas d’accord sur certains avantages supposés du mirrorless Vs reflex, le mouvement est
    pratiquement irréversible.
    Canon, pour ne citer que cette marque, a des projets optiques tellement ambitieux qu’il est très difficile de ne pas céder à la tentation !

    Moi non plus je ne suis pas emballé par le mirrorless à cause des inconvénients...en particulier le fait de renoncer aux OVF, la batterie "longue durée" et la vraie mise au point manuelle (qui fait des objectifs "modernes" des produits... jetables ! )
    mais le mirrorless séduit également les pros pour les rafales à 20i/s ...et sans doute plus demain
    + optiques f/0.95 quand la monture F limitait l’ouverture à f/1,4 avec AF..., le cinéma , etc...

    Sur certaines optiques UGA/GA, les gains de poids / encombrement sont spectaculaires :

    - Un 14-30/4 S Nikkor est plus léger qu’un 7-14/4 Zuiko FT

    - Le 4/2,8 Fisheye 210º Laowa pour MFT est environ 50x plus léger que le 6/2,8 Fisheye Nikkor 220º !

    - Le 12-24/4 GM FE Sony est 2x plus léger que le 12-24/4 DG HSM Art Sigma pour reflex...

    - Le 18/2,8 Samyang FE est plus petit ET 62% plus léger que le Nikkor 18/2,8 AFD

    - Le 35/1,2 DN DG Sigma est sensiblement plus léger que le 35/1.2 Samyang pour reflex

    - Le 70-200/2,8 LIS RF est 25% plus léger que le 70-200/2,8 LIS EF (Cet exploit n’aurait peut-être pas été possible sans la monture courte ).

  • A ne pas manquer en page 2, les interventions depuis 50 à 54

  • Alléluia !
    Un prophète est parmi nous ; c’est lui qui le dit...
    Cher prophète nous n’avons pas autant d’énergie et de temps que vous à consacrer aux sciences divinatoires et prophéties.
    La plupart d’entre nous sont ici pour échanger en toute modestie et surtout sans se prendre au sérieux comme vous le faites sans cesse.
    Vous devriez prendre l’air, voyager et faire davantage de photos ça nous reposerait.

  • 56. Nikon Z5 : l’entrée de gamme 24 x 36, 23 juillet, 01:39, par eric-p
    (...)
    Obsolescence par incitation ?
    Je vois dans l’arrivée du mirrorless une tentative de faire une OPA (partielle ou totale ) sur le marché photo par quelques nouveaux acteurs jaloux (disons les choses clairement !) de la domination de Canikon depuis beaucoup trop longtemps !

    Je vois dans l’arrivée des appareils sans mirroir une proposition technologique différente, qui permet à des personnes qui auparavant se seraient tournées vers des appareils compacts, de s’essayer à une pratique plus enrichissante et aux utilisateurs de reflex de trouver ce qu’ils ne trouvaient pas dans les reflex, toute en protégeant leurs épaules et leurs finances.
    Et clairement, ça marche.

  • Le marché des ML va d’autant mieux se développer, qu’on peut s’acheter le boîtier seul et utiliser les optiques qu’on possède déjà grâce aux bagues.

  • La bague ce n’est pas pour tout le monde car après viennent souvent les frais de procédures :)

  • Il va plaire ce Z5 un fois "dékité".
    On peut toujours faire moins cher c’est certain. Mais si c’est pour avoir un viseur revu à la baisse, pas de joystick, une petite batterie et pas de stab (pardon, de vibromasseur) : eh bien je préfère le début de gamme façon Z5. De plus il faudrait dépenser en R&D, et après les testeurs viendraient nous dire que les prestations sont mauvaises par rapport à un APS-C de même prix et que ça ne vaut pas le coup

  • @66
    N’employez pas le mot « vibromasseur » malheureux !
    Vous allez finir par être fouetté par la mère Lamorale !

  • @67 : C’est simplement une référence humoristique au post n°2.
     ;-)

  • @68
    Oui j’avais bien compris. C’était le PèreFouettard qui avait employé cette expression le premier.
    La MèreLamorale n’a aucun humour, comme le PèreFouettard d’ailleurs ( ;-

  • @coqueluche (m 66)
    Le problème de Nikon est de retrouver les PDM perdues au profit de ses rivaux Canon , Sony, voire d’autres concurrents. Or, ces fameuses PDM se gagnent en partie sur la compétitivité des produits que vous proposez.
    En 2003, Nikon s’était déjà fait "surprendre" par Canon qui présenta le premier reflex APSC à < 1000 €.
    Nikon a répliqué avec son D70...avec 5 mois de retard...et Canon en a évidemment profité.
    Nikon arrive tardivement sur le marché DSC FF "entrée de gamme"(même s’ils proposent des tarifs intéressants pour son Z6)...17 mois après Canon et davantage encore par rapport à Sony qui propose ses A7 Mk I & II à des tarifs plus bas que la plupart des mirrorless APSC
    "expert".
    Je souhaite évidemment que ce Z5 rencontre tout le succès qu’il mérite mais je crains que la clientèle ne lui préfère majoritairement le RP pour des raisons de coût.

    Je ne suis pas vraiment convaincu par les arguments de certains qui prétendent que le seul viseur EVF suffira à décourager la clientèle d’acheter un RP au profit d’un Z5 ou un Sony A7.
    Canon vient d’ailleurs de répliquer en proposant un tarif très agressif de son kit RP + 24-105 STM : 1159 €
    dans mon épicerie d’Aix-la-chapelle...

  • Je souhaite évidemment que ce Z5 rencontre tout le succès qu’il mérite mais je crains que la clientèle ne lui préfère majoritairement le RP pour des raisons de coût.
    (...)
    Canon vient d’ailleurs de répliquer en proposant un tarif très agressif de son kit RP + 24-105 STM : 1159 € dans mon épicerie d’Aix-la-chapelle...

    Le Canon RP, ce fabuleux appareil qui... ne se vend pas ! Voilà la raison de cette baisse de tarif.
    Il est bien sûr évident pour tous que c’est lui qui va enterrer toute la concurrence en entrée de gamme !!!

  • Vous n’êtes donc jamais en France eric-p, sauf ici.
    Bien le bonjour à madame Hocini.

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE