Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic GF6 : écran tactile multipoint orientable

09/04/2013 | Pascale Brites

Chaque printemps apporte son nouvel hybride Panasonic GF. Le sixième du nom se dote d’un capteur Cmos de 16 Mpxl et d’un écran orientable à l’interface tactile multipoint.

La gamme des compacts à objectif interchangeable Panasonic compte quatre familles de produits. En haut de gamme, il y a les GH, performants en photo, mais surtout appréciés pour leurs compétences dans le domaine de la vidéo. Ensuite, on trouve les G, dotés de viseurs électroniques et d’écrans orientables, puis les GX (un seul appareil pour l’instant), des modèles compacts et experts à la fois, dotés d’écrans fixes (ce qui pourrait changer pour la génération suivante). Enfin, en entrée de gamme, se trouvent les GF avec la sortie aujourd’hui du GF6.

Le nouveau venu conserve de son prédécesseur une bonne compacité, facilitée par l’absence de viseur électronique. Sur le dessus, Panasonic a placé un sélecteur de modes d’exposition. Il offre un accès direct aux modes PASM, Scènes, Panoramique (enfin !) et Filtres créatifs. Cet accès direct aux principales fonctions est facilité par la présence d’un bouton personnalisable à l’arrière de l’appareil.
À ses côtés se trouve un écran que Panasonic a doté de charnières pour le rendre orientable. Il pivote de 180° vers le haut et conserve les dimensions de son prédécesseur avec trois pouces de diagonale. Les fonctionnalités tactiles sont toujours d’actualité. Elles profitent désormais d’une interface multipoint, permettant notamment de zoomer avec deux doigts.

Au cœur du GF6, Panasonic a placé un capteur de 16 Mpxl, comme sur les GH3, G5 et GX1. Il s’accompagne d’un processeur Venus Engine revu qui met en oeuvre une évaluation du bruit sur des zones plus larges pour, selon les informations communiquées par Panasonic, assurer un débruitage plus efficace aux sensibilités élevées. Cette combinaison capteur-processeur a permis d’accroître la plage de sensibilités, dont le palier supérieur passe à 25 600 Iso. Déjà reconnu pour sa rapidité et sa fiabilité, l’autofocus du GF5 a été reconduit dans ce GF6. Fonctionnant par détection de contraste sur le capteur, il est actif en vidéo, autorise le suivi d’un sujet en mouvement et s’active du bout des doigts via l’interface tactile de l’appareil.

Effets ludiques

Au rayon des nouveautés, on trouve le mode Panorama qui faisait défaut à son prédécesseur. Il permet de réaliser des balayages horizontaux ou verticaux. Fait suffisamment rare pour être mentionné, il peut être couplé à certains effets créatifs. Le plaisir et la personnalisation sont au cœur de cet appareil, que Panasonic a pourvu de 19 filtres quand ils étaient au nombre de 14 sur le GF5. Exception faite des modes Sunshine, Soft focus ou Star filter, tous peuvent être appliqués aussi bien aux photos qu’aux vidéos, et certains même en mode Autoportrait. Le détail n’a cependant pas été communiqué par la marque.
Outre ces effets appliqués aux images, le GF6 s’équipe d’une fonction de retouche, ppour faire disparaître un élément gênant d’une image. Cette fonctionnalité passe par l’interface tactile, cette dernière permettant d’entourer l’élément à supprimer pour laisser travailler les automatismes de correction.

Simplicité

Destiné au grand public qui cherche une qualité d’image supérieure à celle des compacts sans pour autant se plonger dans de complexes réglages, le GF6 met l’accent sur la simplicité d’utilisation. Elle passe par un mode automatique iA+ qui s’appuie sur une fonction de reconnaissance automatique de scène et inclut les modes de suivi AF, de contrôle de la dynamique Intelligent D-range, la reconnaissance des visages et le contrôle Iso Intelligent. Ce mode automatique autorise néanmoins l’intervention de l’utilisateur qui pourra procéder à des ajustements sur la profondeur de champ, la correction d’exposition ou encore la balance des blancs.

Outil de partage

Le partage d’images est également au cœur du GF6 qui s’enrichit de connexions WiFi et NFC et de toutes leurs possibilités de communication. Ainsi, on pourra se servir d’un téléphone ou d’une tablette pour piloter son appareil à distance, déclencher, mais également zoomer, faire la mise au point, procéder au réglage de vitesse d’obturation, d’ouverture du diaphragme, etc. L’usage d’une tablette ou d’un téléphone, qu’il fonctionne sous iOS ou Android, permettra également de copier ses images directement sur son support mobile, tout en les associant à leurs coordonnées GPS. À l’instar de toutes les autres marques, Panasonic propose également son cloud, le Lumix Club sur lequel les utilisateurs pourront automatiquement copier leurs images, avant de les partager sur les réseaux sociaux.

- Prix et date de disponibilité n’ont pour l’instant pas été communiqués. Nous ne manquerons pas de mettre cet article à jour dès que possible.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Encore attendre avant d’avoir un équivalent olympus epl 5 stabilisé ET avec la possibilité de lui adjoindre un viseur electronique...
    Ce serait bien aussi, je n"ai vu aucune indication a ce sujet ni sur d preview d’ailleurs, de savoir si l’obturateur peut aussi déclencher en silence comme le g5, pour un compact qui se veut discret, ce serait incontournable, d’autant que l’obturateur Panasonic est tout sauf discret.

    • Il faut arrêter avec le viseur électronique, pourquoi faire ?
      Pana le propose sur d’autres modèles.
      Pour le capteur stabilisé (je regrette son absence), tu vas chez Olympus ou Pentax.

    • Un viseur electronique, comment le dire, et bien ça sert à viser. Si vous n’avez jamais essayé de faire une photo avec le soleil sur l’écran, alors évidemment, vous n’avez pas besoin d’un viseur. Mais ma question principale était de savoir si l’obturateur avait une option electronique comme sur le g5 car le principal défaut des Panasonic, c’est que leur obturateur est extrêmement bruyant, raison pour laquelle je me suis orienté vers une autre marque. Pentax pour moi n’a jamais ete une option car je doute de sa viabilité a long terme (ils ne sortent plus rien et ils ont abandonné la serie Q).

    • ben avec un viseur électronique, ça s’appelle un GX1, sur lequel on peu mettre un bon viseur...

    • Cela je le savais. Apparemment, vous ne lisez pas attentivement les posts. Ma question, je le répète, c’était de savoir si le nouveau g6 est équipé d’un obturateur electronique. Le viseur electronique, c’est juste un regret. J’estime que la compacité ne doit pas conduire a brimer des possibilités, surtout au prix où les boitiers se vendent.....je vous rappelle quand meme que les premiers GF étaient eux équipes d’une griffe permettant l’ajout d’un viseur.