Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Ricoh GR : le compact à grand capteur de Pentax

17/04/2013 | Franck Mée

La course au compact à grand capteur n’est pas finie. Après Nikon, c’est au tour de Ricoh (maison-mère de Pentax) de dévoiler son modèle. Le nouveau GR est très proche du Coolpix A… mais clairement dédié aux experts et encore plus compact.

Présentation

Quels constructeurs peuvent revendiquer un héritage historique sur le créneau du compact expert ? Lorsque quelqu’un se pose cette question, Ricoh est une réponse incontournable : dès les années 90, la lignée des GR1, GR10 et GR21 faisait figure de référence des compacts "bloc-notes", à conserver dans la poche et prêts à servir à tout instant.

Depuis 2005, cinq générations de GR Digital se sont succédé, unanimement applaudis pour leur ergonomie à la fois avancée, souple et efficace… et tout aussi unanimement critiqués pour leur gestion de la sensibilité : ils utilisaient de petits capteurs et le traitement d’image Ricoh était loin des références Canon et Panasonic. Le très particulier GXR avait permis de passer au grand capteur (avec les modules A12 28 mm et A12 50 mm) et d’améliorer spectaculairement la qualité, mais au prix d’un encombrement plus important et d’un concept peut-être trop inhabituel pour séduire.

Cependant, la vogue des compacts à grand capteur et à focale fixe a donné des idées à Ricoh : remettre à jour le concept du GR. C’est le nom du nouvel appareil, qui ne s’appelle donc pas "GR Digital V" : la simplification du nom marque une rupture technologique, les entrailles du GR n’ayant plus rien en commun avec celles du GR Digital IV.

Hi-tech

Le capteur est au format APS-C et compte 16 mégapixels. Dépourvu de filtre passe-bas, il ressemble beaucoup à celui du Pentax K-5 IIs, autre produit de la maison Ricoh ; il est aussi semblable à celui du Nikon Coolpix A et la comparaison du traitement d’image avec ces deux références sera intéressante. La vidéo est revue : Ricoh est enfin passé au Full HD et à la prise de son stéréo.

L’objectif, pour sa part, est un équivalent 28 mm f/2,8, mais il ne s’agit pas d’une adaptation de celui du GXR A12 28 mm : la formule optique est différente. Pour les amateurs de 35 mm, Ricoh a prévu un recadrage dès la prise de vue, permettant de viser directement avec cette focale. Pour ceux qui veulent plus large qu’un 28 mm, la marque propose également un convertisseur grand-angle ramenant la focale équivalente à 21 mm ; cependant, cette solution nuit gravement à l’embonpoint du boîtier et ne devrait guère séduire.

Car la compacité est l’autre argument-phare du GR. Avec 11,7 cm de largeur, il fait six millimètres de plus qu’un Nikon A, mais reste plus compact que tous les autres concurrents ; et avec 6,1 cm de hauteur et 3,5 cm d’épaisseur, il est plus petit que tous les concurrents — il ne fait que 2 mm d’épaisseur de plus que le GR Digital IV, pourtant doté d’un petit capteur !

Tout pour les réglages

Le GR devrait tout de même profiter d’une ergonomie exemplaire : il reprend les bonnes idées de ses aînés… et ajoute quelques spécialités piochées chez Pentax. Le basculeur ADJ. au dos et la molette sous l’index sont évidemment repris, de même que les nombreuses options personnalisables : les deux touches Fn au dos et le bouton Effect à gauche peuvent offrir différentes fonctions, le menu rapide accessible par le basculeur offre les options de son choix, les modes "MY1" à "MY3" permettent de mémoriser ses réglages favoris… Les hauts de gammes Ricoh ont toujours proposé des options avancées et le GR ne rompt pas avec cette excellente habitude.

Notons également l’arrivée du mode TAv des reflex experts Pentax : dans ce mode, molette et basculeur règlent vitesse et ouverture et l’appareil ajuste la sensibilité automatiquement pour conserver une bonne exposition. Si les GR ont toujours été avares d’automatismes intelligents, leur ergonomie ravissait les adeptes de réglages manuels et le dernier-né poursuit sur leur lancée.

Dernière bonne nouvelle : sur un segment où des tarifs de l’ordre de 1000 € ne sont pas rares, le GR est annoncé à "seulement" 749 €.

- Plus de détails sur le site de Pentax Ricoh

Premier avis

Sur le papier, le nouveau Ricoh GR a tout pour lui : Pentax a fait des merveilles avec un capteur très proche (sur le K-5 IIs), l’optique devrait être excellente si elle suit celles des modules GXR à capteur APS, et la compacité paraît encore meilleure que l’étonnant Nikon Coolpix A.

L’ergonomie est le premier signe concret de la fusion avec Pentax, avec l’arrivée du très pratique mode TAv, et reprend toutes les recettes qui font depuis longtemps des compacts Ricoh des références absolues dans ce domaine.

Enfin, le tarif est moins élevé que celui des Sigma DP1 Merrill et Nikon Coolpix A, les deux autres compacts à grand capteur et objectif 28 mm, et seuls les amateurs d’automatismes intelligents et de design moderne devraient être déçus.

Fiche technique

Ricoh GR
- Capteur : Cmos, APS-C, 16 Mpxl sans filtre passe-bas
- Sensibilité : 100 - 25 600 Iso
- Objectif : éq. 28 mm f/2,8, macro à 10 cm
- Vidéo : Full HD 1080p, 24, 25 ou 30 im/s, son stéréo
- Balance des blancs : Auto, multizone, 9 pré-réglages, manuelle
- Exposition : TTL multizone, pondérée centrale, spot ; correction sur ± 4 EV, bracketing sur ± 2 EV
- Obturateur : 1/4 000 s - 300 s, B, T
- Écran : LCD 3", 1 230 kpts
- Viseur : -
- Flash : Intégré (NG=5,4 pour 100 Iso), griffe flash
- Modes de prise de vue : P, Av, Tv, TAv, M, auto, vidéo, 3 modes perso, 8 filtres créatifs
- Alimentation : Batterie Lithium-Ion, autonomie : 290 vues
- Dimensions / poids : 117 x 61 x 35 mm / 245 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE