Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sony RX10 : zoom 24-200 mm f/2,8 et capteur 1"

16/10/2013 | Pascale Brites

Dans un marché des compacts et des bridges globalement en décroissance, Sony joue la carte de l’expert en annonçant aujourd’hui le RX10, un bridge à « grand » capteur muni d’un zoom très lumineux 24-200 mm f/2,8.

Présentation

Bien qu’il partage avec le Panasonic FZ200 l’atout d’un zoom très lumineux, la comparaison entre les deux appareils s’arrête là. D’abord parce que, avec plus de 800 grammes sur la balance et 9 à 13 centimètres dans chaque dimension, il se rapproche plutôt des feus bridges experts Panasonic FZ50, Minolta A2 ou encore... Sony F828.

Ensuite car au Vario Sonnar T* 24-200 mm f/2,8 muni de sept lentilles asphériques qui équipe le RX10, Sony a associé un capteur Cmos Exmor-R de un pouce de diagonale. Il s’agit du même capteur que celui qui équipe le RX100 II et dont les dimensions, sans atteindre les sommets du capteur APS du Sony R1, permettent de produire de jolis flous de profondeur de champ.

Malgré cela, l’appareil reste plutôt compact, grâce à un objectif entièrement piloté par des commandes électriques. L’autofocus est assuré par un moteur Direct Drive SSM et la stabilisation réalisée par déplacement de lentilles. L’objectif possède deux bagues d’accès directs aux réglages de mise au point manuelle, facilitée par la présence d’une fonction de focus peaking, et d’ouverture du diaphragme. Le crantage de cette bague pourra être désactivé pour un fonctionnement silencieux en vidéo.

L’enregistrement vidéo est bien entendu réalisé en HD 1080 en 60p, 50p, 25p ou 24p. Les modes PASM restent accessible en vidéo et l’enregistrement sonore profite de la présence de vumètres.

Au cœur du RX10, Sony a placé un processeur de dernière génération. Il s’agit du Bionz X qui équipe les Alpha 7 et Alpha 7R annoncés aujourd’hui et dont les performances ont été optimisées pour offrir une meilleure réduction du bruit et un autofocus par détection de contraste plus rapide. On note la présence d’un mode autofocus avec suivi du sujet, ainsi que d’un mode spot flexible avec trois tailles de zones au choix. La détection des visages se perfectionne aussi, permettant de distinguer les deux yeux d’un personnage pour effectuer la mise au point sur l’œil le plus proche. Le RX10 peut enregistrer des images au format Raw ou Jpeg. Il possède également une fonction de prise de vue panoramique à laquelle s’ajoutent 9 modes scènes et 13 effets créatifs. En mode rafale, l’appareil peut enregistrer jusqu’à 10 im/s.

Outre son écran orientable de trois pouces et 1,22 Mpts, le RX10 est le premier appareil de la gamme RX à présenter un viseur électronique. Il s’agit d’un écran de technologie Oled de 1,44 Mpts et d’un oculaire composé de quatre lentilles offrant un angle de vue de 33° et un grossissement de 0,70x. L’ergonomie de l’appareil est également servie par sept boutons personnalisables permettant l’accès à quarante fonctions différentes. Trois molettes sont présentes sur le dessus et à l’arrière de l’appareil et le flash intégré est complété d’une griffe porte-flash identique à celles des Alpha et du RX100 II.

Notons également une excellente protection de l’appareil, fabriqué à partir d’un châssis en alliage de magnésium et protégé par des joints d’étanchéité. La batterie qui l’équipe est un modèle NP-FW50, comme celle que l’on trouve sur les Alpha ou les Nex de la marque.

Connectivité et partage sont également de la partie grâce aux connexions Wi-Fi et NFC permettant le pilotage à distance de l’appareil depuis un smartphone ou une tablette ou l’envoi des images directement vers son périphérique mobile.

Le Sony DSC-RX10 sera disponible à la mi-novembre au prix de 1200 €.

- Le site de Sony

Fiche technique

  • Capteur : Cmos BSI 1", 20,2 Mpxl
  • Vidéo : 1080p (60p, 50p, 25p, 24p) AVCHD, modes PASM
  • Format de fichier : Jpeg, Raw
  • Zoom : Zeiss Vario Sonnar T* 24-200 mm f/2,8, éq. 24 x 36, 14 éléments en 11 groupes
  • Mode macro : 3 cm grand-angle, 30 cm au téléobjectif
  • Mise au point : Plage large, collimateur central, spot flexible S, M ou L / modes AF single, AF continu, direct manuel focus, mise au point manuelle
  • Stabilisation : oui (optique) trois axes
  • Écran : LCD inclinable 3 pouces/ 1 228 kpts
  • Viseur : Oled 1 440 kpts, 0,70x, correcteur dioptrique -4 à +3 δ
  • Modes d’exposition : PASM, 9 modes Scènes, iAuto, Sup Auto
  • Sensibilités : 125 à 12 800 Iso
  • Balance des blancs : 12 modes de réglage
  • Vitesses : 30 s - 1/3 200 s, pose B
  • Rafale : 10 im/s
  • Flash : intégré et griffe porte-flash
  • Divers : 13 effets créatifs (Toy camera, Pop, Posterisation, Retro, Soft High key, Couleur partielle, Mono High contrast, Soft focus, HDR, Monochrome riche, Miniature, Aquarelle, Illustration), filtre ND3
  • Personnalisation : 7 boutons personnalisables
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC, Memory Stick Pro Duo /Pro-HG/XC-HG
  • Connectivité : NFC et Wi-Fi, microHDMI (compatible 4K en photo), Multi/Micro USB
  • Accu : NP-FW50
  • Dimensions : 129,6 x 88,1 x 102,2 mm
  • Poids : 813 g avec batterie
  • Prix : 1 200 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE